Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 11:53

Bien sûr que j’ai regardé (tout en relisant quelques passages d’un ouvrage que je vous recommande, Marcel Le Glay, La religion romaine, Armand Colin U2, 1991) la diffusion d’OTH hier, samedi sur TF1. Mais nous n’allons pas entreprendre de résumer les épisodes de la saison 5 !!!
Ooooooh ! C’est en français, alors ouvrez les yeux et les oreilles.

Le 4x04 traîne parfois un peu en longueur, mais je maintiens –quitte à me faire massacrer par les inconditionnels d’OTH- qu’il constituait une fin fort honorable pour un feuilleton qui aurait pu rester dans les mémoires des teeen movies. C’était assez bien ficelé et il appartenait au téléspectateur d’imaginer l’avenir.

En revenant à la charge avec la saison 5, nous avons un défi cinématographique / version série télévisée (et c’est sans doute l’un des points intéressants de OTH) : reprendre les mêmes et poursuivre l’aventure non seulement après le lycée, mais encore après l’Université… pour ceux qui y sont allés (Brooke et Peyton s’en sont dispensées –contre mythe du savoir universitaire qui n'empêche pas la réussite ?). Sauf erreur, pas une série n’avait réussi le passage. OTH l’a fait, puisque les Américains visionnent actuellement la saison 6 (et demain lundi, ce sera la diffusion du 6x13) et qu’il est question d’une saison 7 (la réponse à cette éventualité devrait être rendue publique sous peu)…
Bravo ! Saluons la prouesse des scénaristes qui résistent sur la longueur, même si l’on peut discuter de l’opportunité de cette suite vis-à-vis de la qualité du récit, de son découpage, etc.
Mais après tout ; pourquoi pas ?

La saison 5, c’est la débâcle amoureuse de Peyton sur 18 épisodes ; ceux qui découvrent ladite saison perdront tout espoir d’une Peyton heureuse. Je ne dévoile pas l’intrigue… Quiconque s’intéresse vaguement à OTH le sait et connaît le dilemme de l’extrême fin du 6x18 : à qui Lucas téléphone-t-il ?... Il y a de pleines pages sur la question au travers de ce blog !

La saison, 5 c’est Peyton persécutée à un point tel que certains de vos camarades voulaient rapprocher cette situation de celle de Dionysos et de son mythe. Why not… mais je trouve néanmoins que la comparaison ne résiste pas vraiment à l’analyse.

 

Les deux épisodes (5xO1 et 5x02) qui ont été diffusés n’ont essentiellement retenu mon attention que par la nouveauté qu’il y avait pour moi d’entendre des voix parlant français, et ce sont surtout les problèmes de traduction et de voix qui m’ont fait réagir.

Traduction ; quelques exemples

L C’est Peyton qui parlent de groupes (de musique) « non signés »… Oui ! Pas terrible !... Les expressions de sans ou hors contrat m’auraient semblé plus claires et plus françaises. Allez donc demander à votre voisin en le croisant le matin dans l’ascenseur s’il sait ce qu’est un « groupe non signé » !

J Le roman de Lucas, Les Corbeaux (The Ravens) rendu par Le vol noir des corbeaux ; oui, pas mal… Bien, même, me semble-t-il.

K Difficile de doubler les envolées de Peyton (mouvement des lèvres) qui donne sa démission à son diabolique boss (et attendez la suite !) ; c’est qu’elle s’excite la Miss !

 

Les voix.

J Les voix féminines transcrivent bien les situations (à qui appartiennent celles de Brooke, Haley et Peyton ?*), ce qui ne signifie pas que je trouve nulles les voix masculines. Non, mais j’ai été attiré par la justesse de ton de Haley qui, dans le 5x01, sait rapidement passer du pathétique à joie.
Pas facile ce genre d’exercices lorsque l’on vit une situation par le biais d'images !
Ces voix n’étant pas une nouveauté (elles ont 4 saisons derrière elles !), poursuivons notre tour d’horizon.

L L L A mon avis, une grosse erreur de casting (est-ce toujours le terme technique pour une audition du choix d'un doublage son ?) avec la voix de Jamie…  
Je me doute qu’il ne doit pas être facile de trouver une voix pour doubler un gosse de 4 ans et que, à défaut d’un enfant véritable, il faut se rabattre sur un adulte. Mais celle qui a été retenue récite trop sa leçon, n’est pas assez espiègle et alerte : bref, je doute que la voix française
parvienne à rendre toute la nuance des situations comiques (ou tragiques… mais là, c’est plutôt pour la saison 6) de la VO. Dommage, car la justesse de ton du très jeune acteur qui incarne Jamie en fait bel et bien un personnage à part entière de OTH à partir de la saison 5, et les scénaristes n’hésitent pas à s’appuyer sur lui pour le développement central de l’intrigue.

Avis personnel : certaines scènes qui reposent véritablement sur Jamie ne passeront pas, ou passeront mal, ou moins bien dans la version française… Dommage, ce gamin en VO est craquant !

Au travail la voix de Jamie !!

Et pour finir…

J Côté scénario, j’aime assez le doigté des scénaristes qui amènent à pas feutrés (hé ! suspens oblige... et 18 épisodes obligent également !) la rupture Leyton… que personne n’attendait (franchement, s'il n'y avait pas eu une rupture, sur quoi aurait reposé l'histoire ?) puisque, à la fin de la saison 4, nous étions restés sur les roucoulades des deux tourtereaux.

Je pense avoir répondu à l’essentiel de vos graves J interrogations. Je vous abandonne donc pour aller manger. Il y a urgence. Gag et lapsus révélateur : en voulant écrire ci-dessus tourtereaux, j'avais d'abord écrit… tourteaux     ... pauvres bêtes ... mais elles se mangent (et, en prime, c'est bon !)


* Ici la réponse à cette question -> http://les-freres-scott.hypnoweb.net/serie/doublage.45.346/


Partager cet article

Repost 0

commentaires