Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 06:36


Le bazar, la pagaille... ! Conseil à ceux qui sont dans le brouillard le plus complet...

 

Bien qu’intitulé One Tree Hill  (Les frères Scott) : la quête aux mythes 3, ce texte est à lire avant «  la quête aux mythes »  n° 1 et 2…

En effet…

 

Certains d'entre vous arrivent et, n'ayant pas suivi les péripéties du mois de juin / début juillet, se perdent dans les pages de ce blog, se demandent (et me demandent)  ce que One Tree Hill vient faire dans nos travaux concernant Histoire et mythes.

Je rappelle donc que, pour l'année universitaire 2007 - 2008, certains (ceux qui l'avaient souhaité) avaient travaillé sur le film Girl of next door et que cette année, ce sont
Les frères Scott qui seront à l'honneur, puisque sous le feu intellectuel de vos analyses critiques.


Si ma vénérable Webmiss n'était pas en grève indéterminée ( 
J je plaisante, j'avais oublié de lui passer le texte,  elle a eu ensuite un surcroît de travail, puis elle a oublié... moi également d’autant plus que j’étais  en vacances), vous auriez trouvé un lien vous conduisant à un fichier sous Word contenant un texte expliquant tout... et plus encore.

Ce fichier est celui que j'ai évoqué pour la première fois page
http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-20949603.html, et j'y suis revenu page  http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-21016602.html.

Le mettre en ligne à présent n'offre plus guère d’intérêt, mais Sophie l'ayant eu et l'ayant fait circuler à plusieurs étudiants, si vous le voulez vraiment, demandez-le à droite et à gauche. Je ne sais même plus ce que j'en ai fait... C'est ce fichier sous Word que j'évoque par l'expression "les lignes et les lignes que j'ai grattées" au § 5 de la page  
http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22366764.html.

Ces quelques infos vous permettent-elles de commencer à remettre vos idées en place ?

Poursuivons.

J'avais écris en juin (mais l'information n'avait pas suivi... vu que c'était une partie de l'introduction de ce fameux fichier sous Word), que je confirmais ici (ici = dans le texte du fichier Word) la rumeur qui circulait dans les couloirs depuis quelques temps sur le troc que je comptais faire d’un « navet » par un autre (voir ma définition perso du « navet » cinématographique dans le dossier sur Girl of next door voir http://le-bosse-fort.over-blog.com/archive-11-2007.html suivre le liens
http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB Girl of the next door, mais de la série TV : One Tree Hill / Les frères Scott  -> texte sous word, voir la note 1). Proposer à ceux que cela amuseraient de faire l'autopsie non plus de Girl of next door mais de One Tree Hill / Les frères Scott.


Je précisais que l’idée s’était imposée à moi du fait que plusieurs d’entre vous m'avaient « harcelé» 
J pour que je leur donne une réponse à la question dont dépendait alors l’avenir de l’humanité  J à qui Lucas téléphone-t-il ?*

Je les félicitais pour leur sens de la dérision, leur humour,  car la question ne m'avait pas été posée sérieusement mais, bien sûr, avec un mocneau de bêtises comme je les aime, mais que, néanmoins, le fait qu'ils soient au courant contribuait à permettre d'identifier les millions de fidèles téléspectateurs que compte la série (sur l’audience des Frères Scott, cf. par ex. http://les-freres-scott.hypnoweb.net/texte2-s-45-p-1859.hltm ; comme Girl of next door http://le-bosse-fort.over-blog.com/categorie-10233701.html note 6, la série est un
teen movie à succès). Il faut bien que soient quelque part ceux qui se nourrissent de ces  "nouilleries » culturelles (… et il y a bien pire que OTH !) que propose notre temps aux jeunes générations J J J **

Venait ensuite l'essentiel, et là, je peux citer le document sous Word car je viens d'en retrouver dans mon PC une copie (... incomplète...   L )  :               

Le thème d’étude proposé restera inchangé : comment expliquer le succès d’un « navet » comme Les Frères Scott (One Tree Hill aux Etats-Unis, le nom venant du titre d’une chanson de U2, ce qui remonte un peu le niveau intellectuel J) ; quelles valeurs sociales, morales, religieuses, etc. attachées à des mythes y sont-elles véhiculées et susceptibles d’expliquer ledit succès ?


Il est bien évident que cela conduira à définir la notion de mythe puis à une analyse comparable à celle de Girl of the next door, définition et analyse dont vous trouverez une ébauche sur ce blog (référence déjà donnée http://le-bosse-fort.over-blog.com/categorie-10233701.html ...et non, je n’ai toujours pas terminée L l’analyse en question et ne l’achèverai probablement jamais, mais il y a suffisamment de matière dans la version proposée pour guider vos pas).

Tout est-il clair à présent ?

* Plusieurs pages de ce blog traitent du problème, mais je dois à la vérité de reconnaître que lorsque la question m'a été posée j'ignorais totalement qui était Lucas et j'ignorais encore plus que ces enquiquineurs de scénaristes avaient utilisé leur imagination vicelarde J pour mettre ce pauvre garçon devant un choix impossible entre deux blondes et une brune ! Mais quelle horreur ! Quelle angoisse !! Quelle situation inextricable ! Houlalalala ! Depuis, je suis devenu incollable sur la série (hé ! il fallait bien que je puisse suivre vos travaux !!) grâce aux DVD que certains m'ont prêtés afin que je comble la gigantesque lacune culturelle qui était mienne. ** Mieux : j'attends la saison 5 qui vient de paraitre aux EUA ! La honte L !! Qui se nourrit de « nouilleries », ici ?? Mais moi, c'est pour une noble cause : boC J ! A ce sujet, analysez bien la manière dont s'y prennent les scénaristes (je suppose que Marc Schwahn ne travaille pas seul...)  pour rendre le téléspectateur accroc. Ils n'ont d'ailleurs rien inventé. Les Maîtres de la bédé (Hergé, Jacobs, etc.) utilisaient très globalement les mêmes méthodes qu'ils avaient eux-mêmes reçues des auteurs de feuilletons qui paraissaient dans la presse.

 

 

Repost 0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 16:11


J'engage tous ceux qui n'ont pas suivi les courriels et autres plaisanteries de couloirs (...ou de cafétaria) qui ont été échangés en juin et même début juillet, à commencer par lire "One Tree Hill (Les frères Scott) : la quête au mythes 3" http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22558015.html ... Oui ! Je sais qu'il n'est pas logique de commencer par le n°3, mais il y a eu un cafouillage. Donc ceux qui débarquent dans le sujet ont intérêt à lire dans l'ordre 3 - 1 - 2  J... désolé !




Encore quelques jours sur cette lancée et ce blog va devenir un site de plus consacrée à OTHJ

Quelques-uns d’entre vous me posent des questions ; trois reviennent plusieurs fois :


Question : Puis-je travailler sur le caractère de Lucas, Brooke, Peyton… ?

Réponse : Oui, à une condition : que les traits que vous allez relever débouchent sur un ou plusieurs mythes. Nous ne travaillons pas la psychologie, mais l’histoire et les mythes. En vous proposant une réflexion sur OTH, je cherche simplement à vous faire constater que les mythes ont la vie dure, puisqu’il y a dans cette série quelques séquences qui reposent sur des valeurs qui ont au moins quelque 4.500 ans ; elles sont attestées dans les premiers textes écrits qui nous sont parvenus, c.à.d. dès que l’écriture est sortie de son rôle de comptabilité pour pénétrer la littérature, au sens le plus large du terme. D’autres trouvent une confirmation écrite plus récente, dans l’Antiquité notamment.  Mais parmi elles, il est probable que quelques-unes se perdent dans la nuit des temps car elles existaient avant que l’homme ne les consigne par écrit et là, seule l’interprétation du document archéologique permet d’entrevoir des probabilités, voire des quasi-certitudes.

Un exemple concret. Travailler sur le caractère de Lucas (vous êtes 3 à me le proposer) en tant que tel n’est certes pas inintéressant, mais totalement hors de propos. Par contre, si l’un d’entre vous souhaite soutenir la thèse que son caractère montre que l’homme doit passer par différentes phases, traverser différentes épreuves pour évoluer, que Lucas a dû les suivre ; que cela peut être, dans une certaine mesure, analyser comme une sorte de parcours initiatique pour évoluer et arriver à une révélation  (ce pourrait être l’amour de/pour Peyton transcendé par son second roman qui deviendrait alors une sorte d’Eden, mais attendons la suite de la saison 6) et que le parcours initiatique est un mythe qui se retrouve dans moult légendes ancestrales (en identifier plusieurs, bien sûr)… Là, je suis preneur. Même suggestion pour Peyton, Brooke, Rachel, Micro, Dan, etc. Attention par contre, le sujet me paraît dangereux car assez  / très difficile.

Mais après tout, si le cœur vous en dit.

Le côté initiatique était certainement  plus manifeste et plus facile à présenter chez Matthieu, héros de Girl of the next door  (http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB p. 8, 15, 26, etc…) que chez les personnages de OTH, Lucas et Peyton en particulier.


Q. : Faut-il signaler les incohérences de scénario ?

 R. : Il me semblait avoir été clair sur la question ; cf. http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22367495.html. Je répète donc :

- Principe : ce type de critiques est hors de propos (… à moins que vous ne trouviez un lien avec un mythe J), et cela fera plaisir à Haley (et plus encore aux scénaristes qui tentent par là de couvrir leurs erreurs J). En effet, elle observe avec Mia, alors que les filles se croient enfermées dans la bibliothèque du lycée (509, 23.25) : « la chose la plus facile au monde, c’est de descendre le boulot des gens. Le plus difficile, c’est de créer. C’est la critique versus la création ». Oui !… Certes !... Avant elle, Philippe Néricault, avait fait dire à l’un de ses personnages : « la critique est aisée, et l’art est difficile » (Le Glorieux, acte II, sc. V). C’est même un proverbe français bien connu…

- Pratique : si vous rencontrez une  gigantesque perle, je vous autorise, au nom du droit fondamental à l’humour, à la signaler à condition que vous soyez concis. J’accorde 2 minutes de hors sujet… Mais vous avez intérêt à me faire rire... J'ai le  J facile donc pas de L mais respectez la durée.

Allez voir les liens sur http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22367495.html. et visitez:
                   http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=articles&rub=512226....

D’autant que ceux (celle, je crois me souvenir) qui gère ce site, m’ont fait l’honneur, le plaisir, étouça de passer ici, si j’en crois le « mouchard » qui m’indique l’origine de mes visiteurs. luniversdeonetreehill n’est d’ailleurs pas le seul site consacré à One Tree Hill à passer sur ce blog. Oh ! Les gens, comme disent certains de mes élèves, vous pourriez faire un « coucou » !Il m’arrive de passer également sur le site de certains d’entre vous pour vous taxer une infoet le schtroumph.grognon qui laisse parfois un com ; c’est moi… J


Question / Réponse :
Je rappelle qu’il n’y a aucune obligation de travailler sur One Tree Hill.  

J’ai des tonnes de sujets plus classiques à vous proposer ou à vous laisser imaginer.

Ceux qui me laissent penser dans leur mèls que mon sujet est curieux, étrange… bref, dites-le,  débile, se rendront avantageusement sur les liens qui suivent. Il leur montrera une illustration du fait que dans plusieurs universités, des héros et héroïnes de séries grand public a priori peu sérieuses sont un sujet d’étude… sérieux ; l’exemple ici proposé est celui de Buffy… Oui-oui ! Buffy contre les vampires… 
 http://www.slayageonline.com/SC3/index.htm 
 
http://www.slayageonline.com/EBS/buffy_studies/scholars_critics/o-s/rambo.htm



Pour conclure :
Je sais que lire 29 pages peut vous paraître horrible, mais si vous aviez la bonté extrême d’aller voir ce que j’avais rapidement rédigé sur Girl of the next door, vous comprendriez sans difficulté aucune ce sur quoi je vous propose de travailler… sans occulter le côté mercantile de l’opération (cf. les manœuvres opérées par les studios Disney  (qu’est-ce qu’un mythe 2). Suivez les liens :

http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-16494013.html

http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-14471517.html

l’essentiel étant : http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB


Attention, je vais avoir des activités plus urgentes que venir faire la causette sur ce blog… Alors pitié : des questions, oui, mais des questions réfléchies… Jmerci

Repost 0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 13:04

Je suis quand même étonné que ce soit à moi, que vous veniez demander si j'ai la réponse... Bien sûr que je l'ai, depuis les environs de midi. J'observe que sur ce coup là, de très nombreux blogs qui nous ont bercé avec des spoilers tout l'été ont été peu réactifs...

Bref, le scénario avait bien été révélé par les spoilers en question : Lucas s'imagine, très-très rapidement, marié avec Brooke, avec Lindsey (finalement l'actrice qui tient son rôle apparaît pour une séquence de quelques secondes), un peu plus longtemps avec Peyton, laquelle est radieuse (cela change de son front plissé et de son visage triste, soucieux et tourmenté de la saison 5) ; Lucas est effectivement face à trois cartes (présentées par un black, Nathan et même Jamie... Lindsey, Brooke, Peyton et Haley, qui l'avait déjà secoué pour qu'il se décide, l'incitent à en choisir une) : il tire la dame de cœur et... qui arrive dans l'aéroport à la suite de quelques enchaînements... ???

Faut-il vraiment l'écrire ? Pour ceux qui auraient un vague doute, ou les Brucas inconditionnels qui, déçus, refusent d'y croire : c’est Peyton  ; elle apparaît aux regards de Lucas à la mn/sec 8.04 de l'épisode.

L'épisode 601 est-il visible sur le web ?... Réponse : vous savez parfaitement qu'il est tout à fait illégal de mettre en ligne un film, un épisode de série. Il est illégal également de le télécharger. Mais, jusqu'à preuve du contraire, il n'est pas illégal de le regarder... Alors cherchez un peu. Pas difficile à trouver.

PS1
. C'est maintenant pour Brooke qu'il faut se faire du souci. Elle est sur le point de se faire truander par sa mère, puis elle se fait agresser... et probablement, le 602 va montrer que le but de cette agression est de lui voler les nouveaux dessins de vêtements qu'elle vient juste de réaliser.
Qui est derrière tout cela ? Probablement sa mère. Un joli mythe ; celui de la trahison et, plus précisément ici, de la mère indigne, ignoble ; c'est également celui de la puissance, du pouvoir, de l'argent...

Il y en a un autre qui n'est pas à la fête : Dan... Mais les horreurs qu'il vit ne seraient-elles pas des visions qu'il aurait alors qu'il est dans le coma... ? Je ne pense pas et si c'est bien la réalité, nous voici bel et bien repartis pour un enlèvement de Jamie par Carrie. Mais j'ai du mal à croire que Dan va mourir. La saison 6 devrait plutôt être celle de sa rémission, de sa rédemption (oh ! Vu le mythe…?)

PS2
. Non, je n'ai pas trouvé le 601 hyper romantique... Je considère même qu'il est sur ce plan dommage que les retrouvailles / mariage (enfin je suppose pour ce dernier) Peyton / Lucas soient à cheval sur le 601 et le 602 (??? j'espère que nous n'allons pas ainsi traîner jusqu'au 622 !). Lucas refait sa demande à Peyton dans la chambre du Beverly Hilton (505, 17.46), là même où elle avait répondu "un jour" ; c’est la réalisation du « it’s MY dream » lâché par Peyton à la fin de l’épisode 518 et c'est la séquence finale Leyton du 601. Je suppose qu’elle reprendra et sera développée au 602, mais il me semble que ce scénario coupé en rondelles est une erreur qui nuit au côté romantico-émouvant  que l'on attend dans un teen movie.

Et puis, il y a une invraisemblance qui me gêne. Devant l'ambiance affligeante de la salle de mariage où Peyton et Lucas se sont rendus à Las Vegas (elle évoque du Fellini version Satyricon !), Lucas est navré. Sans doute avait-il imaginé que le départ précipité de Tree Hill  pour se rendre dans une ville de folie apporterait le romantisme qu’il souhaitait donner pour cadre à leur mariage. Peyton, après avoir fait semblant de considérer que tout était parfait, finit par l'entraîner dehors, après lui avoir demandé s'il lui faisait confiance. Nous les retrouvons dans une automobile conduite par Lucas. Puis, séquence suivante, ils entrent dans une chambre d'hôtel, Lucas ayant une main sur les yeux, car il va avoir une surprise. Bien évidemment, tout le monde a compris (sauf Lucas !!), que Peyton l’a entraîné au Beverly Hilton (505, 20.45), dans la chambre où, quatre ans plus tôt, elle avait répondu "un jour". Son idée : effacer 4 années d’erreur. Très romantique tout cela ; parfait pour un  teen movie.  Certes… mais Las Vegas / Los Angeles en voiture, en quelques heures (après, de surcroît, une nuit passé en avion, Lucas l’a rappelé en disant à Peyton qu'elle restait jolie malgré la fatigue)… ce n’est pas très prudent et, de toute manière, cela paraît matériellement impossible (le téléspectateur doit-il imaginer qu'eil s'est passé une journée ?). De plus, comment Lucas peut-il être surpris de se trouver au Beverly Hilton ? Franchement… C’est lui qui conduisait et il a bien vu la direction que Peyton lui faisait prendre ; non ? Si après avoir constaté qu’elle l’entraînait à Los Angeles il n’a pas été capable de réaliser l’intention de Peyton c’est que, franchement, il y a du souci à se faire pour les capacités cérébrales de ce pauvre garçon ! N’aurait-il pas été plus astucieux de faire dire à Peyton que Lucas allait devoir faire comme s’il ne voyait pas, ne comprenait pas où ils allaient… La complicité d’un tel jeu entre amants pouvait, avec une petite pointe d’imagination, introduire un nouvel aspect romantique dans la trame de l’histoire et, surtout, éviter une belle incohérence. Dommage.

Autre critique : étonnant, quand même, que nulle part ne soient abordées les amours de Lucas et de Lindsey. A aucun moment Lucas ne demande à Peyton de lui pardonner… A nul instant Peyton fait le moindre reproche, la moindre allusion. Nous avons un vague mouvement d'humeur et, plus encore, d'humour de Peyton lorsqu'elle retrouve Lucas à l'aéroport et lui lance : "tu es nul ; on n’appelle pas une fille de l'aéroport", et que, entre deux baisers, elle ajoute cette jolie phrase (moi, j'aime bien, elle contient reproches et pardon de ce que Lucas lui a fait endurer tout au long de la saison 5) : "you are a mess, Lucas Scott, but you are my mess, and i love you" (mess = désordre... allons y pour abruti, crétin, andouille, etc.). Nous avons également Lucas qui se demande quand même si Peyton va ou non venir le rejoindre pour prendre l'avion (ce qui laisserait entendre qu'à la question posée à la fin de 5x18, il n'a pas attendu de réponse... bref : qu'il a interrogé puis raccroché au nez de son interlocutrice ; étrange...  Admettons : c'est une situation de théâtre). Rien de plus... si, quelques quelques vagues sous entendus alors qu'ils jouent à s'expédier des textos. Peut être que, dans l’épisode 6x02, il y aura une reprise de la demande en mariage et que Peyton glissera qu’elle a souhaité revenir dans cette chambre du Beverly Hilton pour effacer TOUS les mauvais moments qui se sont déroulés au cours de ces quatre années,  et Lucas aura-t-il alors la courtoisie élémentaire, l’attitude amoureusement correcte, de se sentir gêné… au moins un tout petit peu J !! ... Oui ! Certes ! D'accord ! Peyton n'avait pas été claire avec son "un jour", mais comme elle se tue à le répéter tout au long de la saison 5 : "je n’ai jamais dit non ! J’ai dit que je t’aimais et que je voulais t’épouser un jour " (5x06, 36.27). L'attitude de Lucas, qui l'a conduite à rompre à la suite de ce « un jour », était sans doute une nécessité du scénario (hé ! 6 saisons à une vingtaine d'épisodes chacune, il faut tenir la distance !!), mais ne repose-t-elle pas sur la réaction du petit coq blessé dans son orgueil de mâle un peu niais (ne sentez-vous pas comme un parfum de mythe ?)...  Peyton, elle, après avoir expliqué ce qu’elle avait ressenti sur le coup et accuser Lucas de lui avoir tendu une embuscade (506, 36.27), a fini par reconnaître ses torts : « Luke, j’étais jeune et j’avais peur, et je me suis rendue compte que je n’étais pas prête, mais je n’avais pas compris que ne pas dire oui voudrait dire que l’on ne serait plus jamais ensemble. Si je l’avais su, j’aurais dit oui »  (507, 36.02). Lucas pourrait peut-être, à son tour, glisser un mot gentil ; non ? Honnêtement, je ne trouve pas que la réponse de Peyton à sa première demande en mariage devait conduire à une rupture ; éventuellement à une dispute provoquée par la déception de Lucas et, encore plus sûrement, à une discussion … Perso, je le trouve très susceptible, le Lucas !

A propos : le Beverly Hilton de  OTH est de pacotille. Comparer la chambre qui sert de cadre aux épisodes de demandes en mariage 505 et 601 (et probablement 602) avec la réalité : 

http://agence.voyages-sncf.com/pub/agent.dll/qscr=dspv/nojs=1/htid=7962/crti=4/photo-hotel

Nous sommes loin du compte ! OTH est tourné avec un budget probablement modeste et cette constatation explique sans doute, ici ou là, certains des dérapages du scénario.

PS3.  Mesdames et Mesdemoiselles, vous triomphez... Plusieurs fois, il m'avait semblé observer que les femmes de One Tree Hill étaient beaucoup plus futées que les hommes. Alors que Lucas affirme que, cette fois-ci, il est certain d'avoir choisi la compagne qu'il lui faut, le tireur de cartes lui explique que ce n'est pas lui qui a choisi mais le destin et, surtout, le fait que "la plupart des femmes est plus intelligente que [les hommes]... et elles sont malignes !!". Même s'ils ont peut-être un tout petit peu raison
L, les scénaristes, dirigés pas un homme, devraient avoir honte de lancer de telles idées, de telles valeurs L... de faire appel à de semblables mythes ; c'est une trahison à la cause masculine !...  C’est inculquer du n’importe quoi aux ados qui suivent cette série J
Non ! Je plaisante L, et merci à Mark Schwahn (le scénariste n°1) pour ce genre de répliques.
Allez-y, les filles ! Prenez le pouvoir… Après des millénaires de domination masculine sur le monde vous ne risquez que de faire… mieux et, en aucun cas, vous parviendrez à faire pire, même en voulant le faire exprès…
J

                                                         NB. Quelques ajouts et corrections ont été apportés les 6 et 7 septembre

Repost 0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 13:04


Le 29 juin 2008, la haute juridiction qu’est le Conseil d’Etat a rendu un arrêt dont on trouvera trace notamment dans Le Monde (n° 19738, samedi 12 juillet, p. 2).

Afin d’éviter tout dérapage et toute accusation désagréable sur un sujet sensible, je résume en citant Le Monde qui, je l’espère, ne m’en voudra pas pour cet exercice de copie ; j'ose croire que la Direction y verra une petite compensation pour le fait d’inciter, plusieurs fois par an, mes élèves sinon à lire, en tout cas à feuilleter très régulièrement le quotidien (… ainsi que quelques autres journaux).

Les faits et jugement de première instance : « Une Marocaine mariée à une Français et mère de 3 enfants nés en France s’est vu en 1ère Instance refuser, en 2005, la nationalité française, au motif qu’elle porte la burqa et que cela constituerait un 'défaut d’assimilation' »

« Saisi en appel, le jugement du Conseil d’Etat tient, également en quelques mots, manifestement pesés au trébuchet : cette femme 'a adopté, au nom d’une pratique radicale de sa religion, un comportement en société incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et notamment le principe d’égalité des sexes' ».

… Dont acte…

Je sais qu’un jugement n’a d’effet qu’entre les parties, mais en Droit Public, puisque l’une des parties est l’Etat représenté par son Administration, peut-on considérer que désormais il existe des comportements qui sont un « défaut d’assimilation » ou sont « incompatibles avec la valeur essentielle qu’est le principe de l’égalité des sexes » ?

Le cas échéant, j’aimerais beaucoup que l’on m’indique à présent comment doit réagir un prof qui entreprend de dire à ses étudiantes de ne pas accepter, sans réagir, les plaisanteries sexistes et provocatrices de certains de leurs enseignants  J, qui rappelle à ces demoiselles le chemin parcouru par les femmes au moins depuis Louise Labé, qui brandit pour elles la bannière du MLF et qui entend alors une jeune musulmane lancer au beau milieu d’un amphi à majorité féminine en train de se lâcher contre les machos de tout poil : « parlez pour vous et les filles qui, ici, vous suivent mais, dans ma culture, ce n’est pas du tout ce que l’on enseigne aux femmes » (je garantis la quasi exactitude des mots tant ils m’ont remué) ?

Il m’a semblé opportun de lui donner la parole quelques instants (… nous étions totalement hors sujet de l’objet du cours : ce qui n’avait été, à l’origine, que boutade de ma part était en pleine dérive, mais le politiquement correct faisait loi). Nous avons eu droit au discours classique selon lequel le foulard (et mieux la burqa) est la libération de la femme, car cela la délivre de la convoitise de l’homme et la maintient dans la vertu (chercher l’inspiration de cette opinion par ex. dans Coran, Sourate Les confédérés, XXXII, verset 57). Bref, le propos habituel sur la femme casserole en or qu’il convient de masquer de la convoitise d’autrui et que me répéta, presqu’à chaque fois que je le croisais,  le muezzin de la mosquée d’un petit village en terre d’Islam où j’ai vécu près d’un an. Il voulait me convaincre de ne pas laisser aller et venir seule mon épouse dans les rues… Précision qui devrait faire école : elle avait, par respect pour la culture du pays d’accueil, adoptée la tenue locale, le pantalon bouffant, le chemisier et le sweet-shirt très larges…

Avant cet incident, j’avais eu, à peu près dans les mêmes circonstances, l’intervention d’un garçon qui, beaucoup plus agressif et provocateur, m’avait lancé quelque chose du genre : « faites ce que vous voulez avec vos femmes, les nôtres reçoivent d’autres principes qui sont les bons ».  Je n’avais pas eu à faire le moindre commentaire car l’amphi, toujours à large majorité féminine, avait dû le repérer. Ce sont ces demoiselles qui réagirent directement en le traitant de sexiste, macho et de bien d’autres noms d’oiseaux que la courtoisie élémentaire m’interdit de reproduire ici. Le souk dans mes cours ? Non ! Le simple droit à la parole et j’ai ramené l’ordre pour en revenir aux sujets qui étaient initialement les nôtres.

M’est-il permis de dire que lorsque sur le territoire français, je vois une femme vêtue d’une large robe noire des pieds à la tête, avec burqa, gants, je me sens mal à l’aise…  Puis-je ajouter que lorsque je vois un homme marcher main dans la main avec son fils avec, quelques pas derrière, l'épouse et les filles du couple, j’ai envie de lire la Déclaration des Droits de la femme ? Je ressens comme une provocation à l’égard des valeurs qui trainent dans tous les manuels scolaires de France et que, personnellement, j’ai tenté de transmettre comme l'un des principes fondamentaux de la vie à ma fille : ne laisse jamais un homme quel qu’il soit te prendre pour un paillasson. Puis-je ajouter que, face à ce type de spectacle, j’ai le sentiment d’un gigantesque recul dans l’évolution de la condition féminine ? D’ailleurs, à ce niveau, ce n’est même pas un recul mais une sorte de révisionnisme car, dans l’histoire traditionnelle de la France (et de l’Europe), jamais femme n’a dû se parer d’une semblable tenue d’invisibilité au motif d'assurer une paraît-il liberté et un rempart pour sa vertu face à des hommes qui, semblerait-il, ont des difficultés à contrôler leur libido... Il y a du "ça reptilien" non compensé par du "sur moi" qui zone au-dessus de vos têtes (euphémisme dicté par la pudeur), Mesdames et Mesdemoiselles J !!!

La France va devoir choisir entre imposer ses valeurs républicaines ou devenir un état composé d’une société multiculturelle, d’un état pluriethnique, avec des valeurs… des règles, des lois, des tribunaux (?) différents. Il faudra donc imaginer une nouvelle société avec des citoyens qui ne vivront plus ensemble mais cohabiteront avec des normes de vie non communes.

Ce choix, il conviendrait de le faire une bonne fois pour toute, car la solution du pas de vagues qui se pratique depuis des décennies du fait du politiquement correct est en train de nous éclater en pleine figure. L’intégration ne marche pas à 100% et la notion de Nation telle que Michelet, notamment, l’avait élaborée à la suite des idées de la Révolution, et sur la base de laquelle nous sommes supposés vivre notre citoyenneté est en train de prendre l’eau de toute part.

Comment gérer la situation ?

Repost 0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 09:49


Certains d'entre vous me reprochent régulièrement de ne pas me montrer aussi acerbe sur ce blog que je ne le suis dans la réalité. C'est surtout faute de temps...
Je vais me lâcher un peu avec les quelques lignes qui suivent et contiennent des propos que je ne puis avoir en cours le célèbre poliquement correct n'étant pas trop respecté...


On croît rêver !

Dépêche de l’Agence de Presse Reuters et consultable en ce moment sur

http://actualite.free.fr/monde/3_2008-08-31T0950_FAP0779.html

et dont voici l’essentiel.

 


« L'armée pakistanaise suspend ses opérations dans les zones tribales à l'occasion du Ramadan
 

[31/08/2008 09:50]

ISLAMABAD (AP) -- Le Pakistan va suspendre à partir de lundi matin ses opérations militaires contre les insurgés talibans dans les zones tribales à la frontière de l'Afghanistan pour respecter le mois sacré de Ramadan, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur […]

Wajid Ali Khab, […] haut responsable [… a déclaré que] le caractère sacré du mois de Ramadan oblige les gens à le passer dans la paix et l'harmonie



Quand je pense qu’il y a quelques années, René  Goscinny et Albert Uderzo faisaient rigoler une bonne partie de la France dans Astérix chez les Bretons... Chez les British, si vous préférez.

 

Ils avaient imaginé un scénario original pour expliquer comment César avait réussi à vaincre les populations installées dans les îles britanniques.

 

Les British, ayant l’habitude de cesser toute activité, et donc de combattre, à l’heure de boire leur tasse d’eau chaude (transposition du tea time), César avait envahi l’espace en ne faisant attaquer ses légions qu’à l’heure de la tasse d’eu chaude.

 

Le tea time devient le ramadan et, perso, je ne fais aucune différence entre les deux situations même si l’une est religieuse... Et cela d’autant plus que si le ramadan est le temps de « la paix et de l’harmonie », je vois une foutue hypocrisie à reprendre joyeusement la tuerie dès qu’il sera fini... Je ne suis pas un ouléma mais il me parait évident que s'il est vrai que le ramadan invite à rechercher la paix et l’harmonie, ce n’est pas pour mettre les conflits entre parenthèses pendant sa durée, mais, bien au contraire, pour profiter de sa durée afin de rechercher des solutions durables de paix. Mais je la ferme, je vais me faire traiter de tous les noms et, infidèle à toute religion, vais me ramasser une fatwa pour avoir osé non seulement lire le Coran (et plusieurs recueils de Hadith de surcroît) et ne pas avoir été convaincu, mais avoir tenté une interprétation, même si elle semble évidente.

 

Question de curieux : et les Talibans, que vont-ils faire pendant ledit  ramadan ?

Autrement dit, quelle est l’interprétation des «  étudiants dans une école coranique*  » en la matière ? Eux qui savent doivent avoir une super-giga interprétation pour verser le sang.


« 
[…le gouvernement pakistanais a toutefois précisé] que les forces de sécurité riposteraient à toute attaque de l'insurrection au cours du mois du mois de jeûne […] »

Voilà une précision qui, malheureusement, semble tristement raisonnable et réaliste dans le monde imbécile qui est le nôtre.


Ajout du 20 sept. : Ben voyons !!
http://actualite.free.fr/monde/3_2008-09-20T180929Z_01_DEC058015_RTRIDST_0_OFRTP-PAKISTAN-ATTENTAT-2-20080920.html
 

* : signification littérale du mot taliban

 

Repost 0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 13:18

 
J'engage tous ceux qui n'ont pas suivi les courriels et autres plaisanteries de couloirs (...ou de cafétaria) qui ont été échangés en juin et même début juillet, à commencer par lire "One Tree Hill (Les frères Scott) : la quête au mythes 3" http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-22558015.html ... Oui ! Je sais qu'il n'est pas logique de commencer par le n°3, mais il y a eu un cafouillage. Donc ceux qui débarquent dans le sujet ont intérêt à lire dans l'ordre 3 - 1 - 2  J... désolé !




Le but de l'exercice n'est pas de rechercher des erreurs dans le scénario ou le script, comme certains semblent l'avoir compris.

Si cela vous amuse, vous pouvez les mentionner rapidement et, concernant les erreurs de script, bien des accrocs de la série sont déjà passés…

 

Voir par exemple :

 

http://www.youtube.com/watch?v=yLCYqHz8Urw&eurl=http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2009217

 
http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2009217

 

http://www.youtube.com/watch?v=qpweTaPZ4zA&eurl=http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2009217

 

http://www.youtube.com/watch?v=1w5I0mmnEc0&eurl=http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=lastarticle&id=2009217

 

Plusieurs sites web présentent des synthèses (parfois amusantes) sur ces erreurs.
Ex. http://luniversdeonetreehill.oldiblog.com/?page=articles&rub=512226

… Site assez bien fait et sur lequel j’ai trouvé la plupart (toutes, même, me semble-t-il) des références proposées ci-dessus.

 

Ce qui vous intéressera est la quête aux valeurs morales, sociales, etc. que contient, mieux, que véhicule et que transmet donc ce teen movie aux jeunes téléspectateurs… aux teenagers, et plus de ten si affinités J. Dans presque tous les cas (et finalement, y a-t-il des exceptions ?), ces valeurs ne sont que la relecture d’un mythe, assez souvent illustrées par des légendes séculaires ou, à défaut, des idées qui sont des lieux communs tant elles sont enracinées dans les esprits.

 

Question évidente : comment définir un mythe ?

Réponse = thème d’un TD de l’ordre de 2h

 

En attendant, cf. pp. 4 et suivantes sur

http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB

 

Acceptons ici cette définition approximative et provisoire : le mythe est une croyance, très souvent illustrée par des légendes, qui véhiculent des valeurs qui sont tellement ancrées dans la culture (et le patrimoine génétique ?) de l’homme qu’elle en est intemporelle et universelle… avec certaines réserves malgré tout, car les cultures évoluant il peut en être de même des valeurs et donc des mythes. L’historien latin Salluste (Ier s. av. n.è.) écrivait déjà que le mythe est « la relation d’un événement qui n’a jamais eu lieu à propos d’une chose

qui existe depuis toujours », préfigurant dans une certaine mesure l’observation de J.P. Vernant, helléniste contemporain, selon laquelle « le mythe se présente sous la figure d’un récit venu du fond des âges

et qui serait déjà là avant qu’un quelconque conteur en entame la narration ».

Roland Barthes prendra une autre piste de réflexion en constatant « notre vie quotidienne se nourrit de mythes »  

 

 

Votre travail consiste à reconnaître dans une série télévisée du XXIe s. les valeurs véhiculées, d’y identifier les mythes et de chercher à les rapprocher de légendes.

 

Exemples : le thème d’ouverture de la série (il évolue ensuite très rapidement) repose sur l’opposition entre les deux frères Scott ; en réalité, deux demi-frères consanguins, puisqu’ils n’ont pas la même mère, mais uniquement le même père, l’insupportable Dan, le Méchant de l’histoire. Lucas, l’aîné de 3 mois, a été apparemment ignoré par Dan et vit seul avec sa mère, souffrant d’un traumatisme affectif évident. Nathan, le cadet, vit avec leur père et sa mère Deborah, Dan et Déborah s’étant mariés. Sur couvé par sa mère, sur dirigé par son père, il se croit le plus beau, le plus fort… Complexe de supériorité manifeste et ego dégoulinant sur les voisins. Les deux frères se connaissent mais s’ignorent ou se méprisent cordialement jusqu’au jour où Lucas va être repéré par l’entraîneur de l’équipe de basket du lycée de Tree Hill, équipe dans laquelle Nathan est la Vedette. Lucas entre dans l’équipe et, comme il est doué, qu’il risque de porter ombrage à Lucas, c’est l’affrontement : Nathan veut détruire son frère.

 

-          Un frère qui veut en détruire un autre => valeur / mythe de jalousie, rivalité entre frères illustrés par le mythe de ???  (faites un tour dans l’Ancien Testament…) 
Ajout du 22 septembre : je suis bon ; j'ai fini par traiter cette question. Voir http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-23006236.html

-          Dan, le méchant de l’histoire, n’est pas que l’Horrible du feuilleton. Il a parfois (rarement dans les premières saisons !...) des côtés sympathiques. C’est comme la force : elle a un côté obscur J. => thème de la dualité de personnalité bonne / méchante et c’est le mythe de ???? (nom d’un roman publié par ouvrage publié par R.LS. en 1886 et plusieurs fois porté –ou relu- à l’écran).

-          Et comme Dan est particulièrement astucieux, rusé (valeur), il rappelle le mythe de ???

 

Bien sûr, teen movie oblige, il y a dans One Tree Hill, des histoires d’amour en tout genre (notamment des amours contrariées… larmes assurées si c’est bien fait J => thème de l’amour contrarié, voire impossible) dans lesquelles chacun, comme il se doit, promet à l’autre un amour éternel… le temps de changer de partenaire.

La valeur amour éternel est au centre de la série et, plus encore, des saisons 5 et probablement 6. La saison 5 est centrée sur la douleur de la blonde Peyton trahie par Lucas (… peut-être l’avait-elle bien cherché L) et, selon toute probabilité, la saison 6 (le début en tout cas) sera-t-elle orientée sur l’accomplissement de l’éternité de cet amour => la valeur, le mythe de l’éternité… la quête à l’éternité de la vie, de l’amour, etc. Il n’y a pas particulièrement de nom à cette quête, à ce mythe, mais sachez que les hommes aspirent à l’immortalité depuis des millénaires et à l’immortalité de l’amour au moins depuis l’Antiquité (avec un « A » = monde gréco-romain) tardive.

On en a une illustration par exemple par l’intermédiaire d’une chanson (et oui ; les Anciens chantaient !) en langue grec du IIème s. apr. J.C. connue sous le nom de Papyrus Michigan 2958. Beaucoup de lacunes dans le texte et la musique, mais il y en a suffisamment pour comprendre qu’une femme se lamente sur la mort de celui qui l'aimait et qu’elle aimait ; elle lui promet de ne pas l’oublier et de l’aimer… toujours, même au-delà de la mort.

A quoi correspond cette quête à l’éternité (ne pas hésiter à l’opposer à l’Impermanence des bouddhistes).

Histoire d'amour catastrophe dans la saison 5 : Lucas avait demandé à Peyton si elle voulait l'épouser. Elle a répondu "plus tard", ce que Lucas à traduit comme étant un refus. Il a tourné la page et est tombé amoureux d'une rédactrice de la maison d'édition qui publie son roman, An unkindness of ravens, Lindsey. Il la demande en mariage, elle accepte et, le jour de la cérémonie, voilà notre mariée qui quitte l'église en courant : pour elle (et pour tout le monde, sauf Lucas), il est devenu subitement évident que Lucas est toujours amoureux de Peyton. Regardez un peu plus dans les détails la trame de l'histoire, puis rendez-vous à l'épisode 513, 8.57. Andy demande à Lucas ce qu'il souhaite véritablement. Lucas fait cette réponse déterminée : « Je veux Lindsey […] Je veux qu’elle soit ma femme. Je veux juste revenir un mois en arrière, lorsque nous étions heureux et que la vie avait un sens, un but et une direction ».
Question : que représente Lindsey pour Lucas... et quel vieux mythe ancestral se cache-t-il là-dessous ? Il est tellement bateau qu'il traîne dans nombre de romans et de films. Ainsi, il est présent dans Girl of next door... Allez faire un tour dans la rubrique "taff" de ce blog où vous trouverez l'autopsie de ce film. Elle est proposée sur http://myfreefilehosting.com/f/6b5ba69a52_0.27MB

Sommes-nous d'accord  sur les objectifs ? 

Vous pouvez désormais prendre de l'avance dans votre travail, même s'il y a encore des vacances J...

Repost 0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 12:46

Bonjour à tous,

Mais que n’ai-je pas fait en entrant dans les élucubrations qui tentent de répondre à la « fameuse » question : à qui Lucas téléphone-t-il ? 

Je rentre chez moi  tout cooool, je récupère mes mèls : il y en a 26 sur la question !

Si je fais la synthèse de vos questions j’obtiens : pourquoi suis-je si certain qu’il téléphone à Peyton ?

1.   D’abord, je ne suis sûr de rien du tout ! Je vous rappelle qu’il y a un point commun entre un auteur (et donc des scénaristes) et les dieux de l’Antiquité c’est qu’eux seuls sont maîtres du destin des hommes qu’ils ont créés. N’étant pas au nombre des scénaristes, je ne suis pas dans le secret des dieux créateurs, des démiurges… Alors je suppute, mais n’affirme rien…

2.   Les règles les plus élémentaires du récit (écrit ou filmé) font que lorsque, dans les premières images, une jolie blondinette (Peyton) manque d’écraser un bellâtre inconnu (Lucas), il est évident qu’il va se passer quelque chose entre eux. Si c’est un drame, ils vont peut-être s’aimer, mais à coup encore plus sûr, se déchirer éventuellement jusqu’à la mort dans les souffrances laissées à l’appréciation de l’imaginaire sadique L de l’auteur. Si c’est une comédie, ils se marieront à la fin et auront beaucoup d’enfants au Royaume de Blanche-Neige et de Cendrillon. Si , enfin, c’est une tragicomédie, et le plus souvent un teen movie entre dans cette catégorie, ils se marieront à la fin après s’être déchirés. La saison 5 ayant été caractérisée par la douleur de notre blondinette (un peu moins celle de notre bellâtre puisqu’il s’est consolé du pseudo refus de Peyton dans les bras de Lindsey), il semblerait logique que la saison 6, au moins au début, lui permette de connaître un peu de répit pour reprendre son souffle, ne serait-ce que le temps de cet appel téléphonique.

3.   De toute manière, il y a 3 réponses possibles.

a.  Lindsey : l’actrice qui l’incarne ne figure pas au générique de la saison 6…

b.  Brooke : nous restons sur la volonté de l’actrice qui l’incarne de refuser le tournage de scènes d’amour avec Lucas…

c.  Qui reste-t-il ?... Devinez !

Il reste celle à qui, dans l'épisode 516, Lindsey remet le manuscrit du second roman de Lucas en l'engageant à le lire. Alors, elle comprendra que c'est à elle, Peyton, de prendre une décision vis à vis de Lucas.

4.   Les scénaristes étant assez orientés du côté du paranormal et de quête à l’amour absolu, n’ont pas été tournées sans buts les 2 scènes suivantes :

a.  Celle montrant comment la défunte mère de Peyton se manifeste par l’intermédiaire d’une feuille tombant d’un arbre pour engager sa fille à attendre que Lucas réalise que c’est elle qu’il aime (même s’il a plein d’excuses, il est quand même un peu lent à la détente ce garçon ; non ?). La scène de la feuille se trouve dans l’épisode 508 (mn. 28 sauf erreur).

b.  Celle qui voit Peyton déclarer au bellâtre : « l’acte d’amour le plus parfait est le sacrifice […] Je t’aime, Luke, et je crois que je t’aime depuis que nos regards se sont croisés (allusion au fameux jour où elle a failli l’écraser ; les scénaristes semblent logiques). Ce sera nul... Mais si ce que tu veux est que je laisse tomber, alors je vais le faire. […] Sois heureux, Luke. Je te le souhaite de tout mon cœur » (508, en principe mn. 35.00).

Bref : entre l’avis des fantômes et le sacrifice de Peyton, la réponse semble tracée.

5.  Et puis la barbe ! Ceux qui ne les ont pas n’ont qu’à demander à ceux qui les ont… les lignes et les lignes que j’ai grattées sur la question à la suite d’un pari stupide, ma Webmiss étant manifestement en grève puisqu’elle ne les a pas mises en ligne.

 

ET PUIS SURTOUT : cessez de vous creuser la tête et de me prendre la mienne J !

La réponse sera donnée avec la diffusion de l’épisode 1 de la Saison 6, le lundi 1er septembre sur CW T.V. … Après-demain… !!!

Je ne sais pas comment recevoir CW, mais dans les minutes qui suivront, il y aura probablement des infos plein le web

 

Le premier qui me donne la réponse gagne 1 café

(j’en ai tout plein de gratuit en stock J !)

 

 

Repost 0
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 06:19

Mais c’est une rage de me joindre directement par courriels persos et non sur le blog… Je vais le fermer J ! Plaisanterie mise à part, vous avez raison d’agir ainsi, car je ne viens ici que pour y poser une info et j’oublie d’aller voir s’il y a des commentaires. Logique qu'il n’y ait en pas ou peu et, dans les rares qui ont été écrits, il n’y en a pas un extérieur à mes élèves et connaissances.  Bref, nous sommes entre nous, et c’est finalement bien pratique pour laisser à votre disposition une info collective.

 

Réponses :

Oui
 : je me suis fait intoxiquer lamentablement par un spoiler dans mon post du 3 juillet J… En le constatant sous le flot de vos protestations, j’ai failli le supprimer. Puis je me suis dit qu’un Canard pris en « flag » de s’être fait avoir vous donnerait l’occasion de vous venger de quelques-unes de mes plaisanteries L ; mesquins que vous êtes  J !

 

Non : je ne suis pas encore parti à la plage (j'ai horreur de la plage !) et je peux relayer l’information de Sophie. Voici ce qu’elle m’écrit dans son mèl.

 

Sur http://leyton-love.skyrock.com/ se trouvent 3 infos ; 2 dans les spoilers du 27 juin, 1 dans ceux du 4 juillet

  ·        Photo de Peyton en robe blanche qui, cette fois-ci, pourrait être celle qu’elle porte pour un mariage rapide (il y aura probablement une suite comme cela s’est fait pour Nathan et Haley)… Plus de commentaires de ma part sur les supposées robes de mariée de Peyton ; j’ai cotisé, c’est bon L

 ·        Il y a 2 photos de bizouxs (il faut marquer le pluriel de manière non équivoque ; il y en a bien parmi vous qui notent celui des verbes par « ents », alors laissez moi mes « bizouxs » !) Lucas / Peyton qui pourraient peut-être correspondre à leurs retrouvailles à l’aéroport. Lucas semble bien porter les mêmes vêtements que dans l'épisode 518.
·        Se trouve enfin un début de script sur la suite de la scène à l'aéroport... avec dialogue (gaffe au spoiler bidon !) entre Peyton et Lucas, car c'est à "boucles d'or" qu'il a téléphoné (et ouais ; le triomphe des blondes !  J J )

 

Ce serait donc la victoire des Leytoniens... Ce qui est logique si l'on considère l'ensemble de l'histoire ; on avait compris dès l'épisode 101 que, dans l'esprit des scénaristes, LucasYPeyton, et PeytonYLucas, mais qu'ils vont devoir en baver sur moult épisodes pour que cet Y devienne un Y4ever (si vous en doutez voir mon "doc" sous Word lorsque que ma Webmiss sera revenue de vacances ! Oh ! Vous savez quoi ?! Je crois bien qu'elle n'a pas le texte  J !...  En attendant, je le passe à Sophie ; si vous le voulez adresser vous donc à elle ; je pars lundi ou mardi et je ne me connecterai pas à l'Internet d'ici... "???" et plus encore !)

 

Cela dit, je vous rappelle quand même que One Tree Hill ne nous intéresse que pour les valeurs (sans doute / certainement supportées par des mytheset non des « mites », merci !! La bulle n'est pas de moi... mais provient de VOS copies !) qui y sont véhiculées ;  à vous de les identifier.

 

Tiens ! Interrogez-vous donc sur le point de savoir pourquoi vous êtes accrocs d’apprendre laquelle des trois de ses (ex)copines rejoint Lucas ?... Le fun ? Certes, mais encore ?...

 

Bonnes vacances (bis)

Repost 0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 10:08

                                               _                                                                                                Attention intoxe ! (voir bas de page)

Pendant que la démocratie prend des claques, que le monde s'enflamme devant la montée des prix des carburants et de l'alimentaire…  et que (enfin une bonne nouvelle !)  Ingrid Bétancourt a été libérée hier, plusieurs d'entre vous se remontent le moral en persistant à me canarder de mèls personnels pour évoquer ce problème qui empêche la terre de tourner 
J : à qui Lucas téléphone-t-il pour lui proposer de l'épouser à la fin de la Saison 5 de One Tree Hill  (Les frères Scott) ?

Comme ma Webmiss est en vacances et que j'ai traîné pour lui passer le texte (oui ! j'avoue avoir quand même plus important à faire !!), elle n'a pas pu mettre en ligne un document sous Word rédigé rapidement milieu juin qui traite de cette angoissante question ; long texte qui fixe le programme de la rentrée, en tout cas avec la promo concernée, et répond à un défi lancé par quelques-uns d'entre vous J
. Lorsqu'elle l'aura fait (merci Miss Web !), j'engage les accrocs à commencer par lire ce "doc" puis à revenir sur cette page.

Si l'on en croit la rumeur, l'épisode 601 donnera la réponse. Il s’agirait de Peyton, l'une des preuves proposées étant des photographies que l’on trouve par exemple sur
http://galerie.freres-scott.fr/photo-98-25.html

On y voit Peyton dans une robe blanche laquelle, bien franchement, peut être ou non une robe de mariée (côté vestimentaire, ne pas manquer la même Peyton avec un super chapeau ! Waouh ! Il faut assumer !).
L’image n° 11 est peut-être plus éloquente, puisque l’actrice a un bouquet de fleurs blanches et roses posé sur ses jambes… Bouquet de mariage ? Possible, probable même d'autant que la photo 24 fait quand même très "ambiance cérémonie de mariage". Mais on ne peut définitivement écarter l’hypothèse qu'il y a erreur sur l'ambiance et que ce bouquet aurait pu lui être remis en guise de bienvenue sur les lieux où elle a été photographiée (Los Angeles ?). Les premières photos de la série ne la montrent-elle pas en train de défiler dans les rues, assise à l’extérieur d’un véhicule sur les portières duquel s’affiche son nom d’actrice (photos 7 & 8 notamment). Se rendait-elle sur le lieu de tournage ? Peut-être...

Enfin, on peut prêter attention aux photographies N° 13, 17 & 18 (liste non limitative).
Sur la 13, Peyton semble toucher de sa main droite une bague enfilée à l’annulaire de sa main gauche, comme si cette bague la gênait du fait de sa nouveauté… ou qu’elle soit tellement ravie de « la » porter qu’elle la serre pour vérifier que "it's MY dream" (épisode 518) est enfin devenu réalité.
Sur les deux autres photos, se voit clairement une bague (… voire 2 !!!! + ???)
Ces images, qui présentent toutes la paume de la main, trouvent un complément d'information sur les photos 5, 9, 16, 17 & 20. Il semble bien s'agir d'anneaux, d'alliances peut-être... et je l'écris au pluriel car, si sur l'image 16 il paraît s'agir d'une large bague, sur les photos 5 et 20 je crois en distinguer 2 (et re !!!! + ???)

Est-ce que je rêve ? Y a-t-il un pro de la culture US capable de trouver une explication rationnelle à cet(ces) étrange(s) bijou(x) dans le contexte d'un mariage ?
Dans cette attente, j'en ai une à formuler. Sauf erreur, l’actrice est mariée. Et si cette (ces) bague(s) concernai(en)t Hilarie Burton et non Peyton Sawyer ?... Et puis, que ce soit l'une ou l'autre, on a bien le droit de porter à l'annulaire de la main gauche une bague (et même plusieurs !) type alliance sans être marié(e) ; non ?

Alors ? Ben… J’n'en sais rien (et, pour être franc, la question nuit gravement à mon sommeil ! J)

Allez ! Tant pis pour les Brucasiens et disons que les Leytonniens 
J semblent marquer un point. Mais attendons la suite ; il paraît que les 2 premiers épisodes sont pleins de flashes racontant les rêves des uns et des autres. Alors les paparazzis peuvent bien photographier tout ce qu’ils veulent ; tant que le script ne sera pas disponible, il restera impossible de faire le lien entre leurs images et le scénario.

Bonnes vacances à tous !


Ajout du 5 juillet
: Ah oui...!!! Z'êtes certains que les images évoquées ci dessus ont un quelconque rapport avec le tournage de la Saison 6 !? Il vient de m'être signalé que http://www.hilarie-album.new.fr/ (dans la rubrique 2008) publie les mêmes photos comme ayant été faites lors d'un festival les 11 et 12 avril (le tournage avait-il commencé ? Je croyais qu'il n'avait débuté milieu juin...) Et, en y regardant de plus près, http://galerie.freres-scott.fr/photo-98-25.html dit très exactement la même chose ! Je me suis fait intoxiquer par un spoiler trouvé je ne sais plus où. Il y était dit qu'il s'agissait de photos faites sur le lieu du tournage.
Oooooh ! J'ai besoin de vacances moi ! J go illico ! Et au lieu de perdre du temps à me creuser les méninges pour pas grand chose, je vais buller ! De toute manière, les scénaristes feront ce qu'ils veulent donc j'attends le 1er septembre, date prévue de la diffusion de la saison 6. Je me range définitivement à cette sage décision ; jouez si le coeur vous en dit à Brucas / Leyton, mais sans moi ; Stop ! Suffit !J

Repost 0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 09:40

undefinedOyez braves travailleurs !

J'avais un peu de temps.
J'ai mis le nez dans
Autopsie d'un film, Girl next door.
Je n'ai pas totalement achevé mes délires, mais plusieurs points ont été revus. Cette version a été mise en ligne hier, 9 / 02 / 08, par la WebMiss de ce blog. Merci à elle, et si vous étiez en train d'éplucher la version précédente, il ne vous reste plus qu'à mettre à jour votre lecture... :-)

N.B. Je viens de donner un coup d'oeil rapide au texte fraichement mis en ligne. Il me semble que certains renvois de note ne correspondent pas aux numéros indiqués ; le cas échéant, cherchez un peu en attendant que j'aille vérifier tout cela... Désolé et Merci !




Repost 0