Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

27 septembre 2008 6 27 /09 /septembre /2008 19:14

Sttttttttoooooooooooooooop !

Mesdemoiselles mes élèves puis-je lâcher un libérateur : « oh les filles ! Je vous ai proposé de travailler sur OTH, pas d’en tenir la rubrique courrier du cœur ! »

(Je m’adresse à mes élèvEs, et non à mes rares élèv(e)s car, eux, ne me font part d’aucune inquiétude J)

Oui ! J’ai entendu parler des  spoilers annonçant que dans le 605 Peyton va nous faire une crise de jalousie parce que Lucas doit voir Lindsey pour des raisons professionnelles… mais pas beaucoup plus, même si affinités, puisque Michaela McManus (= Lindsey) n’est pas au générique général et qu’elle est occupée à tourner Law and Order.

En prime, d’autres spoilers laissent entendre que le mariage Leyton sera tourné au mois d’octobre, ce qui, soit dit en passant, nous fait bien une programmation de diffusion TV du mariage du côté des épisodes de fin de la saison 6.

Donc, pas de panique. Le Y Leyton aura bien lieu*… sauf nouvelle venue dans la série, de qui d’autre Lucas pourrait-il tomber amoureux ?

Les scénaristes doivent tenir une vingtaine d’heures d’antenne… Deux ou trois bisous Lindcas sont donc malgré tout envisageables, histoire pour eux de se rappeler le temps passé et, pour Lucas, de vérifier qu’il a bien choisi la bonne dame de cœur ; il faut bien qu’il contrôle ce pauvre garçon, non ? J

Ajoutons une petite brouille Leyton possible (je rappelle que Brooke a rendu sa clé à Peyton et qu’il faut amortir l’idée, d’autant que d’autres spoilers laissent entendre que Lucas va se lancer dans l’adaptation cinématographique de son premier roman et qu’il souhaite que Lindsey soit présente = Peyton L + M), ajoutons à notre plat une grosse pincée de réconciliation JYL et hop : au moins quatre épisodes réalisés et tout prêts à servir. Si vous ajouter à cette recette une grosse cuillérée d’enlèvement de Jamie nonobstant tous les événements qui vont en découler, une autre de rapports entre Brooke, sa psy, sa mère, une troisième de la même Brooke avec Sam, une quatrième, plus légère, de Peyton avec son visiteur (Mick sauf erreur) qui ne peut que revenir, une pincée de Dan en repentir et trois bonnes grosses louches de basket (Nathan qui fait son comeback et va avoir des problèmes avec sa colonne vertébrale, Lucas, Skills et les Ravens, un ou deux matches…), vous obtenez une bonne quinzaine d’épisodes L (15 + 4 déjà diffusés = 19 + 1 épisode pour le mariage Leyton + 1 épisode de clôture ; le compte est bon à un chouias près).

A propos, vous vous débrouillez sans moi pour les épisodes post 604 de OTH. Je pense vous avoir assez aidé et, bien honnêtement, je commence à fatiguer de mon rôle de chroniqueur OTHien J ; j’ai quand même autre chose à faire et… ça se traîne… ça se traîne… Nous sommes, me semble-t-il, sur la pente savonneuse qui va de la production artistique à la production industrielle.

Je n’ouvrirai ce blog pour commenter un nouvel épisode que si je jugeais opportun d’attirer votre attention sur des points particuliers... ou que je sois en extase devant la suite du scénario (on peut toujours rêver ; Noël est dans 3 mois J )







* Aurions-nous eu la même issue si, dans la vraie vie, le couple Sophia Bush –Brooke- et Chad Michael Murray –Lucas- ne s’était pas séparé ? Allez savoir, mais en termes de règles, d’habitude de récit, théoriquement oui (cf. http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22366764.html, § 2)… Mais les règles, les habitudes, les codes, qu’ils soient ou non littéraires, ne sont-ils pas là pour autoriser les exceptions ? D’autant que, si j’ai bien suivi le film de la vraie vie, Sophia Bush et Chad Michael Murray se sont rencontrés lors du tournage de la saison 1. Les scénaristes ne pouvaient en tenir compte en imaginant le début d’une histoire porteuse de la règle en question dès les premières images…  

Repost 0
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 15:49

Monsieur Ixe draguait ouvertement Mademoiselle Igrecque l’autre jour en cours.

Comme Mademoiselle Igrecque avait le sourire pâmé de celle qui va dire oui en répondant je ne sais quoi (et je préfère ne pas le savoir) à Monsieur Ixe et que leurs papotages commençaient franchement à me K C les pieds, au lieu de hurler un silence "défoulatoire" dans le micro, j’ai préféré susurrer dans ledit micro à l’adresse de Mademoiselle Igrecque qu’elle pouvait  accorder ses faveurs à son voisin si cela lui plaisait, mais pas devant tout le monde au beau milieu de l’amphithéâtre L.

Bien que Mademoiselle Igrecque soit devenue rouge de confusion, elle m’a demandé, probablement pour se donner une contenance, si j'avais une idée de l'origine de l’expression.

Il m’a donc fallu répondre à cette demoiselle qu’il se raconte qu’elle aurait pour origine les faveurs,  au sens de petits rubans, que les femmes se mettaient aux poils pubiens. En effet, à la suite de la fermeture des étuves médiévales, sorte de hammams à l’occidental, lesquels étaient une reprise des thermes gréco-romains, les femmes cessèrent de se faire épiler par le barbier et elles parfumèrent les susdits poils, les peignirent, les frisèrent … et les décorèrent de faveurs ; d’où, dit-on, l’expression au sens sans équivoque d’accorder ses faveurs à un homme.


Rire général dans l’amphithéâtre. Gêne totale de Mademoiselle Igrecque de Cramoisi L.

« Monsieur vous plaisantez !? »
  (hé oui ! Ils finissent pas me connaître et se méfient !) 

Pas du tout… mais je ne garantis absolument pas la véracité de l’affaire. J’ai commencé mes explications par il se raconte ce qui signifie que j’ai lu cette explication je ne sais plus trop où, mais je n’ai jamais enquêté pour la vérifier.

Réaction classique : lorsque je fais mes cours, rares sont ceux qui me demandent des références bibliographiques, je suis cru à 100% ; lorsque je dis des âneries, histoire de se détendre quelques instants, c’est le déchaînement : Monsieur, où avez-vous pris cela ; nous exigeons Jles sources de cette histoire.

 
Enquête bibliographique rapide.

Vous trouverez un écho de cette affaire dans un ouvrage qui m’était un jour tombé sous la main chez un bouquiniste et auquel je n’avais pu résister : Fanny Beaupré et Roger-Henri Guerrand, Le confident des dames ; le bidet du XVIIIème au XXème siècle : histoire d’une intimité. Editions La Découverte, Paris 1997, page 54.

Il faudrait au moins vérifier s’il y a un mot sur la question dans Le Robert, Dictionnaire historique de la langue française, ouvrage dirigé par Alain Rey. Promis, dès que je pourrai accéder à cet ouvrage,  je vérifie ; désolé, je suis en travaux et j’ai 3 tonnes de cartons devant la bibliothèque où il se trouve rangé…  Est-il consultable sur l’Internet ?...
Recherche rapide. Je le vois en vente, mais pas en consultation.

