Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 11:49

   

Cette page fait suite à :  

http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-numeriser-des-diapositives-2-119520305.html

 

II.a.2.β : (transparence –suite-) Table lumineuse *

Pour tenter une numérisation d’une qualité acceptable (et constante !), j’ai sorti du fin fond de mes placards mon Color-dia duplicator de Metz / Multibitz.

L’appareil a été fabriqué entre 1977 et 1998 si j’en crois http://fr.wikibooks.org/wiki/Photographie/Fabricants/Multiblitz, et il me semble avoir acheté le mien au milieu des années de 1980 ; il fonctionne toujours parfaitement,  peut-être parce que l’obsolescence programmée était moins manifeste qu’elle ne l’est aujourd’hui, en tout cas pour certains produits L.

P3102870-MULTIBLITZ-Comp-a-35.jpg Pour les curieux, quelques données sur cette table lumineuse de Multiblitz :

http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-mode-d-emploi-multiblitz-color-dia-duplicator-voltage-tension-119453161.html

http://www.google.fr/#q=color+dia+duplicator+multiblitz&hl=fr&tbo=d&ei=A5QcUdeQO6Sv0QX8koDAAg&start=0&sa=N&fp=1&biw=1280&bih=904&bav=on.2,or.&cad=b

http://www.chassimages.com/forum/index.php?topic=142671.0 ;

 

C’est une sorte de’ table à lumière’, ou table lumineuse, munie d’un éclairage continu pour assurer les réglages, principalement cadrage et netteté, et d’un flash pour la prise de vue.

C’est avec cette ‘boîte à lumière’ que j’ai assuré l’essentiel de mes besoins en duplicata de diapositives, et je me souviens que j’allais à une vitesse étonnante avec les séries de photos ayant une luminosité comparable. C était de l’odre de dix prises de vue à la minute, ce qui est un rythme qui exige, certes, d’utiliser quelques-uns des principes humainement discutables du taylorisme et du fordisme, mais qui permettent néanmoins de calculer que 100 photos pourront être traitées en 10 minutes, 1000 en environ 1h30, 5 000 en 7h30… En s’accordant des pauses pour ne pas craquer, disons deux jours à deux en travaillant à la chaîne : un robot humain pose les dias et les retire, un  autre photographie... Deux jours pour numériser 5 000 dias à un prix sans concurrence : qui dit mieux en terme de productivité ?...

 

ATTENTION toutefois : avec ce procédé, il faudra ensuite traiter manuellement les images numérisées pour ôter rayures et poussières, et si je me base sur mes expériences en la matière, les 7h30 pourraient bien de devenir 7 300 h (je plaisante un ch'tit peu peu bien évidemment ! ) Je reviendrais plus loin sur cette question, mais il n’est pas inutile de rappeler ici que les ‘bons’ scanners de diapositives utilisés avec un logiciel adapté offrent un nettoyage par infrarouges (technologie ICE) tout à fait efficace…

 

Je reconnais avoir été plein d’espoir vis à vis de cette solution, puisqu’un ‘collègue de numérisation’ a posé sur la Toile un article abondement illustré sur les résultats satisfaisants qu’il a obtenu avec un appareil similaire au Multiblitz, mais toutefois technologiquement beaucoup plus élaboré : le Dupli-dia de Bowens http://cafe-declic.org/home_html/web_Bowens/bowens.html.

La mise en œuvre de ma décision d'utiliser cette 'table à l'umière' posait trois problèmes préliminaires. Je leur consacre quelques lignes car d'une part des forums (fora) témoignent que je ne suis pas le seul à les avoir rencontrés et que, d'autre part, ceux qui entendent utiliser cet éventuel système de digitalisation doivent réaliser, avant de se lancer, qu'ils sont dans le bricolage photographique et que, lorsqu'on bricole, il faut assumer les problèmes inhérents à ce choix.

L’installation de l’APN en position verticale : elle n’aurait pas été une difficulté si j’avais retrouvé la vis que j’utilisais autrefois. En effet, même si la photo peut être pour moi un outil professionnel, je ne suis pas photographe en titre et ne peux parler d’investissement en matériel. J’avais donc refusé d’acheter la colonne allant avec la ‘boîte à lumière’ en me disant que celle de mon agrandisseur (ah ! l’ambiance chaude et calfeutrée d’un labo argentique J !) et un peu d’astuce feraient l’affaire… et l'affaire avait été effective grâce à une super vis de quelque 6cm de longueur pourvue d’un filetage aux normes du matériel photographique. L’ennui est que cette vis restait introuvable (sans doute l’avais-je trop bien rangée… pour être sûr de mieux la retrouver le jour où j'en aurai besoin J), et je n’ai pas été fichu d’en dénicher une nouvelle, tant dans les magasins (de photographie… ou quincailleries spécialisés dans le bâtiment ou l’automobile !), que sur la Toile.

Alors, vive la mondialisation et au diable l’équilibre importation/exportation de notre pays ! Pour £ 4.94 (= € 5.95 sur le débit de mon compte Paypal), port compris au départ de Chine, je me suis offert un plateau de trépied que j’ai monté avec une vis 100% vulgarus achetée au super marché du coin et j'ai ajusté le plateau avec amour grâce à un niveau à bulle modèle diplodocus, n’ayant pas d’i-phone pour disposer de l’application niveau à bulle J (j’avoue que cette application-là a toujours provoqué en moi une hilarité inextinguible).

Regardez-moi ce travail J

P3102868-compre35.jpg

Vu le bricolage sino-maisonCanard J ? Vu, également, le niveau à bulle (on le devine sous l’APN, à la base de la colonne) destiné à régler bien horizontalement  le plateau de trépied ? On ne plaisante pas avec les affaires sérieuses chez le Canard ! Oh !

 

Ayant ainsi réglé la question de la fixation de l’APN, il restait deux problèmes.

 

Le premier était prévu et avait donc pu être anticipé. Je fais ici référence à la question du voltage du flash du Multblitz pour laquelle j’ai déjà posé un billet spécifique http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-mode-d-emploi-multiblitz-color-dia-duplicator-voltage-tension-119453161.html . Rappelons que je l’avais résolu par une radiocommande et que la Synchro x de ma radiocommande ne fonctionnait pas. Mon vendeur, niché à l’autre bout du monde, n’ayant jamais répondu à mes courriels dans lesquels j’en demandais la raison, j’ai lancé un grand ironiquement prétentieux Au Canard rien d’impossible en matière de bricolages fantaisie ! et  j’ai sorti mon voltmètre pour suivre les circuits pour improviser le super branchement à la Dubout (encore lui  !) illustré ci-dessous…

 

   P2175721-compression-Net.jpg   P2175723-compression-Net.jpg 

Promis. Si j’avais été satisfait 100% par ce système de digitalisation, j’aurais revu à la hausse J la qualité et la fiabilité de mes connexions. Quant au morceau de carton glissé entre les griffes du porte flash et destiné à aplatir un fil dénudé sur le plot central, se lit ‘Lysa[nxia]’. Si cet anxiolytique traine chez moi, ce n’est nullement pour m’aider à affronter le stress provoqué par mes tentatives de numérisation, mais bien plutôt pour, dans les dernières semaines avant la retraite, me soutenir face à votre culture qui procède parfois / souvent de celle de Nabilla J ! Rassurez-moi : elle le fait exprès… !? Allo ! Z’avez-vu Nabilla faire du ski ? Stupide et menteuse en prime. http://www.youtube.com/watch?v=HnmiVAj8xd4 = 6mn surréalistes ! J’ai des étoiles filantes, et la neige des sommets entourant Las Vegas n’est pas la même qu’en Suisse, etc. ! Il faut le faire !!! Au fait, s’il y a une boîte de Lysanxia chez moi, c’est qu’une amie de ma femme l’a oubliée.

 

Le second problème était 100% imprévu.

Le E-620 refuse obstinément de descendre à une sensibilité inférieure à 100 ISO, et le Pen E-P3 en-dessous de 200. Conséquences ? Avec la synchronisation maximale au 180ème de  s. du Multiblitz et avec un diaphragme fermé au maximum, mes images étaient surexposées.

Cherchez sur la Toile : je ne suis pas le seul à avoir rencontré ce problème… et je m’étonne même que tous ceux qui ont tenté une numérisation par ce procédé ne l’aient pas signalé. Il n’est en tout cas pas très étonnant puisque dans son mode d’emploi http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-mode-d-emploi-multiblitz-color-dia-duplicator-voltage-tension-119453161.html , p. 13, Multiblitz conseille d’utiliser un film d’une sensibilité de 18 DIN / 50ASA pour une ouverture de f/8 à f/11 (aucune indication sur la vitesse)

 

Solution : utiliser un filtre gris neutre.

Mouais… J’ai horreur des filtres gris neutre ; pire que Jean Yann avec les routes départementales (pour les p’tits jeunes : http://www.youtube.com/watch?v=WoTNn1fMVAA&) !

Vrai qu’ils réduisent la luminosité de plusieurs diaphragmes mais où bien je ne sais pas les utiliser (et j’aimerais bien savoir pourquoi), ou bien je les accuse d’altérer profondément les couleurs, et j’ai déjà eu des gags violents avec eux en argentique.

Comme j’ai malgré tout un filtre gris neutre dans ma besace photographique (vieux projet qu’à mon avis je ne mettrai jamais à exécution : jouer avec les eaux d’un ruisseau ou m’amuser à faire disparaître les passants sur les Champs-Elysées un 14 juillet J), je l’ai monté.

Résultat : un mas-sa-cre ! Des couleurs délavées, des couleurs avec des dominantes incontrôlables, une horreur...

 

... Illustration sans commentaire ci dessous ; si ! Qui peut m'expliquer ?

 

P2205765a.jpg 

 

 

Ben voilà ;  ça y est !

 

P2205765d-En-Ardeche-je-suppose-puisque-MAI-1985-_3b-nettoy.jpg

  Tu parles ! l'image ci-dessus a été obtenue avec un scanner à diapos

 (un Reflecta Proscan 7200)

dont nous reparlerons plus loin. J'ai mis ici cette illustration pour montrer la différence...

 

 

Est-ce pour cela qu’il y a des filtres gris-neutre à une vingtaine d’Euros, le mien, et à quelque € 300, celui de ceux qui n’ont pas de difficultés à les utiliser ? –pour les sceptiques sur le tarif indiqué, v. par ex. http://digixo.com/optiques/filtres-photo/heliopan/p281713-filtre-gris-neutre-variable-fader-nd-03-a-18-en-77mm.html)  

Je suis preneur de conseils sur ces s*# !% L de filtres gris neutres…

 

Exit donc le filtre gris-neutre et essayons un polarisant  en poussant la vitesse à la limite d’une image sectionnée par une faute de synchronisation, ce qui m’a conduit jusqu’au 1 / 250ème s.

 

Cette fois-ci les résultats se révélèrent être sur une échelle qui allait globalement de très bons / bons à corrects / acceptables, mais néanmoins avec des loupés incompréhensibles ou, peut-être, des loupés pour lesquels j’ai abandonné de chercher à en comprendre la raison trop vite car, plus j’avançais dans mes essais, plus je réalisais qu’une image ainsi numérisée nécessitait un temps de retouches acceptable que si l’on avait quelques diapositives à traiter ; pas plusieurs centaines, plusieurs milliers…

 

Une illustration et une question pour me faire comprendre : voici Mademoiselle (non mais vous me voyez l’appeler Madame !!?) Ma-Blonde-Préférée du haut de ses 7 ans ; combien de temps pour venir à bout des poussières et autres rayures qui décorent la diapo 1 afin d’obtenir la diapo 2 ?... Et encore, il reste sur cette dernière de petites bricoles qui seraient à reprendre : ouvrez bien les yeux si vous ne les voyez pas, car je ne peux éditer ici ces images en plus grand format.

   

P2272831g-_-2400dpi-compresse-Net.jpg

1.      Diapositive brute de numérisation… Vu les rayures, poussières, etc. ?

 

P2272831h-_-2400dpi-Compress-Net.jpg

2.      La même diapositive digitalisée après traitement avec des outils du type ‘cloner’ , ‘pinceau fusion’…Observation : un’outil' du genre ‘supprimer les taches’ n’est pas assez précis et dénature plus que très sensiblement la pixellisation. Les sceptiques agrandiront très largement une photo et utiliseront l’outil en question. Ils verront alors comment il dépose de gros pâtés de couleur sur la dia que vous venez de prendre le plus grand soin à reproduire en numérique avec un maximum de pixels.

 

Réponse : 33 minutes, chrono en main !... Et je ne plaisante pas L,  je le regrette d’ailleurs, de même que je ne plaisantais qu’à moitié plus haut en écrivant que les les 7h30 passées à la seule numérisation pourraient bien de devenir 7 300 h en incluant le temps le traitement post-numérisation… *

Juste pour le fun, multipliez donc 30 mn de traitement post digitalisation par 5 000 diapos à traiter… Oui ; cela ne fait pas 7 300h mais 2 500… soit quand même près d’une année en travaillant quelque 8h / jour.

Heu… Vous vous sentez d’attaque ?

Moi pas…

Vu mon problème ?... Mais il demeure que si je n’avais que quelques centaines de diapositives à traiter, j’en serais probablement resté à l’utilisation du Multiblitz Color-dia Duplicator .

 

Où trouvez un Color-dia duplicator de Multibitz ? *

Il faut le chercher d’occasion puisque, et c’est étonnant (serait-ce la preuve que les constructeurs de matériel photographique considèrent comme totalement inadapté ce système de numérisation ?), pas un fabricant de d'accessoire photo n’a songé à produire une ‘table à lumière’ de ce type… du moins à ma connaissance.

Si un lecteur connaît un engin comparable, il serait sympa de le signaler.

Occasion, donc, en espérant que l’appareil fonctionne et plus encore, que si le flash lâche, il pourra être réparé ou remplacé. Cela dit, la fabrication jouit de la réputation allemande, et ici de Metz / Multiblitz en particulier. Et mis à part l’ampoule de réglage et le flash, je ne vois pas très bien ce qui pourrait entraver son fonctionnement…

 

… Si, le câble de synchronisation. La gaine du mien était devenue pulvérulante et j’en ai trouvé un tout beau tout neuf chez ‘photogearfinder’, à Mechanicsburg (Pennesylvanie) via la Toile et eBay, sous la référence (je recopie bêtement l’annonce) New coiled sync cord for Metz Mecablitz 80 502 (US$ 9.6 + 5.75 de port). A toutes fins utiles, je signale que le câble qui m’est parvenu était dans un emballage qui portait la référence Sonia flash cord coiled Liberty / 502 / Mega. Ma foi… ?? En tout les cas, je témoigne de la compatibilté effective du câble.

Pour ceux qui, comme moi, auraient des problèmes de syncronisation x avec la radiocommande du flash et qui seraient obligés de faire un branchement du genre du mien, j’ai également eu besoin pour assurer les branchements :

-          d’une rallonge flash 12’’ 12 inches PC female to PC female F-F- Flash Sync Cord Heavy Duty, trouvée chez ‘camerachief’ à Los Angeles également via la Toile / eBay (US $ 9.99 + 5 de port… tiens, j’aurais pu demander à Nabilla d’avoir la gentillesse de me l’expèdier J),

-          et afin de ne pas se retrouver comme un idiot face à 2 fiches femelles (ah ! Les femmes ! Elle n'en loupent jamais une !   Cela dit, c'était peut-être des fiches mâles, je ne sais plus trop) à raccorder, j’ai encore eu besoin d’une prise multiple pour flash que j’ai trouvée chez un marchand que j’aime bien, digixo.com, Prise multiple pour 3 flashes, Hama 06963 (€ 15 + port, j’ai oublié combien).

 

Je récapitule avec le schéma ci-dessous.

 

P2185741a.jpg

  

Pose réflexive : ce qu’il faudrait, c’est un logiciel permettant d’utiliser l’APN comme un scanner traitant les imperfections… Mais comment, puisque ces imperfections sont traitées en par infrarouges par des scanners bien spécifiques ?

 

Pour le principe, j’ai vaguement entrepris de chercher le logiciel ad hoc. Sauf erreur SilverFast en propose un décliné en plusieurs versions http://www.silverfast.com/digital-camera-software/fr.html. Mais comme elles vont de € 49 (sans intérêt probablement) à… € 1 107 https://www.silverfast.com/buyonline/fr.html?vendor=LSI&product=333, je reconnais ne pas m’être appesanti sur la question L et je n’ai même pas téléchargé une version ‘démo’ proposée gratuitement puisque, de toute manière, il était hors de question de m’orienter vers cette éventuelle solution compte-tenu du prix.

Si certains peuvent apporter des précisions sur cette solution, elles seront, je pense, bienvenues pour tout le monde.

 

Que me restait-il  si ce n’était la voie /x du scanner chantant ses propres louanges au fond d’une forêt de diapositives… Oui, c’est mauvais, mais à présent, papy fatigue à force de raconter sa vie L.

  

Suite page :   http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-numeriser-des-diapositives-4-119521732.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires