Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 06:36


Le bazar, la pagaille... ! Conseil à ceux qui sont dans le brouillard le plus complet...

 

Bien qu’intitulé One Tree Hill  (Les frères Scott) : la quête aux mythes 3, ce texte est à lire avant «  la quête aux mythes »  n° 1 et 2…

En effet…

 

Certains d'entre vous arrivent et, n'ayant pas suivi les péripéties du mois de juin / début juillet, se perdent dans les pages de ce blog, se demandent (et me demandent)  ce que One Tree Hill vient faire dans nos travaux concernant Histoire et mythes.

Je rappelle donc que, pour l'année universitaire 2007 - 2008, certains (ceux qui l'avaient souhaité) avaient travaillé sur le film Girl of next door et que cette année, ce sont
Les frères Scott qui seront à l'honneur, puisque sous le feu intellectuel de vos analyses critiques.


Si ma vénérable Webmiss n'était pas en grève indéterminée ( 
J je plaisante, j'avais oublié de lui passer le texte,  elle a eu ensuite un surcroît de travail, puis elle a oublié... moi également d’autant plus que j’étais  en vacances), vous auriez trouvé un lien vous conduisant à un fichier sous Word contenant un texte expliquant tout... et plus encore.

Ce fichier est celui que j'ai évoqué pour la première fois page
http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-20949603.html, et j'y suis revenu page  http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-21016602.html.

Le mettre en ligne à présent n'offre plus guère d’intérêt, mais Sophie l'ayant eu et l'ayant fait circuler à plusieurs étudiants, si vous le voulez vraiment, demandez-le à droite et à gauche. Je ne sais même plus ce que j'en ai fait... C'est ce fichier sous Word que j'évoque par l'expression "les lignes et les lignes que j'ai grattées" au § 5 de la page  
http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22366764.html.

Ces quelques infos vous permettent-elles de commencer à remettre vos idées en place ?

Poursuivons.

J'avais écris en juin (mais l'information n'avait pas suivi... vu que c'était une partie de l'introduction de ce fameux fichier sous Word), que je confirmais ici (ici = dans le texte du fichier Word) la rumeur qui circulait dans les couloirs depuis quelques temps sur le troc que je comptais faire d’un « navet » par un autre (voir ma définition perso du « navet » cinématographique dans le dossier sur Girl of next door voir http://le-bosse-fort.over-blog.com/archive-11-2007.html suivre le liens
http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB Girl of the next door, mais de la série TV : One Tree Hill / Les frères Scott  -> texte sous word, voir la note 1). Proposer à ceux que cela amuseraient de faire l'autopsie non plus de Girl of next door mais de One Tree Hill / Les frères Scott.


Je précisais que l’idée s’était imposée à moi du fait que plusieurs d’entre vous m'avaient « harcelé» 
J pour que je leur donne une réponse à la question dont dépendait alors l’avenir de l’humanité  J à qui Lucas téléphone-t-il ?*

Je les félicitais pour leur sens de la dérision, leur humour,  car la question ne m'avait pas été posée sérieusement mais, bien sûr, avec un mocneau de bêtises comme je les aime, mais que, néanmoins, le fait qu'ils soient au courant contribuait à permettre d'identifier les millions de fidèles téléspectateurs que compte la série (sur l’audience des Frères Scott, cf. par ex. http://les-freres-scott.hypnoweb.net/texte2-s-45-p-1859.hltm ; comme Girl of next door http://le-bosse-fort.over-blog.com/categorie-10233701.html note 6, la série est un
teen movie à succès). Il faut bien que soient quelque part ceux qui se nourrissent de ces  "nouilleries » culturelles (… et il y a bien pire que OTH !) que propose notre temps aux jeunes générations J J J **

Venait ensuite l'essentiel, et là, je peux citer le document sous Word car je viens d'en retrouver dans mon PC une copie (... incomplète...   L )  :               

Le thème d’étude proposé restera inchangé : comment expliquer le succès d’un « navet » comme Les Frères Scott (One Tree Hill aux Etats-Unis, le nom venant du titre d’une chanson de U2, ce qui remonte un peu le niveau intellectuel J) ; quelles valeurs sociales, morales, religieuses, etc. attachées à des mythes y sont-elles véhiculées et susceptibles d’expliquer ledit succès ?


Il est bien évident que cela conduira à définir la notion de mythe puis à une analyse comparable à celle de Girl of the next door, définition et analyse dont vous trouverez une ébauche sur ce blog (référence déjà donnée http://le-bosse-fort.over-blog.com/categorie-10233701.html ...et non, je n’ai toujours pas terminée L l’analyse en question et ne l’achèverai probablement jamais, mais il y a suffisamment de matière dans la version proposée pour guider vos pas).

Tout est-il clair à présent ?

* Plusieurs pages de ce blog traitent du problème, mais je dois à la vérité de reconnaître que lorsque la question m'a été posée j'ignorais totalement qui était Lucas et j'ignorais encore plus que ces enquiquineurs de scénaristes avaient utilisé leur imagination vicelarde J pour mettre ce pauvre garçon devant un choix impossible entre deux blondes et une brune ! Mais quelle horreur ! Quelle angoisse !! Quelle situation inextricable ! Houlalalala ! Depuis, je suis devenu incollable sur la série (hé ! il fallait bien que je puisse suivre vos travaux !!) grâce aux DVD que certains m'ont prêtés afin que je comble la gigantesque lacune culturelle qui était mienne. ** Mieux : j'attends la saison 5 qui vient de paraitre aux EUA ! La honte L !! Qui se nourrit de « nouilleries », ici ?? Mais moi, c'est pour une noble cause : boC J ! A ce sujet, analysez bien la manière dont s'y prennent les scénaristes (je suppose que Marc Schwahn ne travaille pas seul...)  pour rendre le téléspectateur accroc. Ils n'ont d'ailleurs rien inventé. Les Maîtres de la bédé (Hergé, Jacobs, etc.) utilisaient très globalement les mêmes méthodes qu'ils avaient eux-mêmes reçues des auteurs de feuilletons qui paraissaient dans la presse.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires