Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 14:12

~~Ajout du 10 juin 2016

Vous êtes quelque 500 à passer chaque mois sur ce post.

Ce ne peuvent être mes ex-étudiants.

Si j’ai bien tout compris, des vendeurs de capsules rechargeables l’utilisent pour se faire de la pub. Ce qui m’ennuie au nom de l’objectivité la plus élémentaire est que le post complémentaire et rectificatif - http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/06/nespresso-et-les-capsules-rechargeables-3-les-boules-de-nouveau.html - ne reçoit que peu de visites et que, au final, « on » me fait dire ce que je n’ai jamais voulu signifier.

~~ Je résume.

Pendant deux ans, j’ai utilisé des capsules Emohome et Coffeduck sans aucun problème.

Puis, en juin 2014 j’en ai commandées de nouvelles. C’était des Emohome de 4ème génération.

Résultats :

Avec sa Pixie datant mai 2014 ma fille les utilise sans le moindre incident.

Me concernant, par contre, c’est la cata ! Ma Pixie de mai 2012 fait un massacre !

Une illustration ? Voici…

Nespresso et les capsules rechargeables (1) : les boules !

Comme je suis un peu lassé de pratiquer les techniques de « décabossage » présentées sur http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/06/nespresso-et-les-capsules-rechargeables-3-les-boules-de-nouveau.html , j’ai laissé tomber Emohome et suis passé à des capsules de marque Zeuspod.

Vous en trouvez sur Amazon… et sans doute ailleurs, mais je n’ai pas cherché.

J’ignore si elles contiennent ou non du bisphénol A et autres produits dangereux. Compte-tenu de mon âge, je ne risque plus grand chose et j'ai oublié de vérifier sur l'emballage si un code était indiqué (voir http://www.lasantedanslassiette.com/dans-l-assiette/cuisine-saine/plastiques-alimentaires.html )

Par contre, cela fait environ 15 jours que j’utilise ces Zeuspod et je n’en ai pas encore écrasée une seule.

A présent, à vous de décider.

~~Texte d’origine ci-dessous.

J’étais chez moi, en position père peinard avec un pote, et j’étais sur le point de nous préparer un café

Le téléphone sonne.

Un imprévu qui nécessitait que je m’absente quelques instants.

Je laisse donc le pote seul en l’engageant à continuer ce que j’avais entrepris : faire du café.

Comme prévu, je reviens environ 5 minutes plus tard, et trouve cet animal de pote tournevis et pince en main (c’est un vieux copain, il ouvre avec ma bénédiction mes caisses à outils), plongé dans ma machine à café avec le visage du gros goulu satisfait.

- Tu as une capsule bloquée, je me vais te lui faire sa fête vitesse grand ‘V’, me lance-t-il visiblement fier de son pertinent diagnostique avec des gestes ‘tournevisseux’ et ‘pinceux’ en suspens qui donnaient dans le sublime, car seul peut les maîtriser à ce point un Docteur es Je-fait-super-fort-dans-le-grand-n’importe-quoi.

Hurlement du Canard : ne touche pas, ne bouge plus : tu vas tout casser ! Et j’étais d’autant plus excité (et excédé) que je sortais de lectures débilitantes concernant les avis négatifs des utilisateurs de capsules rechargeables compatible avec le système Nespresso, j’y reviendrais dans quelques lignes.

 

Ah ! Si la connerie tuait !… Il n’y aurait plus un humain sur terre, moi inclus d’ailleurs, n’en doutez pas un instant, et ne craignez pas que le vieux pote tombe sur ces lignes : je lui ai exprimé de vive voix sans ambigüité aucune ma manière d’apprécier son initiative de bricoleur de haut vol.

 

Sur ce coup-là, je craque !

Il faut que je me défoule !

Je vais donc tenter, le plus calmement possible, comme lorsque, en cours, vous ne compreniez pas une évidence :), de faire le point sur mon expérience concernant les capsules rechargeables, sorte de croisade contre les ânes qui imputent à ces 'engins' tous les maux de la création, alors que ce sont probablement eux qui font des erreurs de ‘manipe’ ; bref : qui sont les boulets de l’affaire !

