Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 14:48

 

 

Tout un chacun connait le scoop (qui n’en est pas véritablement un car l’existence de cette ‘’toile’’ était connue) : La Joconde a une petite sœur qui a été retrouvée dans les dépôts du Musée du Prado à Madrid.

Si vous avez loupé l’information, voir par ex. La Tribune de Genève http://www.tdg.ch/monde/europe/Le-Prado-a-trouve-une-copie-depoque-de-La-Joconde/story/22169166 que je choisis comme référence non pas parce que j’ai un petit penchant pour le modèle politique et sociétal helvétique (si ! si ! c’est vrai !), mais parce qu’à ma connaissance le journal réputé est le seul (l’un des seuls ?... je n’ai pas mené d’enquête serrée, voir néanmoins http://www.tsr.ch/video/info/journal-continu/3755097-sequences-choisies-fausse-joconde-au-prado-de-madrid.html ) à avoir publié côte à côte La Joconde, la vraie (… enfin, je l’espère J ) et sa copie qui aurait été exécutée en 1505 (cf. même référence), bien d’autres médias se contentant de parler de la production d’un élève de Vinci au XVIe s.

Il est donc clair que les experts semblent d’accord : cette copie est contemporaine de l’original.

Je ne veux pas jouer au destructeur systématique de rêves, au vieil emmerdeur toujours sceptique  mais il y a comme un p’tit keukechose que je ne comprends pas malgré les explications plutôt laconiques de  http://www.lecoindelenigme.com/commentaire5-suite.htm...

J’ai sous les yeux un petit opuscule que j’ai acheté il y a déjà pas mal de temps à la librairie du Louvre.

Il s’agit de Tableaux choisis – Le Louvre – Une nouvelle façon de découvrir la peinture à travers douze œuvres clefs d’un musée, par Annette Robinson avec la collaboration d’Isabelle Bréda, Editions Scala, 1989.

A la page 41, je lis et recopie :

« … Derrière elle (La Joconde, bien sûr), on aperçoit un paysage. La scène se passe sûrement dans une galerie couverte, une loggia, qui surplombe la campagne. D’ailleurs, à l’origine, Vinci avait peint des colonnes, de part et d’autre de la loggia. Mais le tableau a été coupé de quelques centimètres au XVIè siècle, et les colonne ont ainsi disparu

Muni de ces précieuses informations (qui se trouvent dans bien d’autres ouvrages), je m’étais ‘’amusé’’ un jour, pour les besoins d’un cour portant sur la décomposition de l’espace par différents artistes au cours du temps, à mettre des colonnes de part et d’autre d'une reproduction du tableau de Vinci. Comme je sais le Louvre très chatouilleux au niveau du copyright… particulièrement lorsqu’il s’agit de la Joconde, je m’abstiens de fouiller dans mon PC pour retrouver le montage bien que ce ne soit pas l’envie qui me manque de le faire J.

Bref : si cette copie est contemporaine de l’original… où les colonnes supposées avoir été coupées sont-elles passées ?

La Joconde s’inscrit-elle dans un système de perspective classique, avec accroche du regard de l’observateur par un premier plan, ou un système beaucoup plus novateur allant chercher la tridimensionnalité dans la composition telle que nous la voyons et l’étudions aujourd’hui ?

Si un ‘’pro’’ de Vinci passait par là et voulait bien m’expliquer en attendant que je n’interroge un collègue compétent sur les ‘’énigmes’’ léonardesques… Sans doute en ai-je loupé un épisode  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires