Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 13:05

La barbe !

Vous voulez de la lecture, en voici ; elle est non achevée et non relue…

Assumez mes âneries J !

______

Longus (II-IIIè s de n.è.) rédigea ce qui était probablement une légende ancestrale : l’histoire de Daphné et Cloé. Abandonnés tout bébés et élevés par des bergers, tous deux furent totalement égarés devant les sentiments qu’ils se mirent à éprouver l’un pour l’autre en grandissant au point qu’ils se demandèrent s’il s’agissait… d’une maladie. Mais ils finirent malgré tout par vivre ensemble et se marier lorsqu’ils eurent traversé des épreuves dont ils triomphèrent en retrouvant leurs parents biologiques respectifs (non ! non ! ils n’étaient pas frère et sœur L). Ils s’aimèrent jusqu’à la mort, sens probable des squelettes de crânes qui figurent sur la toile du Titien qui reprend le thème.

Afin de se projeter dans un futur de l’ordre d’un siècle, faisons une relecture du tableau et ajoutons-y un troisième crâne, genre aigle guettant l’heure de dévorer sa proie J. Nous obtiendrons alors Joey, Pacey et, pour le crâne de l’aigle (ou celui d’un vautour si les cyniques préfèrent),  l’évincé du triangle amoureux, Dawson … (pourquoi Dawson guette-t-il ? Il attend son heure ; voir ci-dessous § 6 et http://srv05.admin.over-blog.com/index.phpid=1125756128&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=501256994694).

Je ne sais pas pourquoi en regardant quelques-uns des épisodes de Dawson, j’ai pensé à une relecture ironiquement et volontairement mal digérée de Daphné et Cloé… même si l’histoire n’est pas tout à fait semblable et même si, dans l’épisode 403, les créateurs de la série n’hésitent pas à comparer leur réalisation aux amants de Vérone ; laissent-t-ils entendre qu’ils ont sciemment entendu faire une relecture de Shakespeare ? Avec toute les bulles 
J qu’il y a dans la série, difficile de savoir…

Pour qui a suivi OTH avant de voir Dawson (je suppose donc qu’il en est de même pour ceux qui ont vu Dawson avant OTH J, ce qui est plus conforme à la chronologie des productions), il y a quelques ‘’bricoles’’ qui m’ont ‘’gênées’’ / amusées et dont voici des illustrations (aucune prétention à l'exhaustivité) sur lesquelles je me laisse le droit le plus complet de revenir… (Hé ! Je peux me tromper ou omettre des passages amusants ou importants ; mes honteuses lacunes J sont toujours bien présentes).

1.     Je reprends http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-oth-et-dawson-emprunts-relectures-et-mythes-38097270.html pour corrections

 

Recette de cuisine  

Pour faire un OTH* prenez une brune mignonne au caractère bien trempée, débrouillarde, le cœur sur la main, bourrée de problèmes affectifs (notamment avec ses parents) et une blonde, également mignonne, pleine de souffrances diverses. Elles sont des amies d’enfance. Incorporez au milieu un bellâtre blondinet un peu rêveur, mélangez bien l'ensemble et attendez qu'il entre en ébullition.

Pour faire un Dawson**, prenez une brunette mignonnette pleine de souffrances, amie d’enfance avec un bellâtre blondinet un peu rêveur et prêt à philosopher des heures sur le poids d’une chiure de mouche qui, devenus adolescents, vivent un peu torturés mais malgré tout peinards entre leur passé de gamins et un éveil au monde des adultes, y compris (et peut-être même surtout) l’amour et la sexualité. Incorporez une Jennifer (Jen pour les intimes) blonde, également mignonette, et attendez que l’ensemble entre en ébullition.

Si la préparation culinaire précédente s’avère peu efficace, utilisez la variante suivante. Laisser zoner la blondinette. Conserver la brunette passablement peste, car tout serait si simple si elle se décidait une bonne fois pour toute au lieu de justifier ses hésitations d’ado par une philosophie de concierge*proclamée parfois dans des crises qui frisent la diarrhée verbale éprouvante (voir l’opinion de Christopher au début du 623). Conserver également le blondinet ami de la brunette et incorporez au milieu un copain d’enfance des deux précédents. Attendez que le tout entre en ébullition.

Différence entre un OTH et un Dawson ?
Oh ! Vous pouvez bien sûr, à l’instar de Joey et Dawson, vous creuser les méninges et dissertez pendant des heures si cela vous amuse. Personnellement, je mets le tout dans le même panier.