 

Précision notable : ce que je vais écrire concerne l’usage de capsules rechargeables avec une machine à café Nespresso, la seule que je connaisse bien, une Krups Pixie. J’ajoute à toutes fins utiles que j’ai eu l’occasion de montrer que ces capsules fonctionnaient parfaitement à des sceptiques de mon entourage, et cela sur leur propre appareil qui était d’une autre marque. Mais n’ayant pas jugé utile d’en noter les références exactes, et n’ayant nulle intention de me lancer dans une enquête pour le savoir, ce qui suit ne concerne donc que l’association de ces capsules avec une Pixie (… deux Pixie même, puisqu’il y en a deux dans la famille depuis 15 jours).

 

______

 

Des capsules Nespresso rechargeables, il fallait que j’en commande quelques-unes pour renouveler mes stocks et, en me promenant sur les sites web qui en proposent (à ma connaissance, ces capsules sont introuvables en magasins), j’ai, comme je l’écrivais ci-dessus, jeté un œil (retraite autorise ;) à quelques-uns des commentaires laissés par des clients qui en avaient achetées, particulièrement ceux qui étaient négatifs.

 

C’est effarant ! Et d’autant plus effarant que j’ai évoqué un commentaire particulièrement débile avec des connaissances… Elles m’ont appris que c’étaient elles les auteurs de cette ‘ponte’.

 

La Pixie familiale ? Il y a 2 ans que nous l’avons acquise en profitant de la promo Fête des mères qui semble annuelle, d’où l’acquisition d’une seconde machine pour équiper Sa Blondeur (pour 2014 http://www.nespresso.com/fr/fr/pages/learnmore-remise-immédiate, ce lien ne devrait pas être actif très longtemps, probablement jusqu’au 7 juillet, date butoir de la promo) et, en la commandant, j’avais instantanément acheté des capsules Nespresso, bien sûr, ET des capsules rechargeables…

 

C’est que je n’ai rien contre Nespresso. Je suis même admiratif envers l’ingéniosité du groupe Nestlé : fabriquer une machine qui n’acceptera que des capsules fabriquées par ledit groupe, c’est intellectuellement et économiquement un tour de force d’autant que le produit fait un pied de nez, et même un subtil bras d’honneur, aux situations monopolistiques et à la législation qui les encadrent. Amusant ! Remarquable ! Génial !... Du moins dans un monde tel que le nôtre… Et la bataille aux brevets a été un grand moment (voir par ex. http://www.cookissime.fr/contents/135  , http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/10784227, etc.).

 

Nespresso, c’est un concept. Il fallait en avoir l’idée… Avoir également l’idée de lier ce concept à l’un des séducteurs Number One de ces dames (renforcé depuis quelques temps par l’arrivée de Matt Damon –(1)-), à ce point que certaines d’entre elles n’hésitent plus à proposer un George, pour demander à leurs hôtes s’ils veulent un café… Nespresso… what else !

 

Chapeau bas, il fallait le faire. Et Clooney y a trouvé le moyen de renforcer son image dans l’âme de ces dames qui ‘chantent’ désormais George Clooney is inside… (oh ! ne soyez pas jaloux, Messieurs, et admettez que les actrices qui donnent la réplique au beau George dans ces différentes pubs ne sont pas désagréables à regarder :)… et c’est, bien sûr, étudier pour, comme le disait un humoriste d'autrefois).

 

Cela dit, ce qui personnellement m’intéressait dans une machine à café Nespresso était avant tout le fait de pouvoir obtenir de l’eau chaude sous pression (19 bars pour la Pixie) à un prix bien inférieur à celui d’un percolateur digne de ce nom. Et ne me dites pas qu’il en existe à moins de € 100. Lorsque je pense percolateur, je songe à ceux qui sont en service dans les bars, cafés ou restaurants… et le tarif est loin d’être moins de € 100, nonobstant l’installation d’une arrivée d’eau, la machine qu’il faut mettre, mieux, garder sous pression, etc.

Stop ! On se calme.

 

Cela fait donc 2 ans que fonctionne la Pixie familiale tant avec des capsules 100% Nespresso qu’avec celles que Nespresso voudrait voir banni du marché, à savoir les rechargeables essentiellement proposées par Coffeduck, de couleur marron sombre (http://www.coffeeduck.fr/ ) ou Emohome, de couleur blanche (http://www.emohomestore.com/#! ; http://www.ecocaps.fr/ ) –(2)- et, exceptionnellement, avec des capsules que l’on recharge soi-même mais qui doivent être jetées après un seul usage (du style de http://www.capsul-in.fr/ ). J’en utilise parfois lorsque je m’offre un ‘grand cru’.

 

La ‘pro’ des capsules Nespresso authentiques est Madame Canard, à raison de 2 ou 3 par jour. Elle adore plusieurs des différentes sortes de café proposées par la marque. C’est son droit le plus strict, même si s’interroger sur ce qu’il y a très exactement dans ces capsules réalisées de surcroît en aluminium ouvre la porte à nombre de critiques qui remplissent des pages et des pages web.

 

Le ‘pro’ des capsules non-Nespresso, c’est moi, à raison de (oui ! oui ! je sais : j’en bois trop) de minimum 4/jour. Selon mon inspiration du moment et, plus encore, l’état de mes finances, je jongle avec amour, délices et orgues avec du décaféiné pour me donner bonne conscience :) -le Malongo supposé être un ‘café équitable’ est assez correct pour le quotidien me semble-t-il-, du Sigri (variété de Blue Mountain), du Blue Mountain (jamaïcain authentique - si besoin voir les lien qui suivent), ou même, les Grands Jours, du Kopi Luwak (http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-cafe-kopi-luwak-je-l-ai-teste-104399174.html).

 

Pas de Bourbon Pointu dans la carte, puisque je n’ai jamais eu de réponse d’Alexandre qui, fort gentiment, m’avait laissé un commentaire instructif, mais qui n’a jamais répondu à mon appel : où en acheter du VRAI à des prix décents (voir http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-cafe-bourbon-pointu-je-l-ai-teste-79016513.html ). D’ailleurs est-ce possible puisque, dans les mêmes commentaires, Yves Gonthier, pourtant réunionnais, m’écrit qu’il n’a jamais réussi à en boire ne serait-ce qu’une tasse…

 

Au tout début, nous avions un stock de 15 capsules Emohome et 6 Coffeeduck.

Les premières donnent un aspect de solidité plus convaincant que les secondes (à l’usage, je crois qu’elles le sont effectivement) mais Madame Canard, bien que le plus souvent abonnée aux cafés Nespresso authentiques comme je l’ai dit, ne rechigne néanmoins pas à mettre dans une Coffeduck du Malabar Moussonné (le café est séché par les vents de mousson).

Et pourquoi utilise-t-elle de préférence des Coffeduck ? Parce qu’elle affirme qu’elles donnent un meilleur café que les Emohome.

Après plusieurs essais, je ne suis pas convaincu…

Il faudra que je renouvelle mes tests ; perdrais-je mon palais ?

 

Sur les 15 + 6 capsules acquises à l’origine il y a 2 ans, il reste aujourd’hui 13 Emohome et 3 Coffeeduck.

C’est que, parfois, sans crier gare, on a la surprise d’éjecter une capsule qui s’est fait ‘écrabouiller’. Oh ! Ce n’est pas un scoop. Donnez un coup d’œil aux capsules Nespresso authentiques que vous éjectez. Tantôt elles ne sont absolument pas déformées et ont l’aspect du neuf, tantôt elles sont écrasées et tordues. Un phénomène identique se produit avec le plastique des capsules rechargeables… et à raison de 5 en deux ans, il n’y a pas, me semble-t-il, de quoi en faire une jaunisse (3).

 

Quelle durée de vie pour ces capsules rechargeables ?

 

Si je me base sur l’expérience familiale, il nous reste donc 16 capsules (13 Emohome et 3 coffeduck sur les 21 d’origine).

En 2 ans, soit 730 jours (oui ! il faudrait déduire les absences de notre domicile), à raison de 4 cafés par jour, nous avons fait quelque 3000 cafés en incluant ceux offerts à des visiteurs et en comptant ‘à la louche‘. Je peux procéder à ce type de calculs ‘pifométriques’ compte-tenu de mon objectif, vous allez le voir.

Il y a à présent une inconnue : sur combien de capsules faut-il projeter ces résultats ? Sur les 21 d’origine, les 16 restantes… ou un nombre arbitraire compris entre 21 et 16 ?!

Puisqu’il faut bien se décider, admettons 19 capsules ce qui donne environ 150 cafés par capsules. Mes calculs sont bidons ? J’en conviens volontiers mais l’on observera que, en tout état de cause, les utilisateurs (voire les vendeurs –(4)- !) qui annoncent qu’une capsule ne peut produire qu’une trentaine de cafés et un peu plus si vous avez de la chance, racontent n’importe quoi. - *** cf. ajout du 2 juin, sous les notes*** -

C’était là le seul but de ces ‘puissants’ calculs :).

Précision : les capsules encore existantes sont en excellente santé et donc toujours bonnes pour le service actif.

 

Mais la longévité des capsules dépend de la manière de les ouvrir et, plus encore, de les nettoyer.

 

Quelle que soit la marque, les capsules comportent une ‘cuve’ pour mettre le café et un couvercle, lequel est muni d’une petite languette et d’une attache qui le relie à la ‘cuve’.

 

La languette a-t-elle pour but d’aider à l’ouverture du couvercle ? C’est probable, mais il me paraît opportun de ne pas l’utiliser. Passez un ongle sous le bord du couvercle, il s’ouvre sans difficulté. Vous n’arracherez ainsi ni la languette… ni la petite attache cuve / couvercle à la suite d’une fausse manœuvre. A noter d’ailleurs que le fait d’arracher la languette n’interdit en aucun cas l’usage de la capsule. L’ennui, si vous êtes aussi distrait que moi, est que vous ne savez jamais trop où vous avez mis le couvercle ; c’est lui le plus petit et c’est lui que l’on égare le plus souvent.

 

Concernant le nettoyage, l’eau courante et une brosse à dent font des miracles.

Le manche de la brosse entre parfaitement dans la ‘cuve’ pour aider l’eau à expulser le marc de café et la brosse permettra de nettoyer minutieusement les trous qui se trouvent à l’arrière de la ’cuve’ (entrée de l’eau dans la capsule), ainsi que la ‘grille’ située sur le couvercle (sortie du café).

Le nettoyage de l’ensemble, et plus particulièrement ceux de la ‘cuve’ et de la grille, doivent être fait avec minutie si l’on souhaite avoir un café frais… j’entends un café qui n’a pas le goût peu agréable d’un vieux marc tout pourri, d'un vrai jus de chaussettes :).

Avec un peu d’habitude, l’opération de nettoyage prend une quinzaine de secondes par capsule. Vrai que ce nettoyage à l’eau courante n’est pas une procédure très environnementale. J’ai essayé de remplir un bac de l’évier en me contentant d’un simple rinçage à l’eau courante. C’est jouable, mais pas pratique du tout.

Par ailleurs, ne pas hésiter à laisser le marc de café partir dans le tout-à-l’égout. Il ne bouchera en aucun cas votre évier, je ne pense pas que ce soit nuisible pour la nature et ma mère affirmait que c’était là un moyen d’assainir la bonde et le tuyau d’écoulement. Aucune idée de la véracité de l’information même si j’ai retrouvé ce conseil dans les lectures du type ‘remèdes de bonnes femmes’ qu’adore madame canard.

 

Autres incidents divers :

 

- Le café ne passe pas ; causes possibles / probables / certaines : capsule mal nettoyée, mouture trop fine du café –demander à votre marchand une mouture pour Nespresso-, ou encore café trop tassé.

A ce propos, je déconseille fortement de tasser le café comme le fait un barman qui utilise un percolateur ou comme on le voit faire ici ou là avec des capsules rechargeables ou non dans des ‘démos’ en ligne sur Youtube. Voir par ex. par le super bricoleur :) qui recycle des capsules Nespresso http://www.youtube.com/watch?v=0cRc95s5Vsg .

Au lieu de vouloir imiter les gestes du barman de votre bar favori, chargez correctement votre capsule (5) et faites des cafés courts, en prime vous ingurgiterez (peut-être / surement ?) moins de caféine http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-quantite-de-cafeine-et-cafe-long-ou-court-109428701.html

 

A la suite de la commande de capsules précédemment évoquée, j’ai reçu un courriel dont il me semble utile d’extraire ce qui suit :

« When receive parcel, please use the capsule according the manual pictures in this link. If any problem, welcome to contact us and we will try to solve. Thank you! »

C’est là, selon toute évidence, une manière polie de dire aux clients : nous en avons ras le bol de recevoir des courriels de contestation, nom d’une pipe, tas de boulets, réfléchissez 30 secondes et apprenez à vous servir de nos capsules ! Et si je me base sur ce que je vois autour de moi, c’est là une observation des plus pertinentes.

Dans le courriel reçu, le ‘link’ avait été omis. J’imagine que ce doit être celui-ci : http://www.emohomestore.com/#!videos, choisir le 1er clip : ‘Brew expresso with E-MO4’. Vous observerez que le café n’est en aucun cas tassé mais, expérience personnel, vous pouvez néanmoins le faire… un peu.

Ajoutons que la démonstration du clip est mignonette tout plein, mais comment fait-on lorsque le ‘bocal’ à café est plein, style je viens d’acheter du décaféiné Malongo équitable ? Oui, certes, il y a la possibilité d’en vider une partie dans un ‘bocal’ vide. Pour ma part, je préfère utiliser une cuillère en bois pour remplir ma cartouche en tapotant régulièrement le bas de la ‘cuve’ sur le bord du ‘bocal’.

 

- Les capsules bloquent le système d’ouverture de la cafetière : Vrai ! Cela peut arriver… y compris avec d’authentiques capsules Nespresso ! Deux solutions : expédier l’appareil au SAV ou poser une main sur l’appareil et utiliser l’autre pour manipuler d’un coup sec, énergique et décidé le levier d’ouverture. Je pratique la seconde solution et je n’ai jamais eu le moindre problème mais, ici comme ailleurs, chacun fait comme il l’entend et prend ses responsabilités.

 

- La machine à café s’ouvre, mais n’éjecte pas la capsule : n’allez chercher ni une tronçonneuse, ni un marteau piqueur… ni même, comme mon rigolo d’ami, un tournevis et une pince. Glissez délicatement un doigt dans la machine, là où vous introduisez les capsules, repérez le bord de la capsule bloquée, passez un ongle derrière le bord de son couvercle et dégagez la en la tirant très légèrement jusqu’à ce qu’elle tombe dans le réceptacle à capsules usagées.

En 2 ans d’expérience, je n’en connais pas une qui ait résisté à ce traitement… de médecine douce.

Serais-je le seul à avoir cette chance?

 

De toute manière, il est bon de toujours vérifier si a bien été éjectée la capsule qui a été utilisée précédemment, y compris pour les vraies Nespresso. Voir Madame Canard qui s’excitait l’autre jour (et ce n’était pas la première fois) avec sa capsule de Ristretto qui ne voulait pas entrer dans l’appareil et qui a fini par l’écraser : la Dharkan qu’elle avait utilisée peu avant était tout simplement restée dans le logement destiné à recevoir les capsules et une nouvelle ne risquait pas d’entrer dans la machine (pour les non initiés, Ristretto et Dharkhan sont des capsules 100% Nespresso classées ‘grands crus intenso’ http://www.nespresso.com/fr/fr/pages/grands-crus-coffee-range ... Oui, assez bons, mais je préfère choisir le k.wa que je mets dans mes capsules ; y compris dans le contenu de mes capsules de café, j’écris ton nom, Liberté !)

 

- Les capsules rechargeables ne produisent pas la petite mousse sympathique des vrais capsules Nespresso. Vrai... dire le contraire serait mensonger, d'où d'ailleurs une question : qu'y a-t-il dans les capsules Nespresso pour faire autant de mousse, et une mousse persitante en plus ; est-ce véritablement produit par la seule pression et le circuit de l'eau dans la capsule ?

Cela dit, les capsules rechargeables correctement remplies de café (tassez un peu... mais pas trop autrement l'eau risque de ne pas passer -voir plus haut 'Le café ne passe pas'-, avec un peu de temps et d'astuce, vous trouverez sans difficulté la bonne dose) font grosso modo autant de mousse que le café réalisé avec un percolateur au bistrot du coin, et si vous ne me croyez pas, je mettrai en ligne une ou deux photographies :) !

 

 

 

Ai-je envisagé tous les cas de ces petites difficultés qui font dire à certains que les capsules rechargeables sont nulles ?

Aucune idée, bien que je pense avoir touché l’essentiel de ce qui m’arrive au quotidien sans que je n’y prête la moindre attention et de ce qui exaspère les auteurs de commentaires négatifs sur les sites web marchands… et certaines personnes de mon entourage.

 

A dire vrai, j’ai probablement perdu mon temps.

Ceux qui utilisent quotidiennement des cartouches rechargeables avec succès connaissent parfaitement ce que je viens d’expliquer.

Ceux qui ne savent pas, ne liront pas jusqu’au bout, déclareront que je les gonfle et resteront sur leurs préjugés à la fois spécieux et ridicules (rappel : je n’ai envisagé que la compatibilité Pixie / capsules rechargeables ; peut-être y a-t-il des machines à café qui posent de vrais problèmes).

Au final, je n’ai fait qu’une chose : me défouler.

Oui, cela fait du bien de jouer à Carmen Cru au masculin (6) mais, finalement, je me suis comporté comme une ado qui écrit son ‘journal intime’… aujourd’hui, pour plusieurs d’entre elles, sur leur blog. Faites gaffe les filles, il y a de grands malades sur la Toile et livrer ainsi vos pensées intimes peut être très dangereux, et pour une fois, je ne plaisante pas !

 

Pour me remonter le moral d’avoir ainsi perdu mon temps, je vais aller me faire une capsule de Kopi Luwak. Il me reste un peu des 250gr de cette précieuse poudre qui m’a été offerte pour Noël ; joli cadeau :).

 

S@lut à tous… et bon K.wa !

 

 

Suite :

 

http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/06/nespresso-et-les-capsules-rechargeables-2-le-cout.html

http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/06/nespresso-et-les-capsules-rechargeables-3-les-boules-de-nouveau.html

 

 

(1) Angoisse, suspense et toutes ces sortes de choses : l’arrivée de Matt Damon dans la pub de Nespresso est-elle passagère ou est-ce une ‘savante’ manœuvre pour que Clooney passe la main car il en a ras de bol… ou considère qu’il n’est pas assez rémunéré pour ainsi faire le ‘cloon-et’ plus encore (désolé ce jeu de mots stupide s’est imposé à moi :) depuis des années ?

(2)Je n’ai jamais testé la capsule rechargeable en acier inoxydable Mycoffeestar.

Pour l’invention voir par ex. http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/une-capsule-de-cafe-reutilisable-inventee-par-un-suisse_1122185.html  

Pour une démonstration par le biais d’une vidéo qui fait plus sourire qu’elle est utile du fait de son cadrage douteux : http://www.youtube.com/watch?v=hKyNoisiAiE

Pour commercialisation : http://www.mycoffeestar.com/fr/  

(3) C’est ce qui explique pourquoi je n’ai jamais voulu essayer les capsules en inox référencées à la note (2)… Si les machines Nespresso, et la Pixie en particulier, écrasent de temps à autre les capsules, autant les laisser faire me semble-t-il. Inutile de les prendre à rebrousse poil avec des capsules trop rigides. J’ajoute que la capsule en inox possède un ‘couvercle’ qui se vise ; que se passe-t-il, lors de son ouverture pour nettoyer et la remplir de café s’il y a un grain de café coincé dans le pas de vis ; on attaque au burin et au marteau ou à l’étau et à la pince ? Bref, autant la passer directement à la benne la plus proche j’imagine.

(4) « Chaque capsule peut s'utiliser au moins 25-30 fois », http://www.ebay.fr/itm/LOT-DE-10-CAPSULES-ECONOMIQUES-RECHARGEABLES-NESPRESSO-BOISSONS-CAFE-EXPRESSO-/131005654913pt=FR_YO_MaisonJardin_Electromenager_CafeThe&hash=item1e808ba781  (en ligne le 27 mai 2014)   *** Précisions complémentaires sous les notes*** 

(5) J’avoue : j’ai un échec systématique (le seul de ce type) avec un super café décaféiné filtré à l’eau que j’achète dans deux boutiques différentes… Mouture Nespresso, il ne passe pas, je n’obtiens que quelques gouttes ; mouture Mélita (plus fine que la précédente), il ne passe pas non plus. Je vais essayer une mouture plus grosse que celle du Nespresso en ultime recours, car ce décaféiné est délicieux, ce que j’ai pu constater lorsque, en désespoir de cause, je le passe dans une cafetière italienne.

