Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 13:34

 

Je ne veux pas faire preuve de mon mauvais esprit habituel doublé de ma mauvaise foi provocatrice, mais je me demande, une fois encore, s’il n’y a pas quelque part quelqu’un (à mettre probablement au pluriel) qui se paie ouvertement de nous dans cette République Ve du nom qui, à force d’affaires discutables (et je reste volontairement dans un champ flou), va contraindre les historiens du futur à faire preuve d’imagination pour la qualifier, puisque le titre très respectable  de ‘’République des scandales’’ est déjà occupé par la IIIe République.

En hommage à mes Maîtres François Villon et Georges Brassens, en songeant au côté démocratiquement douteux de plusieurs de ses hauts serviteurs, j’opterais volontiers pour ‘’Ve République, Royaume de truanderie’’.

 

Qui me colle ainsi une nouvelle allergie ?

L’ ‘’affaire’’ –encore une !- de fuite d’une partie du sujet de maths du Bac S.

Je laisse aux avocats des inculpés (Me Morice en tête)  le soin de tenter de démontrer qu’il s’agit là d’une ‘’blague de potaches’’ http://actualite.portail.free.fr/france/26-06-2011/fraude-au-bac-s-si-vous-n-avez-pas-compris-que-c-est-une-blague-de-potache/ en réponse au dépôt de plainte du  ministre de l'Education nationale, Luc Châtel, pour «fraudes aux examens, recel et abus de confiance», ce qui, selon les précisions du ministre, pourrait conduire à des peines de trois ans de prison, 9.000 euros d'amende, outre  des sanctions disciplinaires et administratives en cas de «complicités internes aux services de l'Education nationale» ; car qui a trahi la confidentialité, le mystère, même, qui entourent traditionnellement le choix et l’édition des sujets d’examens et de concours http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/23/01016-20110623ARTFIG00594-bac-s-comment-remonter-jusqu-a-la-fuite.php : d’où provient la ‘’fuite’’ ?!

Si, véritablement, les jeunes gens en cause ont voulu être amusants (… et ne l’ont-il pas été dans une certaine mesure s’ils sont politiquement des anarchistes ?), il conviendra probablement d’y voir une nouvelle preuve de la perte des valeurs nécessaires à l’existence de toute collectivité ; parents, faites votre travail de parents au lieu de compter sur les enseignants totalement impuissants face aux ravages de la situation actuelle et apprenez à vos enfants qu’il y a des limites à tout… sauf, peut-être, à la liberté d’expression.

Apprenez à dire ‘’NON’’ avec force et énergie à votre progéniture…  et appliquez les autres éléments fondamentaux d’une éducation (… que je n’aime pas ce mot !), d’une socialisation effective.

On peut évaluer l’état de délabrement de quasi-inaptitudes de certains géniteurs d’enfants à assurer leur rôle de parents en se souvenant de cette émission, tout à la fois grotesque et semble-t-il pourtant nécessaire dans cette société de malades, qu’était Super Nanny  http://tele.premiere.fr/News-Tele/Super-Nanny-Les-hommages-tele-a-la-nounou-d-M6-Cathy-Sarrai-2191015 .

 

 

Si j'étais le magistrat qui sera chargé de juger les ‘’joyeux drilles-potaches’’, je leur collerai volontiers, si bien sûr leur culpabilité est avérée, une amende assortie d’une peine de travaux d’intérêt général qui consisterait à surveiller des élèves en Devoirs Surveillés (ou Devoirs sur Table… appelez ce type d’exercices comme il vous sied) et en examen jusqu’à ce que la quotité horaire effectuée, laquelle serait rémunérée avec retenue à la source, permette de financer le paiement de l’amende dont le montant serait égal au coût de la nouvelle épreuve de maths que le ministère aurait pu organiser après avoir annulé celle devenue litigieuse du fait de la fuite des sujets… Et lorsque l’on sait ce que coûte l’organisation du Bac*, nos joyeux rigolos ne serait pas sortis de l’auberge !

Bien naturellement, il y aurait suspension de la rémunération en cas de défaillance de la surveillance…

 

Ah les joies du pionnage lors d’un contrôle de connaissance quel qu’il soit !

Outre les antisèches traditionnelles, il y a les téléphones portables, les calculatrices à mémoire, etc., etc. et encore etc.

Combien de moyens pour se moquer des surveillants… ainsi que des (très rares ?) camarades qui, eux, ne trichent jamais.

 

Ces jeunes gens ont voulu s’amuser avec la fraude ?

Amusons-nous à présent à les voir lutter contre elle... et voyons s'ils ont véritablement le sens de l'humour !

 

Cela dit, ce qui dans cette affaire  me laisse pantois est la capacité à rebondir de notre gouvernement.

En 2005, François Fillon, alors ministre de l’Education nationale avait, pour de probables raisons économiques (les Bacs coûte chers… très chers !*)  et nullement pédagogique, proposé de remplacer les épreuves traditionnelles par un contrôle continu. Levée de boucliers des élèves, de leurs parents… et des enseignants.

Il est bien certain qu’un Bac obtenu par contrôle continu conduira tout individu intervenant au niveau post-bac à contrôler le sérieux de l’école qui aura délivré le diplôme…

 

Bref, face à la divulgation d’une partie du sujet de maths et quelques autres incidents survenus cette année, le gouvernement a ressorti à une vitesse d'USB 5 (au moins ! J) le dossier concernant le remplacement de l’examen du Bac par un contrôle continu…

 

Je ne vois pas très bien en quoi cette solution miracle changera les problèmes de fraude…

Oh si, bien sûr ! Suivant en cela une stratégie très à la mode depuis quelques années, elle autorisera d’user une nouvelle fois du procédé selon lequel lorsque je ne sais pas comment gérer une situation, je refile le bébé à quelqu’un d’autre. Débrouille-toi avec. Moi, je ne suis plus le responsable et je vais pouvoir tranquillement te critiquer et proclamer bien haut ta totale incompétence, que tu fais mal ton travail et autres attitudes tout à la fois faciles et grotesques.

 

 Mais le plus amusant dans tout cela sont sans doute les propos de Philippe Tournier, secrétaire général du principal syndicat de chefs d'établissement (Snpden) –Le Figaro dixit-, qui après  avoir mis en cause le Bac au motif qu’il est un système complexe et coûteux déclare, sans ironie aucune, que c’est  un examen que l’on obtient dans 85% des cas et que «le bac n'est qu'un passeport servant à s'inscrire dans l'enseignement. Il ne sert pas à vérifier que les candidats ont acquis des connaissances » http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/23/01016-20110623ARTFIG00741-quand-la-triche-pousse-a-une-nouvelle-organisation-du-bac.php

 

Ah !!!

Voilà une nouveauté, un scoop authentique :

 

Je suis finalement bien d’accord avec lui si je me base sur certains boulets qui arrivent régulièrement en première année de 3è cycle, mais il fallait malgré tout oser le déclarer ainsi publiquement par voie de presse.

 

Le Bac ne sert à rien puisqu’il est donné à presque tous les candidats…

Ma foi oui ! Qui avait lancé que cet examen devait être réussi par quelques 95% des candidats ?

Qui s’arrange pour que les IPR (Inspecteurs Pédagogiques Régionaux) et chefs d’établissements dans lesquels se réunissent les jurys fassent des pressions plus ou moins discrètes et diplomatiques pour que les examinateurs soient bienveillants (traduisez laxistes) et n’hésitent pas à remonter les notes si elles sont insuffisantes ?

 

Qui au final pourrit le système en poussant à accorder des diplômes non mérités ?

 

… Et au fait, à quoi correspondent les 15% de recalés ?

Les examinateurs les évincent-ils parce qu’ils ont une verrue sur le nez ? Une coupe de cheveux anarchique ou, au contraire trop classique ?

Elimine-t-on par principe les blondes J ??

 

Fabuleux : à ma connaissance, pas un collègue n’a réagi à ces propos ubuesques : Il [le Bac] ne sert pas à vérifier que les candidats ont acquis des connaissances  !...

 

Décidément, il est aujourd’hui possible de déclarer n’importe quoi sans que grand monde ne bouge.

 

Français, vous êtes des bœufs, j’y reviens ! http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-securite-routiere-ras-le-bol-d-etre-pris-pour-des-pommes-et-des-delinquants-75563684.html

 

Chers collègues, puisque vous ne notez pas en fonction de connaissances, que ce soit savoir de fond ou maîtrises de méthodes,  quels sont donc vos critères ? J Dites-le nous que nous amusions un peu J.

 

 Et Philippe Tournier de terminer ses remarquables réflexions par une envolée dont on connait le processus réflexif depuis des lustres : ironie de bon ton + une pointe de mépris + argument d’autorité + une dose de philosophie de bazar :

 

« Le combat pour le bac est pathétique.

Les Français ont un rapport névrotique au bac » (ibid.)

 

 Je ne sais pas qui est névrosé dans cette affaire, mais lorsque je lis que l’enseignement français est de moins en moins coté dans le cadre de la mondialisation, je ne peux m’empêcher de penser  que certains devraient peut-être réfléchir un tantinet sur cette lamentable situation avant de faire des déclarations tonitruantes mais vides de sens réel car là, oui c’est pathétique, et le pathos est même tel que cela ferait au moins une raison valable pour suivre Arnaud Montebourg dans son programme de démondialisation J** afin que délivré de la concurrence mondiale et enfermés dans notre traditionnel ‘’cocorico nous sommes les plus beaux’’ nous puissions de nouveau nous bercer d’illusions sur la qualité de notre enseignement J.

 

Donnons le Bac à tous les élèves de terminales… mais instaurons alors un examen d’entrée dans le 3è cycle, examen qui existe d’ailleurs sinon en droit, en tout cas en fait : car combien d’établissements de l’enseignement supérieur sélectionnent-ils leurs étudiants futurs non seulement sur l’obtention du Bac (où il est de bon ton d’avoir une mention si l’on entend attirer l’attention sur le diplôme) mais plus encore sur les relevés trimestriels des classes de 2d, 1ère et terminale.

 

Qui a dit que le Bac était plus difficile aujourd’hui qu’il ne l’était hier ; que nos enfants sont des génies et leurs parents des nuls ?

 

… La situation est bien pathétique.

____

* voir par ex : http://www.linternaute.com/actualite/education/dossier/baccalaureat-les-chiffres-cles/36-millions-d-euros.shtml

**http://www.lemonde.fr/livres/article/2011/06/01/votez-pour-la-demondialisation-d-arnaud-montebourg_1530473_3260.html, http://www.desideesetdesreves.fr/libre-echange-et-demondialisation,   http://gaia2050.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/06/09/demondialisation.html   j’avoue que je ne comprends pas certaines des critiques adressées par Alain Minc http://www.nonfiction.fr/article-4656-p3-alain_minc__une_campagne_de_reelection_est_tres_ differente_dune_campagne_delection_interview_ exclusive.htm... et, en tout état de cause, la violence du propos est déplacée bien que tout à fait dans l’air du temps  http://www.lepost.fr/article/2011/05/30/2510257_quand-alain-minc-insulte-arnaud-montebourg-reponse-d-un-connard.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires