Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 04:39

Lors de mon départ à la retraite fin décembre 2013 (clin d’œil provo envers les anti-enseignants primaires : quelle différence pour un enseignant de passer d’un 31 décembre à un 1er janvier, heure 00.00.01’’, du statut d’homme réputé en activité MAIS en vacances de Noël à celui de retraité ? :), plusieurs de mes élèves m’avaient fait des cadeaux souvenirs sympas et… des cadeaux plus conséquents, ce dont je les remercie encore en répétant ce que je leur avais dit alors : c’est hyper gentil, mais cela me gêne beaucoup… et c’est vrai.

Au nombre des cadeaux conséquents, une Smartbox n°560, ‘Séjour pittoresque’

J’avais promis de faire circuler des photos à la suite son utilisation et tel est le but du présent post, bien que ce blog ait été conçu pour mes étudiants et non mes élèves.

Mais qu’importe à présent que je ne suis plus en activité.

Pour différentes raisons, je n’avais en effet pas encore utilisé la Smartbox.

Cette fois-ci, c’est fait : Madame et Monsieur Canard se sont transformés en écureuil ou, si vous préférez, ont passé grâce à vous une super nuit en mode « acrododo »…

Pour les longs à la détente, et Dieu sait s’il y en a parmi vous :) -si je ne lance pas quelques vannes stupides, vous n’allez pas me reconnaître ou, que sais-je encore, croire que je suis malade :)- nous sommes allés en Ardèche, à Saint-Julien-Labrousse, passer une nuit dans l’une des dix cabanes installées dans les arbres http://www.tripadvisor.fr/Hotel_Review-g1413814-d1413291-Reviews-Les_Cabanes_de_Labrousse-Saint_Julien_Labrousse_Ardeche_Rhone_Alpes.html  ; http://www.cabanes-ardeche.com/  

Pourquoi, parmi les 560 propositions de la Smartbox (je ne les ai pas comptées, mais c’est ce qui est écrit sur la box en question), avoir choisi de passer une nuit dans les arbres ?

Parce que dans ma vie j’ai dormi dans bien des endroits curieux, voire étranges : habitats troglodytiques, tentes de nomades, maisons où l’on partage l’espace couvert avec le bétail moyennant quoi on se lève le matin avec 72 piqûres de puces sur le corps, miam-miam, c’est bon le canard, etc., mais jamais encore je n'avais dormi dans les arbres avec pour voisins immédiats des ‘pioupious’ endormis.

Pourquoi Labrousse alors qu’il y a bien d’autres sites qui proposent de ‘l’acrododo’ ?

Parce que le nom me plaisait du fait qu’il est empli de promesses exotiques avec, en prime, le parfum excitant d’un danger… qui n’existera pas ;). Labrousse en Ardèche, tout un programme en soi ; non ? :)

De plus, en Papy-la-flemme rusé, j’avais observé que pour s’y rendre il fallait passer à proximité de chez ma sœur.

Je pourrais ainsi faire deux pierres d’un coup : aller me prendre pour un écureuil et jouer au frangin sympa qui va embrasser sa sisteur.

Ça y est ?

Votre curiosité est-elle satisfaite, pouvons-nous continuer ? :)

Dans le cadre splendide d’un vaste parc, nous avons été accueillis à Labrousse par un homme énergique et charmant qui nous a conduits à ‘notre’ cabane nommée Hérisson (photo 1).

Le nom est attachant bien qu’il soit un peu inquiétant au niveau du confort. Les poils des hérissons étant piquants et durs, chacun le sait, il faut souhaiter que la garniture du matelas n’aura pas été faite grâce à la tonte de ‘laine’ de hérissons… confusion possible puisque des moutons se promènent en toute quiétude à proximité du parc (photo 2).

Photo 1 : ouvrez les yeux, en bas des escaliers, à droite se lit ‘’Hérisson’’

Photo 1 : ouvrez les yeux, en bas des escaliers, à droite se lit ‘’Hérisson’’

Photo 2 : Bêêêêèèè. Pardon Damien, que dis-tu ? :)

Photo 2 : Bêêêêèèè. Pardon Damien, que dis-tu ? :)

P.S. Ne voir aucun ‘chouchoutage’ dans cette vanne lancée au seul Damien. C’est que Damien est également le seul à m’avoir donné des nouvelles grâce à l’adresse mail que je vous avais laissée lors de notre dernier cours (en était-ce bien un ? :), celle au nom de ‘papy.la.teigne’ :). Mais j’aurais pu adresser la même ânerie à chacun(e) d’entre vous. Toutefois je ne nommerai personne, car si j’en oubliais je risquerais de passer à la moulinette et le Canard pourrait terminer en rillettes :( !

Au cours de notre balade dans le parc, j’ai pensé à vous et à la promesse que je vous avais faite. J’ai donc pris quelques images des cabanes alentours (photos 3 et 4).

Photo 3 : urbanisme vert style ‘soucoupe volante’ ?

Photo 3 : urbanisme vert style ‘soucoupe volante’ ?

Photo 4 : ce cadre me rappelle une chanson de l’époque où –voilà qui ne va pas me rajeunir- j’étais gamin, 'Ma cabane au Canada' (pour la VO http://www.youtube.com/watch?v=23nrq5RBMnk , différentes reprises sur Youtube, notamment une de Garou, oui… bof-bof-bof le loup ! :)

Photo 4 : ce cadre me rappelle une chanson de l’époque où –voilà qui ne va pas me rajeunir- j’étais gamin, 'Ma cabane au Canada' (pour la VO http://www.youtube.com/watch?v=23nrq5RBMnk , différentes reprises sur Youtube, notamment une de Garou, oui… bof-bof-bof le loup ! :)

Après cette promenade découverte et apéritive, retour au Hérisson et sa terrasse (photo 5 et 6)…

Photo 5. Le Hérisson et sa terrasse ‘under-ze-sun’ :). Pour les petits rigolos qui auraient pensé que cette illustration montrait l’Etoile des Rois-mages brillant au-dessus de la Crèche, je rappelle –je vous l’ai dit 100 fois, avec toute la modestie et la retenue qui s’imposent- : il y a un point commun entre Jésus et moi… tous deux avons ‘prêché dans le désert…’ –au choix  :-( ou :-)

Photo 5. Le Hérisson et sa terrasse ‘under-ze-sun’ :). Pour les petits rigolos qui auraient pensé que cette illustration montrait l’Etoile des Rois-mages brillant au-dessus de la Crèche, je rappelle –je vous l’ai dit 100 fois, avec toute la modestie et la retenue qui s’imposent- : il y a un point commun entre Jésus et moi… tous deux avons ‘prêché dans le désert…’ –au choix :-( ou :-)

Photo 6 : la terrasse du Hérisson

Photo 6 : la terrasse du Hérisson

… Terrasse qui va nous accueillir pour le diner grâce à un panier repas sur lequel nous apprenons que Madame et Monsieur Canard-Ecureuil sont devenus Madame et Monsieur Hérisson (photos 7 et 8).

 

Que de métamorphoses en si peu de temps !

Photo 7 : A taaaaaaaaaaaable !

Photo 7 : A taaaaaaaaaaaable !

Photo 8 : Canards, écureuils, hérissons… quoi et qui d’autre encore :)

Photo 8 : Canards, écureuils, hérissons… quoi et qui d’autre encore :)

La nuit tombe.

Il n’y a pas d’électricité tant sur la terrasse que dans la cabane (il n’y a pas de salle de bains non plus ; il aurait fallu amener l’eau et installer des écoulements ce qui romprait l’harmonie avec la nature, par contre, précision pour les curieux, il y a des ‘toilettes sèches’ –pour les pazocourants comme l'électricité :), vous pouvez donner un coup d’œil ici http://fr.wikipedia.org/wiki/Toilettes_s%C3%A8ches ).

Au clair de lune, j’évoque avec madame Canard quelques-uns des souvenirs que j’ai de ceux auxquels nous devons cette soirée puis, constatant qu’il commence à faire frisquet, nous allumons nos lampes frontales et partons nous coucher. Bien qu’il n’y ait pas de chauffage, l’intérieur de la cabane, est assez douillet. En tout cas, il n’y fait pas froid.

En pleine nuit, Madame Canard me fait un gag…

Grands coups de coude dans les côtelettes pour me réveiller en principe discrètement. En pratique, côté discrétion, ça ne le fit pas du tout pour la simple et bonne raison que j’ai commencé par râler !

Ooooh ! Que faites-vous lorsque quelqu’un tambourine sur vos côtelettes comme l’on frappe fortement à une porte le tout au beau milieu de la nuit !?

Quelqu’un s’est introduit dans la cabane, me murmure madame Hérisson ; il y a des craquements qui ressemblent à des pas.

Je ne sais pas si nous avons un visiteur, mais il est de toute manière inutile de chuchoter à la suite du réveil au clairon que j’ai amorcé en grognant.

Je tâtonne pour retrouver ma lampe frontale.

Bien évidemment, je commence par culbuter mon téléphone portable (oui ! oui ! j’ai toujours le vieux Nokia qui vous collait la honte pour moi :) qui était à côté de ladite lampe et finis par m’en saisir.

J’éclaire.

Bien évidemment, il n’y a personne.

Après analyse de la situation, j’entends des craquements qui, effectivement, ne sont pas sortis d’un rêve de ma compagne.

Je suppose qu’ils proviennent d’une différence hygrométrique et / ou calorifique.

Vers la mi-avril, nous abordons le printemps, le bois doit peu à peu sécher et se réchauffer… bref, j’imagine qu’il doit lentement passer d’une dilatation à une contraction sur un rythme de craquements qui, dans la nuit, peuvent effrayer les mamys non habituées aux lieux :)

Le canard retourne voir Morphée et est réveillé longtemps plus tard par des cris d’enfants : ‘voilà Myrtille ! voilà Myrtille ! ’.

Kicêça Myrtille ?

Myrtille est l’ânesse du parc.

Aidée de deux personnes, elle apporte les petits déjeuners que les occupants de chaque cabane font grimper jusqu’à leur terrasse à l’aide d’une corde montée sur une poulie (photos 9 et 10).

Photo 9 : ‘notre’ poulie armée de sa corde.

Photo 9 : ‘notre’ poulie armée de sa corde.

Photo 10 : En contrebas Myrtille et ses copains grands pourvoyeurs de petits déjeuners :) (Et les pieds tout là-haut, entre les montants de la rambarde de la terrasse ? Compte-tenu de la disposition des lieux, je ne vois pas trop comment, pour réaliser cette photo, j’aurais pu faire autrement que cadrer mes pieds et ceux de Madame Canard venue également profiter du spectacle offert par le passage de Myrtille. Par contre, j’aurais pu faire une retouche pour les effacer ; oui, peut-être… mais j’aime bien l’authenticité et puis vous m'avez appris à avoir la flemme :)

Photo 10 : En contrebas Myrtille et ses copains grands pourvoyeurs de petits déjeuners :) (Et les pieds tout là-haut, entre les montants de la rambarde de la terrasse ? Compte-tenu de la disposition des lieux, je ne vois pas trop comment, pour réaliser cette photo, j’aurais pu faire autrement que cadrer mes pieds et ceux de Madame Canard venue également profiter du spectacle offert par le passage de Myrtille. Par contre, j’aurais pu faire une retouche pour les effacer ; oui, peut-être… mais j’aime bien l’authenticité et puis vous m'avez appris à avoir la flemme :)

Après un dernier tour dans le parc, nous allons saluer notre hôte et reprenons la route du retour, non sans avoir prodigué moult caresses à notre copain d’une soirée et d’un début de matinée : Mister Miaouss :) (photo 11)

Photo 11 : Miaouss, le chat Pokémon 'grandement' sauvage :) du parc ; il va de cabane en cabane chercher des câlins et grappiller un peu de nourriture.

Photo 11 : Miaouss, le chat Pokémon 'grandement' sauvage :) du parc ; il va de cabane en cabane chercher des câlins et grappiller un peu de nourriture.

Au revoir Labrousse, ce fut sympa.

Une fois encore, merci à chacun de vous pour cette nuit tout à la fois agréable et originale.

Lorsque j’y pense, je me dis que ces cadeaux de départ laissent entendre que je n’ai pas été trop casse-pieds comme prof, et c’est probablement là l’essentiel.

 

... Je vais rester sur cette illusion ;).

A+ peut-être sur les chemins de la vie…

Partager cet article

Repost 0

commentaires