Ajout du 16 juin. A la suite d'un ravitaillement en décaféiné accompagné d'un entretien des plus sérieusement grave :) avec l'un de mes marchands habituels, il semblerait que mes ennuis provenaient du fait que ce décaféiné est assez gras, d'où une tendance d'une part à s'agglutiner, à faire une espèce d'emplâtre épais apte à bloquer le passage de l'eau et, d'autre part, à boucher les trous des capsules. En utilisant une mouture de la taille supérieure à celle prévue pour les machines Nespresso, le problème paraît résolu. J'ai bien effectué depuis une vingtaine de décaféinés avec cette mouture sans le moindre problème.

(6) Pour les acculturés :), Carmen Cru : http://carmen.cru.free.fr/  et comme son créateur, Jean-Marc Lelong est mort il y a une dizaine d’années, ceux qui souhaitent connaître les principaux traits de caractère du personnage peuvent aller directement sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Carmen_Cru  

 

***  Ajout du 2 juin *** : en réalité, c'est moi qui raconte n'importe quoi... :)

 

Intrigué par cette précision portant sur la trentaine d'utilisations de chaque capsule, j’ai constaté avec étonnement que, sur l’emballage de celles que j’avais commandées et que je venais de recevoir, se trouvait la même mention : ‘one cup can be refilled at least 30 times’. Et miro comme une taupe, le Canard ! Cette mention doit figurer sur toutes les boîtes de Emohome depuis des années, je ne l'avais jamais vue... 

Curieux  comme 3 douzaines de pies,  j’ai décidé d’en demander la raison au fabricant / distributeur en précisant que j’avais des capsules qui avaient 2 ans, qu’elles avaient filtré quelque 150 cafés,  qu’elles étaient toujours en bon état et donc capables de fonctionner encore mais que, compte-tenu de cette précision, je me demandais s’il y avait une raison quelconque, notamment au niveau de la santé (sait-on jamais !?), pour ne pas les utiliser plus d’une trentaine de fois.

Voici l’essentiel e la réponse reçue (traduction libre, mais sans contre-sens :) : ne soyez pas inquiet. Les 30 utilisations mentionnées correspondent uniquement à nos tests. Les essais pratiqués par notre service qualité indiquent en effet que les capsules résistent au moins à une trentaine d’utilisations et nous avons retenu ce chiffre comme celui d’un usage standard minimum, mais les acheteurs peuvent les utiliser jusqu’à leur destruction. Il n’y a aucun effet néfaste pour la santé, puisque les capsules sont réalisées en PP.

 

PP = polypropylène -> http://fr.wikipedia.org/wiki/Polypropyl%C3%A8ne ; http://www.neosante.org/polypropylene-tissu-a02220086.htm ; http://www.consommerdurable.com/2010/01/contenant-en-plastique-alimentaire-recipients-boites-hermetiques-barquettes%E2%80%A6-sont-ils-toxiques-ou-nocifs-pour-la-sante-comment-les-utiliser-pour-limiter-le-transfert-de-contaminants-dan/ ; etc.

Avis personnel : compte-tenu de la quantité de 'saloperies' (pardon, mais le mot s'est imposé à mon esprit pour caractériser la situation) que nous ingurgitons sans le savoir dans notre alimentation quotidienne, le ‘PP’ ne paraît pas présenter une dangerosité particulière :)

 

Une dernière précision. Les capsules que j’ai reçues appartiennent à la 4ème génération d’ ‘emocup’ et je confirme le test proposé par Emocup sur http://www.emohomestore.com/#!videos, 2d clip ‘EM-03 and EM-04’.

Conséquence : le café me paraît plus intense... Impression à vérifier :)

Partager cet article

Repost 0

commentaires