Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 06:56

Non ! Non ! Non et re-non ! Coca-cola n’est certainement pas le père du Père Noël et l’entrée récente d'un Père-Noël-Coca-Cola au Musée Grévin est sans doute un joli coup de ‘pub’ (ou de 'com' pour sacrifier à la phraséologie à la mode) http://www.cocacolaweb.fr/le-pere-noel-coca-cola-fait-son-entree-au-musee-grevin/ , mais elle ne changera rien à la réalité.

Combien de fois, à l’approche de Noël, ai-je eu des étudiants qui ont travaillé sur le mythe des personnages donateurs et qui, en listant les principaux personnages en question, ont évoqué le Père Noël en ajoutant que ce fut Coca-Cola qui fixa sa tenue rouge et sa barbe blanche, certains allant jusqu’à affirmer sans vergogne que ce furent les publicitaires de la marque qui inventèrent le Bonhomme.

Hurlement ironique et, parfois, agacé du Canard (j’avoue, à la longue, ces répétitions d’âneries et de la démarche qu’elles sous-entendent peuvent énerver) avec, pour réponse considérée comme imparable par presque tous les élèves concernés : ce sont les informations que nous avons trouvées sur le Net ; alors ?… le 'alors ?!' sous-entendant à l'évidence par l'expression du visage de mes interlocuteurs, 'ton bec, le Canard ! ' (et je transcris en termes courtois ce que je lisais dans leurs yeux ;D !).

Puisque désormais la Toile en sait systématiquement plus que les enseignants, voici enfin une info qui va bouleverser le ’savoir’ de ces jeunes gens sur le Père Noël et, j’ose le croire, leur confiance aveugle envers les infos du web recherchées à la hâte pour servir un exposé ou un dossier : il y a désormais au moins un article facile à trouver sur le web (en cherchant, il y en a bien d’autres !) qui, comme je l’ai dit maintes fois, montre que Coca-Cola n’a rien inventé, mais a simplement récupéré une idée que d’autres avaient eue avant.

Un grand merci à Catherine Fournier pour cette précision qui arrive un peu tard puisque je n’ai plus d’étudiants depuis bientôt 1 an (c’est cool la retraite :) ; mais peut-être passeront-ils par ces pages ou, directement, les siennes. Dommage toutefois que l’auteure n’ait pas publié (faute de place, probablement… ou problème de copyright) des reproductions de l’iconographie publicitaire antérieures à celle de Coca-Cola.

La paternité initiale du Bonhomme doit être recherchée auprès de l’Evêque de Myra, aujourd’hui Demre en Turquie, qui deviendra Saint Nicolas –env. 270 – 345… ou 343 selon Jacques de Voragine et sa Légende Dorée-(1)… Saint Nicolas... le personnage légendaire des trois petits enfants qu’il ressuscitera d’un saloir où les avait placés, coupés en morceaux, un cruel et bien étrange boucher http://www.lexilogos.com/saint_nicolas_chanson.htm ; http://www.lexilogos.com/saint_nicolas_chanson.htm .

Vous y êtes ?... Vous me suivez... Notons en passant que cette légende a une signification mythique qu'il n’est facile d'appréhender, mais qui devait avoir beaucoup de sens puisqu’elle inspira des dizaines, des centaines d’artistes au cours des siècles.

Une aparté et un jeu pour mes amis lyonnais : m'envoyer une photographie me prouvant que vous avez réussi à dénicher la scène de Saint Nicolas ressuscitant les trois enfants parmi les 300 médaillons qui ornent la façade de la Primatiale Saint-Jean :). Vous y gagnerez ma plus haute considération ;D... car j'ai personnellement bien mis 10 minutes pour la trouver, alors que j'avais en main une remarquable étude portant sur la description exhaustive (et, bien sûr, la situation) des médaillons en question :(

A la suite de différentes évolutions, voire de métamorphoses -le Bonhomme est issu du syncrétisme de dizaines de personnages donateurs provenant de différentes coutumes, d'où vraisemblablement son succès car bien des traditions purent le reconnaître pour sien-, Clément Clarke Moore reprend le personnage pour rédiger, en 1822, à titre familiale tout d’abord, un poème nommé ‘La Nuit de Noël’.

Il fut tellement apprécié que Moore se laissera convaincre de le rendre public.

Ce sera de nouveau le succès, et c’est ce poème, qui sera suivi d’autres essais, qu’il faut considérer comme l’ 'Acte de Naissance de Santa Claus / Père Noël' ; des extraits en sont reproduits en bas de page, en dessous des notes.

Le texte raconte une veillée de Noël au cours de laquelle des enfants attendent que Santa Claus (version américaine du Père Noël) viennent remplir les chaussettes qu’ils ont accrochées devant la cheminée (2). A la suite de différentes circonstances, lesdits enfants vont le voir et même le rencontrer. Détail pittoresque : C.C. Moore s’arrange pour que son personnage fasse comprendre aux enfants qu’ils n’ont à avoir aucune crainte de lui. C’est là une démarche que les pères Noël de supermarchés ou de marchés de Noël devraient bien reconduire avec doigté lorsque des parents peu réfléchis et passablement bornés insistent pour avoir une photo de leur(s) bambin(s) assis sur les genoux du bonhomme de pacotille, malgré les hurlements à fendre l'âme de leur progéniture ; spectacle affligeant.

C.C. Moore fait déplacer son sympathique Bonhomme à l’aide d’un traineau ‘tiré par huit rennes minuscules -il les désigne nommément et leurs noms sont restés- [qui filent] plus vite que des aigles’.

Avec son baluchon de jouets Flanqué sur son épaule’ le Bonhomme qui a l’air d’un chiffonnier (sic) n’a plus rien à voir avec le très sérieux personnage épiscopal. Il devient un ‘joyeux petit elfe’, rieur et jouisseur de la vie. Il a des lèvres gourmandes, une barbe blanche ‘Plus blanche que la neige’, une bedaine rondouillarde qui tremblote comme de la gelée lorsqu’il rit ; et il fume sans cesse la pipe : le tabac faisait alors partie d’un certain art de vivre.

Il le décrit ‘Tout de fourrure vêtu, Des pieds jusqu’à la tête’. Et c’est bien ainsi que Thomas Nast, le dessinateur qui passe pour l’un des premiers illustrateurs de Santa Claus / Père Noël le représente tout d’abord http://www.philaprintshop.com/nastxmas.html , http://www.jfpl.org/NJHistoryPathfinders.cfm?doc_Id=31 , et plus particulièrement peut-être http://www.philaprintshop.com/images/nast1380merry.jpg où, me semble-t-il apparaissent les poils de la fourrure de ses vêtements ; même observation pour http://www.billcasselman.com/wintergram_archive/nast_santa.htm , dessin qui sera colorisé plus tard http://global.britannica.com/media/full/67600

Et puis, en 1866 le même Thomas Nast publie ce qui semblerait être le premier dessin d’un Santa Claus / Père Noël vêtu de rouge (rappelons que la barbe blanche, il l’avait déjà depuis le poème de C.C. Moore) : “ Harper's Weekly publishes the fourth and last installment of Nast's Santa drawings, now in color (with Santa in red)http://german.about.com/library/blnikolaus3.htm .

Le dessin n’est pas proposé dans l’iconographie de l’article.

Par contre, figure une autre illustration, également de Thomas Nast, de 1890. Le Bonhomme est bien vêtu de rouge et je me permets, en remerciant de façon anticipée http://german.about.com/library/blnikolaus3.htm  pour cet emprunt, de le reproduire ci-dessous (en cas de problème, me contacter, je supprimerai immédiatement l’illustration litigieuse)… si toutefois je parviens à maîtriser les nouvelles fonctions d’Overblog.

... Pas évident d'inclure correctement une image, mais voici :

d'après http://german.about.com/library/blnikolaus3.htm

d'après http://german.about.com/library/blnikolaus3.htm

Catherine Fournier, dans sont article précité http://www.francetvinfo.fr/culture/les-10-choses-que-vous-ignorez-peut-etre-sur-noel_178509.html , donne des exemples d’un Santa Claus / Père Noël correspondant à une iconographie publicitaire présentant le personnage dans la tenue qui nous est devenue familière : 1907 Waterman, 1919 Michelin, 1920 Colgate…

Je me souviens avoir vu quelques autres illustrations ; qui en aurait un inventaire plus complet ?

http://german.about.com/library/blnikolaus3.htm  permet de remonter à 1866 et 1890…

Laissons donc Coca-Cola au réfrigérateur pour étancher notre soif post festive si besoin est, et concluons que la célèbre boisson n’interviendra dans l’ "Affaire Père Noël" qu’en 1931 ; ce ne sont pas ses publicitaires qui habillèrent de rouge le Père Noël… et ce sont encore moins eux qui imaginèrent le personnage

… Il demeure toutefois, que j’aimerais bien pouvoir vérifier les indications données sur les dessins en couleur de Thomas Nast dans le Harper's Weekly probablement de Noël de 1866 et, sans doute, le même journal, même période de 1890. Sans doute vais-je tenter de contacter le webmaster de http://german.about.com/library/blnikolaus3.htm  mais, dans cette attente, qui les aurait avec la possibilité de les dater de manière indiscutable, et qui aurait la gentillesse de m’en faire parvenir une copie ?

Merci au Père Noël de guider sur cette page des détenteurs de cette iconographie ; qu’il fasse également qu’ils aient la gentillesse de me faire suivre la documentation.

 

________________

(1)Pour une étude plus complète de ce qui va suivre, possibilité de se reporter à un article déjà un peu ancien : ‘Le Père Noël, un produit d’importation’, par Michel Coindoz, dans la revue Historia, n° 516, décembre 1989. Voir si sur le site http://www.historia.fr/  il y a la possibilité d’obtenir d’anciens… et même de très anciens numéros. J'ai l'article sous les yeux, mais j’ignore si la législation sur les droits d’auteur m’autorise à le scanner puis à le mettre en ligne.

(2)Les curieux ne manqueront pas de rechercher une reproduction du tableau de Jan Steen (1626 – 1679), La Saint Nicolas, conservé au Rijksmuseum à Amterdam. Comme je vous sais paresseux, vous la trouverez ici http://en.wikipedia.org/wiki/The_Feast_of_Saint_Nicholas . Au XVIIe s., les chaussettes ne sont pas encore devant la cheminée, mais les chaussures l'étaient vraisemblablement à en juger par certains détails de l'oeuvre. On observera la famille en effervescence devant les présents. A droite, une petite fille tient un seau empli de différents objet et une poupée qui porte une croix et est munie d'une barbe ainsi que d'une auréole ; serait-ce Saint Nicolas ? Se voient encore des fruits, des friandises (pain d’épices ?) en bas, à gauche, sur la table, à droite, et entre les mains d'un enfant au fond à droite. A côté de la 'petite fille à la poupée', se trouve un gamin qui pleure. En guise de cadeau, il a eu dans son soulier des verges -si vous les voyez mal, n'hésitez pas à utiliser un soft pour passer en noir et blanc le tableau, ce détail me paraît plus 'lisible' ainsi ;) : le donateur avait encore pour pendant un Père Fouettard qui prenait différents noms selon les régions et n'hésitait visiblement pas à sanctionner les enfants pas sages. C'est ce soulier que tient en riant une adolescente placée derrière lui, etc. 

J’ai toujours été intrigué par les enfants sur la droite. L’un pointe son index vers le haut de l’image, un autre lève le regard : Saint-Nicolas est-il passé par la cheminée ? Ce n’est pas impossible : l’Evêque de Myra, avait peut-être également fait des dons en utilisant une cheminée pour les adresser aux destinataires. Des variantes à La Légende dorée de Jacques de Voragine disent en effet que Nicolas, aurait lancé des bourses emplies d’or par une cheminée et qu’elles allèrent se loger dans des chaussettes ou des chausses qui séchaient devant l’âtre ; elles appartenaient à trois jeunes filles que leur père songeait à prostituer tant il était en état de délabrement financier et moral.

 

Pour clore ce billet, je propose de rappeler mon précédent post :

Pour ou contre le Père Noël  ?

http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-pere-noel-pour-ou-contre-62801787.html

et je soumets à votre perspicacité des extraits en français du poème de C.C. Moore.

Je les emprunte à l'article référencé à la note 1 ci-dessus

(pour la version originale, cf. par ex.

http://en.wikisource.org/wiki/A_Visit_from_St._Nicholas)

 

 

Père Noël et Coca Cola.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bébé 14/12/2013 11:58

bikkouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuxxxx

Bébé 19/12/2013 18:33

"longue" ma liste? nia nia nia ;) bikoux

Le Canard 15/12/2013 08:59

Bikouxs, Bébé, bikouxs... Pas de panique, c'est Sa Blondeur qui fait des bizouxs au Père Noël pour se rappeler à son bon souvenir ;D ! Noël approche et sa liste de cadeaux est longue.