Par contre :

Le TLF semble muet sur la question :
http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv5/visusel.exe?31;s=3977391825;r=2;nat=;sol=4;
Même situation chez Emile Littré http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais

Repost 0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 07:46

Pfffffffffffffffft ! Ouais ! Bof ! J On s’essouffle du côté des scénaristes… et l’on s’ennuie un peu / beaucoup L du côté des téléspectateurs. Plutôt que de rechercher les mythes dans OTH, je pense que je vais m'occuper des mites qui se mettent à proliférer chez moi. La bulle est infâme, infecte, immonde mais recouvre une réalité : je n'arrive pas à me débarrasser de mites dans mon appartement. Si quelqu'un connaît une méthode radicale, je suis preneur (j'ai bien sûr essayé les produits variés du commerce, l'essence de bois de cèdre...).

Revenons à OTH.  

Sous-titre perso de l'épisode 604 : l’ombre de Quentin et remplissages en tout genre…

Quentin ? Les différents personnages voient un peu partout son image. Sur le terrain de basket de Rivercourt (Nathan), dans son bureau (Lucas), dans sa cuisine (Quentin), à la station d’essence où il a été abattu (Haley)… et, sur plusieurs minutes (cela fait passer la durée de l’épisode) le coach Lucas, soutenu par la mère de Q, se lance, à l'occasion d'un match des Ravens, dans un vaillant discours sur le disparu pour inaugurer une nouvelle décoration dans le gymnase de Tree Hill : le maillot de joueur de Quentin mis sous cadre qui va prendre la place qui fut celle du maillot de Dan.

Dan ? Il est toujours retenu prisonnier par Carrie. Haley continue de s’étonner de l’absence de son beau-père. Elle se rend chez lui : personne. Du côté de la clinique où il est attendu pour sa greffe, elle apprend que l'on s'étonne de ne pas avoir de ses nouvelles. Carrie, elle, poursuit la mise en place de son projet. Elle zone du côté d’une aire de jeu pour enfants où vient habituellement jouer Jamie et où elle rencontre Déborah. Elle se rend en cambrioleuse chez Naley pour y voler des vêtements pour Jamie… comme si la ravisseuse en herbe n’était pas capable d’aller en acheter ; est-ce pour faire du suspens à 2 balles : sera-t-elle prise en flagrant délit d'effraction ?... Angoisse !!! Non, elle ne le sera pas. Au cours de sa visite, elle caresse Chester, le lapin de Jamie, et observe qu’il pourrait lui servir de repas pour le soir. Va-t-elle le faire manger tout cru à Dan en lui précisant que c’est l’animal chéri de son petit fils ? Cela le changerait des cafards JJ J

Nathan ayant eu confirmation de la relation amoureuse entre sa mère et Skills met sa mère dehors puis, finalement, l’invite à revenir… Il accepte donc la relation, mais il ne veut pas en entendre parler. Karen YAndy, Deb YSkills, la question de la différence d'âge dans un couple (dans sa version femme plus âgée que l’homme) semble retenir l'attention des scénaristes (des problèmes personnels à régler ?).

Haley tente d’apprivoiser sa nouvelle élève, la voleuse de Brooke ; Sam, si j’ai bien enregistré mais je ne garantis rien, j'écoutais d'une oreille distraite attendant qu'il se passe quelque chose. Le mythe du rebelle est une affaire qui  tourne dans OTH

Peyton trouve à son studio un musicien en train d’enregistrer avec son ingénieur du son (le business de Peyton est visiblement en grande forme !) qui lui dit avoir connu Ellie. Cela, nous l’attendions depuis le 518 du fait de la conversation téléphonique qu’elle avait eu avec Mia au moment où Lucas était passé la voir pour lui dire qu’il ne la haïssait pas J. Ce musicien serait-il son père biologique ? Ah ! Ah ? Houlalalala ! Suspens intense !…

Reste Brooke qui, toujours flanqué de ses yeux au beurre noir, mais en moindre, a repris crayons et aiguilles pour créer de nouveaux modèles et suis une psychothérapie (dialogues assez intéressants avec la psy). Elle va voir Victoria à New York  où elle arrive avec son pistolet histoire d’argumenter un peu ses propos J (en réalité, elle a amené l'arme pour proposer à sa mère de la tuer proprement de manière à que qu'elle ait de belles funéraillesL)… Discussion entre la mère et la fille également intéressant, l’essentiel étant que Brooke dégoûtée, vidée, finit pas dire à sa mère qu’elle peut tout garder, la ligne de vêtements, la revue, qu’elle n’en a plus rien à faire. Elle va prévenir ses avocats afin qu'ils lui vendent ses parts de Clothes Over Bro’s. Avant de la quitter, Brooke la félicite d’avoir dépouillé sa propre fille ; elle qui rêvait de régner sur une entreprise, mais de ne pas avoir d'enfants, doit être comblée. Désormais, Brooke ne se considère plus comme sa fille.  Victoria semble touchée par cette attitude ; mais avec une femme dont le rythme cardiaque se fait au son des $ et des stratégies commerciales, tout est possible. Il demeure que je la verrais bien, comme Dan, mais dans un autre registre, nous jouer dans un épisode futur le mythe de la rémission avec un pardon ma fille chérie de ne pas m’être occupée de toi lorsque tu étais enfant, tiens reprends ton entreprise, etc., etc.

Et les valeurs et les mythes dans tout cela ? Bien sûr qu’il y a des relectures, mais elles sont tellement banales (sauf pour les relations Victoria / Brooke, mais elles ne sont pas nouvelles), voire ennuyeuses, que l’on va passer à un autre épisode… J Bref, à mon sens, vous pouvez zapper le 604 L, sauf, éventuellement pour jeter un oeil sur Peyton et son père (... pardon, son visiteur J… les phrases du genre ce que tu peux ressembler à ta mère et autres ta mère et ton père étaient très amoureux l’un de l’autre, peuvent-elles être anodines compte tenu du niveau dans lequel évolue OTH en ce moment ? A propos du père de Peyton, qu'est devenu Larry ?) ; un oeil également sur Brooke et sa psychothérapeute puis sur Brooke et sa mère. Dans ces séquences, il y a quelques mythes à relever.


Je crois qu’il va falloir se réveiller du côté du scénario ; beaucoup de plats réchauffés ou peu originaux.

22 épisodes, sauf erreur, au programme de la saison 6, je veux bien admettre que la fatigue se fasse parfois sentir, mais si cela persiste, je ne vais pas tarder à considérer que la série cesse au 601, et je redoute que la C.W. vote des crédits pour une saison 7. De toute manière, si j'ai bien suivi et s'il en était ainsi, plusieurs acteurs refuseraient de poursuivre la série ;
JOuf !J 

OTH
est entrée dans une sorte de ronron, de train train hebdomadaire. Il faut produire de l'épisode, alors produisons. Dommage ; nous étions habitués à mieux.



PS. ...Et Peyton et Lucas ne sont toujours pas mariés ; dans cet épisode, ils ne se croisent même pas ! Vous verrez : le mariage (s’il a bien lieu…) sera pour le 621 afin de garder le 622 pour une sorte d’au revoir des différents personnages, un scénario dans le style du 421 qui, initialement, devait être l'épisode final de la série.

A noter également que, bien que Brooke soit toujours en grande souffrance, sa supposée grande amie Peyton ne se montre plus auprès d'elle. Elle ne rencontre que Haley. Les deux actrices se sont-elles fâchées ou les scénaristes oublient-ils de suivre leurs personnages ?

 

Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 14:04

Il y a parfois des gens qui posent des questions futées à la différence de celles à laquelle il m’a fallu répondre sur  http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22995991.html  J



Les auteurs, scénaristes… ont-ils toujours conscience
de procéder la relecture de mythes ?



1ère réponse stupide
(quoi que… ??) : aucune idée, il faudrait le leur demander J.


2è réponse moins niaise
 : pour certains, c’est évident. Une fois encore, reportez vous à Girl of next door, autopsie d’un montage
http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-14471517.html. Du côté de  la page 7 de http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB, j’avais notamment (= vous trouverez d’autres exemples, si toutefois vous avez le courage d’aller lire ces pages L) pris la peine d’observer qu’ « il reste à rappeler que les relectures de valeurs et de mythes sont d’une banalité évidente dans le monde des arts. En littérature ce sont Camus, qui adapte le mythe de Sisyphe pour montrer l’absurdité de la condition humaine, ou Shelley, qui, lui, utilise le mythe de Prométhée repris par les poètes romantiques, pour décrire la souffrance de l’homme. En peinture, c’est Manet qui, par Le Déjeuner sur l’Herbe, « relit » Le Concert Champêtre du Titien dans lequel s’observent l’omniprésence divine et quelques fantasmes masculins et qui est une possible reprise du traditionnel mythe du Jugement de Pâris, Jugement qui, de toute manière, inspirera Raphaël quelques années plus tard. Avant Manet, Le Concert Champêtre avait été repris par Watteau. Puis ce seront Monet, Picasso, Alain Jacquet (inspiré par Warhol et Lichtenstein) et Vladimir Dubosarsky & Alexander Vinogradov qui en proposeront à leur tour de nouvelles lectures très probablement à partir de la transposition de Manet. En musique, songeons à Faust dont le texte fut relu et transposé d’un récit littéraire à un « récit musical » par Berlioz, Schumann, Liszt, Gounod, Mahler (allusion à la Huitième symphonie) ; bien d’autres relectures ou « adaptations » ont été faites de Faust  [...] Sont bien des relectures de Faust tant la célébrissime Beauté du Diable de A. Salacrou et R. Clair (1950) que cet autre « navet » (pardon Josiane !) qu’est Ma vie est un enfer, comédie de Josiane Balasko (1991)...».


Dans le même dossier
http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB (page 5 et suivantes, § « qu’est un mythe 2 ? ») j’ai également évoqué comment certains (voir du côté des studios Disney J) triturent les mythes avec d’autant plus de conscience, qu’ils le font à coup de sciences psychologiques dans l’idée bien arrêtée de séduire enfants et parents pour ramasser le jackpot, en termes financiers s’entend bien évidemment, en écoulant entrées de cinéma, K7, DVD et produits dérivés. Et le comble : ils ne s'en cachent même pas et en sont fiers ; parvenir arracher une larme d'émotion, d'affection, de tendresse et taxer le sentimental, quel bel objectif L !

Dans OTH, il est également évident que le chef d’orchestre des scénaristes, Mark Schwahn, fait appel à des relectures de mythes en pleine connaissance de cause. L’exemple le plus manifeste est la haine de Dan contre Keith qui le conduira jusqu’au meurtre. C’est bien sûr une relecture du mythe de Caïn et Abel, et il n’est pas douteux que Mark Schwahn savait très bien ce qu’il faisait. Dan trouvera écrit à la peinture rouge sur le mur de son bureau l’accusation du meurtre de son frère par le biais d’une référence à Genèse 4,10 (épisode 405, mn. 30.55). Pour éviter le doute sur les intentions du scénariste, je pense que personne ne me tiendra rigueur de passer outre les droits d’auteur et de mettre en illustration ci-dessous une capture d’écran montrant Dan Scott et la référence biblique accusatrice.


                                           

La relecture de Mark Schwahn est d’ailleurs tout à fait intéressante. La cause de la jalousie de Dan n’est pas Yahvé qui «agréa Abel et son offrande, mais n’agréa pas Caïn et son offrande » (Gén. 4, 5 –interprétation probable du mythe biblique : Yahvé se prononce en faveur d’une civilisation de sédentaires et d’agriculteurs et contre le nomadisme et l’élevage ; bien d’autres légendes de différentes cultures vont en ce sens), ce qui conduisit Caïn, jaloux, à tuer Abel. Mark Schwahn remplace Yahvé par l’amour, qui semble tourner le dos à Dan, et l’orgueil du personnage ; cela va le conduire à haïr son frère. Il est difficile (et hors de propos) de démonter la relecture du scénariste car, si l’une des originalités d’OTH est de conter une histoire en utilisant des séquences cinématographiques rapides et successives concernant chacun des personnages, ou groupes de personnages, cela devient un handicap lorsqu’il s’agit de suivre l'action en continu pour donner les références. Il faut visionner l'ensemble des épisodes pour voir Dan évoluer dans son orgueil, son ego monstrueux et dégoulinant sur les autres (tiens ! il me rappelle une collègue L) . Saisons après saisons, épisodes après épisodes, flashs par flashs, bribes par bribes, le téléspectateur comprend comment il est devenu odieux, particulièrement envers son épouse, Deborah, et son frère, Keith. Et pour le réaliser, il faut entrer dans les détails, les méandres parfois tortueux de l’histoire, récupérer les quelques instants de séquences éparses ici et là. Seuls les pros d’OTH comprendront donc ce qui suit : Dan est resté amoureux de Karen mais, lorsque choisissant de laisser Déborah enceinte il revint à Tree Hill pour l’accouchement de Karen, il vit que Keith, son frère, était auprès d’elle et il repartit auprès de Déborah avec laquelle il se maria. Voilà la base de sa haine pour son frère, laquelle ne fera que croître, surtout lorsqu’il le tiendra pour responsable d’un incendie criminel dans lequel il a failli périr. L’occasion se présentant, il finira par tuer Keith.



 
… Et Yahvé bannit Caïn qui « se retira de la présence de Yahvé et séjourna au pays de Nod, à l’orient d’Eden » (Gén. 4, 16). A la suite du meurtre de son frère, Dan met un temps certain à éprouver du remord. Finalement, abandonné par tous, il se livre à la police. Condamné par les tribunaux, il sortira de prison grâce à une remise de peine et connaîtra le rejet total des siens, la solitude… sorte d’exil, à l’image de Caïn.

 

… « Et Yahvé mit un signe sur Caïn afin que le premier venu ne le frappa point » (Gén. 4,15). Dans les épisodes diffusés en ce moment sur C.W. TV (saison 6), Dan a été frappé par Carrie : elle l’a volontairement renversé avec une automobile, le retient prisonnier, lui inflige des souffrances tant physiques que morales et lui interdit de se rendre à l’hôpital où il est attendu pour une greffe cardiaque. Si Mark Schwahn poursuit sa relecture du mythe de Caïn et Abel, Carrie ne devrait pas tarder à sombrer dans les menaces de Yahvé qui a mis un signe d’intouchabilité et une protection sur Caïn / Dan pour qu’il assume son crime sa vie durant : « si quelqu’un tue Caïn, on le vengera 7 fois » (Gén. 4, 15).

 

Cette intouchabilité pourrait également expliquer pourquoi Mark Schwahn a fait que Dan ne soit pas parvenu à se suicider alors qu’il était en prison.


Patientons donc un peu pour connaître la suite de la saison 6 et voir jusqu’où ira le scénariste dans sa relecture ; mais Carrie devrait être pulvérisée pour avoir osé s'attaquer à lui.



Cette relecture du mythe biblique à deux niveaux, à deux générations de frères Scott montre bien que  Mark Schwahn joue avec les mythes et, bien sûr, la question qui se pose est jusqu’où est-il allé ? Y a-t-il d’autres exemples montrant que c'est volontairement, pleinement conscient de le faire qu'il a retravaillé des mythes ? Il me semble que oui mais, momentanément, je ne peux que garder le silence car je viens déjà de faire un gros cadeau à mes élèves en leur indiquant celui de Caïn et Abel ; certains ne l'avaient pas vu J.

 

3è réponse également moins niaise
 : valeurs et mythes, relectures demi-conscientes ou inconscientes.

Il paraît évident que, dans de nombreux cas, les auteurs n’ont pas conscience qu’ils relisent un mythe. Roland Barthes, notamment,  a montré leur omniprésence dans la vie quotidienne et les valeurs qu’ils véhiculent sont si fortement liées à notre culture que nous n’avons même pas conscience que nous nous y référons et, qu’en contant une histoire, nous en faisons un remake.

Ainsi, dans l’article précédent (http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22995991.html), en ouvrant le texte par « il y a des jours où l’on se sent seul… très seul… Ce jour en est-un… », qui a observé que j’en appelais au mythe du mal aimé, de l’incompris, de l’ado attardé… ? Je peux vous assurer que c’est en cherchant un exemple simple d’usage inconscient du mythe que je viens de le réaliser… et, finalement, n’est-ce pas là les relectures les plus intéressantes ? Pour témoigner de mon malheur J j'ai, dans une demi-conscience, puiser dans le gigantesque acquis humain.

Y a-t-il des exemples de ce type dans OTH ?

Cela paraît certain mais, pour le savoir, il faudrait les identifier, les lister (là est une partie du travail de mes étudiants) et soumettre le résultat de cette quête à Mark Schwahn. Il faudrait ensuite qu'il ait la franchise d’indiquer là où il était ou non pleinement conscient du mythe qui se cachait derrière les idées qu’il utilisait : qu’il relisait (retour à la case départ, c.à.d. à la réponse 1, c'est pour cela que cette réponse n'est pas aussi stupide qu'il peut y paraître de prime abord). Nous, observant de l’extérieur, ne pouvons pas le savoir, sauf s’il nous fait un clin d’œil ; un signe. Ainsi, pour les pros de la série qui, ici encore, seront les seuls à pouvoir comprendre, il me semble recevoir un signe quand, dans l’épisode 601, Lucas, imaginant chacune de ses trois dames de cœur le jour de leur premier anniversaire de mariage, offre des roses rouges à Brooke (laquelle a d’ailleurs acheté le bouquet pour être certaine de recevoir ce qu’elle désire... J L), des lys blancs à Peyton et un bouquet de fleurs variées de couleur jaune, blanche, rose à Lindsey. En voyant ces scènes, j’ai d’abord pensé que ce choix avait été dicté par des impératifs chromatiques : les couleurs servant de cadre à l’ensemble devait être rehaussées par celle des fleurs. En y réfléchissant, je pense que  Mark Schwahn a volontairement voulu laisser parler le langage des fleurs ainsi que celui des couleurs et, pour cette question, je vous renverrai à un site consacré à OTH qui n’épuise pas le sujet, loin s'en faut, car il est finalement fort complexe et plein de discussions sans fin, mais qui montrera que je ne suis pas le seul à relever ce passage.

http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=1993413 (aller en bas de page)

 




Autres images obtenues par captures d'écran et montage rapide à partir de l'épisode 601... sans autorisation (j'ai avoué mon "crime", puis-je les laisser ? Merci à la WB
J)
Pourquoi des roses rouges pour Brooke ?
Pourquoi des lys (sauf erreur) blancs pour Peyton ?
Pourquoi des fleurs diverses et multicolores pour Lindsey ?

Mark Schwahn  avait-il ou non une idée en tête ?









Alors, jusqu’où faut-il aller dans la quête aux relectures ?
Jusqu’au bout me semble-t-il ; que ce soit la réponse 1 (...pour mémoire J) ou 2 ou 3, il n’y a pas de limites, et c’est bien ce qui est peut-être le plus intéressant dans cette quête puisque s'y cache des valeurs communes à tous les êtres humains qui n'ont pas toujours réalisé qu'il existe une certaine universalité de pensée entre eux, malgré le temps et les différences culturelles.

N.B. S'il vous plaît, ne pas m'interroger sur la définition du mythe M; j'ai déjà rappelé qu'une approche de la question est donnée au début de Girl of next door, autopsie d’un montage pages 4 à 8. La valeur d'universalité qui vient d'être évoquée y est présentée et illustrée par une citation empruntée à J.P. Vernant (L'univers, les dieux, les hommes ; Vernant raconte les mythes, Seuil 1999 ; une excellente lecture).

                                           http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB

                   J  Si la question vous intéresse, merci de vous y rendre par un simple clic J



En attendant, ne manquons pas d’observer que ce même mythe de Caïn et Abel se retrouve, à un moindre niveau, entre les frères Scott, Lucas et Nathan. Dans quelques-uns des épisodes de la saison 1 notamment, Nathan désire bel et bien détruire son frère sinon physiquement, en tout cas moralement et socialement.
Repost 0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 07:32

Il y a des jours où l’on se sent seul… très seul…

Ce jour en est-un…

Que mes élèves me posent des questions stupidesJ, je suis habitué L… Mais des amis… des collègues !!! M

Question entendue au moins 5 fois cette semaine  (à lire en imaginant un ton grave et sérieux) :  « Dis-moi ! Ton  (« mon » ? Je n’ai aucun titre de propriété !) One Tree Hill… est-ce si génial que tu fasses travailler des étudiants dessus ? »

Très chers et éminents collègues, très chers amis, lorsque l’on veut prendre un train en marche primo on vérifie qu’il va bien où l’on souhaite aller, histoire de ne pas se retrouver sur une voie de garage alors que l’on souhaite se rendre à Tree Hill  ou encore à  Wilmingdon, (référence pour les nuls : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wilmington_(Caroline_du_Nord) ; secundo, plutôt que d’arriver ainsi au dernier moment, on prend connaissance des horaires. Bref il est préférable de s’informer sur le mode d’emploi du train en question.

Ce que je veux dire par là est que si véritablement vous êtes intéressés, que vous écoutez les élèves, que vous vous baladez sur mon blog, ce qui est plutôt sympa, prenez donc la peine de lire les pages que, moi, je prends la peine de gratter pour faire circulez les infos. Si vous l’aviez fait, je ne serais pas en train de gratter une nouvelle fois alors que j’ai autre chose à faire (ex. la grasse matinée J Hé ! C'est dimanche… ou corriger des dossiers L) car la réponse à votre question se trouve dans les pages web de ce blog M

L’an dernier, j’avais fait travailler certains élèves sur Girl of next door et, en annonçant que cette année ce serait sur OTH, j’ai  renvoyé aux observations et analyses faites sur Girl of next door. Cela paraît clair ; non ?

Alors, ayez la bonté, l’obligeance extrême et tutti quanti en guise de salamalecs J de vous rendre sur la page http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-14471517.html , laquelle vous renverra sur http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB.

Là, se trouve un dossier de 29 pages où je vous invite à lire les pages 1 à 3. J’explique pourquoi j’ai choisi de réfléchir un sur « navet » (définition personnelle de ce mot note 1 p. 1) plutôt que sur un film dit noble, grand, génial and so on. L’intitulé d’un paragraphe de la p. 2 semblera éloquent à celui qui s’interroge : «  Pourquoi avoir choisi d’analyser ce film alors qu’il y en bien d’autres qui auraient été mille fois mieux pour s’immerger dans la présence de valeurs mythiques au cinéma ? »

En conséquence, ce qui est dit sur Girl of next door  sera transféré mot pour mot sur OTH M

Si  la réponse à la question posée vous intéresse vraiment, allez donc la chercher L. N’engage-t-on pas régulièrement les jeunes à être autonomes ? Suivez donc votre propre conseil : vous avez toutes les références souhaitées pour vous procurer une auto-réponse JJ . Vous pouvez également faire un tour sur  http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22367495.html

Pour la question concernant le choix d’OTH plutôt qu’un autre navet pour remplacer Girl of next door, même observation : chercher ici la réponse et la lire L Comme je suis poire je vais aller jusqu'à donner de nouvelles références. Se rendre sur http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22558015.html où vous trouverez cette phrase : « l’idée s’était imposée à moi du fait que plusieurs d’entre vous m'avaient « harcelé» J pour que je leur donne une réponse à la question dont dépendait alors l’avenir de l’humanité  J à qui Lucas téléphone-t-il ?». Bien que ma bonté légendaire m’ait poussé à faire un copier / coller donnant l’essentiel de la réponse, je vous engage néanmoins à vous rendre sur cette page, sans oublier le renvoi  « * ».

Vous savez quoi ? Les vieux Jadultes sont pires que les jeunes...
Pas un de mes élèves ne m'a posé ces questions : ils ont farfouillé dans le blog pour trouver, et ils n'ont pas eu besoin de moi J

                      Hé ! Hé ! Je m’en suis bien tiré sur ce coup là !

Débrouillez-vous sans moi…

 

 

Repost 0
19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 14:28
Complément d'infos de : One Tree hill / Les frères Scott / Saison 5 / DVD version US (zone 1)

Je crois que j'ai compris le mystère des sous-titres....

Ce ne sont pas les sous-titres programmés à partir des DVD de OTH qui ont des problèmes, mais ceux que l'on commande à partir de VLC média player > Video > Pistes de sous-titres.

Cette manipe conduit à une boîte de dialogue faisant étét de : piste 1 anglais, piste 2 français, piste 3 espagnol, piste 4, 5 et 6 sans précision.

Pas de panique si, en suivant  ces indications, vous n'obtenez pas ce que vous désirez. N'hésitez pas à cliquer sur piste 6 pour obtenir les sous-titres français ou piste 5 pour avoir ceux en espagnol... Promenez-vous avec fantaisie dans ces pistes et vous finirez par obtenir ce que vous souhaitez.

Autrement, programmez vos sous-titre à partir du DVD ; il me semble qu'en suivant cette procédure il n'y a aucun problème.

Bref : mis à part ce détail sans importance, le Zone 1 se lit très bien.

Bon OTH saison 5... Profitez-en, Amazon.com a laissé le prix de la souscription avant parution (non ! non ! je ne touche pas $ 0,00000000000001 sur les ventes L; j'insiste sur les tarifs d'Amazon.com, car il y en a parfois qui poussent un peu / beaucoup sur le prix qu'ils demandent pour le coffret sur certains sites de ventes aux enchères qui ont une antenne en Europe... si vous voyez ce que je veux dire...).
Repost 0
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 16:12

Non à la démagogie ! Je ne céderai pas à la pression populaire J et ne ferai pas un résumé de OTH 603 d’autant que je trouve que la série part en sucette…  ou alors il va y avoir un Hénaurme rebondissement, les scénaristes n'ayant fait que planter le décor.

Que se passe-t-il dans cet épisode ? Rien… J  Non ! J’exagère un peu J.

La trame fondamentale repose sur la valeur / mythe injustice de la mort : mort révoltante de Quentin (il était jeune, nous ignorons exactement pourquoi il a été tué, etc.) et son enterrement.

Episode émouvant ? Peut-être, mais les scénaristes sombrent dans la facilité larmoyante d'émotions trouvées au rayon confection d'un hypermarché pas très bien achalandé. Nathan et Haley doivent expliquer à Jamie que « Q » est parti au paradis, Haley ne sait trop quelle attitude avoir devant la classe dont faisait partie le garçon et fait écrire sur le plateau de son bureau (quand j’étais potache, le tarif de ce genre d’exercices artistiques était de 4h de colle LL), Lucas et Skills sont dans la même situation envers les Ravens, le groupe habituel d'amis va voir la mère de "Q", laquelle tente de rester digne...  Bref, rien de bien original.

Il nous avait été annoncé que, dans cet épisode, Brooke allait douter de l’amitié de Peyton et Lucas. Je suis peut-être bouché (ou quelques répliques en VO m’ont-elles échappé ?), mais je n’ai pas vu où. Par contre, j’ai vu une Brooke en grande souffrance, car toujours perturbée par son agression, dégoutée de la vie comme de la mort,  totalement refermée sur elle-même, virer le stock de sa boutique et exiger brutalement que Peyton lui rende la clef de la villa où elles ont vécu plusieurs mois ensemble. J’ai vu la même Brooke réalisant que son geste était peu amical rendre la clef à Peyton…  J’ai vu, à l’enterrement de « Q », Peyton accrochée au bras de Lucas et j’ai constaté que la jeune femme, debout juste à côté de Brooke, n’avait pas le moindre geste d’affection pour son amie laquelle, tellement en situation de détresse et enfermée sur elle-même, n’avait pas l’air d’y prêter attention. Brooke semble momentanément plus proche de Haley et de Nathan, sans doute du fait de leur vécu. Nathan l’explique assez bien à Brooke... Et Brooke continue à apprendre l'usage du pistolet pendant que l'un des clips de la promo du 604, peut laisser entendre qu'elle va rendre visite à sa mère avec pour compagnon ce lamentable engin de mort. http://www.orangeblog.fr/web/jsp/linkPage.jsp?lesnapplecbon&blogID=79723&articleID=9903933&page=http%3a%2f%2fblog.idoo.com%2fothsource

Ouvertures sur les épisodes à venir : apparition dans la classe de Haley de l’ado qui a volé un bustier dans le magasin de Brooke et Dan qui tente une psychothérapie sur Carrie.

Concernant la voleuse, il est probable que Brooke, compte tenu de son état d’esprit, n’a plus rien à faire de l’incident. Il aurait pu être intéressant de voir comment elle réagissait, puisqu’elle-même avait volé un vêtement (un "soutif", si mes souvenirs sont bons) ; c’est ce prétentieux de Félix qui lui avait sauvé la mise (204, 31.25).  Cette nouvelle venue dans la série a-t-elle un rapport avec les événements qui sont au centre de l'histoire ? Le texte qu’elle a écrit et que lit Haley la fait en tout cas entrer dans le club des nombreux mal aimés de la série ; Brooke devrait sans difficulté la comprendre.

Concernant Dan et Carrie, l’épisode nous a appris qu’elle avait perdu un enfant, d’où ses troubles psychologiques graves. Dan (qui ajoute à ses blessures le résultat d'un gigantesque coup de pelle sur le crâne... il est indestructible cet ex-méchant !) parviendra-t-il à la convaincre qu’enlever Jamie n’est pas la solution à son problème ?

Bref, comme je l’avais vaguement envisagé, nous sommes dans un épisode très psycho mais, bien franchement, je m’y suis ennuyé car j'ai le sentiment que le scénario a été écrit sinon à la va-vite en tout cas trop vite.

Difficile de faire larmoyer le téléspectateur dans l’ambiance de l’épisode 603 sans sombrer dans le lieu commun, et les scénaristes me semblent avoir sauté joyeusement dans le potage de la banalité agrémentée d’une bonne dose de facilité.

Un exercice littéraire sur la mort est toujours difficile, périlleux et, personnellement, je trouve l’épisode 603, très moyen, sans aucune prétention de ma part à dire que j’aurais fait mieux.


PS. Lucas et Peyton ne sont toujours pas mariés… Et comme Brooke  lui a rendu la clé de chez elle, je sens comme une brouille du coté de Leyton avec une Peyton qui va repartir chez Brooke. Hé ! Encore 19 épisodes à tenir... La blondinette et le bellâtre ne sont probablement pas encore mariés.
Un peu long tout cela... 

Il y a malgré tout un gentil  mot d’amour de Lucas à l’adresse de  Peyton. Tous  deux se préparent pour se rendre à l'enterrement.  Lucas évoque leur mariage, Peyton lui répond qu’il y a plus urgent et qu’elle ne sait trop que faire pour l’aider à traverser sa peine.  Lucas lui répond que sa seule présence lui apporte le soutien dont il a besoin. Le simple fait que Peyton soit à ses côtés lui apporte une sorte de paix intérieure malgré la douleur des événements, de la vie ; c’est plutôt gentil, non ? Aurait-il enfin fait le bon choix au milieu de ses dames de coeur ?

PS2 (ajout du 19 / 09). Comme je me sentais gêné de mon appréciation plutôt négative sur cet épisode, d’autant que, habituellement, les scénaristes de OTH livrent une production plus que correcte, je suis allé faire un tour rapide chez quelques-uns des classiques qui ont traité de la mort : Hugo, Lamartine, Chateaubriand et Tout-ça. Je suis tombé en arrêt sur le célèbre poème de Lamartine Pensée des morts que Georges Brassens avait mis en musique à la fin des années de 1960, sauf erreur. Finalement, je crois que j’ai un certain rejet du 603, car il me semble manquer de pudeur, de sous-entendus. Pensée des morts http://www.florilege.free.fr/florilege/lamartin/penseede.htm, comme un tableau impressionniste, est construit par une succession de touches, par des allusions successives et, finalement, cela est à la fois plus décent (au sens de moins exhibitionniste) et plus percutant pour les récipiendaires que sont les téléspectateurs.

PS3 Repentir : Finalement, je sais pourquoi le 603 ne passe pas. J'aimais bien Quentin-le- rebelle qui s'approvoisait peu à peu et je l'aurais bien vu avec l'ado voleuse de vêtements. Pourquoi avoir fait mourir Quentin ? J'attends un super rebondissement parce que si sa mort  provient simplement du fait que le hasard a fait de lui le témoin d'un meurtre dans une station d'essence, c'est nul ! C'est vrai quoi... !
   

Repost 0
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 06:23


J One Tree Hill / Les Frères Scott : tous des poivrots !!!   J


Je fais simplement ressortir ici une conclusion à laquelle
je suis arrivé en parlant de tout autre chose.

Rendez-vous sur  http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22774922.html

Si ce qui est écrit avant vous rase, allez directos en bas de la page.

Des ivrognes, vous dis-je !

... Brooke et Peyton en tête...  J

Repost 0
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 15:10

 

J’avais promis des infos à plusieurs d’entre vous, je passe aux actes.

 

Quiconque est intéressé par OTH sait que la saison 5 est  sortie aux USA / EUA le 26 août en VO (aucune autre langue contrairement à ce que l’on avait pu lire ici ou là) sous-titrée en anglais, français et espagnol c’est en tout cas ce qui est écrit sur le document officiel de l’éditeur, la Warner Bros http://whv.warnerbros.com/WHVPORTAL/Portal/product.jsp?OID=49720. Dans les faits, l’activation des sous-titres en français se fait parfois (je n’ai pas regardé les 5 DVD, je ne sais donc pas si c’est systématique) en activant ceux en… espagnol. Et ceux en espagnol ? Il me semble parfois absents... (précisions complémentaires page  http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22954371.html).

 

Quand la saison 5 sortira-t-elle en français ? Aucune idée… Ce  ne sera probablement qu’après sa diffusion sur une chaîne TV et j’ignore si TF1, qui est reparti à la case départ avec l’épisode 1 de la saison 1, poursuivra sa progression jusqu’à la saison 5… puis 6. A mon avis, la sortie sera au mieux en septembre 2009. Au pire ? Avec le dynamisme de mollusque anémique 100% stoned dont notre bon pays fait parfois preuve depuis quelque temps (et je ne parle pas, bien sur, qu'en matière de feuilltons TV...), ce sera 2 ans ou plus L

 

La version US est-elle utilisable en France (j’insiste, elle est en VO ou VO sous-titrée) ?

Le monde du DVD est divisé en 6 zones. Dans la partie qui nous intéresse, retenons que les USA sont la zone 1, l’Europe (et la RSA) la zone 2.

 

1.       Lecteurs de « salon »

Les lecteurs de DVD standard que nous achetons en France sont programmés pour lire des DVD encodés en zone 2 ET UNIQUEMENT en zone 2. Cela signifie que ces appareils ne reconnaissent pas les DVD zone 1… et donc OTH saison 5 version US est inutilisable L, mais attendez la suite J.

Les lecteurs de DVD récents, et d’une certaine qualité, peuvent-être MULTIZONES ; comme leur nom l’indique, ils  doivent en théorie être capables de lire les 6 zones. Pour avoir testé, je puis témoigner de la compatibilité des zones 1 et 2… Je n’ai jamais essayé de DVD zone 6 (Chine) ou 5 (Afrique, Europe de l’est, Russie, Inde, etc.), etc.

La première démarche est donc de s’informer du lecteur dont on dispose… ou que l’on va acheter. Il se raconte sur certains sites web que, parfois, les vendeurs d’un lecteur standard, acceptent de donner le code pour le transformer en multizone.

Si vous disposez d’un multizone, nul problème. Dans le cas contraire sachez qu’il est, dit-on, illégal de zoner sur l’Internet avec les références exactes de votre lecteur pour y dénicher une manœuvre très simple –installer un nouveau code- pour transformer votre lecteur zone 2 en un multizone. J’ai vu des gens sans foi ni loi procéder à cette opération tout à fait scandaleuse et j’ai eu la surprise de voir sur l’écran TV une boite de dialogue provenant du lecteur félicitant les auteurs de la manœuvre. C’était du genre : bravo ! Vous avez réussi, désormais votre lecteur est multizone. Etonnant si, véritablement, c’est illégal ; non ? J’ai pu en tout cas constater que c’était vrai : leur lecteur acceptait des DVD zone 1.

 

2.       Lecteurs de PC.

La même manœuvre supposée  frauduleuse peut être effectuée sur les lecteurs de PC s’ils ne sont pas multizones (… il paraît qu’il en existe). Mais est-il bien utile de risquer d’entrer dans une éventuelle illégalité alors qu’il existe au moins un lecteur de DVD légal et gratuit qui fonctionne très bien et qui lit parfaitement le zone 1 ? Je viens de le tester à l’instant sur mon vieux portable : parfait.

Ce lecteur est le bien connu VLC media player  

                                         http://www.all-codec.com/vlc_mediaplayer/fr/

 

 

Querelle informatique : un ami qui, en général ne raconte pas n’importe quoi J, m’affirme (avec les formes  J )  que… j’écris n’importe quoi. Selon lui, ce n’est pas VLC qui lit le zone 1, mais la chance qui fait que le lecteur / graveur de mon portable est multizone…
Franchement ? Je n’en sais RIEN ! Je ne suis pas informaticien !

 

 

A présent, vous agirez comme vous le sentez…

 

La saison 5 de OTH est notamment en vente sur eBay (y compris eBay France) ou encore sur Amazon.com (c.à.d. Amazon version US). Vous irez droit sur la page web en suivant le lien suivant.

 

http://www.amazon.com/One-Tree-Hill-Complete-Season/dp/B0012BS5XU/ref=pd_bbs_sr_1?ie=UTF8&s=dvd&qid=1217863581&sr=8-1#productPromotions

Si vous avez un compte sur Amazon.fr, il reste valable sur Amazon.com

 

Le paiement des DVD (US$ 38.99 + port, au minimum $ 9.98 avec assurance pour les avoir en 9 à 36 jours –il y a des solutions plus rapides, mais plus chères, proposées par Amazon- sachant que $1 = € 0.706, voir http://www.xe.com/ucc/fr/) peut s’effectuer avec une CB visa ou autre (ajouter éventuellement une commission de banque). Concernant les taxes d’importation, il sembleRAIT qu’il y ait une certaine tolérance de la part des J gentils Services des douanes français (en tout cas, j’ai trouvé les DVD dans ma boite aux lettres ce matin) J.

 

Pour le reste ?...  Allons-y pour quelques observations :

1.       Super présentation dans un coffret avec un ensemble dépliable ; un quadriptyque… si le néologisme m’est permis (pour les nuls en vocabulaire artistique J chercher diptyque ou triptyque dans un dictionnaire, sauf cas de blondité aigu J, vous devriez comprendre)

2.       Un petit livret sympa présentant le contenu des DVD

3.       Un code d’accès à iTunes

4.       La commémoration du tournage du 100ème   épisode de la série

5.        Le clip de Only fooling myself par Kate Voegle

6.       Une série de gags lors du tournage

7.       … et surtout les images (et le son) des 18 épisodes qui me semblent d’une qualité bien supérieure aux saisons précédentes, en tout cas dans leur version zone 2.

 

Voilà pour l’essentiel…

 

Si vous me soupçonnez d’avoir commandé la saison 5 sur Amazon US, vous avez tout compris ; il faut bien que je prépare les tortures de la promo qui vous suivra… Au final j’ai visionné TOUS les épisodes de la série, j’ai pris des notes et des notes. A présent, il faut que j’amortisse le temps passé. La prochaine promo travaillera donc de nouveau sur OTH.

 

Les DVD ont été expédiés par avion le 25 août et je les reçois ce jour, soit 19 jours pour arriver ; j’avais choisi le tarif le moins cher.

 

Bon WE à tous...

 

PS. A l'attention des lecteurs décidés à commander les DVD en zone 1. Je n'ai fait ici que livrer ma propre expérience, et je ne saurais en aucun cas être tenu responsable si, après les avoir commandés et reçus, vous découvriez que vous ne pouvez pas les lire chez vous. Chez moi, c'est OK, preuve en étant que comme je n'ai vraiment pas envie de boC 2day, vais aller chiller devant le 5x05 ; j'avoue que quelques détails m'ont échappé sur ces mini vignettes vidéo qui circulent sur le net... Là ce va-t-être grand écran et super bonne zik J.

 

PS. A l’attention des chasseurs-censeurs du Web. Ce n’est pas parce que j’avais vu les 18 épisodes sur la Toile que je n’ai pas acheté les DVD ; la preuve. En conséquence, faut-il ou non interdire la diffusion des épisodes des séries TV ? A mon avis : non. Les voir en format gros timbres postes mal pixélisés avec un son pas terrible fait de la pub et donne envie de les voir en bonne qualité.

Une preuve que les ai bien achetés ? Je ne pense pas être poursuivi devant les tribunaux en publiant une partie d’image attestant que l’équipe de tournage de OTH (Brooke et Peyton incluses) est constituée d’une bande infâme de pochardsJ, de poivrotsJ, d’ivrognes J !

Souvenez-vous. Dans l’épisode 503 (mn. 40.24 sauf erreur), l’insupportable Victoria vient donner l’ordre à sa fille de regagner New York. Brooke est alors installée sur la terrasse avec Peyton. C’est l’aurore (Brooke vient de le dire) et la bouteille de vin qui traîne derrière, probable vestige de la soirée de la veille, « à la tienne Peyton ! », « à la tienne Brooke ! »,  va permettre à l’horrible bonne femme de glisser entre la table et le cul de la bouteille en question un billet d’avion en donnant rendez-vous à sa fille dans l’appareil qui assurera le vol qu’elle lui a réservé. On aurait pu penser que cette bouteille était un vin californien (il paraît qu’il y en a d’excellents… jamais goûté). Meuh non ! C’est un vin français ! On lit sans difficulté sur une image de taille normale « Mâc… », pour « Mâcon » ; cru illisible ; mis en bouteille par « Louis… » ; « imported by… ». Oui ! Bon d’accord ! Un Mâcon ce n’est pas, pour rester du côté de la Bourgogne, un Gevrey Chambertin, un Vosnes-Romanée…  quoi que, si vous me l’offriez là, maintenant, je n’aurais rien contre un petit Chambolle-Musigny. Observer en passant le clin d’œil au mythe de la gastronomie française J.

 

 

 


 

 



 Franchement ; où les mythes
vont-ils se nicher…. J !!!





Des ajouts ont été faits le 14 septembre.
Cette image a été obtenue par une capture d'écran.
Si elle devait poser le moindre problème du fait des
droits d'auteurs, me le signaler. Elle sera supprimée immédiatement... Mais je trouverais cela dommage. Constater que l'équipe de OTH laisse entendre
qu'elle se soigne au Mâcon, je trouve
cela plutôt sympa et amusant.





Repost 0
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 03:49

Ben oui ! J’ai visionné le 6x02…  Une fois encore je m’étonne que vous me demandiez si j’ai vu le nouvel épisode, celui du lundi 8 cette fois-ci. Il était accessible dès le lendemain vers 15h.

Ce que j’en pense ? Vous n’allez pas me faire tenir une chronique sur chaque nouvel épisode… Si ?

Très rapidement… je n’en pense pas grand-chose si ce n’est que :

-          Lucas et Peyton ne sont toujours pas mariés et que j’avais raison de me demander s’ils le seraient au 6x22 J  surtout s’il devait y avoir une saison 7, puisque la question semble posée L L L (stooooooooop ! Ça suffit ; non ?). Le 6x03 sera dominé par les funérailles de Quentin ; cela ne fait aucun doute, la promo est limpide sur ce plan (voir http://www.cwtv.com/shows/one-tree-hill). Ajoutons à cela les problèmes de colonne vertébrale de Nathan, la relation amoureuse entre Deb et Skills, Mouth qui va bien finir par être rappelé par la station TV de Tree Hil et revenir y vivre avec Millicent, laquelle devrait aider Brooke, la possibilité d'un nouveau triangle Mouth/Millicent/Gigi, etc., etc. Sur ces bases, nous pouvons traîner ainsi jusqu’à la fin de la saison pour le mariage leytonnien avec, éventuellement, histoire de faire un peu de suspens, une petite brouille entre les deux amants, puisque les spoilers nous annoncent que Peyton n’est pas Pénélope et qu’elle n’a pas fait qu’attendre que Lucas revienne vers elle à la suite de leur rupture alors qu’elle était à Los Angeles… Le mariage Leyton ? N’y comptons pas trop avant le 6x22 J(il est bien prévu 22 épisodes pour la saison 6, n’est-ce pas ?)… s’il a bien lieu J! Finalement, Peyton avait raison de vouloir presser le mariage dans la chapelle d’Elvis Presley !JJ!  Ces filous vachards de scénaristes l'en ont empêchée. 

-          Que j’aimerais savoir pourquoi Brooke (chapeau les maquilleurs et maquilleuses ! La pauvre fait peine à voir) accuse Lindsey…  Pour ne pas montrer ce côté vulnérable qu’elle a reconnu devant Lucas, mais qu’elle ne veut pas montrer même à ses amis (518, 32.40) ? Pour ne pas avouer qu’elle soupçonne sa mère ? Pour mettre Lucas et Peyton dans l’embarras, qu’ils culpabilisent et tenter ainsi  une manœuvre destinée à faucher Lucas à Peyton ? Sophia Bush refuse les scènes Brucas… et elle a l’air d’avoir bien d’autres soucis ; alors ? En tout cas, si Lucas l’apprend,  il serait bien capable de  jouer les redresseurs de torts auprès de Lindsey et, cœur d’artichaut comme il l’est, en découvrant qu’elle n’y est pour rien, de retomber amoureux d’elle (heureusement qu’elle n’est pas au casting, car nous pourrions ainsi avoir une saison 7, 8, 9, 10…)

-          Que s’il est logique que Peyton aille vivre chez Lucas, tous deux ne sont pas bien sympas de laisser Brooke seule dans sa grande maison. Avez vous vu avec quelle tristesse elle regarde la chambre désormais vide de Peyton ? Je m’appellerais Lucas, j’aurais vu Brooke (Lucas ne l’a même pas croisée pour lui demander des nouvelles... Oui ; il a essayé et dit à Peyton qu'il regrette de ne pas l'avoir vue, mais quand même) et  je lui aurais proposé de venir vivre quelque temps dans sa villa en m’installant dans la chambre de Peyton ; bref, je lui aurais témoigné mon amitié.

-          Que Brooke me fait peur. Elle est plus qu’en état de choc ; elle est dans un état second, elle est prostrée et le fait qu’elle apprenne à utiliser une arme peut laisser entendre qu’elle a l’intention de s’offrir un matricide… Que lui a-t-on volé ? Essentiellement son PC (Millicent a-t-elle changé le mot de passe comme elle le lui demandé ? Il est vrai que forcer un mot de passe n’est plus très difficile pour les pros de l’informatique) et les dessins de sa nouvelle collection. Brooke a certainement compris que cela semble désigner que sa mère est derrière l’agression ; qui d’autre ? Un copain de la gamine qui avait essayé de lui voler un bustier ; la concurrence ? Je n’y crois pas trop.

-          Que Dan semble aller mieux et que Carrie ne va pas tarder à regretter de lui avoir fait avaler, en jouant au petit train, tchou-tchou-tchou, une espèce de purée / bouillie aux cafards vivants (pouah ! Et en prime, ils sont répugnants, ces scénaristes  J)

-          Que la mort de Quentin a peut-être un rapport avec la trame centrale de l’histoire. Il est arrivé à la station d’essence juste après un meurtre ; qui a été tué ? Un inconnu ? Est-ce en relation avec  l’agression de Brooke, et nous partons pour une phase polard de OTH  ?... L’acteur qui joue Quentin a-t-il trouvé un rôle plus intéressant dans un autre film ? C’est finalement là la bonne question J … Ou alors, les scénaristes nous la joue psychologie, car la mort de « Q » va perturber Jamie, Nathan, l’équipe de basket et leurs entraîneurs (voilà un motif supplémentaire pour reculer la date du mariage Leyton et laisser en marinade romantico amoureuse de roman de gare les téléspectateurs J)... ; est-ce là  l'un des centres de la trame de la suite de OTH ?

Cela dit,  je n’ai pas trouvé cet épisode bien passionnant. Soit c’est un épisode intermédiaire pour relancer l’histoire, soit OTH part en cahuèttes

Côté mythes... deux ou trois scènes sont à relever. Cherchez-les…  @+

Repost 0