Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 07:08

 

Charles de Gaulle… c’était de Gaulle J : joker tant sur la plan de son ego que sur d’autres sujets…

Je ne me souviens pas de débordements déplacés du MOI de Georges Pompidou…

… Alain Poher, Président par intérim, ne m’a pas marqué non plus ; vrai qu’il n’a fait que passer très rapidement.

Valéry Giscard d’Estaing me semble également avoir eu un comportement conforme à la décence que l’on peut attendre de la fonction, même si ses claquements de langue pouvaient éventuellement dénoter une certaine prétention et, pour certains, être horripilants… mais également terriblement amusants, surtout lorsqu’ils étaient revus et corrigés par des sauces mitonnées par Thierry Le Luron J http://www.youtube.com/watch?v=NblNVQ3qKAc : on ne s’en lasse pas J !

Vrai néanmoins que la manière dont VGE quitta l’Elysée pour céder la place à François Mitterrand demeure un grand moment en laissant entendre un solide sens de la mise en scène et un ego blessé plus costaud encore (version courte http://www.youtube.com/watch?v=j0AjgQtPHfk ; discours http://www.youtube.com/watch?v=4BrRVaTa-BI ;). Mais je ne peux m’empêcher, toute opinion politique mise à part, de trouver que l’ensemble eut une certaine allure. Question : est-ce lui qui demanda que l’on jouât La Marseillaise sur un fauteuil présidentiel vide… comme à la dérive J ?

François Mitterrand… ce fut François Mitterrand J : joker de nouveau mais l’audio-visuel s’étant développé depuis l’utilisation de mon joker précédent, je peux, en guise de clin d’œil, en appeler une nouvelle fois à Thierry Le Luron http://www.youtube.com/watch?v=WB-cfUGoZwk.

Jacques Chirac était ce qu’il était mais il n’en demeure pas moins à mes yeux le dernier de nos Présidents à avoir su tenir sa place avec une modestie, peut-être feinte, je l’ignore, je ne le connais pas personnellement, mais paraissant sincère pour quelqu’un qui, comme moi, observait de l’extérieur, en brave pomme J de citoyen.

Puis nous avons eu Nicolas Sarkozy qui, à mes yeux toujours (mais je sais que sur ce coup là je ne serai pas seul J), a perdu les élections en vue d’un second mandat non pas tellement à cause de sa gouvernance, mais bien du fait d’attitudes exaspérantes. Son côté bling-bling-Rollex-Restaurants-de-luxe et yachts-des-copains-pleins-aux-as n’était politico-électoralement pas très futé, et étaient plus encore insupportables ces incessants ‘JE vais vous le dire’, accompagnés de pseudo-tocs déclinés sur le mode petits haussements d’épaules + légers coups de flipper avec la tête, signes du VRP / technico-commercial de base auto-satisfait de la ventes de ses salades… mais peut-être néanmoins un peu mal à l’aise et doutant de lui. J’ai toujours été sidéré qu’un maître de la rhétorique et de la communication n’ait pas tenté d’intervenir pour le lui dire afin qu’il se corrige. Peut-être que notre ex-Président ne voulut rien entendre… à moins que personne n’ait osé lui dire quoi que ce soit, l’ego du personnage dégoulinant de toute part pouvant peut-être se transformer en fureur… ??

A présent, nous avons François Hollande, le Président tellement Normal que ses costards, chemises et cravates semblent tout droit sortis des soldes de Tati et qu’à l’inverse du prétendu Parler Juste de son ex-épouse, il nous assène un  parler qui sonne faux à force d’une floutitude J masquant une incapacité à gérer les VRAIES difficultés du pays. J’avoue que je suis soulé de ‘son’ mariage pour tous et de cette position intolérable qu’il a contribué à répandre : si vous n’êtes pas d’accord avec les idées du PS, c’est que vous avez une mentalité de Cro-Magnon tendance fascisante, sorte de terrorisme intellectuel et politique. Si besoin, lire ou relire BHL lorsqu’il entreprit de définir l’intégrisme et vous obtiendrez un joli sujet d’étonnement. Finalement, sur un autre mode, il ergote tout autant que Nicolas Sarkozy et lui qui se veut à l’opposé de son (ex ?)-rival, il le rejoint bel et bien au royaume du dégoulinage de l’ego.

Je songe à tout cela car, dans le genre j’éclabousse le pauvre monde avec mon MOI, je viens de lire la rubrique Le parti pris de Hervé Gattegno http://www.lepoint.fr/politique/parti-pris/segolene-royal-se-prend-pour-la-premiere-dame-de-la-majorite-14-05-2013-1666278_222.php qui taille un complet veston trois pièces avec, en prime, un splendide ‘nœud pape’ (tiens, elle serait mignonne ainsi vêtue J… pour une photographie qui pourrait permettre un montage par PhotoShopisation, voir la couverture de son œuvre la plus récente, par ex. p. http://actualite.portail.free.fr/france/15-05-2013/cette-belle-idee-du-courage-comment-segolene-royal-prepare-son-retour-aupres-des-francais-et-de-ses-adversaires/ ) à ma pom-pom girl préférée du PS. Si ce qu’il dit est vrai, que Dieu (quel que soit son nom), la Providence ou je ne sais qui ou quoi, nous préserve de la voir un jour en Présidente(1) de notre pays, car j’en suis à me demander si elle ne battrait pas les records de dégoulinage d’ego de tous nos Président de l’exécutif réunis J !

Ah !... Les femmes !!! J

… Vrai, vous commencez à me manquer, les filles ; je ne sais plus à qui envoyer mes vannes reloudes 10 000 % plus macho-que-moi-tu-meurs. Mon épouse ? Ma fille ? Mes amies ? Depuis le temps qu’elles me connaissent, plus moyen de les faire réagir par ces protestations véhémentes qui m’amusent tant : elles savent très bien que je n’en pense pas un mot L, quoi que… J

Allez-y Mesdames (et Mesdemoiselles J), prenez les rênes de tous les pouvoirs mais, en vous affirmant, restez vous-mêmes(2) en vous gardant bien de prendre modèle sur les hommes car vous allez en épouser tous les travers, et certains sont insupportables ; lorsque l’on voit la situation globale de la planète, il n’y a pas toujours / souvent quoi pavaner. Des milliers d’années(3) qu’ils tiennent le pouvoir, ne noircissez pas la situation contemporaine à loisirs sous l’égide des journaleux, mais ouvrez simplement les yeux avec lucidité. Je vous l’ai dit maintes fois : allez sans complexe vers votre ascension intellectuelle, politique, économique, sociale… vous ne risquez pas de faire pire qu’eux.

 

(1) Un débat d’importance à la hauteur des brillantes capacités de notre actuel Gouvernement : conviendrait-il alors de dire Madame la Présidente… ou Madame le Président ? Ah ! Voilà un sujet digne d’occuper le brave peuple…

(2) Allez, je vais vous le confiez une nouvelle fois pour vous faire plaisir : après quelque 25 ans d’enseignement devant un public féminin à au moins 80%, j’affirme que vous êtes dans l’ensemble plus futées que ces gros balourds d’hommes… et j’ose croire que vos efforts pour qu’il en soit ainsi ne sont pas dus au fait qu’ayant été opprimées (n’en ajoutons pas trop quand même J) pendant des siècles vous entendez montrer que vous avez la capacité à être les égales de votre homologue du genre homo masculin. Une fois encore, vous n’avez rien à démontrer. Seuls les niais indécrottables pensent que vous pourriez leur être inférieures. Vivez les filles, prenez les pouvoirs et sortez nous de la *** !

(3) J’ai écrit des milliers d’années et non l’origine de l’humanité. J’affirme une nouvelle fois ici mon intime conviction : avant le néolithique, le statut des femmes ne devait pas conduire à les considérer comme des minus habens tout juste bonnes à donner du plaisir à l’homme, à procréer et s’occuper des enfants, à faire le ménage et la popote, à prier… Bref : les ‘3 K’ de la répartition sociale attribuée à Guillaume II et reprise par les nazis pour définir sans équivoque le rôle de la femme: Kinder, Küche und Kirche (enfants, cuisine et église). Avant le néolithique, les représentations masculines dans l’expression artistique sont exceptionnelles : le monde divin paraît orienté sur des déesses le plus souvent stéatopyges et/ou callipyges, et il paraît assez vraisemblable de penser que les structures sociales devaient en porter la trace. Avec le néolithique, l’Au-delà se masculinise et, probablement, les structures sociales aussi. Qu’a-t-il pu se passer ? Pfffffffft ! Il fallait venir à certains de mes cours… A présent, le guichet est fermé, papy profite d’un retraite qu’il estime bien méritée J.

Repost 0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 07:50

 

France désindustrialisée ?

Certes, mais il ne faut peut-être pas en ajouter et, plutôt que de se lamenter et geindre sur cette vaste fumisterie qu’est la néo-colonialiste DIT (Division Internationale du Travail), mieux vaut informer le consommateur : quelles sont les fabrications françaises qui peuvent l’intéresser ?

Hors de tout contexte publicitaire, il pourrait être utile que vous fassiez suivre à vos parents (vous n’êtes pas trop concernés, les modèles ne sont pas assez ‘djeunes’) qu’il existe au moins une entreprise française (s’il y en a d’autres, elles peuvent se faire connaître, je rectifierai… et pourrai éventuellement devenir client) qui, depuis 1872 -voir l’historique de l’entreprise sur son site-, persiste contre vents et marées à produire français et qui propose de la chaussure de très bonne qualité à des prix finalement raisonnables compte tenu des tarifs du marché. 

C’est ici : http://www.arcus.fr/

Mes ‘chaussures de bateau’ étaient mortes et il me fallait les remplacer pour que je puisse continuer à naviguer sur mon 50 mètres sans abimer le pont J (bateau de 50m ? JC’est la distance qu’il y a entre mon lieu de villégiature du moment et l’ostréiculteur le plus proche J, bref mon chemin quotidien).

Fatigué de voir des modèles qui venaient d’Extrême-Orient, je me suis souvenu que j’avais eu des Arcus qui s’étaient avérées hyper confortables et hyper résistantes.  En quelques clics sur la Toile, j’ai trouvé la e-boutique, ai choisi un modèle et passé ma commande. J’ai été livré en une semaine.

La qualité et le confort sont toujours au rendez-vous ; pour la fiabilité, attendons la suite avec confiance compte-tenu de mon expérience précédente.

Avis aux amateurs et bonnes vacances à chacun de vous.  

 

P.S. 1 Méphisto et Charles Jourdan sont-elles toujours des entreprises 100% françaises quant à la fabrication ?... Arcus semble l’être (sauf au niveau des peaux, mondialisation impose L).

 

P.S.2  La bulle concernant ces chaussures françaises importées de France n’est pas de moi. Je viens d’en taxer l’idée à une publicité de Chrysler http://www.youtube.com/watch?v=SKL254Y_jtc&feature=youtu.be...  Et pourquoi étais-je plongé dans une publicité automobile ? Je prenais connaissance d’un article sur Les 20 publicités les plus vues sur YouTube -> http://www.ozap.com/actu/les-publicites-les-plus-vues-de-tous-les-temps-sur-youtube/442257

 

Repost 0
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 18:33

Ce texte fait suite à :

chttp://le-bosse-fort.over-blog.com/article-genocide-armenien-genocides-connus-et-me-in-connus-94168425.html

http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-legislation-et-genocide-armenien---ii-94509883.html

 

Bien que ma conviction intime me conduise  à considérer que les massacres arméniens de 1915 furent bien un  génocide, je suis personnellement satisfait de la décision du Conseil Constitutionnel  qui a mis en avant l'article XI de la DDHC au terme duquel  "la liberté de communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme"  pour déclarer qu’était inconstitutionnelle la pénalisation de la contestation du génocide arménien.

http://www.lepoint.fr/societe/le-conseil-constitutionnel-francais-censure-la-loi-sur-le-genocide-armenien-28-02-2012-1436096_23.php

 

Que le législateur mette une barrière autour de son domaine, de sa doctrine...

 

Que l'historien en fasse de même autour de la sienne...

 

... et cela empêchera les cochons d'y entrer (1)

 

(1) Vous observerez comment, avec adresse -merci - je retombe sur mes pattes. L'autre jour, j'évoquais la recommandation de Nietzche au terme de laquelle il engage à dresser ''une barrière autour de sa doctrine pour empècher les cochons d'y entrer '', et j'avais ajouté qu'au début des années de 1970, cette remarque avait donné lieu à des digressions touchant l'archéologie... et plus encore l'archéomanie. Je faisais allusion à L'Homme éternel, de Louis Pauwels et Jacques Bergier (Gallimard, 1970), ouvrage qui faisait suite à une publication qui avait déchaîné la chronique, Le matin des magiciens, des mêmes auteurs (Gallimard, 1960).

 

 

Repost 0
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 09:15

Reprise d’une conversation  de bistro…

Que penser de la maquette de la Licorne proposée pas les Editions Moulinsart - Hachette ?

L’objet semble sympathique pour les amateurs et collectionneurs un peu bricoleurs, voire les véritables passionnés de maquettes  http://www.hachette-collections.com/objets-de-collection/tintin-haddock-la-licorne/votre-numero-1-sa/decouvrir-la-collection.htm

Ce qui me gêne est que, en minuscule caractères, p. http://www.hachette-collections.com/objets-de-collection/tintin-haddock-la-licorne/votre-numero-1-sa/decouvrir-la-collection.htm?trackid=NewsLIGE0811&a=6097004&e=422&utm_source=NewsLIGE1108&utm_medium=Maquette&utm_campaign=NewsLIGE1108#videolive vous apprendrez qu’il y a 125 numéros prévus…

125 numéros à € 7.99 (‘’seulement’’ !... le descriptif dixit…) cela fait chez moi –et plus encore sur ma calculatrice, et au niveau maths, c’est à elle, non à moi, qu’il faut faire confiance J - : € 998.75.

Oh !  Certes, il vous est promis des ‘’cadeaux’’ du genre pour le prix du N°3 vous recevrez 5 numéros. Il est également promis une mallette et-que-sais-je-encore ; je ne vais pas faire un inventaire complet, je ne suis pas Prévert J. Mais vous êtes également informés dans le contrat d’abonnement  qu’à périodes régulières  vous devez payer 6.99 pour disposer de classeurs.

Allons y donc ‘’à la louche’’, cadeaux ou pas cadeaux, cette maquette vous coûtera quelque € 1000

Sur la même page vous apprendrez que les matériaux sont de qualité et, en bas de la même page, qu’il s’agit de PVC (… Ah ! Pas terrible !!!), les décorations et les détails étant des photos prédécoupées en laiton et des pièces en résine (pas folichon et peu motivant !).

 

Un descriptif annonçant des matériaux de qualité avait traîné ici et la sur les pages web concernant les véhicules de Blake et Mortimer http://www.hachette-collections.com/objets-de-collection/collection-blakeetmortimer-be/votre-numero-1-be/index.htm .

Très décevant, et ici je parle en connaissance de cause ; j’ai acheté quelques exemplaires de cette collection (matières : métal et plastique), je me demande si c’est vendable sur eBay ; c’est dire !

 Bref, pour  € 1000, vous n’aurez pas une maquette en bois comme il est possible d’en voir dans les musées et chez les antiquaires, mais un objet que j’imagine (à tort, peut-être) clinquant, sentant à 100m le ''truc'' bidon* et d’un goût dont je ne me permettrai pas de donner ici le qualificatif qui me vient à l’esprit évoquant les modèles réduits de bateaux en tout genre vus récemment en Bretagne dans des boutiques de souvenirs entre des jeux d’échec comportant des pièces inspirées de l’Occident médiévale ou de l’Egypte pharaonique d’une qualité qui me rappelle http://www.hachette-collections.com/objets-de-collection/collection-dieux-egyptiens/votre-numero-1/ 

… Mais à chacun ses goûts, et libres à vous d’apprécier ce style d’objets supposés décoratifs…

Pour ma part, je préfère sans hésiter –sous réserve, bien sûr, que l’image soit conforme à ce que l’on est en droit d’imaginer- ce qui est proposé par ex. sur

http://www.quirao.com/fr/p/maquette/modele_reduit_bateau1.htm

Prenez par exemple Batavia ou Soleil Royal ; pour € 395, il semble que vous avez une maquette qui, au final, aura une toute autre allure

http://www.quirao.com/fr/p/maquette/modele_reduit_bateau/24395/batavia-omh-t125.htm#

http://www.quirao.com/fr/p/maquette/modele_reduit_bateau/17607/soleil-royal-coque-80-cm-ts0011w.htm

 

Dans le genre vous pouvez visiter (et regarder les prix) de http://www.castaldi-decoration-marine.com/maquettes-bateaux/maquette-soleil-royal-c-4-pp-509.html

Côté antiquaires, les maquettes sont rares et recherchées et parfois… souvent (!!!) , les prix ne sont même pas communiqués sur les sites web. A raison, on imaginera le pire.

 Il reste le plaisir des yeux…

Quelques exemples au hasard des pages du Web

http://www.artsetmarine.com/index.php

http://www.antiquites-delalande.fr/maquettes-de-bateau/maquette-bateau-chebec.html

 

 

Mais c’est vrai, tous ces modèles ne sont en aucun cas la légendaire Licorne d'Hergé !

Mais vrai également que pour un prix tournant autour de  € 1000, il me paraît évident qu’il est possible de trouver une maquette qui –du moins en jugeant sur photographie, j’insiste- semble avoir une tout autre ‘’gueule’’ que La Licorne en PVC.

Ex. : http://aulnaysousbois.olx.fr/le-soleil-royal-iid-187954060

A noter : je ne connais pas cet annonceur ; ce sont les hasards du surf qui m'ont conduit à cette annonce.

 

Bon WE, il faut que je me plonge dans 2 ou 3 ‘’bricoles’’ pour les tortures qui vous attendent lundi J

 

*Si vous souhaitez savoir à quoi je pense très exactement, allez écouter Tonton Georges sur http://www.youtube.com/watch?v=9pSSIip5SoU ; pour les paroles http://www.musikiwi.com/paroles/georges-brassens-histoire,faussaires,31534.html . Vous ajouter quelque part ‘’ Licorne-toc en plastoque’’, et vous serez dans le ton de mon état d’esprit J

Repost 0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 16:17

OUI ! Je sais, mon texte est mal aligné ; pire, il part en tout sens. Les polices de caratère et les corps ne sont pas uniformes. Au moins 10 minutes que je galère pour tenter de trouver des solutions ... C'est sans (guère) de résultats. J'abandonne .

Ajout du 3 juin 2012 : un rapide passage à la page http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-les-rumeurs-sont-parfois-mais-tres-rarement-amusantes-106294002.html pourra éviter de propager n'importe quoi... Quelle que soit le réponse à la question posée, il est clair je suis au courant du plagiat et m'en amuse ; c'est donc MON problème ; non ?

_________

Ajout du 3 février 2013. Je ne reprends pas le texte ci-dessous et me contente d'indiquer que la Judenrampe est illustrée page   http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-la-judenrampe-lieu-d-arrivee-des-deportes-a-birkenau-2-114993059.html : La Judenrampe : lieu d'arrivée des déportés à Birkenau.

___________ 

Vrai : j’ai dit l’autre jour en cours quelque chose du genre dans les films, les trains de déportés qui arrivent à Auschwitz font très régulièrement des entorses à la réalité historique, mais ce n’est à mon sens pas très grave dans la mesure où les films entendent reconstituer l’histoire de la déportation ou s’en servir de cadre afin d’y situer une aventure et non reconstituer l’histoire des lieux eux-mêmes ; ce ne sont pas des documentaires topographiques.

Vous m’avez demandé des explications, je les ai rapidement données et vous êtes à présent quelques-unes à me demander des précisions.

Il fait un temps pourri, je n’ai ni copies, ni dossiers à corriger… et comme la retraite arrive (chut !) je ne pense pas que je vais me défoncer à re-re-re-re-re-faire des cours ; bref, phénomène rare : j’ai du temps !

Avant toute chose, je tiens à rappeler que je ne suis spécialiste ni de la Seconde guerre mondiale, ni de la Shoah, et que je me donne le droit à une certaine imprécision dans mes propos.

1.      Lorsque les films montrent l’arrivée de déportés à Auschwitz, il est à observer que la plupart du temps le spectateur ignore s’ils sont supposés arriver à Auschwitz I, Auschwitz-II (Birkenau)… voire Auschwitz III (Monowitz).

Si vous êtes perdu par ces précisions, voir par ex. http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/3_auschwitz.htm

Le scénario reste presque toujours dans le flou et, le plus souvent, les images qui sont sur l’écran montrent un, cadrage de ce type :

   Interieur-reduit.jpg

Il est alors à observer :

·        Que cette vue correspond à Auschwitz-Birkenau, que les lieux représentés ne sont pas un passage obligé sur la route de la déportation dans ce secteur et que bien des victimes des nazis n’y sont jamais passés.

·         De plus, cette vue correspond non pas à l’arrivée, c'est-à-dire à l’entrée côté extérieurde Birkenau, mais côté intérieur du camp : pour voir cette construction, il faut entrer dans Birkenau, puis se retourner*.

Ce qu’auraient pu voir les déportés s’ils avaient été assis face à la route (… à la voie ferrée) et non entassés dans des wagons à bestiaux est ceci, qui correspond l’entrée de Birkenau vue de l’extérieur.

Extérieur réduit  

Bref, le cinéma joue avec les lieux, les adapte à ses besoins… N’est-ce pas Pierre Palmade qui lance avec humour, mais véracité, dans l’un de ses sketchs que le cinéma est du 24 mensonges / seconde ? (19 mai 2015. Un 'visiteur' me signale que l'idée initiale serait du réalisateur, producteur et scénariste Brian De Palma qui entendait contredire une affirmation lancée par  Godard, voir les premières lignes de http://lartdaimer.free.fr/num/4/palma.htm. Merci pour cette précison).

2. Les lieux sur lesquels débarquent les déportés sont presque toujours la Rampe de Birkenau (Bahnrampe), laquelle se trouve à l’intérieur du camp, à quelques mètres à l’Est de la photographie n°1 ci-dessus.

 

Je n’ai pas d’image personnelle de cette rampe… Il pleuvait à verses lors de mon passage, et perturbé par les lieux, j’avais l’esprit et les yeux ailleurs que derrière la visée de mon appareil photographique (http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-auschwitz-et-birkenau-impressions-d-un-pelerin-1-73491567.html).

 

Je vous engage à aller voir 2 photographies : l’une montrant l’arrivée de déportés sur laquelle on identifie parfaitement les lieux http://www.ushmm.org/wlc/fr/media_ph.php?ModuleId=46&MediaId=2029 ;

 ou encore http://isurvived.org/Pictures_Isurvived/2Lustig-PICT/2MEGA_pict-album/15-mega.GIF 

 

l’autre montrant une vue générale faite de la tour de garde qui surplombe la porte d’entrée sous laquelle devait passer le train

http://en.auschwitz.org.pl/m/index.php?option=com_ponygallery&Itemid=3&func=detail&id=956#ponyimg http://en.auschwitz.org.pl/m/index.php?option=com_ponygallery&Itemid=3&func=detail&id=845#ponyimg 

 

 … Et puis zut au copyright !

 

Je m’autorise à scanner une photographie dans un ouvrage grand public que j’ai acheté au Musée d’Auschwitz I (et que je trouve assez bien fait) : Auschwitz, Résidence de la mort, Krakow, Oswiecim 2010, texte de Theresa et Henrik Swiebocki, photographies d’Adam Bujak, p. 47 (références complètes avec possibilité d’acheter l’ouvrage –il existe une version en Français- ici -> http://en.auschwitz.org.pl/m/index.php?page=shop.product_details&flypage=shop.flypage&product_id=43&category_id=4&manufacturer_id=0&option=com_virtuemart&Itemid=101).

 

L’image montre parfaitement les lieux et je ne trouve pas son équivalent sur le Web. Si Adam Bujak devait apprendre que je lui ai emprunté cette photographie et qu’il juge cet emprunt inadmissible, je la retirerai… à regret, car je la trouve fort descriptive, mais je la retirerai immédiatement.

 

Et puisque je suis en rupture de ban avec les ©, je mets les 2 photographies en cause, c'est légalement discutable, mais nous y gagnerons tellement en clarté. J'ose croire que les détenteurs de leurs droits le comprendront et ne me tiendront pas rigeur de mes emprunts... Merci par avance. 

 

montage-copie-1.JPG

 

Tel est donc le cadre qui est très généralement celui présenté par le cinéma lorsqu’il s’agit de montrer l’arrivée de déportés à Auschwitz, ledit cinéma ayant largement contribué à rendre ces lieux connus de tous (ou presque)** au point qu’ils font partie de la mythologie de la Shoah… et, me semble-t-il, c’est très bien ainsi. Il me paraît bon que l’horreur de l’Holocauste puisse être reconnue par quelques images simples, voire simplistes. Les clichés sont parfois bien utiles, étant entendu que rien n'interdit de les discuter.

Il demeure que, historiquement, il est faux de faire débarquer quasi systématiquement les déportés à Auschwitz en général, voire à Birkenau même en particulier, sur cette Rampe ; la Bahnrampe . 

C’est à cela que je faisais allusion l’autre jour en cours, et j’ai sous les yeux le texte que je tentais de vous citer de mémoire ; le voici dans sa teneur exact :

 

«  80% des Juifs exterminés n’entraient pas dans le camp[de Birkenau]. Ils étaient sélectionnés sur la Judenrampe qui se trouve complètement à l’extérieur du camp, entre Auschwitz et Birkenau, dans le prolongement de la gare d’Oswiecim. Aujourd’hui, terrain vague abandonné, elle est souvent confondue avec la rampe de Birkenau construite en 1944 pour l’arrivée des Juifs hongrois.

Les Juifs étaient sélectionnés à leur arrivée, sur laJudenrampe et ce jusqu’en mai 1944 »

 

Katy Hazan, Topographie-Toponymie (II) ; Les lieux d’oubli. Sur les traces de l’extermination, in Des voix sous la cendre – Manuscrits des Sonderkommandos d’Auschwitz-Birkenau, Le livre de poche n° 30657, p. 360, photographie de la Judenrampe en juillet 2000, p. 364

 

Combien de films sont-ils donc dans la plus totale des erreurs topographiques ou chronologiques... et même les deux à la fois ? ***

 

Mais, une fois encore, qu’importe… (enfin, c’est là mon opinion) ; il m’a simplement paru intéressant de rectifier la réalité puisque l’occasion se présentait l’autre jour, et rien ne vous interdit, bien au contraire, de faire suivre l’information.

 

La Judenrampe a été, depuis 2000, date des propos de Katy Hazan citée ci-dessus, incluse dans l’espace mémoriel du Musée d’Auschwitz, cela en 2005, comme l’indiquent J.F. Forges et P.J. Biscarat, dans leur bien utile Guide historique d’Auschwitz(Autrement 2011, pp. 92 sq.).

 

Cinématographiquement, les lieux n’offrent aucun intérêt ; j’entends que tout metteur en scène préférera la rampe de Birkenau qui, avec sa sinistre entrée coiffée d’une tour de garde tout aussi sinistre, autorise à créer facilement une l’atmosphère dramatique collant avec le thème du film.

 

A quoi cette Judenrampe (‘’Rampe des Juifs’’) ressemble-t-elle ?

Pour différentes raisons, je n’ai pu m’y rendre et n’en ai donc pas de photographie.

Pour illustration, voir par ex. :

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t8501-le-musee-d-etat-d-auschwitz-birkenau-a-oswiecim-pologne ;

ou http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Birkenau_railway02.jpg

ou encore http://www.panoramio.com/photo/38687629qui offre l’intérêt de situer les lieux grâce à Google Earth.

 

Voyez que les lieux sont ‘’anodins’’ (dans leur apparence contemporaine, bien sûr !) et n’offrent aucune trace visible de l’usage de sélection et d’horreur qui fut fait d’eux du printemps 1942 à la mi-mai 1944 ; 500 000 Juifs y débarquèrent (j’emprunte ces précisions à J.F. Forges et P.J. Biscarat –ibidem-), dont les enfants d’Izieu (http://www.memorializieu.eu/spip.php) ainsi que, notamment, ‘’notre’’ Simone Veil, alors âgée de 16 ans.

 

A propos de Simone Veil, vous vous souviendrez peut-être qu’elle fut incarcérée à Birkenau en même temps qu’Anne-Lise Stern (http://www.psychanalyse-in-situ.fr/livres/ALStern.html) ; c’est cette dernière qui fut le témoin impuissant d’une scène horrible lors du débarquement de déportés sur la Rampe de Birkenau, celle illustrée ci-dessus.

Un enfant de 3 ou 4 ans qui venait de sortir du train avait soif. Gobelet en main, il s'approcha de ce qui était peut-être un robinet (A.-L. Stern ne voyait pas ce détail d'où elle était). Un SS genre père de famille à moustache, précise la narratrice, lui indiqua que le point d'eau n'était pas là, mais un peu plus loin devant, vers le bois visible en arrière-plan sur la photo ci-dessus empruntée à Adam Bujak. Avec un mouvement gentil, le père de famille, du moins en apparence, joignit le geste à la parole pour désigner du bras un bâtiment... Ce bâtiment n'était autre que l'un des deux crématoires installés de part et d'autre de l'extrémité de la voie ferrée,  devant le bois (voir J.F. Forges et P.J. Biscarat, op.cit., p. 133 ou, directement, A.-L. Stern, Essaim, Revue de psychanalyse, 4, pp. 49 - 50).

 

Face à de semblables situations, on conçoit que ‘’dire que tout le monde est coupable revient à dire que personne ne l’est’’ (Simone Veil, Une vie, éd. Stock, 2007)... et que ce n'est sans doute pas là une réponse suffisante. 

 

 

* ajout du 27/11/11 : la photographie vue ce jour sur Wikipedia comme montrant l'entrée de Birkenau (http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Nazisme) a été prise sous le même angle que l'image ci-dessus ; il s'agit bien du porche d'entrée de Birkenau, mais vue de l'intérieur du camp.

 

* ajout du 9/12/11 : c'est par hasard que je passe sur http://jacobhistgeo.over-blog.com/article-expo-photo-panneau-6-sur-auschwitz-et-le-cinema-76875194.html ; faut-il en conclure qu'à l'instar de ce qui s'est produit pour La Liste de Schindler, la sinistre entrée de Birkenau a été plusieurs fois reconstituée puisque les Conservateurs semblent s'opposer à ce que des équipes de tournage travaillent dans le camp lui-même ?...

(voir encore http://jacotte26.forumactif.com/t22156-la-liste-de-schindler : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-9393/secrets-tournage/ , § ''tournage en Pologne'')

On peut comprendre ce refus au nom du respect du site ; une équipe de tournage met très généralement un ''bazar'' peu compatible avec le silence qu'exigent l'endroit mais, d'un autre côté, l'argent dépensé pour ces reconstitutions ne serait-il pas mieux dans les caisses du musée qui doit faire face à des problèmes permanents de trésorerie pour la conservation des lieux ?... Je me sens incapable de me prononcer ; et vous ?

 

*** En ''zonant'' (surfant si vous préférez) sur l'Internet, je ''tombe'' sur un article assez intéressant qui fait la même constatation http://lesarchivesdeladouleur.wordpress.com/2011/02/20/oswiecim-auschwitz/http://lesarchivesdeladouleur.wordpress.com/2011/02/20/oswiecim-auschwitz/

Comme je vous sais très paresseux, je le cite '' Pendant la plus grande partie du fonctionnement du camp, les déportés arrivaient au niveau de l’ancienne gare de marchandise d’Auschwitz (la Judenrampe) et marchaient environ un kilomètre jusqu’à Birkenau. La voie a été prolongée au printemps 1944 pour terminer son trajet à l’intérieur de Birkenau, au plus près des dispositifs de gazage juste avant l’arrivée des Hongrois. La traditionnelle photographie où l’on voit des rails qui aboutissent à l’entrée du camp de Birkenau tel qu’il se présente aujourd’hui correspond donc à la configuration ultime du camp. Elle laisse croire qu’il s’agit de la voie de chemin de fer qui rentre dans le camp mais en fait elle est prise depuis l’intérieur du camp.''

 

(ajout du 27/11/11). La Judenrampe, c'est là que débarqua la jeune (14 ans) Ida Fensterzab le 13 février 1944 :

''Première sensation : un vacarme d’enfer, où se mêlaient le déverrouillage des portes, les ordres hurlés – Schnell ! Raus ! -, les aboiements de chiens, les cris des familles séparées. Quand l’arrivée se produisait de nuit, les projecteurs complétaient l’ambiance de cauchemar. Je crois que cela était voulu, cela faisait partie de la mise en scène. Plus tard, le train ira jusqu’à l’entrée de Birkenau, mais là il s’arrête en pleine campagne, environ 2.5 km avant le portail du camp. Le reste du chemin est fait à pied. Il y a beaucoup de neige par terre […] ''.

Plus loin, dans son témoignage, elle livre quelques indications sur la construction de la liaison Judenrampe (dans l'ancienne gare de triage) /  Birkenau :

’Liliane sera embarquée dans le pire des kommandos. Durant plusieurs mois du rude hiver, elle travaillera à la pose des rails qui doivent permettre aux convois d’entrer dans Birkenau jusqu’aux crématoires. Faute de gants de protection, l’acier glacé des rails colle aux mains des travailleuses et cause des plaies qui ne cicatrisent pas''

 

   Ida Grinspan (née  Fensterzab) & Bertrand Poirot-Delpech, J'ai pas pleuré, Poket Jeunesse n° J1123, Robert Laffont, 2003 rééd. 2010, pages 52, 52 et 54 ; page 72.   

 

Repost 0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 13:45

 

Mon pronostic sur les suites de l’ ‘’affaire DSK’’ ?  

Je n’en ai aucun… mais j’aimerais répondre à ceux qui me demandent ce pronostic que le terme me paraît totalement inadapté. L’affaire qui les occupe (… nous occupe) est sérieuse, et la considérer comme une espèce de jeu consistant à parier sur DSK coupable ou non coupable (et sa supposée victime, Nafissatou Diallo, menteuse ou non menteuse)  me heurte dans sa démarche elle-même.

 

Depuis son arrestation, je crois que l’on a tout et, surtout, trop entendu…

 

Les médias n’ayant rien à rapporter d’autre que le fait même de son arrestation et sa cause, répétaient en boucle les mêmes informations. Pour meubler et alimenter l’étonnement général, pour faire de l’audimat, certains se sont livrés à des hypothèses toutes plus hasardeuses les unes que les autres puisque sans guère de fondements, préfigurant Luc Ferry qui lance sur C+ qu’il tient "des plus hautes autorités de l'Etat " que la France a eu un ministre pédophile, qui est auditionné par la police (s’il sait véritablement quelque chose, il est complice et peut être poursuivi à ce titre) et qui, finalement, reconnait ‘’n’avoir aucune preuve de ce qu’il avançait’’.   rien-a-dire.gif

 

Et le comble est qu’il semble tout content et même fier de lui puisqu’il aurait commenté qu’il était "ravi d'avoir jeté un pavé dans la mare"  http://actualite.portail.free.fr/france/a-la-une/03-06-2011/luc-ferry-entendu-par-la-police-sur-ses-allegations/ 

Quelle mare… puisqu’il semblerait qu’il n’y ait pas de cette fange dans laquelle certains de nos contemporains paraissent tant aimer se vautrer !?  

Au royaume du Grand N’Importe-Quoi, je suggère de nommer Luc Ier comme monarque absolu.

 

Concernant DSK, j’ai un peu le même sentiment.

 

Un gigantesque brassage de vent a suivi sa mise en accusation et son arrestation alors que l’on ne sait rien, ou si peu, qu’il est préférable de se taire ; tant du côté du Procureur et de la supposée victime que de la Défense bien peu d’éléments avérés ont filtré. Et je suppose que les avocats de DSK vont essayer de repousser et de repousser encore le procès dans l’espoir de voir se calmer la fièvre médiatique. Un procès dans le climat que nous avons connu, et qui ne va probablement pas tarder à reprendre à partir du 6 juin, peut conduire à l’iniquité. Cela me paraît personnellement une évidence.

 

Que fait au juste cette masse de journaleux en bas de l’appartement où il est en résidence surveillée ? Ce n’est pas à lui, DSK, que le maire de N.Y. devrait demander des indemnités mais à ces vautours à la petite semaine qui guettent un improbable scoop, semant désordre et détritus dans les rues d’alentour comme dans les esprits.

 

 

Le seul pronostic que j’accepte de faire est celui-ci.

 

Dominique Strauss-Kahn a un CV qui fait rêver tant au niveau de ses études, que de ses diplômes et de ses activités professionnelles. Si, par ailleurs, on considère son travail d’économiste, ses décisions, je pense que l’on pourra convenir que l’on peut critiquer tel ou tel point, mais qu’il a montré qu’il n’était pas un imbécile.

 

Question : comment un non imbécile de cet acabit, et disons-le franchement en retournant la formule, comment un homme brillant de cette envergure pourrait-il choisir de plaider non coupable, s’il l’est ? …Pour tenter de jouer sur la complexité de la procédure pénale américaine avec l’espoir d’y trouver une faille ? Ce serait là un choix particulièrement risqué, à moins que ses avocats n’ai déjà trouvé ladite faille, ce qu’ils n’auraient alors pas manqué de proclamer haut et fort ; non ?

 

 

Il me semble également que l’on peut porter à son crédit intellectuel la pleine capacité d’analyse de la situation : il sait ce qu’il a fait ou pas fait, il est apte à juger les indices et preuves et donc de la démarche à suivre devant la justice américaine.

 

En imaginant que, sous l’effet de la surprise de son arrestation, cet homme intelligent ait paniqué et ait crié à tort qu’il était innocent, ses avocats sont désormais là, avec leur lucidité, leur expérience, leur compétence pour l’inciter à plaider coupable ne serait-ce que pour négocier au mieux avec le Ministère Public et la victime. Une vingtaine d’années d'emprisonnement contre quelque soixante-quinze, cela mérite réflexion…

 

Conséquences : On a beau raconter que… (prennent place ici les commérages de tout poil des langues qui se délieraient)..., mon côté Bizounours très prononcé fait que tant que DSK n’aura pas dit qu’il est coupable, je persisterai quant à moi à le croire innocent… Et tant pis pour ceux qui brandissent la honte de douter des accusations de la supposée victime ; que cette honte soit sur moi, je l’assume en observant que je ne suis pas le seul (voir par ex. http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/l-affaire-dsk/20110603.OBS4444/affaire-dsk-la-mysterieuse-nafissatou-diallo.html)

Attendons donc le 6 juin pour savoir si, après réflexion avec des juristes de haut vol, Dominique Strauss-Kahn revient sur sa décision de plaider non coupable. En attendant il est pour moi non coupable d’avoir contraint la jeune femme à avoir fait ce qu’elle ne voulait pas... position qui ne me paraît pas incompatible avec le fait de lui envoyer une rose virtuelle www.une-rose-pour-ophelia.fr.   

 

 

Repost 0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 17:27


  


Ma dose du 11 novembre et de ce week-end, et je suis loin
d'avoir fini. Alors Dawson attendra...

'Fo ben qu'ils bossent un peu, ces enfoirés de profs !...






Repost 0
16 décembre 2007 7 16 /12 /décembre /2007 12:23

Échange "mèleux" (je n'ose écrire mielleux, je vais encore être accusé de faire des blagues à 2 balles... Au fait, 2 balles en €, cela fait quoi ??) avec une collègue
 
(Elle, après un passage sur ce Blog) Faudrait peut-être commencer à être sérieux MOSSIEUR CANARD et arrêter de faire joujou avec votre blog ....
 
(le Canard) Sérieux ? Moi... jamais... ! Et je ne fais pas joujou, je lance ce qui est, à mon sens, quelques vérités élémentaires ; juste histoire de rigoler
Dis, à l'occasion, je peux mettre des noms lorsque je fais des bulles sur le blog en question ?? Dis ; j'peux ? Dis ? Hein ? Oh ! Hein ? J'peux ?  ;-)


(Elle) Les vérités "essentielles" à la Canard : une bonne dose d'humour, un zeste d'humeur et une petite dose de mauvaise foi.

(Le Canard)
1. Je n'ai jamais réussi à prendre la vie au sérieux ; elle est trop triste
2. Ce n'est pas à une vénérable collègue qui enseigne la littérature que je vais faire découvrir que l'humour nécessite une caricature + une dose d' "enjolivitude"... si tu me permets de parler le Ségolénien. 
Si c'est cela que tu nommes mauvaise foi, alors allons-y pour mauvaise foi.
Pfffffft ! J'ai toujours dit que j'étais incompris de mes collègues. Ils sont trop adultes pour moi. Puis-je écrire qu'ils sont trop chiantus ? Je vais même m'offrir l'accord du nominatif masculin pluriel, chianti...  Cela fait songer au Chianti, c'est plus supportable ; à la vôtre ! Heureusement que (certains / plusieurs / beaucoup de) mes élèves me suivent dans mes délires, je me sens moins seul ; et les autres ? Ils me haïssent... parfois mais, à la longue, pas mal s'y font ; voir mes anciens qui viennent me dire qu'au début, ils ne pouvaient pas me voir, ce qui me fait prodigieusement rigoler ! Pas grave, j'ai Sa Blondeur (= ma fille) qui non pas me suit, mais me précède dans mes âneries :-))


(Elle) Je suis en train de travailler sur le Misanthrope : personnage des plus sympathiques des comédies de Molière et qu'il voulait appeler l'atrabilaire... Ya comme une ressemblance !
 
(Le Canard) Ah ! Tu vois ; Molière lui-même use également de ce que tu nommes "mauvaise foi"... Je fais une montée de bile ? Tant mieux ! Mon foie de Canard sera à l'image de ma foi mauvaise et ne pourra servir aux goinfres qui se gavent de foie gras pendant les fêtes ! Pouah ! Pas bon le Canard ! Préférez l'oie au canard... Bande de canardicites canardophages !
Au fait, j'ajoute à ma liste ci-dessus la malice et l'ironie avec, ici ou là, une pointe de cynisme qui, il faut bien le reconnaître, peuvent friser les moustaches de la méchanceté ; je songe notamment aux blondes et aux Belges... Il y a quelques années, c'était les Suisses avec le célèbre Ouin-ouin. Demain, ce seront les brunes et ???... Et le Canard ? Oh, si vous voulez... il y a longtemps que j'en connais qui ne se gênent pas pour en dire du mal en douce dans leurs commérages incessants sur tout et n'importe quoi. Alors s'ils le faisaient avec une pointe d'humour, ce serait finalement plus sympa et plus dynamique côté cérébral ; l'humour nécessite répartie et donc vivacité d'esprit. Cela nous changerait de leur cerf-volant    :-))
 
Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 22:58


Extraits de courriels échangés avec l'un des délégués d'élèves de la "promo" concernée 
vert -> le délégué en question
bleu -> Le Canard du Bosse-Fort, soi-même :-))

Lors d'un examen, au nombre des sujets proposés (aux choix... rien d'imposé sur un coup pareil) se trouvait le suivant : en utilisant votre imagination, vos connaissances et votre esprit critique, essayez de dégager quelques-unes des valeurs psychologiques et sociales (et mythiques) qui ont pu naître avec la néolithisation.

N.B. pour les nuls qui liraient ces pages et ne suivraient pas. Par "néolithisation", il faut entendre la sédentarisation laquelle fut provoquée non pas tellement par la découverte de l'élevage au mésolithique (les nomades peuvent très bien se déplacer avec des troupeaux ; l'ethnologie est là pour le montrer), mais par la découverte, puis le développement, de l'agriculture aux environ de -10.000 au Proche-Orient.

Précision : une partie du sujet avait été traité en cours, bien évidemment ; il y a des limites aux délires du Canard !

 
- […] Concernant le WE, il va être dans les copies et ton souhait de bon WE s’annonce assez mal. Ta promo persiste a être très scolaire ; c'est navrant de lire le manque d'imagination et d’argumentation dont font preuve ceux qui ont choisi de prendre la question sur la néolithisation. Ils aurait mieux fait d'en rester à la question de synthèse.
Il est vrai que je n'ai tout au plus lu qu'une quinzaine de copies.
Qui sait, pê vais-je trouver une réflexion sympa par la suite.
Je replonge dans ces chêêêêêêres copies !!!


- Il est normal que beaucoup d'élèves aient peur de développer leur créativité. Cela peut se comprendre dans la mesure ou, justement, ce sont encore des "petits" et qu'ils ont peur du "méchant" prof avec sa grosse voix qui demande des choses qui sortent trop des conventions établies.
Par conséquent, ça ne m'étonne pas trop que vous ne trouviez que peu de créativité dans les copies (en plus, ce sont les partiels alors... il faut les réussir, surtout pas les louper sinon c'est la fin du monde !!!! )
Je pense résumer assez bien la situation pour 80% de la promo.

 
- Je sais... malheureusement ! Les études (notamment au lycée et de plus en plus à l’Université si j’en crois des rumeurs estudiantines) ne sont plus faites pour ouvrir l'esprit, mais pour bloquer dans une boîte bien carrée la pseudo connaissance du par coeur, sans doute afin d'être certain de produire de parfaits abrutis qui n'auront aucun dynamisme créatif.
Et vive la recherche ! Vive la fantaisie ! Vive la créativité ! Vive... la vie !
C'est désespérant ; c'est à pleurer de bêtise.
Tiens... je sens que je vais mettre notre philosophie du jour sur mon blog !

- Un moment plus tard : Je ne sais  pas si cela va durer, mais ce que je corrige est plutôt bon... même parfois excellent. Je viens d'enchaîner une série de quelque 10 copies auxquelles j'ai mis entre 15 et 19 !
Le rêve que de lire enfin des réflexion censées... J'y retourne !


 - Ahahaha ! tant mieux alors ! La créativité n'est pas encore totalement détruite et vous voyez que vous avez eu raison de nous faire confiance en nous posant une pure question de réflexion à contrôler notamment par des indices archéologiques.

 
Faire confiance à ses "troupes" ! Voilà une base de travail qu'il faudrait peut-être propager dans nos sociétés endormies !

Autre formulation : autrui n'est pas systématiquement le crétin que l'on imagine en considérant plus ou moins consciemment sa propre bêtise.
 

En tout cas, merci jeunes gens ; la lecture était intéressante et, bien qu'enfermé chez moi pour corriger vos travaux (comme d'habe !... que font les profs pendant toutes leurs fameuses et scandaleuses vacances ? Devinez !!!), le week-end fut agréable... même si, sur cette question bien particulière, j'ai eu des copies à faire encadrer pour exposistion dans le musée de la C... humaine !
 

Repost 0