Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Défouloir d'un prof
  • : Voir : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/09/presentation-du-blog-du-canard-mise-a-jour.html
  • Contact

Pensée...


"Mort aux vaches,
vive l'anarchie"
(G. Brassens)

Recherche

Liens

19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 07:57

Il semblerait que quelques-uns aient loupé ce grand moment de TV que fut le pseudo débat plus ou moins improvisé par Laurent Luyat (qui paraît s’amuser) et Patrick Montel (qui, lui, entend prêcher la bonne parole avec une salive teintée au vitriol) sur l'absence de francophonie dans les termes désignant les figures de freestyle.

Si vous souhaitez combler cette grave lacune ;), un choix s'offre à vous.

 

- Pour un simple aperçu, voir par ex. http://actualite.portail.free.fr/france/12-02-2014/jo-de-sotchi-reglements-de-comptes-en-serie-en-direct-entre-journalistes-de-france-3/

 

- Pour une présentation quasi complète http://www.tuxboard.com/patrick-montel-humilie-les-consultants-de-france-televisions/.

 

- Pour obtenir la version intégrale, suivre la procédure expliquée en extrême bas de page, § ** Mise à jour - 13 février sur http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/02/shaun-white-d%C3%A9%C3%A7u-frustr%C3%A9-exercice-d%E2%80%99auto-consolation%E2%80%A6.html .

Vous vous rendez ensuite sur FR3 à la date du mardi 11 février 2014, 23h35, émission ‘Un soir à Sotchi’.

Je viens de la visionner ; elle était donc encore disponible il y a quelques instants.

N.B. Dans la version intégrale, vous bénéficierez en prime d’une analyse qui me paraît assez pertinente de Mathieu Crépin sur l’échec de Shaun White aux J.O.

Bien que je vous aie abondamment cassé les pieds pour l’usage du franglais dans votre expression, écrite en particulier, je pense que Patrick Montel est en plein délire.

1. Lorsque l’on se présente comme le champion de la francophonie, il me semble qu’il faut éviter une attaque du style : « Ils (ils = Christian Choupin et Mathieu Crépin) sont ravis en début d’émission, à mon avis, à la fin, ils sont pas ravis […] et moi j’vous dis, ça peut peut-être mal se finir ». C'est sans doute là une belle entrée en matière pour agresser les braves gens, mais c'est également une déclaration d’un français somme toute assez discutable pour un donneur de leçons ; non ?

2. Patrick Montel paraît totalement ignorer les origines du snowboard (je ne suis qu’un amateur mais me semble assez bien fait http://backsidespirit.free.fr/fichiers/histoire_du_snowboard.pdf ) qui, au final, a été importé tout droit des US (+ Canada pour le freestyle en général) avec son vocabulaire (cf. note 3 de http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/02/shaun-white-d%C3%A9%C3%A7u-frustr%C3%A9-exercice-d%E2%80%99auto-consolation%E2%80%A6.html ).

On se souviendra notamment du film d’Olias Barco qui deviendra culte pour des milliers d’ados, Snowboarder (2003 - http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18351224&cfilm=35109.html ), le tout allant sur la musique de Sk8er Boi (2002 – cf. par ex. : http://www.youtube.com/watch?v=RBPdvt6m1tI  ou encore, avec traduction française http://www.youtube.com/watch?v=RBPdvt6m1tI ), car le développement du snowboard et du skate vont de pair et que ce sont les ados de l’époque qui en furent les adeptes qui ont réussi la vulgarisation définitive du snowboard, faisant oublier la position de rejet de Mariel Goitschel des années de 1980 / 1990 : les nivoplanchistes :) ont longtemps été les parias des pistes de ski (interdiction d’utiliser les remontées mécaniques notamment).

Skate et snowboard, baggies, langage hermétique made in USA : voilà une combinaison qui permettait aux ados de se trouver, de s’identifier et de se reconnaître, bref de s’affirmer sur les adultes puisque ce monde leur était totalement étranger, sauf si l’adulte pénétrait avec complicité dans cette nouvelle terra incognita, ce qu’il fit pas… et le vocabulaire anglo-américain s'imposa de lui-même, sans le moindre frein.

Si donc on cherche des responsables, il ne faut pas s'en prendre aux djeunesses, mais aux vieux croutons de ma génération dont font partie quelques autres :) et qui n'ont pas compris ce qui se déroulait sous leurs yeux...

... On les retrouvera quelques années plus tard en commentateurs TV incompétents et, en prime, hautement désagréables !

 

(P.S. si un sociologue passe par cette page,

j'aimerais connaître son opinion sur cette rapide analyse)

3. Le freestyle n’est pas le seul sport qui utilise des termes d’une francophonie discutable qui sont de surcroit hermétiques au non-initié sans qu'il soit question de frime, comme le dit Partick Montel.

Je songe en particulier au tennis, au patin à glace et aux sports de combat (judo, karate...), etc. (voir http://www.slate.fr/sports/83547/francisons-sport-france-televisions-patrick-montel-snowboard )

« Tu grabbes ton cork, tu drives ton truc, je n’y comprends rien » lance en ultima ratio, et à la limite de l’agressivité, le même Patrick Montel dépité à son collègue Christian Choupin.

