Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 20:16

 

L’épisode que l’on attendait : quand un acteur se fait scénariste

Si l’on préfère, le 611 est celui qui a été annoncé par moult spoilers. L’acteur M.C. Murray joue dans la vie le rôle de Lucas scénariste et a imaginé l’intrigue de cet épisode

 

Ouverture : Lucas planche sur le scénario des Ravens.

Le téléphone sonne. « Salut beauté fatale », répond Lucas qui a identifié l’appelante sur son portable ; « salut beau gosse » lui répond Peyton (trad. libre pour « Hi pretty girl » / « Hi pretty boy »). Elle veut savoir où il en est avec Julian.

Brève conversation.

Julian ? Il le verrait bien attaché sur une chaise lui, Lucas, se défoulant sur lui… comme le font Dan et Julian un peu plus loin dans l’épisode contre un policier (un peu violent quand même ; non ?).

Après une plaisanterie de Peyton engageant Lucas à travailler car « Madame a besoin d’argent », les deux futurs mariés (attendre le 622 pour la cérémonie J) achèvent leur discussion sur les conseils de prudence de Lucas ; l’orage gronde… ce qui ne l’empêche pas d’avoir son poste TV branché.

Au programme un film de Humphrey Bogart qu’il conviendrait d’identifier et de (re)voir, car si le petit monde de Tree Hill de la vraie vie (j’entends scénaristes, équipe de tournage, acteurs, etc.) est aussi passionné de cinéma qu’il l’est de musique, il y a dans le 611 des relectures de classiques du 8ème art.

Pour goûter et apprécier pleinement l’épisode,  il serait  donc nécessaire d’avoir en mémoire les références nécessaires.

 

Lucas, installé sur son lit, finit par s’endormir et, inspiré par le film (il y a eu avant quelques clins d’œil comme un modèle réduit d’automobile), vivre un rêve se déroulant au cours des forties et, si j’ai bien compris les allusions du commentateur de la radio qu’écoute Haley en se préparant pour son tour de chant (mn 4.25), plus précisément peu après Pearl Harbour. En tout cas les Etats-Unis sont en guerre (ou viennent d’y entrer). Dans l’épisode, Nathan se prépare à partir pour l’armée et très vraisemblablement pour le front : sur une lettre que lui remet Lucas, (mn 17.47) figurent ces mots sinistres « War Departement ». On voit également la lettre ouverte (mn. 33.33) mais, pour savoir si ce qui y est écrit est lisible, il faudra attendre de voir l’épisode autrement que sur le timbre-poste que produit le « .flv ».

Nathan épousera Haley la veille de son départ (regardez bien, en se réveillant, ils ont chacun une alliance –celle de Nathan est particulièrement visible, mn. 32.53) et les adieux des dernières images de l’épisode peuvent être emplies de sous entendus douloureux.

 

Faisons bref pour le reste de l’intrigue.

 

Lucas dirige un club-bar de luxe (le Karen’s Café qui a été refait pour l’occasion –cela signifie-t-il que nous apprendrons dans un épisode à venir que Brooke a fermé sa boutique ?-) dans lequel Nathan est le barman,  Mouth un client, journaliste de profession qui dit tenir un scoop lequel fera sa gloire, mais qui, en attendant, se contente d’être un habitué passablement poivrot , Skills le pianiste et dans lequel se produit une chanteuse de talent : Haley.

Naturellement, se trouve au centre de l’intrigue un méchant. Dan, bien sûr, qui entend régner par la terreur et l’argent sur tout ce petit monde. Ainsi Dan drague-t-il Haley sans donner dans la dentelle, d’autant qu’il la considère comme sienne puisqu’elle a travaillé pour lui avant de venir dans le club de Lucas. Dan en veut à mort à ce dernier.

Dan est chargé de famille : c’est lui qui élève Peyton. Sa mère, qui a été sa maîtresse, la lui a confiée avant de mourir.

Bien évidemment, Lucas est amoureux de Peyton et inversement,  mais Dan ne l’entend pas de cette oreille, pas plus d’ailleurs que Brooke, amoureuse de Lucas.

Brooke doit de l’argent à Dan qui la menace. Comme elle ne peut le rembourser, pleine de jalousie, elle tente de négocier sa dette contre une information : Lucas et Peyton commencent à filer le parfait amour dans son dos

Panique, meurtre, traitrise, règlement, de comptes… La base de bien des films du cinéma du milieu du siècle dernier.

Skills se fait écraser la main dans une portière (l’horreur pour un musicien), car il refuse obstinément d’aller jouer dans le cabaret de Dan.  

Mouth est liquidé : les pieds dans du ciment, il est jeté d’un pont dans les eaux qui passent dessous. Il a appris que Dan est le meurtrier de Keith (sans doute était-ce là son scoop).

Lucas, pour défendre la liberté de Peyton et venger la mort de Keith dont il a eu connaissance par Peyton, laquelle le tient de Mouth, part jouer les justiciers. Il tue un sbire de Dan, Julian (depuis le temps que je vous dis que c’est un méchant, celui-là !), mais tombe dans un traquenard. Intervention de Brooke qui, pour terminer de payer sa dette envers Dan, doit tirer sur Lucas. Mais au moment de passer à l’action, elle dirige l’arme sur Dan. Elle appuie sur la gâchette : le pistolet n’est pas chargé. Dan avait prévu cette éventualité. Il sort alors son arme, menace Lucas mais, au moment où il tire, Skills le plaque au sol.

Une balle perdue traverse l’air et va frapper… Devinez ?... Tous ceux qui ont répondu Peyton ont gagné J ! laquelle meurt L dans les bras de Lucas sous une pluie battante.

 

Au milieu des éclairs et du tonnerre de l’orage qui s’abat sur Tree Hill, de nouveau la sonnerie du téléphone de Lucas se fait entendre. Il se réveille et répond. C’est encore  Peyton. Lucas, tout retourné par les dernières images de son rêve, lui raconte l’aventure et lui fait promettre de ne jamais le quitter.

Peyton promet et, à peine a-t-elle raccroché, qu’elle s’effondre en se tenant le ventre, comme dans le rêve de Lucas.

… Aucun coup de feu n’a été tiré.

On peut peut-être supposer que Peyton vient d’avoir une violente contraction… Fausse couche ? Annonce d’une grossesse délicate ? Maladie ?

 

Rendez-vous la semaine prochaine pour le savoir.

 

L’épisode est-il bon ?

Vu tel quel, au premier degré, il n’est pas terrible-terrible ; il est même voisin du nul… Mais il faut aller plus loin dans l’analyse et le regarder tel qu'il doit être vu, car ainsi conçu : des relectures de films des années de 1940

Rien qu’à remarquer comment Lucas joue avec son chapeau (Humphrey Bogart, James Stewart…) ou comment Haley plie le genou (? Quel film ? Quelle actrice ? Ô mémoire traitresse !!) en embrassant Nathan qui part à la guerre, il paraît évident qu’il y a des reprises, des clins d’œil destinés aux initiés. Il y en a notamment un que j’ai reçu : Nathan, la veille de son départ à l’armée, déclare son amour à Haley tout en lui disant au revoir avec un kiosque pour cadre et cela me rappelle une scène connue ; mais de quel film ? Je ne sais plus… L Ô mémoire traitresse (bis) !

A noter de jolies prises de vue style carte postale de Peyton et Lucas sur un pont puissamment éclairé du Tree Hill imaginaire de Lucas endormi (j’aurais bien vu le couple Leyton y danser pour, en passant, rendre un bref hommage à Fred Astaire et Ginger Rogers) ; bel éclairage et lumière tirant sur le rose… comme certaines pellicules argentiques pour Haley et Nathan installés à l’abri du kiosque évoqué ci-dessus ; ambiance assez bien rendue des années de 1940.

N’étant pas un pro de Bogart et du cinéma des forties , j’avoue sans honte aucune ne pas avoir identifié le ou les films de références ; juste de vagues souvenirs ici où là, comme je l’ai laissé entendre déjà. Et comme je n’ai pas particulièrement le temps de chercher (toujours et encore ces satanées copies à corriger dans des délais bien déterminées… plus d’autre travaux plus sérieux), j’attends que vous les trouviez. Et si les références cinématographiques sont aussi nombreuses et variées que dans Innocents, the dreamers de Bernardo Bertolucci (2003), il y a du pain sur la planche !

C’est sans gêne aucune que je vous laisse travailler la question J.

L’idée de cet épisode paraît en tout cas assez sympa et attendons d’en savoir plus pour émettre un avis plus affirmé.

 

Vos observations (ajouts faits à partir du 20 nov.)

 

1.      On me souffle que le film que regarde Lucas serait le célèbre Casablanca de Michael Curtis (1942) avec Humphrey Bogart et Ingrid Bergman.

Voir par exemple : http://www.leotamaki.com/article-22820436.html

                                http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=2645.html

Avec la non moins célèbre chanson

As Time Goes By : http://fr.youtube.com/watch?v=F_bMFVDu9yo

Qui confirme ou infirme ?

 

 

2.      Dans le même sens (confirmation, donc) : http://treehillfan.com/

« Last night's Casablanca-inspired One Tree Hill had almost no point in the context of the season, but that doesn't mean it wasn't amazing ! »

 

 

3.      http://www.one-tree-hill-episodes.com/episodes/season-6/episode-11-we-three-my-echo-my-shadow-and-me.html va plus loin : « […] You remember the films : Casablanca , The Multese Falcon, etc. Karen’s Cafe is transformed into a glamorous nightclub with Lucas as its proprietor […] In a very special episode, Chad Michael Murray does an homage to the classics of the 1940’s.  Yup, that’s right: Chad wrote the episode ! », propos qui semblent venir tout droit du site officiel de OTH  http://www.cwtv.com/shows/one-tree-hill/episodes/611 ; dommage que n’y soit pas donnée une liste plus précise de ce “etc” L

Peut-être Chad Michael Murray s’est-il contenté d’une relecture de vagues souvenirs de films des années 40. Il devient alors très difficile d’identifier les films en cause.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

finance dissertation 16/10/2009 12:04


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Mr Canard 16/10/2009 14:57


Merci, c'est gentil, mais qui me flatte ainsi dans le sens du poil ?


finance dissertation 16/10/2009 12:03


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Mr Canard 16/10/2009 14:56


Merci, c'est gentil, mais qui me flatte ainsi dans le sens du poil ?