Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 13:12

Je ne sais pas vous mais, personnellement, entre les quenelles de Dieudonné et ‘ceux’ qui vont se promener dans le lit d’une minette qui n’est pas leur épouse ou leur compagne attitrée, ce qui peut être épuisant et qui peut coller comme un trou à l'estomac :)… rien que d’y penser ; j’ai la dalle ! :)

Je vous propose donc ci-après la recette de quenelles à la (graisse de) Canard :)… ce qui comblera ceux qui me réclament des 'secrets' (oui, il ne faut pas en rajouter :) pour réaliser des plats sans aucun rapport avec mon régime (cf. http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-31512066.html) : bande de morfals ! :-) !!!

 

N.B. J'ai ajouté des illustrations pour faciliter la compréhension de cette recette qui peut présenter bien des variantes : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/quenelles-.-photos.html et (ajout du 3 février) je suis amusé de constater que je ne suis pas le seul à vouloir rendre aux Lyonnais cette quenelle qui fait partie de leur patrimoine culinaire http://www.metronews.fr/lyon/apres-l-affaire-dieudonne-les-quenelles-lyonnaises-veulent-redorer-leur-image/mnbb!11cgG0G6PiUM/, mais je ne pense pas qu'ils en soient les inventeurs (d'après Wikipedia, le nom vient d'un mot allemand et la quenelle ne se développa à Lyon qu'à partir de 1907... http://fr.wikipedia.org/wiki/Quenelle )

Ingrédients :

- ½ litre de lait

- Graisse de canard (pas celle pour touristes, celle qui a du goût !)

- 200 gr de semoule grains moyens

- 3 ou 4 œufs

- Noix de muscade, sel, poivre

- Sur option, 150 gr de gruyère râpé

- Ce n'est pas un ingrédient, mais il vous faut néanmoins un rouleau de film transparent du type Cellofrais

Avec les quantités indiquées, je fais habituellement un dizaine de quenelles de taille correcte.

Préparation :

Dans une casserole antiadhésive de préférence, porter le lait à ébullition. Y jeter (doucement ; le lait bouillant… ça brûle !) 3 'bonnes' cuillérées de graisse de canard, un peu de noix de muscade, du sel, du poivre, le gruyère si vous avez fait le choix d’en mettre(limitez alors le sel puisque le gruyère est lui-même salé) en remuant avec un fouet (ou à la fourchette si c’est là votre habitude). Lorsque lait et graisse sont bien mélangés, verser la semoule en une fois et tourner, tourner et tourner encore jusqu’à obtenir un bloc qui rappelle le mélange farine-lait lorsque vous commencer une béchamel ou, si vous préférez, lorsque le mélange se détache bien tant des bords que du fond de la casserole.

Attention, cela va assez vite en fin de cuisson.

Retirez du feu ; réserver, dit-on habituellement dans les recettes

Pendant que votre mélange refroidi, séparer les blancs des jaunes.

'Réserver' les jaunes et monter les blancs en neige.

Revenir vers votre mélange qui a dû suffisamment refroidir pour que vous puissiez, sans les cuire, mettre les jaunes. Mélanger et incorporer les blancs…

- Mais c’est trop épais ! Jamais je ne pourrais introduire délicatement les blancs comme il se doit lorsqu’ils sont montés en neige !

- Je sais, mais tais-toi et mélange le plus doucement que tu peux :), tu vas voir que peu à peu le bloc va devenir plus liquide.

Lorsque l’ensemble est homogène, vient alors le grand moment : celui où il va falloir être sculpteur ou, plutôt, potier se lançant dans la création de statuettes en argile.

Les pros de l’hygiène iront chercher des gants, les autres, les gros cochons comme moi, se relaveront les mains (se 'relaveront' car, bien sûr, vous les aviez lavées avant de commencer votre préparation :) : il va falloir mouler les quenelles.

On lit ou entend souvent dans les recettes de cuisine qu’il faut utiliser une cuillère. Si cela vous tente, vous pouvez essayer. Autrement suivez ledit gros cochon (mince cochon !... je suis toujours mon régime et n'utilise qu'exceptionnellement la présente recette) et plonger hardiment la main dans le mélange pour y prélever de quoi mouler une quenelle.

Je vous engage alors à utiliser un geste que j’ai appris en Turquie (j'ignore s'il a cours en Occident... je n'ai jamais vu quiconque l'effectuer), lorsque je faisais (et referai bientôt, je l’espère :) des ‘köfte’ (boulettes de viande hachée aplaties) sur un ‘mengal’ (barbecue), au bord du splendide lac d’Egredir, avec mon vieux copain Kasap (=Boucher) Mehmet, ou que je m’amusais à façonner des objets en terre à Avanos, en Cappadoce, dans l’atelier de poterie de mon également très vieux pote Galip (http://www.chezgalip.com/, ne pas manquer :) -> http://www.odditycentral.com/pics/the-hair-museum-of-avanos.html)

Ce geste a pour but de chasser l’air afin de bien agglomérer les différentes particules.

