Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 06:04

 

Je n’ai ni  l’envie, ni le temps et l’énergie (je suis un bœuf, comme les autres ! –voir plus loin-) d’engager une polémique

-     sur les mesures de sécurité routière   qui ont été prises récemment en Conseil des Ministres ;  

-     sur le quiproquo entre le gouvernement et ceux des députés qui, avec beaucoup de courage, se sont élevés tant contre certaines desdites mesures que contre cette attitude bien peu démocratique qui consiste à proclamer j’ai-raison-donc-inutile-de-dialoguer, attitude qui devient assez habituelle sous la Ve République dans sa version Sarkozy-Fillon. Lesdits députés ont été accusés de faire du populisme de bas étage. Je me demande bien franchement si, sur ce coup là, ce ne serait pas le gouvernement qui se la joue et, surtout, nous la joue 100% démagogie à deux balles en se moquant de nous ouvertement… J en prime J J… L !  

-    Puis, il y a eu l’épisode des fabricants d’avertisseurs de radars qui, semble-t-il, se sont fait à leur tour rouler dans la farine par le gouvernement. Quoi que… attendons la nouvelle génération d‘appareils ou plus simplement les mises à jour si les fabricants en question ne profitent pas de l’opportunité pour renouveler leur gamme.

 Je souhaiterais, par contre, relever ici une déclaration tonitruante de François Fillon :

"Ce sont des mesures impopulaires, je le sais […]. Les mesures de sécurité routière n'ont jamais fait l'unanimité dans un pays où le sport national est de ne pas respecter les règles",

http://actualite.portail.free.fr/france/a-la-une/24-05-2011/l-ump-crie-victoire-dans-la-guerre-des-radars/

Outre l’agressivité fort désagréable du propos,  lequel laisse de surcroît transparaître un mépris quasi total et tout à fait déplacé du Chef du Gouvernement à l’égard de ses ouailles de gouvernés, puis-je faire observer, avec tout le respect que doit un gros-vilain de citoyen délinquant en puissance à son Premier Ministre auréolé de tous les points de son permis de conduire vu qu’il se déplace avec un chauffeur ( J ou L !!) qu’à l’époque où je hantais la faculté de droit, plusieurs de mes enseignants avaient coutume de diffuser abondamment à leurs étudiants l’idée selon laquelle toute loi (au sens large de norme juridique) mal conçue et considérée comme stupide où injuste par les citoyens était systématiquement bafouée, détournée, contournée.

En conséquence, retour à l’envoyeur, si en matière de circulation routière (restons sur ce seul sujet, c’est préférable, il y aurait trop à dire si nous généralisions !...) le sport national est de ne pas respecter les règles c’est que, peut-être, sûrement, même, certaines sont mal conçues, voire parfois absurdes, et que les citoyens ne se sentant pas partie prenante n’ont d’autre souci que de respecter la seule peur du gendarme lesquels sont alors perçus, bonjour l’ambiance, comme les percepteurs abusifs du racket organisé envers les automobilistes, vaches d’un €-lait inépuisable pour tenter de combler les déficits chroniques des finances étatiques mal gérées depuis des lustres. 

Quiconque a jeté un œil sur cette série d’émissions fabuleuse que fut Zéro de conduite (http://www.m6.fr/emission-zero_de_conduite/) ne peut que prendre peur en se promenant par les routes et autoroutes de France.

Rassurez-moi ; dites-moi que devant, derrière, à droite, à gauche ou en face de moi je n’ai pas de tels ORNI (Objet Roulants Non Identifiés, bien sûr) ; dites-moi que tous étaient des acteurs venus là pour nous faire rire… jaune !

Le prodigieux dans tout cela est que personne ne semble ouvrir une réflexion réelle sur la validité de l’analyse des compétences d’un candidat à l’examen du permis de conduire.

Il est vrai que dans le monde de l’enseignement, et la conduite en fait partie me semble-t-il, on se doit de trouver des compétences à chacun… Trois années que j’ai cet étudiant, j’ai beau chercher ses compétences et je n’en ai toujours pas trouvées une ; c’est que je dois être totalement incompétent, déclarait non sans un humour grinçant et glacial l’un de mes collègues l’autre jour.

Combien de chauffeurs mériteraient-ils une appréciation de ce type au bas de leur permis de conduire ?

Qui le sait ?

 

Voilà sans doute l’une des premières réformes à faire pour sécuriser la route. Cesser d’imposer des attitudes idiotes (ex. ne pas laisser trop longtemps sa main sur le levier de vitesse, ne pas mettre son coude gauche sur l’encadrement de la fenêtre ouverte de la portière, etc.) et vérifier les réflexes du candidat à l’examen du permis de conduire face à l’imprévu, développer ses capacités à anticiper et à réfléchir… un minimum.

Lors des grandes transhumances hivernales ou estivales mettons tout le monde à 90km/h ; il doit y avoir une quinzaine de jours par an où tous –ou presque… puisque je n’en fais jamais partie J- les zéros de conduite sont sur les routes. Tenons-en compte.

 

Le reste du temps, cessons de prendre les automobilistes pour des crétins et des criminels en puissance (ras le bol de ces sociétés culpabilisatrices sur des valeurs discutables), continuons à les responsabiliser et… fichons leur la paix.

 

Je viens de traverser 2 fois l’Allemagne ; une fois d’Ouest en Est, une autre d’Est en Ouest http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-auschwitz-et-birkenau-impressions-d-un-pelerin-1-73491567.html. Faut-il rappeler qu’il n’y a pas de limitation de vitesse sur autoroute dans ce pays idyllique, sur ce plan en tout cas ? J’ai été sidéré de constater comment les chauffeurs, qu’ils aient ou non un véhicule rapide, savent réguler leur vitesse non pas en fonction de radars et de peur du gendarme… mais de leur capacité de réflexion à s’adapter au flux de la circulation.

Autre observation : le bon état apparent du parc automobile de nos voisins…

 

D’autres mesures utiles pour sécuriser les routes ?

Pourquoi ne pas demander leur avis aux usagers de la route ! Mais en tout état de cause il faudrait cesser de s’obnubiler sur les seules routes et autoroutes, puisque bonne part des accidents mortels se produit… en ville http://www.assureurs-prevention.fr/ffsa/jcms/p1_372966/les-accidents-de-la-circulation-en-ville?cc=c_5003 !

 

La vitesse, principale cause de mortalité sur les routes ?

Il est bien évident que s’il y a un accrochage, il est préférable qu’il se produise à 30 km/h qu’à 200… mais une fois étalée cette banalité, il faut cesser de raconter n’importe quoi.

Quiconque est persuadé que les radars ont fait des miracles et qu’en renforçant encore et toujours la répression des ces irresponsables d’automobilistes dont le sport national est de ne pas respecter le Code de la Route nous parviendrons à sécuriser plus encore notre circulation routière est invité à visiter http://www.liguedesconducteurs.org/  et voir sa page http://www.liguedesconducteurs.org/20110512902/je-minforme/4-verites-sur-les-radars.html   concernant les ‘’4 vérités sur les radars’’.

 

Je me permets de reproduire la ‘’vérité n°1’’ (1) étant entendu que si ces chiffres sont faux, il faut poursuivre ceux qui les font circuler ; s’ils sont vrais, il faut par contre cesser de nous prendre pour des pommes et arrêter cette pression que l’on met de plus en plus un peu partout, et en particulier sur les automobilistes.  

 

Vérité n°1 : la baisse de la mortalité routière est bien antérieure

à la mise en place des radars

 

Projet1.png

Le nombre de tués sur les routes est en baisse depuis plus de 30 ans : il est passé de quatorze mille en 1973 à cinq mille en 2003. Cette amélioration de la sécurité routière d’année en année est due principalement à l’optimisation de la sécurité dans les véhicules, à la modernisation du réseau routier, à la lutte contre l'alcoolisme au volant, aux campagnes de sensibilisation et à une répression ciblée et mesurée. Le gouvernement veut nous faire croire que, depuis 2003, la baisse du nombre de tués est due aux seuls radars, alors qu’elle ne fait que s’inscrire dans la continuité d’une baisse qui dure depuis plus de 30 ans !

     

Alors pourquoi cette réglementation imbécile sur décoration de radars et fond musical de L’Air-de-la-médisance-et-passons-la-monnaie version fillonesque ? Le même document donne la raison bien évidente dans sa ‘’Vérité n° 4’’ dont je fais un copier / coller de l’essentiel (1)

 

Vérité n°4 : l’Etat a empoché plus d’un demi-milliard d’euros l’année dernière grâce aux radars

Les radars rapportent gros : 974 millions d’euros en 2010 ! Pourtant, le gouvernement affirme que «l’argent des radars ne sert pas à remplir les caisses de l’Etat ». Vraiment ?

Regardons alors comment ont été réparties les recettes des radars en 2010 :

 

Achat et entretien des radars

212 millions d’euros

Financement des infrastructures de transports

180 millions d’euros

Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances

35 millions d’euros

Conseil généraux

30 millions d’euros

Etat

517 millions d’euros


Source : rapport Carrez-Mariton, Commission des finances de l’Assemblée nationale, Projet de loi de finances 2011

 

Et dire que nous avons vu défiler plusieurs de nos responsables politiques affirmant sur les chaînes TV qu’il était faux de dire que les contraventions pour excès de vitesse rapportaient de l’argent à l’Etat.

Un sourire ironique accompagnant ces déclarations de faux-jetons aurait pu les rendre humains ; et expliquer en clairs que le gouvernement avait décidé d’accroître le racket sur les automobilistes faute de quoi l’Etat, pour s’en sortir, devrait augmenter telle ou telle taxe les aurait presque rendus sympathiques car francs, pour une fois.

 

N’en avez-vous pas assez d’être pris pour une pomme ?

Moi si.

 

Si vous avez une dent contre les radars et que vous voulez vous défouler, c’est par là… J

http://www.galaxygraphics.co.uk/ck2.php

(Observez en passant que ce jeu plonge dans la réalité de demain ; des radars, il y en a partout. C’est stressant mais à l’image de la conduite qui nous attend. Il manque toutefois un élément : les coups de freins que ne manqueront pas de donner par réflexe conditionné et par prudence pour leurs points et leur portemonnaie bien des automobilistes dès qu’ils apercevront un radar en lâchant un rageur nom de… d’une pipe suis-je bien à 130 maxi ?... Et qui, derrière, viendra s’encastrer dans le véhicule provoquant des accrochages en chaîne ? Pour un vague aperçu de ce type de situations, voir par ex. http://www.youtube.com/watch?v=YxoMHDAs76c)

Soumettez-vous où répondez à l’Appel et allez à la ‘’manife’’ du 18 juin http://www.liguedesconducteurs.org/ ; elle ne servira probablement à rien, mais elle défoulera un peu face à la crétinerie ambiante. C’est à vous de voir.

Pour ma part, je viens de tomber par hasard sur Le Figaro TV magazine, n° 20 783 du dimanche 29 mai au samedi 4 juin. J’ai appris (p. 68) que les infections nosocomiales tuent chaque année ‘’un peu plus que les décès dus aux accidents de la route’’(2). Et le journal de poursuivre ‘’20 à 30% de ces infections seraient pourtant évitables si l’on mettait systématiquement en œuvre les mesures de préventions’’.

 

Je ne doute pas un instant que la répression routière tout azimut soit soutenue par les associations des victimes de la route ; je les respecte et les comprends.

Personnellement, comme je suis attaché à la vie de mes contemporains d’où que vienne la mort, il n’y a pas que les mesures de sécurité routière qui me turlupinent.  J’ai autour de moi des êtres qui me sont chers qui ont failli mourir d’infections nosocomiales, et je souhaiterais que le gouvernement mette autant d’énergie à résoudre cette question qu’il en met à nous casser les pieds sur les routes.

Il est vrai que dans ce dernier cas, cela rapporte de l’argent, dans le second, cela en coûte…

 

J’ignore si le sport national est de ne pas respecter les règles du Code de la Route. Je sais par contre que les Britanniques ôtent les radars et libèrent la vitesse http://www.liguedesconducteurs.org/20110309840/je-minforme/langleterre-met-fin-a-la-qguerre-contre-les-automobilistesq.html dans le même temps où nous, Français, toujours en retard d’une longueur, entreprenons de les faire fleurir de plus en plus densément sur le bord de nos autoroutes pour, dit-on, assurer notre sécurité (3).

 

…. Et je continue à prendre les Français pour des pommes, allons y joyeusement ; nous avons de la marge et pouvons toujours et encore en ajouter quelques couches puisque pas grand monde ne réagit.

Aucun doute : de Gaulle avait raison ; les Français sont des… bœufs (4) dont il faudra attacher le licou aux piliers supportant les radars pédagogiques ; là, franchement, chapeau ! Le coup des radars pédagogiques, il fallait le faire et, cerise sur le gâteau, avoir l’idée de l’expression ; du grand art dans l'art de se payer ouvertement la tête des citoyens de notre pays !!

 

__________________________

(1)      Merci pour ces emprunts. S’ils devaient poser le moindre problème, me le faire savoir. Je les supprimerai et mettrai un simple lien.

(2)      Comme les accidents domestiques qui, eux, en font beaucoup plus ; la presse s’en est fait l’écho parfois avec une malice non dissimulée.

(3)      … Je me dois de reconnaître que là, c’est moi qui suis ‘’légèrement’’ de mauvaise foi ; les procédés de nos dirigeants font école. Sur les motifs qui poussent les Britanniques à ne plus utiliser les radars, voir par ex. http://www.lefigaro.fr/international/2010/08/09/01003-20100809ARTFIG00416-la-police-britannique-craint-la-disparition-des-radars.php. Il n’en demeure pas moins vrai que David Cameron a annoncé ’’la fin de la guerre contre les conducteurs’’.

(4)      Oui, je sais ; la phrase exacte en fait des veaux mais depuis le temps, ils ont vieilli… bien vieilli… tellement vieilli qu’ils n’ont même plus le courage de bouger ; à l’époque où ils étaient des veaux, au moins, ils suivaient leur mère qui, peut-être, avait le ressort et le courage d’une résistante ou, à défaut, le côté contestataire et systématiquement critique d’une soixante-huitarde. A noter que sur cette citation, point n’est besoin de s’interroger sur sa véracité et son origine : Charles de Gaulle était coutumier de l’expression comme en a témoigné son fils (http://www.denistouret.net/textes/Gaulle.html), et il avait bien raison de le penser et le dire !

Partager cet article

Repost 0

commentaires