 

2.     J’ai beau lire que les voix françaises de Brooke et Andie ne sont pas les mêmes, il y a des intonations troublantes de similitudes, notamment lorsque Brooke s’excite et fait la fofolle (dans les 4 premières saisons puisque, après, Mademoiselle se la joue BCBG un tantinet bobo…). Cette voix a plusieurs fois perturbé mon attention, ce qui n’est pas bien grave d’ailleurs.

 

3.     C’est plus fort que soi, dans les scènes extérieures et tant que l’action se situe à Wilmington, on cherche à se repérer. Outre les quais et la jetée malgré tout bien changés entre les deux séries, dans Dawson 317 (mn. 1.20), alors que Pacey conduit Joey à la gare, on reconnaît le pont d’où le pseudo frère de Peyton l’observera. Il m’a également semblé reconnaître le lieu mythique de Peyton et Lucas au bord du lac.

 

4.     Les personnages ? Dans le Dawson316, je crois avoir reconnu le futur Mouth… et, je ne sais plus dans quel(s) épisode(s), il m’a semblé entrevoir celui qui tiendra le triste rôle de Jimmy Edwards.

 

5.     Les copies (quasi)conformes : 322 (mn. 15.15) Pacey écrit sur le mur qu’il a loué pour Joey « demande-moi de rester », comme Peyton poussera un cri déchirant en écrivant sur le sol du terrain de basket du Rivercourt son amour pour un Lucas borné et qui ne veut s'avouer l'évidence.

Copie conforme encore dans les thèmes. Tant dans Dawson qu’OTH il est souvent question de rêves qui deviennent réalité et de seconde chance. Mais je me demande finalement si ce ne sont pas là des récurrences provenant des valeurs de la société américaine. Au niveau des thèmes, Dawson m'a étrangement rappelé Lucas : long, très long à la détente pour comprendre laquelle il aime. Notez que c'est pratique pour remplir les épisodes J.
Copie conforme également dans les situations finales des personnages.

Joey = Lucas, Pacey = Peyton, Dawson = Brooke…
Mais sur cette question, je vais ouvrir une autre page car, c’est là le coeur J… du sujet, et c’est bien le cas de le dire.
Donc, voir :
http://srv05.admin.over-blog.com/index.php?id=1125756128&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=501256994694
 

6.     Les parallèles les plus « pénibles » J m’ont paru être :

 

·         Dans les premiers épisodes, nous avons bel et bien le triangle une brune, une blonde et un brave bougre, Dawson, qui ne sait plus où donner du regard et du cœur (ce qui m’avait fait écrire des méchancetés en intro de http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-oth-et-dawson-emprunts-relectures-et-mythes-38097270.html). Et tant que dure cette situation, nous avons une variante : la blonde, Jen, ne fait pas de cadeau à la brune Joey pour avoir le brave bougre… à la différence de Peyton qui fait taire son amour pour Lucas par amitié pour Brooke ( c’était beau ; non ? J).

 

·         Dawson 213 (mn. 20) : le film autobiographique est-il ou non une ode à l’amour de Dawson pour Joey que seul Jack semble décoder… comme plus tard la Comet sera une déclaration inconsciente de Lucas à Peyton que seule Haley et Lindsey comprendront ? 

Dawson 317 (mn. 28.35) : même situation lorsque AJ lit son poème Cœur brisé et que Joey y voit tout l’amour que ressent son pseudo-chéri pour Morgan ; telle Lindsey, Joey rompt et le pousse à aller voir Morgan.

 

·         Dawson 623 : Joey prépare ses affaires pour aller en weekend avec Christopher et dans le tiroir d’une commode, trouve une bague de fiançailles… Lindsey aura la même surprise dans des circonstances légèrement différentes, certes, mais il demeure.

Interrogation : les Américains sont-ils habitués à acheter une bague de fiançailles avant d’être certains que la jeune-femme de leur pensée acceptera la demande en mariage ? Si les séries US représentent un tant soi peu la réalité, compte-tenu de la quantité de femmes qui refusent, il doit y avoir des affaires à faire dans la bijouterie d’occasion J… et comme la bague n’a jamais été portée, il doit être possible sans difficulté aucune de la refiler pour du neuf à un autre amoureux transis.

 

·         Dawson 623 & 624**) : Jen va mourir mais entend laisser sa fille au soin de son ami homosexuel, Jack (voilà un joli thème à poursuivre). Peyton risquera de mourir du fait de sa grossesse. Jen, comme Peyton, se font filmer ou se filment pour laisser à leur fille leurs souhaits posthumes (pourquoi avoir fait mourir Jen ? C’est triste… J’aimais bien ses « provos ». Serait-ce simplement pour se défouler par les sous-titres commentaires et faire un pied-de-nez à la mort ?)

 

·         Mais le plus éprouvant pour les nerfs des spectateurs est ce que j’ai décidé de nommer désormais –et tant pis si certains déclarent que je deviens vulgaire-  le tiers emmerdeur L : le ou la casse-pieds qui n’a rien à faire là et qui arrive au moment où il va être dit quelque chose d’important, ou que les deux héros vont enfin se faire une révélation qui va changer le cours de l’histoire ou encore qu’ils vont s’embrasser (depuis 30 épisodes qu’on l’attendait, ce baiser !!!). La présence du tiers emmerdeur bloque l’action.

Un exemple ?

Dawson 623 (mn. 1.03). Joey confesse à Jen qu’elle sait très bien avec qui elle veut vivre. Jen lui demande qui est-ce. Joey commence à dire « c’est… » ; et crac ! Dawson ouvre la porte avec un fauteuil roulant pour emmener Jen en extérieur afin de filmer le message qu’elle veut laisser à sa fille (… comme Peyton J, nous l’avons dit déjà). Et nous ne connaîtrons pas la réponse, car les metteurs en scène ont volontairement oublié de reprendre ce passage pour nous la donner et ainsi mieux jouer avec nos nerfs***… L

Pire pour les spectateurs restés dans un suspense insoutenable J, Joey finira par avouer son amour successivement à Pacey, puis à Dawson. C’est d’autant plus insupportable J que, par le biais des commentaires dans les sous-titres, les scénaristes se moquent ouvertement de nous J au niveau du choix que va faire Joey****.

Dans le même 623/4, Joey se rend dans le restaurant de Pacey. S’engage une discussion sérieuse qui sera perturbée par deux tiers emmerdeurs… et les sous-titres de commenter que les passage de ces individus ne sont là que pour nous tenir en haleine J.

Des tiers emmerdeurs ? Il y en a plein les films et, plus encore, car elles doivent durer plus longtemps, plein les séries TV. Ils sont une ficelle évidente pour faire du suspens à rallonge à bon compte ;  et ça marche ! Alors pourquoi se gêner.

Oh ! Vous pouvez y aller ! Regardez de nouveau tant Dawson que OTH (et tant d’autres films ou séries !!) et comptez le nombre de fois où intervient le tiers emmerdeur. Je ne sais plus dans quel épisode d’OTH on attend que enfin Lucas se décide à embrasser Peyton, le moment est propice, ouf-enfin-on-y-est-y’en-avait-marre-d’attendre… et vlan ! Au moment clé, arrive un importun (Brooke si mes souvenirs sont bons).

Il demeure qu’il m’a semble que dans Dawson il y avait parfois / souvent abus du tiers emmerdeur, et c’est pour cela que je le relève ici.

 

·         Au-delà d’OTH, dans Dawson 209, Jen(nifer) rappelle un peu Danielle vis-à-vis de Matthew dans Girl of next door, lorsqu’elle entreprend d’initier à la vie Dawson en lui faisant faire des « trucs de dingues » (Danielle). Mais là, ce devrait être de la pompe (pardon de la relecture serrée J) de la part de Girl of next door sur Dawson, puisque le film date de 2003 http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=48397.html, alors que la série a été tournée entre 1998 et 2003.

Même observation pour la zik du baiser long à venir de Matthew à Danielle http://www.youtube.com/watch?v=wGtYgb4c2j0, morceau de David Gray (This years love) http://www.youtube.com/watch?v=Eo-tp0JZvUA, que l’on trouve avant Girl of the next door dans Dawson 401 (mn. 36.23), alors que Joey revenant de ses vacances avec Pacey donne une brique de la maison d’Hemingway à Dawson comme souvenir de voyage et symbole de leur amitié à construire sur de nouvelles bases*****.

 

·         … A suivre si besoin

 

 

___________

 

 

*/ ** pour ces notes, voir bas de page de http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-oth-et-dawson-emprunts-relectures-et-mythes-38097270.html.

J’ajouterai toutefois pour OTH que le plat me rappelle un soufflé. Il était appétissant et fort présentable mais, depuis la saison 7, il s’effondre lamentablement et irrémédiablement. Un soufflé retombé ; voilà OTH. Pour Dawson le plat me paraît pour l’instant assez sympa… Chapeau pour les bulles dans les dialogues ainsi que dans les sous-titres de commentaires J. Voilà des créateurs qui ne se prennent pas au sérieux ; bravo ! Au fait, j’ai craqué… J’ai fini par visionner le 623-624 car autant pour le triangle d’ OTH je n’ai jamais véritablement douté que Lucas et Peyton finiraient ensemble, autant pour Dawson, je ne savais pas trop compte-tenu de l’envie manifeste de s’amuser avec leurs téléspectateurs qu’avaient scénaristes et réalisateurs J. Voir d’ailleurs les sous-titres dans le final ; il y est expliqué comment eux-mêmes ont hésité sur l’issue de leur histoire et, ce que je veux bien croire, ils ont demandé à l’acteur tenant le rôle de Dawson s’il était d’accord pour que ce soit Pacey qui parte avec Joey ce qui, j’en suis convaincu, a pu paraître frustrant à certains téléspectateurs. Bien joué J et moi je me suis planté, j’avais joué Dawson gagnant (pour mes raisons si cela vous amuse, voir  http://srv05.admin.over-blog.com/index.php?id=1125756128&module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=501256994694)

* Toutes mes excuses aux concierges qui me liraient (aux miens en particulier s’ils tombent sur mon le Canard’s blog)… Ainsi vont les expressions.

 

** 623/4 : La version complète de la série dont je dispose ne distingue pas un 623 d’un 624 comme le font certains « pros » de Dawson. Je n’ai qu’un 623 lequel dure 1h42 et, dans les sous-titres ironiques, il est bien question d’un seul épisode pour le final.

 

*** J’ignore ou certains blogs ou sites web ont pris qu’il y avait une réponse ; que Jen terminait sa phrase. Sur « ma » version de Dawson, cette réponse ne figure pas… et si je consulte le script en VF http://dawson-s-creek.hypnoweb.net/episodes/saison-6/episode-625/fille-d-exception.3.2218/  ou en VO, je ne la vois pas non plus http://dawson-s-creek.hypnoweb.net/episodes/saison-6/episode-625/script-l-episode.3.624/. Un copier / coller pour d’éventuels sceptiques.

<< Jen : Hey. Just for the record here, because I feel like I'm a little bit out of the loop on this, who is it that you've always known that you were meant to be with? Is it Colby or is it Petey?

[Knock on door]

Joey: It—

[Dawson comes walking into the room with a wheel chair.]

Dawson : hey, Jo. I've come to kidnap Jen, that is, if you're ready.

Jen: Ready and waiting. Get me out of this bed >>.

 

**** Génial le coup des sous-titres J ! J’ai trouvé que cela avait un côté très Hellzapoppin film qui, même s’il a passablement vieilli (il date de 1941), demeure l’une des références en matière de films déjantés J de l’histoire du cinéma. Ces sous-titres ont permis aux scénaristes de s’éclater, bien que parfois, il y en ait un peu trop (… et qu’ils n’apparaissent pas lors d’une lecture sur PC, en tout cas avec VLC ; j’en ai loupé beaucoup !)

 

***** Est-ce sérieusement une brique arrachée à la maison de l’écrivain ou est-ce une brique achetée dans la boutique souvenirs-arnaques locales… comme il y a quelques années encore, on pouvait acheter à Troie-Hissarlik une écharde du cheval de Troie ? Curieuse idée en tout cas que de laisser entendre à des ados que le non-respect du patrimoine culturel de l’humanité est sans conséquences L

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cyrielle 31/10/2009 21:19


alalalala il ets bon de vous lire!
et encore une fois je ne peux qu'approuver, tant par les similitudes que par ce tiers emmerdeur toujours et encore présent partout!
et oui elle a choisit Pacey!! vous vous etes fait avoir (comme beaucoup je vous rassure!) et vous n'avez finalement pas tenu à l'envie de voir la suite ^^


Mr Canard 01/11/2009 15:11


Non... J'ai lamentablement craqué et suis allé voir la fin.
Moralité, maintenant que je sais, j'ai moins la motive pour visionner les autres épisodes...
Cela dit, je maintiens jusqu'à preuve du contraire que, en tant que gag des réalisateurs de la série, lui faire choisir Pacey est amusant ; pour la vie au quotidien, passés les premiers émois, je
suis sceptique, même dans le cadre du monde virtuel d'une série TV... Dawson est un Teen movie, et je ne sais pas si le conseil qui est indirectement envoyé
aux teenagers est bien futé. Pas grave, cela ne fera jamais que quelques divorces de plus dans l'avenir et, pire, quelques enfants éprouvés par la séparation de leurs parents  :)
La sagesse n'aurait-elle pas été de rompre le triangle et d'envoyer les personnages chacun de leur côté, que chacun imagine la fin qui lui plaisait ?
@+ j'ai encore du travail