A vue de nez, vous prélevez donc de quoi mouler une quenelle (il est permis de se planter sur la quantité, et il est tout à fait autorisé de recommencer :) et, sans même chercher à lui donner la moindre forme, vous allez passer d’une main à l’autre le morceau prélevé en serrant à chaque fois les doigts sur ledit morceau. La main acquiert assez vite ce geste et il devient un automatisme. Vous allez donc faire des allers et retours en serrant la main à chaque fois sur votre future quenelle et constater que, peu à peu, l’informe portion que vous aviez prélevée prend une forme de boulette qu’il vous suffira d’affiner pour lui donner la forme plus conventionnelle d’une quenelle… bien que, libre à vous de faire des quenelles en forme d’étoile… ou de doigt ou de bras d’honneur avec dédicace éventuelle à qui vous plaira :)

Il ne vous reste plus qu’à répéter ces gestes jusqu’à épuisement de votre matière première.

Déposer bien sûr les quenelles dans une assiette en évitant qu’elles ne se touchent ; elles pourraient se coller entre elles et, en les séparant, vous risqueriez de démolir votre œuvre de sculpteur :(

Attention également : en moulant vos quenelles, veillez à ne pas faire de trous, elles pourraient casser à la cuisson. Comme vous allez avoir peu à peu de la semoule plein les mains, que la semoule humide colle aux doigts, plus les quenelles passent, plus il devient difficile d’avoir des gestes précis.

Option : aller se laver les mains ou continuer ainsi en se disant qu’il sera possible un peu plus tard de combler les trous et autres fissures.

Prendre à présent les quenelles une à une et les rouler dans du film transparent.

C’est maintenant vous allez avoir la possibilité de modifier légèrement la forme de vos quenelles et de boucher éventuellement les trous : à travers le film, vous les voyez bien, les doigts ne collent pas :), vous pouvez fignoler.

Faire bouillir de l'eau.

Lorsqu'elle est à ébullition, y plonger les quenelles.

Ces dernières vont aller au fond de la casserole et, comme elles vous aiment bien, elles viendront vous faire un ‘coucou’ lorsqu’elles seront cuites.

Et comment des quenelles font-elles ‘coucou’ ?

Simple : après 3 ou 4 mn, selon grosseur, elles remontent à la surface.

Les sortir avec une écumoire et les déposer, avec le film transparent, dans une assiette et les laisser refroidir.

C'est maintenant à vous d'imaginer...

Vous pouvez les préparer avec la sauce qui vous plaira (… pas de tomatee SVP, ou alors ne m’invitez pas ! J’ai horreur des quenelles à la sauce tomate ; cela me rappelle trop ces infamies que l’on vend en conserve et que l’on ose nommer véritables quenelles de Lyon : c’est mou, c’est flasque, c’est gélatineux, c’est dégoutant, c'est répugnant... cela donne la gerbe !) ou, tout simplement, vous les passez une quinzaine de minutes dans une cocotte en fonte avec un peu d’eau. Les servir avec un morceau de beurre ou, astuce, en fin de cuisson ajouter une noix de graisse de canard de manière à les faire légèrement dorer.

Bon appétit les 'z’enfants'…

 

Pour précisions complémentaires sur la recette, voir http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/quenelles-.-photos.html

Je vous quitte.

J'ai juste le temps d’aller me faire des quenelles, de les manger, d’en glisser deux ou trois dans un paquet pour les expédier à Dieudonné*, tout cela avant avant 16h15, car je voudrais voir en direct à la TV si Monsieur notre Président de la République va avoir le cran d’aborder lui-même tous ces bruits d’incartades conjugales qui courent de manière persistante, et comment il va alors s’y prendre pour présenter... ‘la chose' :)

... Ou si, au contraire, il va négligemment glisser sur le sujet, moyennant quoi un journaliste ne manquera pas de lui demander des éclaircissements : comment celui-ci formulera-t-il sa question pour ne pas être trop 'lourd', et comment François Hollande y répondra –t-il pour se sortir du bourbier dans lequel il s'est mis lui-même**.

Mettons-nous bien d’accord.

Ce qui m’intéresse n’est pas l’histoire de cœur (j'adore les euphémismes :) en elle-même ; non, merci : les aventures amoureuse des 'pipeules', très peu pour moi. 

Ce qui m’intéresse par contre sont les exercices de style et autres acrobaties intellectuelles que va impliquer ladite histoire de coeur.

Franchement… !!! 

Que le citoyen François Hollande drague, soit ; c’est son problème.

Mais quand ledit citoyen François Hollande devient Président de la République, s’il continue à draguer, il s’arrange au moins à ne pas se faire pincer comme un collégien qui fait le mur de son internat par quelques paparazzis en mal de scoop, d’autant qu’il n’avait pas manqué d’être informé que des rumeurs couraient sur cette possible / probable liaison !

Cette bonne grosse situation de comédie de boulevard fait passer la France, les Français... et le héros même de ladite comédie pour de gros bouffons, et ce n'est pas 'Gayetgate', animation  mise en ligne de Taïwan, qui me donnera tort http://www.directmatin.fr/insolite/2014-01-14/delirant-le-gayetgate-vu-de-taiwan-animation-649062 , http://www.youtube.com/watch?v=x0M48akGg5g&list=PL5_Zg40DC3OGmjReqKu4WQ7Q4BR4DNYnV  :(

C'est plus que lourd ; c'est même d'un humour passablement vulgaire.

Lui qui était déjà dans la ...(censure)..., à présent, il y est jusqu’au cou...

... Et nous avec !

*A propos de Dieudonné avez-vous vu que son fils a été arrêté par la police avec sur lui un couteau de chasse et un coup de poing américain http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/un-fils-de-dieudonne-interpelle-avec-un-couteau-de-chasse-devant-le-theatre-de-la-main-d-or_504407.html#xtor=AL-54 . Est-ce là l’acte stupide d’un ado ou, chez Dieudonné, le climat familial est-il comme ses spectacles, susceptibles d’engendre la haine ? J'ose croire que le gamin (au fait, quel âge a-t-il ?) ne va pas 'payer' pour son père.

____

 

**Oui, je sais que ces conférences de presse n'ont pas la spontanéité à laquelle il serait possible de songer en les voyant. Les journalistes déposent une liste de questions et, très probablement, certaines peuvent-être évincées. Le 'spectacle' que j'attends est donc en partie organisée, mais il demeure...

 

Ajout - Même jour vers 19h.

Lamentable !

Qui ?

Moi !

Comme prévu, je me suis donc installé devant mon récepteur TV et, vieillerie naissante mais bien affirmée et / ou lassitude du ton ânonnant de l’orateur + cours d’économie niveau initiation lycée d'une classe de 2de pas trop motivée avec un prof pas très performant (Ah ! DSK, où êtes-vous !?)... je me suis lamentablement endormi.

Je suis désormais obligé de me satisfaire de http://actualite.portail.free.fr/france/14-01-2014/francois-hollande-clarifiera-sa-relation-conjugale-d-ici-fevrier/ (d'autres articles vont bien sûr suivre) et d’un journaliste qui, sur le coup de 18h45 (je venais d’être réveillé par mon chat qui s’ennuyait à son tour et se manifestait bruyamment pour jouer avec moi), a tenté de revenir à la charge en évoquant le rôle des Premières Dames et l’état de santé de Valérie Trierweiler.

Comme précédemment, François Hollande, d’un air pincé, a botté en 'touche' sur le mode pas 'touche' à ma vie privée.

On connait la rengaine. Lorsqu'il s'agit de se faire de la 'pub', le couple présidentiel se la joue people, on raconte tout, ou presque ; lorsqu'il y a des problèmes dans la marmite,  ledit couple relève de la vie privée, exit ceux qui deviennent alors des curieux.

A ce propos, mes souvenirs me trompent-ils, ou un certain membre de l'opposition nommé François Hollande ne s'était-il pas excité jadis contre le Président Nicolas Sarkozy, le traitant d'exhibitionniste métamorphosant les électeurs en voyeurs, alors qu'il présentait officiellement Carla Bruni aux Français ? (ajout du 15 janvier : non, pas d'erreur dans mes souvenirs, si ce n'est que le terme ne fut pas 'exhibitionniste', mais 'm'as-tu vu', si j'en crois http://actualite.portail.free.fr/france/14-01-2014/evasif-sur-sa-vie-privee-hollande-prend-un-risque-politique/).

Notre Président 'normal' semble bien terne en ce qu'il propose parfois / souvent des relectures, voire un plagiat, de celui qui, à l'en croire, est la cause de son incapacité à redresser la France car il lui a laissé un pays dans une situation désastreuse...

Monsieur le Président, je ne doute pas qu’il soit possible qu'entre les deux votre cœur balance, comme le chantait ma grand-mère, mais j’ai été frustré de la brève joute intellectuelle que j’escomptais sur un sujet planche de bois mouillée et savonnée avec soin dont vous êtes le responsable.

Comme vous le demandez avec raison, je vais respecter votre intimité et vous laisser dans la douleur des épreuves de votre vie personnelle, ce que j’ai d’ailleurs toujours fait, y compris lorsque vous baigniez dans la joie et le bonheur mais, de grâce… ne portez plus vos affaires de cœur dans le domaine publiquement comique avec vos escapades nocturnes en scooter afin de rejoindre en catimini celle qui semble être votre nouvelle bienaimée.

De la part d’un ado, la situation prête à sourire.

A votre âge et, surtout, compte tenu du sérieux, de la retenue, de la réserve qu'impose votre Fonction, c’est ridicule, c’est grotesque... et c'est par ce biais que votre affaire privée en devient publique.

J'ai honte d'avoir une tel Président à la tête de mon pays, et si vous n’êtes pas capable de déjouer les pièges des paparazzis qui vous tracent, je ne peux m’empêcher de m’interroger sur votre aptitude, votre compétence, votre capacité à déjouer les pièges et dangers de la politique nationale ou internationale .

Partager cet article

Repost 0

commentaires