Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 15:33

Concernant les poursuites que Tristane Banon a engagé contre DSK, je ne pense pas que, juridiquement, elles conduiront beaucoup plus loin que l’ ‘’affaire américaine avec Nafissatou Diallo’’ ne serait-ce que parce que les faits –s’ils sont authentiques, et laissons à l’enquête en cours le soin de l’établir ou non- correspondent sans doute à une agression sexuelle (dont l’action publique est prescrite, les possibles actes délictueux datant de 2003), mais pas, semble-t-il, à une tentative de viol (qui elle peut faire l'objet de poursuites, la qualification pénale en faisant un crime ; prescription 10 ans).

 

Sur ce plan, paraissent assez clairs les explications notamment de :

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/166416;affaire-tristane-banon-tentative-de-viol-et-agression-sexuelle-ou-est-la-frontiere.html

 

http://www.village-justice.com/articles/Pourquoi-Tristane-Banon-portera-jamais,10249.html

 

Je relève particulièrement cette précision : ‘selon l’article 121-5 du Code pénal, la tentative de crime n’est constituée que lorsqu’elle est manifestée par un commencement d’exécution du crime.

Pour la jurisprudence, il n’y a commencement d’exécution du crime que lorsque les actes commis devaient avoir pour conséquence directe et immédiate de consommer le crime, comme le fait, pour un auteur masculin, d’avoir découvert son sexe et de l’avoir approché de la victime.’’

 

 

Concernant les faits eux-mêmes, le témoignage de la victime n’est pas très clair.

J’avoue être assez perplexe en écoutant la jeune femme expliquer sa mésaventure dans l’émission 93, Faubourg Saint-Honoré, l’émission de Thierry Ardisson, diffusée sur Paris Première

Elle est par exemple visible sur http://www.ubest1.com/?page=video/24962#null.

Il est à observer à la suite de plusieurs chroniqueurs qu’elle y raconte son agression comme s’il s’agissait d’une bonne blague et ne paraît guère traumatisée.

Il est vrai que ce peut être une apparence, une contenance.

Plus curieux est le témoignage qui commence à la minute 2.05.

‘’[…] Je suis arrivée là-bas, j’avais un col roulé noir… alors d’accord… (voix de Thierry Ardisson -sauf erreur- qui plaisante – et l’on peut ainsi juger du ton ‘’grave’’ de l’émission !!-, je suis repartie, j’étais en string, puis elle poursuit)… ça fait peut-être triper les mecs un col roulé noir, mais il faut arrêter. Après, surtout, c’est que ça c’est très, très mal fini puisque l’on a fini par se battre… quand même, ça c’est fini très très violemment puisque je lui ai dit clairement… (intervention d’une voix qui l’oblige à reprendre)…  Ah non on s’est battu au sol, pas qu’une paire de baffe, enfin moi, j’ai donné des coups de pieds, il a dégrafé mon soutien gorge, il a essayé d’ouvrir mon jean (intervention d’une voix qui me semble être celle de Thierry Ardison qui commente amusé et aguiché – on appréciera de nouveau le ton ‘’sérieux’’ de l’émission !!- Ah ! Ça j’adore, suivi d’un commentaire qui me semble provenir de la voix de Roger Hanin répondant sans doute alors à la ‘’fine plaisanterie’’ d’Ardisson Ah ! Tu vois ça c’est de la connerie ­[difficilement audible… sous réserve, donc : c’est… c’est général]  s’il fait ça, il peut faire n’importe quoi)…[…] ''

A noter : les ‘’séductions musclées’’ de DSK sont-elles une réalité ?

Ils sont en tout cas assez nombreux ceux qui le laissent entendre, particulièrement, depuis la mi-mai dernière.

Notons en passant –et avant la mi-mai 2011- le commentaire de Roger Hanin ci-dessus (sauf erreur de ma part dans l’identification de la voix)-, et rappelons qu’il était le beau-frère de François Mitterrand. Si donc cela est vrai, qui était au courant (ou, plutôt… qui ne l’était pas !?). Et jamais personne n’aurait eu l’amabilité de lui faire la moindre réflexion, de lui prodiguer le moindre conseil sur la nécessité de suivre une thérapie ? Curieux monde…

Aujourd’hui, on s’étonne que Michel Rocard fasse le ‘’buzz’’ en lâchant publiquement que DSK a une maladie mentale et qu’il ne maitrise pas ses pulsions

http://www.lemonde.fr/dsk/article/2011/08/29/dsk-est-atteint-d-une-maladie-mentale-selon-rocard_1565102_1522571.html -

Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=1TTCzJAyChQ

Me concernant, je me rangerai (une fois n’est pas coutume) à l’opinion de Laurent Fabius qui a rétorqué : ‘’Je ne savais pas que Michel Rocard était un expert médical reconnu’’ http://www.youtube.com/watch?v=1TTCzJAyChQ

… Et revenons au témoignage de Tristane Banon qui devrait bien expliquer comment, étant venue à un rendez-vous avec DSK avec un pull noir à col roulé (de ceux qui excitent tant les hommes !? Je la trouve bien expérimentée et bien catégorique… Messieurs qui me lisez ; votre opinion ?), DSK a réussi à dégrafer son soutien-gorge… si elle n’avait pas ôté ledit pull qui fait craquer les hommes… et si elle bougeait !

Messieurs, je vous invite à faire l’expérience.

Personnellement, j’ai proposé une ‘’partie’’ en 10 points à mon épouse bienaimée… et qui a un solide sens de l’humour (comment autrement pourrait-elle me supporter ? J). Je lui ai demandé de mettre un col roulé (rouge), de s’asseoir à coté de moi et j’ai essayé de dégrafer le ‘’soutif’’ litigieux, d’une main (à deux mains, il me semble que cela laisserait entendre un consentement certain de la ‘’déssoutifée’’ potentielle), avec 2 variantes : sans bouger, et en se débattant.

Dans le premier cas (immobile), j’ai marqué 1 point sur 10… et j’affirme que la chance a joué.

Dans le second (mouvements de défense pas trop violents, merci pour moi), j’ai obtenu le score lamentable de 0/10 !

Messieurs, j’attends vos résultats… mais, dans l’immédiat, et jusqu’à plus ample informé, il me semble –outre le fait que je suis nul- que si DSK a réalisé ce que décrit Tristane Banon, il est véritablement un professionnel hors norme du ‘’dégrafage’’ de soutiens-gorge !

Bref. Il serait bon que Tristane Banon donne des précisions plus rigoureuses à son récit.

Par contre, je suis passablement écœuré que certains utilisent une photographie récupérée on ne sait ni où, ni comment http://mixbeat.com/photo/tristane-banon-se-faisant?context=latest, Tristane Banon se faisant tripoter les seins, (d’autres sites l’ont utilisée avec des commentaires très discutables).

Quel est le but non avoué ou non ? La discréditer, la présenter comme une jeune femme de mœurs légères (sous-entendant peut-être, qu’elle aurait aguiché DSK…) ?

En imaginant qu’elle le soit, en supposant que le jour où a été prise cette image elle ait fait l’amour avec les 2 garçons qui touchent sa poitrine, celui qui est assis à droite, à l’extrémité du canapé… et qu’en prime s’en soit mêlé celui qui a fait la photographie (si j’ai bien suivi, il y a un homosexuel dans le groupe), cela ne regarde personne si elle était consentante.

Le viol qu’il soit tenté ou consommé nécessite une absence de consentement… A priori, elle ne l’était pas dans les faits qu’elles reprochent à DSK. Et outre ce qui a été dit ci-dessus, ces faits, il va falloir les établir…

… Depuis 2003 ce ne va pas être une mince affaire pour les enquêteurs.

Un élément supplémentaire pour penser que l’affaire sera, à mon sens, classée sans suite.

P.S A noter également que Tristane Banon dit avoir consulté un avocat connu peu après les faits, et que celui-ci avait une pile de plaintes le concernant ''comme ça'' (geste des mains montrant une hauteur de bien 50cm) -mn 2.36 du clip précité-. Comment se fait-il que toutes les plaignantes semblent être allées voir le même avocat -ou y en a-t-il d'autres qui ont également des piles de plaintes hautes ''comme ça' ?- et comment se fait-il qu'aucune n'ait poursuivi la moindre action ou ne se soit manifestée à la suite des 2 affaires concernant DSK ?  

Partager cet article

Repost 0

commentaires