Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 11:18

Mais vous me soulez, jeunes gens, avec 'mon’ Shaun White qui en a pris plein la tronche (sic), s'est fait démolir (re-sic)... et j'en passe : bande de désagréables même pas drôle ;D !

Oui, je suis déçu, frustré même, de ne pas avoir eu le spectacle que j’attendais, et je me sens obligé de me lancer dans un exercice d’auto-consolation et d'auto-persuasion pour me remettre :) :) :) !!

-------------------------------------------------- 

Bref retour sur le passé pour fixer quelques repères et tenter ainsi de relever un peu le niveau de vos critiques 100% nulles ;D ! et re :) !

 

 

Dans la Grèce antique, les jeux olympiques avaient fondamentalement une fonction cultuelle, rendre hommage à Zeus,  mais, également, bien d'autres buts tels qu’assurer une trêve entre les différentes cités souvent en guerre les unes contre les autres,  sacrifier à l’agôn, procurer culture et ‘loisirs’, etc.

 

Pierre de Coubertin ne retint essentiellement de tout cela que l’idée de ‘contempler la jeunesse et l'avenir'(1) et les J.O. de Sotchi (ou Sochi, as you like) donnent l’apparence de répondre à ce bel objectif, même si la triste réalité fait qu’ils sont placés sous haute protection militaire et policière, qu’ils sont un gabegie d’argent ainsi qu’un festival de magouilles ‘pot-de-vineuses’, un désastre écologique et un irrespect de droits fondamentaux de l’homme, et je pense alors non seulement aux homosexuels, mais peut-être plus encore aux habitants du vieux Sochi d’origine qui ont été expropriés dans des conditions scandaleuses ; des reportages TV se sont succédés sur cette question.

Au final, Sochi est une bulle de rêve, une illusion… et cela pour encore bien d’autres motifs, car ces propos préliminaires ne sont qu'un apéritif au goût amer.

Outre vous répondre, mon objectif porte sur la pensée olympique en général, le planning des épreuves, le ‘timing’ des retransmissions du fait que des compétitions se chevauchent au niveau des horaires et, bien sûr, sur la surprenante défaite de Shaun White.

Ainsi, hier, en milieu d’après-midi, il y eut sur nos chaînes la gué-guerre du kikaura-l’antenne entre fondistes et snowboarders puis, en fin d’après-midi, ce furent trois groupes de présentateurs qui se la bagarrèrent : patinage en couple, saut à ski féminin et ‘half-pipe’ masculin, ou demi-lune pour ceux qui persistent à vouloir s'exprimer en français (bon courage, car cela me paraît impossible  -quelques instants de grands moments entre initiés et béotiens partisans un peu bornés d'une francophonie à tout prix http://actualite.portail.free.fr/france/12-02-2014/jo-de-sotchi-reglements-de-comptes-en-serie-en-direct-entre-journalistes-de-france-3/) dans ces sports qui ne font plus partie des ‘nouvelles glisses’ car, peu à peu, elles sont devenues classiques et que d’autres glisses, encore et toujours novatrices, ont été imaginées n’en déplaise à Gérard Holtz qui persiste à jouer le diplodocus des neiges en ne voulant pas prononcer snowboard correctement, ce qui semble l’amuser terriblement. Chacun prend son pied comme il le souhaite, le peut :) -(2)-

... Le sourire ne peut cependant que venir aux coins des lèvres lorsque Patrick Montel, qui entend prêcher la francophonie auprès des rideurs ;D, refuse obstinément de comprendre ce que peut être un 1 440 (ce qui s'énonce pourtant en français :) et que, passablement excédé, l'un des intervenants l'engage à prendre un rapporteur alors qu'un autre lui fait observer in fine que ce sont des sports où il convient d'avoir une tête et des jambes ;D

Pendant ce temps, Matthieu Crepel semble être sur une autre planète considérant, selon l'évidence, qu'il n'y a pas de débat...

Joyeuse et chaude ambiance peut-être révélatrice du fait que les gué-guerre évoquées vont éventuellement au-delà d'un simple problème de timing (voir http://actualite.portail.free.fr/france/12-02-2014/jo-de-sotchi-reglements-de-comptes-en-serie-en-direct-entre-journalistes-de-france-3/) -(3)-

 

Bref : hier à 18h30, les programmes TV annonçaient officiellement la finale de half-pipe avec mon ‘pote’ Shaun White… et le planning n’a pas été respecté, ce qui, bien franchement, m’a collé les boules car j’avais joué les coulisses de l’exploit pour être à l’heure devant mon récepteur TV.

Heureusement, Miss MaBlonde qui, sur ce coup avait tout compris, m’avait passé le lien qui permet de choisir la discipline que l’on souhaite visionner : http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/direct  

Bravo à Coline Mattel pour sa médaille de bronze en saut à ski, bien sûr, mais à partir de 18h30, j’entendais voir mon ‘pote’, comme je l’ai dit, non que je connaisse Shaun White (je ne l’ai jamais croisé, ne serait-ce qu'une seconde), mais parce que tout à la fois il me fait marrer et m’intrigue… sans compter l'essentiel : il est tout un spectacle à lui seul dès qu’il a une board (pardon, un surf des neiges :) aux pieds, et que j’avais envie d’ aboarder (ouf ! duraille ma bulle, pardon elle m'a... 'é-shap-pé' :) !!) les J.O. pour ce qu’ils sont à mes yeux : le spectacle de la santé, du dynamisme, de l’inventivité de la jeunesse internationale et non cette mesquine comptabilité de médailles par pays, cette guerre des nations par collections de médailles interposées comme les médias, et les politiques, se complaisent à les analyser, les présenter à un public qui les suit comme un troupeau de moutons.

Ras le bol de ces analyses emplies d'agressivités à la fois latentes et souterraines.

Elles sont ridicules en elles-mêmes et me semblent totalement contraire à l’objectif fixé : ‘contempler la jeunesse et l'avenir‘.

L’avenir restera-t-il donc à jamais dans cette attitude de rivalité entre Nations ?

Ne peut-on se réjouir tout simplement du spectacle, de la performance, de l’exploit sportif… qui, de surcroît, ne concerne pas uniquement que les seuls vainqueurs ? Et je pense là non seulement à celui qui réalise l'exploit d'être bon dernier, mais encore à tous ceux qui entourent les champions : entraineurs, soigneurs, famille, etc.

Je suis absolument ravi du fabuleux spectacle présenté par ce jeune prodige qu’est Yulia Lipnitskaya, l’adolescente au visage grave, ou par celui offert part ce ‘vieux’ renard de Yevgeny Plushenko ; Mesdames Maze et Gisin viennent de me scotcher en faisant exactement le même chrono en descente femme, mais il m’a semblé que cette dernière avait ses skis plus ‘collés’ à la neige et qu’elle dominait mieux sa discipline ; la ‘Panthère rose’ m’a charmé par l’originalité du sujet choisi, la qualité et la maîtrise de la mise en scène, etc.

 

Et quelle est la nationalité de ces citoyens du monde ?

Puis-je claironner haut et fort que je m’en moque : que je me tape totalement de savoir qu’elles/ils sont russes, slovènes, suisses ou allemand(e)s ?

Si j’introduis cette notion dans mes paramètres personnels d’analyse, ce sera pour avoir un sourire de sympathie pour la nationalité considérée compte-tenu de la bienveillance que j'ai pour l'athlète…

... et en aucun cas pour crier 'Cocorrrriiicoooo, vive la France',

... et en aucun cas pour penser que tel compétiteur a ravi à 1/100ème de seconde ou à un point près une médaille à l’un de mes compatriotes,

... ce qui ne m’empêche pas de m’exciter parfois devant la notation des juges, mais c’est alors toujours en faisant abstraction de tout problème de nationalité.

 

... Qu'étaient sympathiques et bienvenus les câlins que se faisaient en bas de la piste, mais pendant toute la durée de l'épreuve, les concurrentes du slopestyle de différentes nationalités !

J'ai pensé un instant que c'était là l'expression de la jeunesse et l'avenir.

 

... Prénom : Bizounours ; patronyme : Canard.

Ainsi suis-je né ; ainsi 'partirais-je' probablement.

 

Mais revenons à mon ‘pote’ Shaun White.

Pourquoi me fait-il sourire ?

Regardez ses apparitions dans Friends with Benefits (Sexe entre amis), avec Mila Kunis et Justin Timberlake (ce n’est pas à proprement parler un chef-d’œuvre cinématographique, mais une comédie amusante conçue sur un rythme bien cadencé) et vous aurez une idée : sur de lui, impertinent, agressif pour le fun (enfin, j’ose le croire !), lançant des vannes… J’aime, et je l'imagine ainsi dans la vie, peut-être à tort (4) .

Et puis, j’ai tellement entendu / lu que ce garçon était un insupportable prétentieux (cela étant exprimé en clair ou en filigrane discret et courtois :) dans son rôle de sportif version Rock star pleine aux as (ce qui habituellement déplait par principe dans les milieux sportifs… particulièrement en France, me semble-t-il) que j’ai été étonné par la personnalité plutôt sympathique qui apparaissait dans un reportage qui a été diffusé par une chaines TV, il y a une quinzaine de jours.

J’ai totalement zappé sur quelle chaîne a été proposé le documentaire.

Le seul point de repère que j’ai à offrir aux curieux est que les journalistes expliquaient qu’il leur avait été demandé le secret, de ne diffuser leurs commentaires et, plus encore leurs images, que lorsque l’on serait à une semaine de l’ouverture des J.O. puisque Shaun White s’entraînait en vue de la compétition et mettait au point sa présentation**. Et comme celle-ci était des plus alléchantes, j’avais hâte de voir le bouquet final qu’il avait concocté... voir s’il allait avoir le culot de balancer un triple cork, figure de grands malades ou, ce qui en fin de compte revient au même ;), de grands experts qui n’ont froid ni aux yeux, ni aux os, particulièrement à la colonne vertébrale me semble-t-il.

Sauf erreur, elle a été inaugurée par Torstein Horgmo et filmée pour la première fois le 7 juin 2010 (date indiquée sur la vidéo mentionnée ci-dessous) mais, à ma connaissance ('sivouplê' : je ne suis pas un pro, donc ne pas m'en vouloir si je me goure ; sur le parc de neige, je ne suis qu'un visiteur qui vient voir, papoter et faire des photos), elle n’a encore jamais utilisée en compétition.

Et désolé de ce franglais Monsieur Patrick Montel et les siens (ils observeront que j'ai fait un effort louable avec le parc de neige), mais même si j’avais écrit triple bouchon au lieu de triple cork, le sens n’en aurait pas été plus lumineux (en réalité tire-bouchon, le nom de la figure étant corkscrew).

Pour ceux qui ne connaitraient pas et souhaiteraient savoir, des images montrant Torstein Horgmo dans ses oeuvres paraitront plus claires qu’un long discours http://snowboarding.transworld.net/tag/triple-cork/  ; http://snowboarding.transworld.net/1000126215/featuresobf/the-first-triple-cork-ever-on-video-by-torstein-horgmo/   

 

Sochi - Sélection.

Premier passage du Maître qui agace certains mais pour lequel Christian Choupin ne peut s'empêcher de lancer avec un enthousiasme bon enfant (j'aime !) : au pipe, 'il y a lui, et il y a... les autres !'.  

95.75 / 100… et Monsieur White n’a visiblement pas mis le paquet.

Deuxième passage (vu l'effort, je parle de passage, non de run :) : il se la joue cool mais aligne néanmoins un front side double cork : 70.75 pts. ce qui, personnellement, me paraît un peu radin... de même que me paraîtront radins les 82 pts accordés à Iouri Podladtchikov qui passera juste après lui.

Sochi Epreuve.

Premier run : époustouflant mais, finalement, Shaun White se loupe : les 'miches' se posent sur la neige et, plus dangereux, sa board retombe et se plie à casser sur le bord supérieur du pipe (le coping si, à la différence de certains, j'ai bien retenu les cours que j'ai pris la peine de recevoir, histoire de savoir à peu près de quoi je parle :).

Bonjour les genoux et la colonne vertébrale ; c'est beau d'avoir 29 ans (sauf erreur).

Deuxième run/passage/essai (je tente toujours de faire plaisir à Messieurs Holtz et Montel :)  : n’ayant plus rien à perdre si ce n’est alimenter les propos de ceux qui ne l’aiment pas, cette fois-ci il met le paquet : wouahouu ! Ça décoiffe… et, finalement, de nouveau il se plante, par 2 fois le 'popotin' touche la neige.

A noter toutefois qu'il n’est pas véritablement tombé, à la différence de nombre de compétiteurs.

Par curiosité, les amateurs de statistiques devraient s’amuser à calculer quelle a été la proportion de concurrents qui n’a pas nettoyé joyeusement le pipe ici ou là :) !

D'ailleurs, toutes disciplines confondues, les J.O. de Sochi me paraissent mériter le surnom de Festival des Boîtes.

Impressionnant en tout cas le nombre de chutes en half-pipe.

Le stress ? Bien sûr.

La qualité de la neige ? Sans doute, et vraisemblablement faisait-elle des 'paquets'

Le manque de bol ? Possible…

… Mais je finis par me demander si ce pipe répondait bien aux normes habituelles, comme cela avait été signalé http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/le-half-pipe-vise-par-la-critique-205685, et je glisse sur certains commentaires des présentateurs qui, me semble-t-il, n'ont pas voulu dire clairement qu'il y avait un / des problèmes.

Les J.O. sont les J.O., une épreuve est une épreuve… et si je me plante, j’assume.

Shaun White a donc été battu et ne sera pas triple médaillé olympique.

Bravo à ceux qui ont réalisé l’exploit d’être, ce jour là, meilleur que lui : Iouri Podladtchikov, Ayumu Hirano et Taku Hiraoka.

Mais il demeure qu’à mes yeux, Shaun White reste le meilleur, j’entends par là le plus impressionnant au niveau de la maitrise de son ‘art’ et des réalisations que cela lui permet d’offrir au public de terriens dont je suis, j’entends de ceux qui ne s’amuseront jamais à faire le 1 / 1 000 000 (et plus encore) de ses ‘acrobaties’ en tout genre ; vieillerie naissante (ou déjà affirmée) fait loi :( !

Si vous ne me croyez pas, faites un tour sur les sites de replay (il y a des clips ici : http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/shaun-white-a-donne-le-ton-205735  et probablement dans plusieurs ‘ailleurs’, que je vous laisse chercher :) : regardez, critiquez… et, surtout, c'est là l'essentiel, délectez-vous.

Si vous n’êtes pas convaincu que Shaun White reste le meilleur, je vous propose alors de considérer les éléments suivants :

1. Nous sommes bien d’accord : lors de l’épreuve, Shaun White s’est planté deux fois.

Il a néanmoins réalisé la 4è meilleure note : 90.25 / 100

Se ‘planter’ et obtenir 90.25 / 100, c’est ce que j’appelle se planter en beauté ; non ?

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que les ‘tombeurs’ de l’ex-intouchable l’ont emporté avec respectivement 94,75 pts pour Iouri Podladtchikov, 93,50 pour Ayumu Hirano et 92,25 pour Taku Hiraoka

2. Et, puisque nous parlons notes, puis-je timidement, mais fermement, rappeler que lors des sélections, sans trop forcer, mais entendant malgré tout satisfaire son public, Shaun White avait obtenu 95.75… soit 1 pt de plus que le médaillé d’or Iouri Podladtchikov (le sympa I-Pod :) qui, lui, a mis le paquet jusqu’au bout de ses runs... et qui avait presque 'mangé' la neige lors de son premier passage de sélection.

Le 11/02 à 14:33 avec mise à jour à 16:06 (quelle était le texte initial ?) http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/shaun-white-a-donne-le-ton-205735  n’avait pas hésité à écrire : « Avec un note de 95.75, Shaun White a pour ainsi dire écrasé la concurrence dans le half-pipe. Lui qui avait été tant critiqué pour s'être retiré au dernier moment du slopestyle, a donné un signe fort à ses détracteurs. "Flying tomato" est bien le patron, du moins en half-pipe... » (et vlan ! vu au milieu des louanges la vacherie glissée une nouvelle fois pour l’épreuve de slopestyle pour laquelle il avait déclaré forfait ? http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/snowboard/le-parcours-de-slopestyle-intimidant-204071  ; http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/snowboard/shaun-white-renonce-au-slopestyle-204199 ; point de vue peut-être plus calme sur http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/06/jo-sotchi-pistes-dangereuses_n_4736262.html?utm_hp_ref=fr-sotchi-2014)

 

Allez, Mister White, tu as pris une claque et lorsque tu as quitté l'aire du pipe tu étais sous le choc, manifestement incrédule sur le mode i can’t believe it ; oh my God !... comme le disait ton 'tombeur' mais, lui, avec une joyeuse stupéfaction.

Tu n'es ni le premier, ni le dernier favori à t'être 'planté' lors de J.O., et ceux de Sochi en ont donné pusieurs exemples dont le tien qui restera peut-être / sans doute le plus illustre.

Dommage pour ton palmarès, mais tu t'en remettras, il n’y a pas à en douter un instant.

Puis-je ajouter que si ont raison ceux qui te décrivent comme un prétentieux des plus désagréables, cette claque te sera probablement salutaire pour l’évolution de ton caractère, de ta personnalité… 

... Et n’oublie pas qu’un poète avait chanté que Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force Ni sa faiblesse ni son cœur […] et qu'un autre mit ce chant en musique.

C’est ici : http://www.youtube.com/watch?v=VtMBlr_DRjQ  

See you soon… en meilleure forme, je te le souhaite et alors, pour me défrustrer totalement, je te remercie d'avance de tenter de produire le show que j'attendais hier ;)

 

Voilà, bande de rigolos, ce que je pense de vos critiques.

Je vais à présent aller voir le half-pipe version féminine, peut-être y a-t-il une super-boardeuse en herbe.

Je souhaite en tout cas à ces Miss une neige un peu plus adaptée que celle d'hier, ou alors qu'elles s'arment d'un maillot de bain et d'un surf, ce sera plus simple !

 

Je voulais vous quitter en vous laissant sur une image à méditer : celle de Shaun White découvrant sa note à la suite de son premier run de sélection.

Pour une raison que j'ignore, Overblog refuse de l'éditer en affichant 'Erreur / Le format d'image n'est pas valide'... !?!?

format ? Ma photo, faite sur un écranTV, est sous JPG : ou est le 'blème ?

 

J'ai le sentiment qu'il n'y a pas que quelques-unes des pistes de Sochi qui boguent ici ou là ! 

 

 

(1) La citation est bien connue mais je renvoie sans complexe à Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_olympiques_antiques  pour son origine (voir les références aux notes 114 et 115)

 

(2) Si besoin était, je dispose de l'enregistrement de l'émission concernée... ;D

Gérard Holtz y joue le papy qui crie 'vive les djeunes' la voix chevretante mais, en réalité, il apparaît assez clairement qu'il n'a rien à faire des épreuves de sélection de snowboard, et du freestyle en général. Tout ce qui l'intéresse est de revenir aux épreuves de ski de fond car il y a des Français qui pourraient y être sélectionnés et, lorsqu'il envisage le snowboard, c'est uniquement pour connaître l'heure approximative de passage des Français qui pourraient également être sélectionnés.

Bref : il veut l'antenne pour suivre la course aux médailles...

Cette remarquable intervention "cocoricoooêêsque" comme je les aime tant était d'autant plus pertinente :) qu'elle eut lieu peu avant que ne s'élance Shaun White pour son premier run de sélection, et que les commentateurs commençaient à mettre la pression sur les téléspectateurs pour introduire "the king". 

Imaginez quelques instants, Monsieur Holtz, que lors de l’épreuve du 12.5 km de biathlon, les rigolos commentant les épreuves à l’intérêt discutable de freestyle (votre pensée, pas si intime qu'elle aurait dû l'être puisqu'elle est perceptible, est-elle traduite correctement ?) vous aient interrompu alors que vous étiez en train d’annoncer l’arrivée de Martin Fourcade : ne les auriez-vous pas traités d’iconoclastes ?

Je vous laisse donc imaginer à présent ce qu’ont pensé de vous tous ceux qui attendaient la prestation de Shaun White, djeunes et moins djeunes, et votre attitude fut d'autant plus malvenue que vous étiez à Sochi notamment pour jouer au coryphée des retransmissions des J.O. d'hiver. On pouvait donc attendre de vous sinon une maîtrise totale, du moins une connaissance minimale dans toutes les disciplines.

Ah oui ! Bien sûr, j'oubliais !!... Shaun White n'est pas français, alors quel intérêt !?!?

 

(3) Sa Blondeur, qui vient de jeter un œil à ce post, me rappelle que les journalistes qui en ont après le vocabulaire anglo-saxon semblent totalement oublier que ces sports se sont développés aux US… et pour cause ! En Europe, et en France en particulier, les gens bien pensants n’en voulaient pas et les "riders" étaient considérés comme des ado/rebelles… des racailles. Ces sports ont fini par s’imposer, mais avec leur vocabulaire d’origine. Traduire en français les termes techniques comme le souhaite notamment Patrick Montel (et je ne peux lui donner tort sur le principe, pas sur l’acharnement –voire la mauvaise foi !- qu’il met dans son propos) me paraît totalement irréaliste pour moult raisons.

 

(4) J'avais zappé un article de Mathieu Crépel du 12 février  http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/crepel-surpris-de-la-defaite-de-white-206017. Si j'en crois son § 'personnalité', et Mathieu Crépel est ô combien beaucoup plus compétent que moi en la matière, j'aurais tort... Possible que, comme il l'écrit, étant extérieur au snowboard j'imagine un Shaun White cool alors que, vu de l'intérieur du monde du snowboard il ne l'est pas du tout, d'où alors probablement l'animosité que lui manifestent certains... 

------------------------------------

 

** Mise à jour - 13 février

 

Ben voilà,  le tout était de chercher un peu.

Le reportage se nomme Shaun White Russia Calling.

Il est disponible :

 

- En anglo-américain : avec un texte de présentation en français sur http://www.theriderpost.com/articles/sotchi-2014-shaun-white-tente-le-triple-cork  

Sans présentation http://www.youtube.com/watch?v=nT6JKjuA-gM#t=517

 

- Il a été proposé en français par TF1 dans l’émission Sept à huit du 2 février 2014 dans une série de 5 reportages :

o Djihadistes à 15 ans,

o Une vie à la mer (l’érosion du littorale à Soulac-sur-Mer),

o Gynécologue et violeur,

o La vallée du future (Silicon Valley)

o Et, en dernier, le reportage sur Shaun White

Durée totale de l’ensemble 1h40.

 

l'émisssion est en ligne sur http://www.wat.tv/video/sept-huit-fevrier-2014-6mzlt_2flv7_.html à la suite d’une série de ‘pub’ un peu casse-pieds, mais en tout état de cause moins que vous :)… :) et re :) !!!!

Précision notable : impossible d’avancer le curseur pour visionner uniquement le reportage sur Shaun White. Donc ou bien vous vous posez et regardez l'ensemble de l'émission pendant près de 2h (les autres reportages sont tout à fait intéressants, mais sont ici hors sujet…), ou bien vous filoutez, et c’est encore papy qui va vous refiler une combine TOUT A FAIT LEGALE, en tout cas si j’en crois par exemple http://captvty.fr/afp  

 

Téléchargez un petit soft bien utile sur http://captvty.fr/  et si votre antivirus s’affole, envoyez-le faire la sieste ; voici des mois que j’utilise Captvty sans problèmes apparents.

 

Rendez vous à présent sur les émissions en ligne de TF1 et cherchez l’émission Sept à huit du 2 février 2014. Elle était encore disponible il y a quelques instants, j’ose croire qu’elle y est toujours, puis allez bosser un peu, cela vous changera, pendant son téléchargement. Il y en a pour environ 1h30.

 

Vous pourrez alors récupérer le fichier et utiliser le curseur de votre lecteur pour aller voir directement le reportage sur Shaun White.

 

Vu le matos dont il dispose pour s'entrainer !? Je conçois qu’il attise critiques et jalousies !!!

Est-il si imbuvable que certains le disent ? Franchement, je ne trouve pas...

 

En tout cas, après avoir satisfait votre curiosité sur le rider, ne manquez pas de visionner les autres reportages proposés par TF1, ils sont intéressants, je le répète.

 

A++ @ chacun de vous

Shaun White ; déçu, frustré : exercice d’auto-consolation…

Ah ! Aujourd'hui Overblog accepte les photos...

Celle-ci est bien sûr une capture d'écran.

Allez Mister White, garde ce sourire, tout baigne : c'est un droit fondamental de l'homme de se planter ! Et, à la réflexion, peut-être encore plus adaptée à ta situation que la chanson d' Aragon  / Brassens évoquée ci-dessus, je te propose celle qui suit :

 

They'll stone ya when you're tryin' to go sochi

Then they'll stone ya when you're there all alone.

But I would not feel so all alone,

Everybody must get stoned.

 

Puisque tu as un groupe de rock, à toi d'improviser la suite. Je pense que tu as reconnu la base de ma parodie, autrement, elle est ici http://www.youtube.com/watch?v=lu9IQHxsrDU

 

P.S. Pour ceux qui comprendraient que j'invite Shaun White à se shooter, je les engage à écouter la chanson en question et à entendre que, tout au long de son texte, Dylan joue sur l'ambivalence de 'stone' et 'stoned'. Dans la traduction qu'il a proposé, Hugues Aufray a préféré inverser la vapeur et traduire que 'Tout le monde un jour s'est planté' http://www.frmusique.ru/texts/a/aufray_hugues/toutlemondeunjoursestplante.htm. Pourquoi pas. Mais le texte d'origine perd une partie de son originalité, de sa saveur ironique...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires