Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 12:10

   undefined

http://gigistudio.over-blog.com:80/article-7282462.html 


bravo.gif 


A noter que : 

1) je n'ai pas fait observer que l'héroïne de ce clip était une blonde, car je connais des brunes, 
des rousses, des de toutes les couleurs qui pourraient faire pire ; si ! si ! C'est possible...
 

2 : j'ai jugé opportun de ne pas épiloguer sur les propos... "féministes" du présentateur undefined


3. c'est une ex-fumiste (= une ancienne élève pas très-très brillante mais rigolote et sympa) qui m'a passé ce lien en commentant qu'elle venait de comprendre pourquoi il y a tant de dépressions dans le corps enseignant  
(... qui a dit  que l'on va lister la "pénibilité" du travail ?). Vient-elle de recevoir la grâce ?  undefined
N.B. La peu brillante ex-élève concernée fréquente ce blog... Je n'ai pas pour habitude de lancer des vannes dans le dos de ceux qui sont concernés ; c'est tellement plus marrant de les dire en face !! Salut Céline ; bonne année !




Repost 0
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 05:20

Hier, vendredi 21 décembre, fin de semestre annonçant les fêtes de fin d'année. "Délégation" d'une dizaine d'élèves venant me souhaiter de joyeuses fêtes et m'offrir des papillotes avec ce commentaire :


Finalement, vos bulles, y compris les plus machistes, sont moins pires que les blagues de papillotes... 
                                                                                                                            (éclats de rire)

A votre avis, comment dois-je le prendre ?  


                                             perplexe.gif                      larme.gif                           Rire7.gif

                                                 Promis ! Je ferai pire (si ! si ! C possible !) en 2008 !!!

                                   undefined

Repost 0
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 15:29

Les plus sympas, j'entends ceux qui ont compris depuis longtemps, le prendront avec le sourire. Les autres réaliseront peut-être enfin le réel traumatisme que nous pouvons provoquer tant chez les tout-petits que les plus grands
 
Dédicace personnelle -> aux andouilles qui ont perturbé ma fille.
1. à celle qui, en Moyenne Section, lui a projeté un film de fantômes, moyennant quoi il lui a fallu plus de 10 ans pour pouvoir de nouveau dormir dans le noir : bonjour cauchemars, stress, angoisses, peurs, etc. 
 2. à celle qui, au Lycée, en 2de, a entrepris de vouloir la dresser avec des coups aussi tordus que foireux et des menaces d'un autre âge. C'est bien connu, les coups de matraques sont la seule aide que les adultes peuvent proposer à un "ado" en crise  :-)  ! Elle n'a rien d'ailleurs rien "dressé" du tout, et j'en suis fort aise !!! Tête de pioche... comme pôôpâââ ! Merci également de lui avoir fait redoubler sa 2de et de lui avoir appris ainsi à ne RIEN faire (elle qui déjà... enfin bref :-). Moins de 2 semaines après la rentrée en 2de-bis, les collègues lui demandaient pourquoi elle redoublait ; j'aurais également aimé comprendre par une argumentation autre que "votre fille n'a pas 10 de moyenne". Hé oui ! C'est cela le "système" !
 


undefined


http://fr.youtube.com/watch?v=M_bvT-DGcWw

 (Un peu vieux ? Mouais... mais toujours d'actualité, malheureusement)
    

kdo1.gif  undefined  undefined

Si besoin était voir http://membres.lycos.fr/pfthewall/ pour traduction... 
Mais la caricature des profs dans le clip ne suffit-elle pas?
(4* au Guide du Canard pour la salle des profs)

De plus, concenant la traduction, j'en appelle à la communauté de mes élèves qui font des études de langues. Ne conviendrait-il pas de traduire "Teachers, leave the kids alone ! " par quelque chose de plus fort, du style :

"Profs, cessez d'emmerder le pov'monde ! "

Joyeuses fêtes à tous...

Repost 0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 12:23

Échange "mèleux" (je n'ose écrire mielleux, je vais encore être accusé de faire des blagues à 2 balles... Au fait, 2 balles en €, cela fait quoi ??) avec une collègue
 
(Elle, après un passage sur ce Blog) Faudrait peut-être commencer à être sérieux MOSSIEUR CANARD et arrêter de faire joujou avec votre blog ....
 
(le Canard) Sérieux ? Moi... jamais... ! Et je ne fais pas joujou, je lance ce qui est, à mon sens, quelques vérités élémentaires ; juste histoire de rigoler
Dis, à l'occasion, je peux mettre des noms lorsque je fais des bulles sur le blog en question ?? Dis ; j'peux ? Dis ? Hein ? Oh ! Hein ? J'peux ?  ;-)


(Elle) Les vérités "essentielles" à la Canard : une bonne dose d'humour, un zeste d'humeur et une petite dose de mauvaise foi.

(Le Canard)
1. Je n'ai jamais réussi à prendre la vie au sérieux ; elle est trop triste
2. Ce n'est pas à une vénérable collègue qui enseigne la littérature que je vais faire découvrir que l'humour nécessite une caricature + une dose d' "enjolivitude"... si tu me permets de parler le Ségolénien. 
Si c'est cela que tu nommes mauvaise foi, alors allons-y pour mauvaise foi.
Pfffffft ! J'ai toujours dit que j'étais incompris de mes collègues. Ils sont trop adultes pour moi. Puis-je écrire qu'ils sont trop chiantus ? Je vais même m'offrir l'accord du nominatif masculin pluriel, chianti...  Cela fait songer au Chianti, c'est plus supportable ; à la vôtre ! Heureusement que (certains / plusieurs / beaucoup de) mes élèves me suivent dans mes délires, je me sens moins seul ; et les autres ? Ils me haïssent... parfois mais, à la longue, pas mal s'y font ; voir mes anciens qui viennent me dire qu'au début, ils ne pouvaient pas me voir, ce qui me fait prodigieusement rigoler ! Pas grave, j'ai Sa Blondeur (= ma fille) qui non pas me suit, mais me précède dans mes âneries :-))


(Elle) Je suis en train de travailler sur le Misanthrope : personnage des plus sympathiques des comédies de Molière et qu'il voulait appeler l'atrabilaire... Ya comme une ressemblance !
 
(Le Canard) Ah ! Tu vois ; Molière lui-même use également de ce que tu nommes "mauvaise foi"... Je fais une montée de bile ? Tant mieux ! Mon foie de Canard sera à l'image de ma foi mauvaise et ne pourra servir aux goinfres qui se gavent de foie gras pendant les fêtes ! Pouah ! Pas bon le Canard ! Préférez l'oie au canard... Bande de canardicites canardophages !
Au fait, j'ajoute à ma liste ci-dessus la malice et l'ironie avec, ici ou là, une pointe de cynisme qui, il faut bien le reconnaître, peuvent friser les moustaches de la méchanceté ; je songe notamment aux blondes et aux Belges... Il y a quelques années, c'était les Suisses avec le célèbre Ouin-ouin. Demain, ce seront les brunes et ???... Et le Canard ? Oh, si vous voulez... il y a longtemps que j'en connais qui ne se gênent pas pour en dire du mal en douce dans leurs commérages incessants sur tout et n'importe quoi. Alors s'ils le faisaient avec une pointe d'humour, ce serait finalement plus sympa et plus dynamique côté cérébral ; l'humour nécessite répartie et donc vivacité d'esprit. Cela nous changerait de leur cerf-volant    :-))
 
Repost 0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 10:32

Voici le mèl (oh ! "courriel" si vous préférez ; tatillon que vous êtes !) que j'avais adressé à une promotion d'étudiants de 4ème année à la suite de leurs évaluations en histoire / histoire de l'art.

Bonjour à tous,

[...] J'ai pu terminer la correction / évaluation de vos brillantissimes copies dont j'ignore, bien franchement, s'il faut rire ou pleurer.

Globalement, les résultats ne sont pas catastrophiques car le laxisme de l’enseignement fait que, depuis plusieurs années à présent, face à une
Monstruosité il est convenu de ne mettre « 0 » qu’à la question (… et encore !) et non à la copie. Réalisez toutefois que certaines « bourdes » commises face à un employeur ou un client feront bel et bien « 0 » à l’ensemble de votre prestation dans la mesure où le célèbre « laissez vos coordonnées nous vous contacterons » ne sera suivi d’aucun effet ou que le client ne donnera pas suite.

 

Objectivement, plus de la moitié de la promotion n'a pas un niveau d'expression / réflexion d'un étudiant bac + 4 et, de surcroît, comme je le laissais entendre, certains font des réponses si absurdes (ou s’expriment si maladroitement !) que l'on est légitimement en droit de se demander si vous vous moquez de moi, de vos études... ou, plus grave encore, de vous.

 

Vos enseignants vous ont sans doute répété depuis la 6è que, lorsqu’un sujet n’inspire pas, il convient malgré tout de tenter une réponse. Certes, mais à la condition sine qua non d‘avoir un minimum de connaissances générales pour improviser afin ne pas écrire n’importe quoi ; il y a des limites à tout.

 

 En faisant la synthèse de quelques copies j'ai ainsi appris...

... Que la bataille maritime* de Lépante** dont une "mozaïque" (sic) l'illustrant se trouve dans une église de la région (il s'agit de La Basilique de Fourvière, à Lyon), pas très loin d'une scène représentant le "Conclave d'Ephèze" (re-sic), avait pour but la maîtrise de la "Méditterrannée" (toujours et encore sic)***. Elle eut lieu au Vè s. av. J.C., devant Vienne, en Autriche****...

* Je souligne le mot maritime ; c'est important pour la suite.
** Parfois écrit "létantes" – no comment !- ; "Létanque" –non ! Trop tôt ; plus tard les chars d’assaut !- ; "Lespentes" –petite envie de ski ?- ; « lérentes » -rentier ? Un bon « métier » !- …

*** Dans le doute, ne pas hésiter à doubler toutes les lettres !... Mais en 4è année, ne pas savoir écrire Méditerranée me dérange tout de même un peu ; pas vous ?
**** Avez-vous compris mon insistance pour le « maritime » évoqué ci-dessus ?!... Vienne-sur-mer !!! Dernière trouvaille de l’activité du secteur tertiaire autrichien ! Vienne, ses parasols, ses plages à marée basse !!!... Le tout au Vè s. av. JC., sans doute lors de la phase de grandeur de l’Empire Austro-hongrois, alors que Périclès et Phidias venaient passer leurs congés-non-payés pour jouer à la pétanque sur la place de la "
Boulé" et animaient les folles nuits people de la ville !

L'issue en fut (je cite, c'est trop "beau" !) « la victoire des Chrétiens contre Charles Quint et la flotte d'Espagne ». Or, comme la même copie précise que cette bataille opposa les chrétiens aux musulmans, chacun pourra conclure par ce scoop : Charles Quint fut sultan de la Sublime Porte… (N.B. bref rappel chronologique pour ceux qui seraient intéressés : lors de la bataille de Lépante -7 oct. 1571-, Charles Quint était mort –abdication 1556 ; † 1558- ; c’est son fils, Philippe II - † 1598- qui était sur le trône d’Espagne. Côté turc, était au pouvoir Sélim Ier, fils de Soliman le Magnifique).

Morceau de roi : « cette bataille pris fin le 8 décembre. Alors toute la ville de Lyon, en remerciement à la Vierge sa protectrice, mis aux fenêtres des lumignons. Cette tradition est devenue la célèbre  fête des lumières" (Si ! si ! je n'invente rien ! Et la même bouffonnerie se trouve dans plusieurs copies ; étrange non cette transmission de pensée du n’importe-quoi ; phénomène de télépathie ?).

A noter que, dans les fluctuations de dates, se trouve cette remarquable observation : « la bataille eut lieu au XVIIIè s., et le personnage qui y perdit la main fut Cervantès ». Bien vouloir rectifier vos ouvrages de littérature espagnole en conséquence : Cervantès est un auteur du XVIIIè s. Penser de faire suivre cette modification à mes collègues de littérature espagnole.

Oh ! Pendant que nous y sommes, veuillez également noter que puisque la bataille de Lépante opposa Arabes et Français (Si ! Si ! Je vous jure, c’est écrit là ; j’ai l’ « info » sous les yeux !), et que Cervantès était présent (le même auteur le précise clairement), c’est que ledit Cervantès était ou bien arabe, ou bien français.... ou alors qu'il était un mercenaire espagnol venu se perdre dans une affaire que le dépassait ; pas étonnant qu'il y perdit une main... elle n'avait qu'à pas dépasser là où il ne le fallait pas :-(

 

J'ai encore appris que "Lugdunum fut fondée pendant l'empire romain par Jules César".; César, empereur des Romains, comme chacun le sait (César ne fut JAMAIS empereur… il aurait toutefois pu / dû le devenir ! Par contre le nom de César –d’où l’erreur, répandue, certes, mais pas auprès de Bac+4 !- devint synonyme d’empereur, cf. par ex. Suétone auteur de ce que l’on nomme La vie des 12 Césars c.à.d. des 12 premiers empereurs romains).

 

Malgré tout, je préfère cette version plus « élaborée » : "la fondation de Lugdunum s'est faite en 2500 - 3000 av. J.C. par Jules César ". Outre le fait que la ville « s’est faite »… (??), chacun appréciera la date indiquée avec l’usage de « en », ce qui, grammaticalement, chez les gens normaux, laisse entendre la mention d’une date bien précise. Ici, notre auteur de référence, plein d’un belle fraîcheur poétique, propose une fourchette de 5 siècles ce qui, cerise sur le gâteau, laisse entendre que César aurait vécu 500 ans ; serait-ce un effet de l'apothéose ?! Quant au fondateur de la ville, il faudra un jour faire nettement la distinction entre un général qui passa probablement sur le futur « forum vetus » avec ses légions, César, et Lucius Munacius Plancus que tout Lyonnais d’un niveau d’instruction standard connaît… ce qui explique, sans doute (quelle autre raison invoquer ; en voyez-vous une ?) la familiarité dont certains font preuve dans leur copie en le nommant simplement Lucius ou Munacius… « Salut mon copain Lucius ! Quoi de neuf au Forum vetus ? J»

 

Un peu plus sérieusement (!!) j'ai appris que ledit Lucius Munacius Plancus avait sacrifié aux usages romains de la fondation d'une ville et que, en conséquence, les situations du decumanus et du "crado" permettaient de penser que la cérémonie de fondation de Lugdunum s’était déroulée le 10 oct. 43 ap. JC ; c’est vrai que la rue Cléberg (qui devrait correspondre au fameux cARdo ou kARdo ; pas « cRAdo » !) n’est pas toujours très propre et nous avons ici un indice tendant à montrer qu’il en était peut-être de même à l’époque romaine…

 

Quoi qu’il en soit, la romaine Lugdunum connut richesse et notoriété. Cela explique que « les populations romaines avaient emmigré vers la France à l’époque » (ici comme ailleurs, orthographe d’époque, pardonnons donc ces fautes qui procèdent probablement d’archaïsmes –cela dit, « joli » la France à l’époque romaine ; non ?). Ces populations mirent en place la détermination du cours de l'or… (Quelques étudiants semblent ne pas avoir très bien réalisé que la Loge du Change, dans l’actuel Vieux Lyon, n’est pas vraiment de style typiquement romain début d’empire. Ceci explique probablement cela pour une petite confusion pas bien grave… Au stade où nous en sommes, au diable l’avarice dans le monde de la réécriture historique et du ridicule) !

Pour le reste ? Moins d’horreurs, mais des phrases creuses qui, peut-être, en disent long sur la participation effective de certains à la journée de balade dans Lyon. 

 

« Les caractéristiques du style haussmannien sont les grandes avenues haussmanniennes »… Quelle réflexion profonde ! Le Baron Haussmann aurait « fait » de l’haussmannien ; qui l’eut cru ?

Dans le genre, il y a « l’art gothique est très différent du roman et le roman ne ressemble pas au gothique »… incroyable ; non ?

Que dire encore sur la clef de voûte d’origine mésopotamienne si ce n’est qu’elle a permis a plusieurs de remplir quelques lignes en pensant probablement que j’allais être si content que je mettrai au moins 18 à leur copie ; nous sommes à la maternelle ou en 4è année d'études supérieures !?

 

Face à autant de surréalisme historique, je n’ose même pas me mettre en colère vis-à-vis de ceux qui persistent à considérer Saint-Martin d’Ainay comme gothique et Saint-Jean comme de style roman. Ne nous fâchons pas ; je suis certain qu’ils feront mieux la prochaine fois ; avec les exemples que je viens de leur donner, ils ne redouteront plus de s’aventurer dans le dadaïsme historique ! 

D’autres erreurs sont révélatrices d’une grande innocence en matière architecturale. Ainsi ai-je été ravi d’apprendre qu’il existait des « voûtes d’Eugide » ou « voûtes croisées », précision qui permet de rétablir ce que l’on pensait deviner : il s’agit de voûtes en croisée d’ogives.

 

Si vous doutez que les horreurs dont je viens de faire état procèdent réellement d’étudiants qui sont bientôt des bac + 4, faites donc, si vous l’osez, circuler les copies entre vous. Vous constaterez que les « P.J. » qui circulent sur l'Internet pour sourire (ou pleurer !) de certaines réponses d’élèves sont loin d’être l’apanage de candidats… au Bac !

Merci à ceux (il y a quand même une moitié de « promo » en cause)  qui m’ont remis des copies dans lesquelles il y avait une pensée dynamique et une présentation française à hauteur de leurs diplômes. Il demeure que même dans la meilleure copie, se trouve une perle qui irradie Lyon le 8 décembre
(avez-vous suivi mon allusion perfide ? Le « coup » du 8 décembre à Lyon, souvenir de la bataille de Lépante, se trouve également dans une copie à laquelle, après de longues hésitations, j’ai fini par mettre 15/20. Cela montre, me semble-t-il, que contrairement à ce que ne manqueront pas de dire certains, je n’ai pas « saqué » et que j’ai même fait preuve de beaucoup d’humour et de largesses ! Chiche que les mécontents et autres « râleurs » demandent une double correction !?...)

 

Pour les autres, ceux qui font de l’histoire et de l’histoire de l’art grâce à de rares et vagues souvenirs de cours, puis qui comptent sur leur imagination pour combler les lacunes en forme de gouffre sans fond, ce n’est pas très sympathique de me faire perdre mon temps à lire de telles énormités ; c’est même assez incorrect car totalement irrespectueux.

 

L’histoire et les arts ne vous intéressent pas ? C’est votre droit le plus strict, mais en termes de culture générale, il y a tout de même certaines limites à respecter… et puis, pourquoi prendre ces options, ces crédits, si elles vous ennuient tant ?

 

J’espère que vous êtes plus vaillants dans les domaines qui sont plus spécifiquement conformes à vos orientations, mais lorsque je vois le niveau de français et d’orthographe de quelques-uns, j’ai beaucoup de mal à le croire .

 

A ce propos, il arrive à tout un chacun de faire quelques « perles » orthographiques, mais, ici comme ailleurs, il y a des limites entre distraction, erreur et Horreur.

Puis-je rappeler :
- que le pluriel des verbes ne se marque pas par un « s », mais par « ent » ;
- que le pluriel des noms et des adjectifs ne se marque pas par « ent », mais par « s » ;
- qu’un verbe à l’infinitif ne prend jamais une forme pluriel, même s’il est précédé par « les ».
      ex. : en parlant des murs d’une basilique… « pour les soutenir » et non « pour les soutenirs »
      Notez en passant qu’un mur (la construction) ne s’écrit pas « mûr » (… c’est le fruit qui est mûr)

Observation orthographique un peu plus « fine » (!!) et à laquelle je songe car j’ai rencontré l’erreur 2 fois : « a priori » étant une formule latine, il n’y a aucune raison pour écrire « à priori » (même raisonnement pour a posteriori, a fortiori, a contrario, etc.)

[...] Bonne année à chacun d'entre vous, si je puis malgré tout me permettre…
 
Repost 0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 10:07

Voici en exclu mondiale le bêtisier du Canard qui remonte à l'époque où moi, sa WB, j'avais cours avec lui - époque traumatisante s'il en est ! :-). Bref, je vous livre ici (avec son accord bien sûr), ses meilleurs propos lancés en cours - mais au compte-gouttes, hein, ça se savoure !
Bonne lecture !
[la WM, traumatisée à jamais par le Canard]


« Bien…. Jeunes gens, vous vivez des heures graves. L’enseignement supérieur est en pleine refonte. Et, ne me demandez pas comment ça marche, parce que j’en sais rien ! »
                                       (nous vivions alors le temps de l'européanisation des universités ; quel bazar fut-ce !)

« A l’époque, l’éléphant… c’est le char d’assaut ! »
 
                                                                                              (parlant des guerres puniques)

« Vous vous taisez ou faut-il que je m’excite ?! »

« Je vous rappelle que Grecs et Romains étaient bisexuels. Donc, un ou une esclave n’a pas son mot à dire si le maître veut…. Censuré ! »

« Et donc, Marathon, qui, au passage, veut dire champ de fenouil…. »

(A propos d’Athéna Niké)
« Les fameuses chaussures à la mode, les Nik
e, devraient en réalité s’appeler des Niké ; ce sont les chaussures de la Victoire; des Niké, quoi ! »

« On parle des 7 merveilles du monde. A la limite, tu peux en trouver une neuvième, sachant que la huitième, c’est moi ! »

« Programme : ce qui m’a été demandé par les instances qui nous dirigent c’est : 1) voir vos petits cerveaux qui fument, et 2) voir vos petits cerveaux fumer encore ! »

 


[Encore une victoire de Canard !]
Repost 0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 16:03

-        - « Chaprot*, tais-toi ! » (avec ou sans, selon l’humeur du moment, « s’il te plaît »)
-        - « Mais M’sieur, j’parle pas, j'lui réponds… » le tout avec, parfois / souvent, le regard lourd de reproches. De ces regards que l’on adresse au crétin de service 100% pur jus qui, décidément, ne comprend rien à rien.
 
Selon l’état nerveux :
 
Attitude 1 (en m’adressant à l’ensemble des élèves) je demande un instant de recueillement afin de prier Sainte Jean d’Arc version Canard ; c'est vrai, j’ai du mal à assumer ces visions et ces voix venant de l’au-delà qui m’assaillent de temps à autre :-)  !
 
Attitude 2 : je hurle et je vire ! La réponse est agaçante en soi, et le regard de certains tout à fait insupportable car déplacé. Que ces jeunes gens disent m…e avec les yeux à leurs parents si ceux-là l’acceptent, c'est leur problème. Mais je n'ai pas, moi, à le supporter.
 
Un jour, c’est certain, je craquerai et donnerai une disserte de 10 pages minimum sur la nuance entre parler et répondre pendant un cours.
 
Tout cela me rappelle un peu (en moins philosophique, dommage !!) une chanson de Renaud
 
Je m'suis chopé 500 lignes :
"Je n'dois pas parler en classe"
Ras l'bol de la discipline !
Y'en a marre c'est digoulasse !
C'est même pas moi qui parlais,
Moi j'répondais à Arthur
Qui m'demandait, en anglais,
Comment s'écrit No Future
 
(C’est quand qu’on va où ? 1994)
 
 
Il est pourtant si simple pour   
-         - ces demoiselles de faire un sourire et de dire « excusez-moi Monsieur », même si elles n’en pensent pas un mot ; vous pouvez virer une élève qui a l’air contrit et vous sourit, vous ? Moi pas… Et cela même si elle recommence ses papotages 20 minutes plus tard et que je le sais pertinemment (salut Claire ; ai-je bien présenté ta stratégie ?). 
-         - ces messieurs de me regarder droit dans les yeux et de me lâcher un « désolé Monsieur » franc… d’apparence en tout cas (hello ! Jean-Marc ! C’est bien ainsi que tu opères, n’est-ce pas ?)
 
Fort heuseusement, il y en a beaucoup qui ont compris la manoeuvre. 

Pour les autres, c'est agaçant, à la longue, ce sentiment désagréable d’être pris pour un crétin, même si la contestation systématique et cette attitude de mépris vis à vis de l'autre sont dans l'air du temps. "Crétiment parfaits" ainsi sont-ils et resteront-ils !
 
 
 
* Pourquoi choisir le nom de Chaprot pour désigner un élève anonyme alors que c'est le nom de « Lambda » qui devrait me venir à l'esprit puisque c'est la mode chez les intellos qui habillent leurs phrases au rayon confection des super-marchés  ? Parce que j’ai une haute culture gotlibienne. « Elèves Chaprot, zéro ; vous êtes capot ! »… Il fallait la trouver, cette bulle ! Pour les sous cultivés de la citrouille qui souhaitent se hisser jusqu’à moi, allez chercher dans les Dingodossiers et autres Rubrique-à-brac http://www.marcelgotlib.com/

Repost 0
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 14:13

Si un visiteur venait se balader sur ce vieux post, qu'il ne s'excite pas sur le lien donnant accès aux photographies : il est mort.

Mieux vaut se rendre sur http://le-bosse-fort.over-blog.com/preview/615532cd2f49d9de18de7c0f38d6d2cbd9d0121a

message du 20 mai 2014

 

... Et en prime, le lien ne fonctionne pas !

Il y a comme de petits 'blèmes depuis que Overblog a incité ses utilisateurs à migrer vers un nouveau système... Si vous souhaitez voir les images, le plus simple est probablement de saisir 'O.V.N.I.' dans l'encadré 'Recherche'. Il est situé dans la colonne de gauche de la page d'accueil (pour les miro : 3è encadré en comptant du haut... Il y a 'Présentation', puis 'Pensée' et enfin nous y voila : 'Recherche' ; ça y est, vous y êtes ? :). Différents billets s'afficheront. Celui que vous cherchez est daté du 20/05/2014 et s’intitule « Alerte ! Soucoupe volante à l’horizon 2, 'Le Retour'… ». Il vous suffit de cliquer dessus...

 

 


7 - 8 - 9 décembre 2007, Fête des Lumières à Lyon ;
un OVNI dans le ciel lyonnais le 7 décembre  !

Il y a montage photographique, mais il n'y a aucun trucage dans l'image "OVNIesque"

montage ".pps" -> http://www.zshare.net/download/5494210701b675/

ovni.gif

 

Salut les blondes ! Alors ; vous n'arrivez pas à lire ce PowerPoint ? Je récapitule :
Cliquer sur le lien ci-dessus > S'affiche la page Z-Share* ; en bas et à gauche de la page, flèche verte avec écrit Down load now : cliquer dessus > Nouvelle page Z-Share, à gauche repèrer : " if it doesn't, please click here to start it now " cliquer sur le "click here" > apparaît une boîte de dialogue avec 2 possibilités : ouvrir ou enregistrer ; là, c'est comme vous le sentez (enregistrer est mieux, dit-on, si l'on offre au fichier téléchargé un p'tit coup d'anti-virus avant ouverture, comme ça, au cas où...).
Si vous ne pouvez pas lire c'est que vous n'avez peut être pas de lecteur / visionneuse PowerPoint. En chercher sur le web (par ex. http://www.01net.com/windows/Bureautique/editeur_de_texte/fiches/3188.html )
C'était un message perso destiné à ma fille et à l'une de ses amies (salut Mimi !)... Oui ! Oui ! Elles sont blondes toutes les deux :-) 
Des gags de blondes ? J'en vis en live dès que ma fille rentre au bercail (... et je ne parle pas de ceux de mes blondes élèves, les plus véritablement cruches diraient encore que je fais des blagues à 2 balles ; et pourtant !). Un jour, je vous en livrerai quelques-uns. On ne s'ennuie pas ;-) à moins que ce ne soit ;-(

* Si s'affiche la page d'accueil du site hébergeur, cliquer une nouvelle fois sur le lien
 

Note pour les nuls.
Afin de ne pas surcharger le montage, je n'ai pas répété la photo N° 3.
Donc, si vous souhaitez l'image de l'OVNI :-) (??) brute de prise de vue après avoir vu son agrandissement (photo n°6), il convient de retourner à la photo n° 3.
Simple ; non ?
Etonnant que certain(es) -qui ne sont pas obligatoirement des blond(e)s- me reprochent de ne pas avoir mis l'image d'origine...  Et qu'est-ce ? Aucune idée ; je suppose que c'est un reflet dans mon objectif + le bouger provenant des conditions acrobatiques dans lesquelles cette photo a été prise. Si vous avez mieux à proposer, faites suivre.

 

 

 

 

 

Repost 0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 17:49
<< Vous êtes un gro en...lé (en 6 lettres) de me...de (en 5 lettres) ! 
Sa vous plait de metre les gens dans la me...de (toujours en 5 lettres) ? 
pauvre c... (en 3 lettres) >>  

Texte d'un SMS cité in extenso, avec respect scrupuleux de l'orthographe.
Expédié le 14 / 09 / 2004 à 9 h 59 (c'est beau la rigueur ; non ?) 
Le SMS était non signé, bien sûr, mais le téléphone utilisé pour l'expédition était le +33633730... 

Salut Domi... ; je sais que c'est toi... ou, à défaut, je sais que tu es dans le coup (probablement à l'aide du phone d'un copain, signe d'un grand courage).
Sympa de prendre la défense de l'une de tes camarades qui devait passer un examen de rattrapage et dont la qualité de la copie était à la hauteur de ton orthographe et de ta courtoisie ; c'est dire la note que j'ai pu mettre (j'avoue l'avoir oubliée...) !
Ton SMS, je l'ai gardé en mémoire sur ma carte SIM ; je viens d'en changer, mais j'ai tenu à le basculer sur la nouvelle. 
C'est la seule fois de ma vie où je me suis fait injurier par un(e) élève. Il est là pour me rappeler qu'au milieu d'une majorité de gens sympas et polis, il y a quelques gamin(e)s mal élevé(e)s et qu'il faut rester vigilant.
Habituellement, mes élèves me téléphonent / me passent un mèl ou un texto pour me faire un coucou (et m'inviter à manger un foie gras... de canard ; assassins :-)... salut  et merci Ludo et Clairouchette !), me faire part de leur réussite... ou de leur échec à telle ou telle épreuve et, assez souvent, lorsqu'ils réussissent, ils tiennent à m'inviter à boire un café ou à manger (cela peut aussi arriver lorsqu'ils se font étendre, histoire de se faire remonter le moral et, parfois également, les bretelles...!! Il y a des âneries impardonnables lorsque l'on entend passer certains examens ou concours)
Les 2 dernier(e)s, c'étaient pour fêter leur réussite à un CAPES  (salut Charlotte et Emma ! Bien les moules au Roquefort ; quand y retournons-nous ? A propos, l'Agrègue ; pour quand est-ce ?... Pourquoi suis-je en train de visualiser un jéroboam ?  :-( ).
Tu vois finalement, Domi..., je ne dois pas être si GC que cela. 
Qu'importe d'ailleurs.
Sans rancune


PS. Pourquoi n'ai-je pas porté l'affaire devant les "autorités hiérarchiques" ?
Très franchement ? 
Parce que j'ai dans la vie plus intéressant à faire... Je ne viens de repenser à cette histoire qu'en donnant un coup d'oeil au résultat du transfert de données d'une carte SIM à l'autre. De plus, signe du destin, j'ai croisé Domi... dans les couloirs. Elle m'a gratifié d'un sourire crispé  :-( , style "salut ! Hé ! Gros c... de peau de vache !". 
Je ne contais ici cette histoire que pour le "fun" et signaler que, compte tenu du fait que, de plus en plus, l'enseignant doit justifier en long, en large et en travers les notes inférieures à la moyenne, alors que la copie est nulle selon toute évidence, je prends le ferme engagement de mettre systématiquement 15/20 à toute copie. Je ne vais pas m'exposer à l'ire ridicule de jeunes crétins. 
Les élèves seront contents et, moi, je pourrais enfin profiter du week-end ainsi que de ces scandaleuses vacances des enseignants dont on parle tant... sans songer au gavage de copies qu'ils se ramassent :-( Pour moi, Noël, par exemple, c'est régulièrement entre 15 et 20 cm de copies sous le sapin !

Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 23:10

J'ai vu et entendu pas mal de can...arderies dans ma vie, mais celle-là me paraît faire partie des perles (j'en ai quelques autres en réserve, prêtes à être servies lorsque j'aurai le temps de les cuisiner) qui dépassent les bornes.

Voici que les politiques et pédagogues qui gèrent le monde de l'éducation s'interrogent sur la grave question de savoir si les profs doivent tutoyer ou vouvoyer leurs élèves.
Vous savez quoi ? Il y a vraiment des gens qui n'ont rien à f... aire pour tenter de justifier des émoluments ponctionnés sur les deniers de la collectivité !
A tout vouloir réglementer, diriger, institutionnaliser, nous créverons par désertification de l'imagination... Et si nous laissions la fantaisie, l'initiative personnelle s'exprimer, s'épanouir sans les mettre dans le carcan de réglements imbéciles ?!

La question du tutoiement / vouvoiement est un grand classique dans les salles de profs nouveaux venus dans le métier. 
Pas chez les "vieux" ? 
Non, car il y a longtemps qu'ils ont compris que chacun doit faire comme il l'entend, comme il le vit le mieux, comme il est le plus à l'aise, et c'est d'ailleurs bien ce que conseillent les anciens aux "petits jeunots" lorsqu'ils les entendent discutailler sans fin.  

Un prof a un côté "représentation publique", un côté acteur (et il y a des jours où nous sommes mauvais... très mauvais, enfin moi, le Canard ; je laisse mes collègues face à leur auto-critique! Il faut la pêche pour faire un cours !!) ; le principe est de ne jamais "livrer en spectacle" aux élèves ce qui n'est pas dans la nature profonde de l'enseignant. Les élèves sentent qu'il y a un élément qui sonne faux dans dans la personnalité du prof et s'installe un malaise.

Perso, qu'il ait 17 ou 25 ans (voire plus), de ma vie je n'ai vouvoyé un élève (une élève serait finalement plus juste puisque, au pifomètre, j'ai 99,999999% d'élèves du sexe parait-il faible ! Mais quel est l'âne qui a imaginé ce qualificatif que je lui passe un amphi pendant 1h ; rien que pour qu'il puisse juger  de son manque de discernement !  :-(
De ma vie je n'ai eu le moindre commentaire sur la question que ce soit directement par un élève ou, indirectement, par les délégués, les collègues, les parents... 
Et pourtant, s'il y avait un probleme, les représailles anonymes ou non ne seraient pas difficiles à exercer. Mon adresse électronique est largement connue et je me flatte d'être l'un des rares profs autour de moi à avoir toujours été dans l'annuaire du téléphone (oui, il m'est quand même bien arrivé un gag qui est conté ailleurs dans ce blog !...).

Comme le disait une gamine dans l'un de ces montages qui circulent en P.J. sur le web
 
"Quand quelqu'un nous aime, la manière de dire notre nom est différente.
On sait que notre nom est en sécurité dans sa bouche."
(attribué à une certaine Rebecca, 8 ans, selon la PJ en question)
 
... Lorsque l'on respecte un élève, le "tu" peut être, pour certains profs, une manière de lui faire entendre cette attitude de respect qu'il a pour lui, avec une pointe de complicité. 
Tout est une question d'intonation, de regard... La manière de dire "tu" peut être ressentie comme un élément d'identification, de sécurité, de considération envers l'autre dans la bouche de l'enseignant.

D'autres préfèrent-ils le "vous" ? Hé bien qu'ils l'utilisent ! Où est le problème ?

Que chacun fasse comme il l'entend, mieux : comme il le "sent" et que l'on cesse de nous K C les pieds avec de faux problèmes ! 

Merci.

NB. Je conçois que, dans "certains établissements" (suis-je ici politiquement correct ?), l'usage du "tu" puisse devenir un sujet de "tension" (même question au niveau du politiquement correct). 
Une note de service ne serait-elle pas suffisante ?... Nous n'allons pas éradiquer le "tu" de l'école comme on entend le faire pour ces pauvres Pit bull ; si ?
Repost 0