Curieux aveu d'incompétence lancé devant des milliers de téléspectateurs ; non ?...

Le Canard, lui, n’entrave pas grand chose au salchow, au lutz ou au double ou triple axel, mais il n'a pas pour profession de commenter les compétions des J.O. d'hiver et peut donc se contenter de la position suivante : le patin ne m’intéresse pas suffisamment pour que je décide de maîtriser ce vocabulaire, j'ai essentiellement imprimé que le salto avant ou arrière n'était jamais, sauf erreur, qu'un front ou back flip en freeride ; c'est que je ne cherche pas véritablement à comprendre, me contentant et me satisfaisant du seul spectacle (1).

Mieux encore, ce qui fera sourire en particulier les amateurs de biathlon. Dans ma p’tite tête de piaf qui ne connait strictement rien au ski de fond, j’ai entendu l’autre jour, pour la première fois de ma vie, le terme de ‘mastard ’ appliqué à une épreuve de ski et ai imaginé un instant qu'elle devait être particulièrement difficile pour porter semblable nom.

Trouvant cette désignation malgré tout singulière, je me suis informé (merci Mr. Google l’Espion :) et ai découvert qu’il s’agissait de la mass-start, terme anglo-américain que les adeptes de la francophonie traduisent généralement par départ en ligne (http://fr.wikipedia.org/wiki/Biathlon).

 

Cela vous amuse-t-il de me voir ainsi en mode 100% boulet ?

Probablement, et vous avez bien raison.

Mais la bonne question serait à présent de savoir si certains professionnels peuvent se satisfaire d'une semblable position d'amateur totalement incompétent et ridicule dans certains des domaines qu'ils sont supposés maîtriser, puisque leur métier consiste justement à faire des commentaires sur lesdits domaines. Et s'ils ont des lacunes, ne serait-il pas opportun de prendre un air dégagé, de garder le silence... et non de faire un scandale devant des caméras TV ?

Je vous laisse le soin de répondre et me contente de conclure sur mon  'mastard ' que malgré ses positions qui ne donnent pas dans la dentelle, notre franchouillard-anglo-américanophobe-vis-à-vis-du-freeride de Patrick Montel semble préférer le terme de mass-start à celui de départ en ligne.

Non, non, je n’ai pas suivi l’épreuve ainsi que les commentaires de notre commentateur favori. Je suis au courant car il a laissé un twit sans ambigüité : « Patrick Montel ‏@LaProlon 17 févr. Biathlon blues. Le brouillard dense en vedette sur la mass Start #sochi2014pic.twitter.com/YyMVaZVV5G » (https://twitter.com/LaProlon).

Quel scandale que ce franglais :) !

 

Par ailleurs, comme je suis au moins aussi provo que Patrick Montel, il me semble bon d’ajouter qu’à vouloir tout traduire on ôte parfois / souvent l’âme des mots.

On peut traduire Shakespeare, mais malgré tous les efforts des traducteurs, on supprime une partie de la profondeur du texte.

Or, comme l’a dit Mathieu Crépin (mn. 28.52 de la version intégrale), les termes anglo-américains du freestyle ne sont pas là pour la frime mais ‘sont des codes que nous avons dans une discipline qui est non seulement du sport mais un esprit, un mode de vie’.

Je pense que s’ils étaient traduits, on ôterait une partie de cet esprit, de ce mode de vie.

J’exagère ? Peut-être un peu ; oui : j’ai dit que je me la jouais provo… Mais il demeure que si un adulte passe par ces lignes et est outré par mes parallèles entre Shakespeare et le freeride, je ne peux que l’engager à aller zoner sur un snow park plutôt que de rester les fesses collées sur son canapé en bougonnant contre ces jeunes gens impossibles ou contre mes comparaisons scandaleusement déplacées... et pourtant.

La démarche est simple : trouver un freerider pour vous emmener sur un parc de neige (à partir d’un certain âge, je pense que cette démarche est bienvenue :). Il vous présentera ses copains et copines. A vous de vous faire accepter et vous pourrez recueillir des éléments d’appréciation permettant de juger par vous-même.

Précisions notables : en vous baladant dans le snow park, ne vous posez pas n’importe où et dégagez les aires d’atterrissage :) et, bien sûr, n’imitez pas Gérard Holtz avec ses vive les djeunes et autres il faut avoir l’esprit ouvert et accepter les baggies, etc. (2).

Vous êtes venus pour vous instruire et donc avant tout pour écouter, non pour jouer mamy et papy radoteurs qui débarquent pour régler leurs problèmes de conflits générationnels.

C’est sans doute là une démarche à laquelle Messieurs Holtz et Montel devraient procéder, si toutefois ils sont capables de laisser leurs préjugés très loin du pipe et des kicks pour écouter… entendre.

Bref, si Patrick Montel veut servir la cause de la francophonie, il me semble qu’il ferait mieux de s’attaquer non à des cas particuliers, comme le freestyle, mais à la vie quotidienne.

Personnellement, je suis ‘choqué’ d’ouvrir http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/direct#11135  et de voir instantanément apparaître ‘Comment utiliser le player’ ou de devoir recourir à un replay pour visionner une émission TV que j’ai loupée.

Je suis également soulé d’entendre à longueur de journée, y compris sur les chaines TV, des gens qui vont débriefer.

Des noms même d'émissions allant de la Star Academy à Money Drop en passant par The Voice (avec ses battles :(), font que la TV, élément de culture populaire, contribue quotidiennement à polluer notre langue. Vrai que Money Drop est plus accrocheur que monnaie qui tombe / chute, etc. mais ici comme ailleurs, un publicitaire performant dans l'art très discutable du racolage :) aurait probablement pu imaginer une traduction / adaptation du côté de 'trappes à fric', 'gaffe à tes ronds'... ou que sais-je encore.

J'en reste là, car la liste des intrusions de l'anglo-américain dans le français est sans fin et c'est à ce point qu'il me semble que la cause de la francophonie ne peut plus être défendue que pour le principe

Ce n'est pas moi qui ai imaginé le vocabulaire lié l'internet, à l'informatique et moins encore à la mondialisation...

Au final, je rejoins Patrick Montel lorsque j'entends, lors d'une épreuve de freestyle, que tel ou tel concurrent a perdu de la speed.

Utiliser le mot français de 'vitesse' rend-il ringard dans un monde où ce qualificatif fait peur s'il s'applique à soi ?

See you soon à tous :)

(1) Je profite de cette référence au patinage sur glace pour remercier Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat de leurs splendides prestations et ne sais que leur dire pour tenter de les réconforter... Je comprends qu'ils aient les boules !

 

(2) Concernant vive les djeunes, voir l’article précédent pour mes sources http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/02/shaun-white-d%C3%A9%C3%A7u-frustr%C3%A9-exercice-d%E2%80%99auto-consolation%E2%80%A6.html  (à chercher dans la note 2 et dans le texte auquel est attachée ladite note). Concernant la déclaration d’amour aux baggies voir France 3, le 17 février vers 14h55. Après avoir annoncé les épreuves de freestyle, comme on dit en anglais (sic), il ajoute un moment après qu’il faut avoir l’esprit ouvert, qu’il faut accepter les baggies, etc. ; j’ai oublié la suite qui était dans le même registre de réflexions d'une abyssale profondeur.

Repost 0
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 11:18

Mais vous me soulez, jeunes gens, avec 'mon’ Shaun White qui en a pris plein la tronche (sic), s'est fait démolir (re-sic)... et j'en passe : bande de désagréables même pas drôle ;D !

Oui, je suis déçu, frustré même, de ne pas avoir eu le spectacle que j’attendais, et je me sens obligé de me lancer dans un exercice d’auto-consolation et d'auto-persuasion pour me remettre :) :) :) !!

-------------------------------------------------- 

Bref retour sur le passé pour fixer quelques repères et tenter ainsi de relever un peu le niveau de vos critiques 100% nulles ;D ! et re :) !

 

 

Dans la Grèce antique, les jeux olympiques avaient fondamentalement une fonction cultuelle, rendre hommage à Zeus,  mais, également, bien d'autres buts tels qu’assurer une trêve entre les différentes cités souvent en guerre les unes contre les autres,  sacrifier à l’agôn, procurer culture et ‘loisirs’, etc.

 

Pierre de Coubertin ne retint essentiellement de tout cela que l’idée de ‘contempler la jeunesse et l'avenir'(1) et les J.O. de Sotchi (ou Sochi, as you like) donnent l’apparence de répondre à ce bel objectif, même si la triste réalité fait qu’ils sont placés sous haute protection militaire et policière, qu’ils sont un gabegie d’argent ainsi qu’un festival de magouilles ‘pot-de-vineuses’, un désastre écologique et un irrespect de droits fondamentaux de l’homme, et je pense alors non seulement aux homosexuels, mais peut-être plus encore aux habitants du vieux Sochi d’origine qui ont été expropriés dans des conditions scandaleuses ; des reportages TV se sont succédés sur cette question.

Au final, Sochi est une bulle de rêve, une illusion… et cela pour encore bien d’autres motifs, car ces propos préliminaires ne sont qu'un apéritif au goût amer.

Outre vous répondre, mon objectif porte sur la pensée olympique en général, le planning des épreuves, le ‘timing’ des retransmissions du fait que des compétitions se chevauchent au niveau des horaires et, bien sûr, sur la surprenante défaite de Shaun White.

Ainsi, hier, en milieu d’après-midi, il y eut sur nos chaînes la gué-guerre du kikaura-l’antenne entre fondistes et snowboarders puis, en fin d’après-midi, ce furent trois groupes de présentateurs qui se la bagarrèrent : patinage en couple, saut à ski féminin et ‘half-pipe’ masculin, ou demi-lune pour ceux qui persistent à vouloir s'exprimer en français (bon courage, car cela me paraît impossible  -quelques instants de grands moments entre initiés et béotiens partisans un peu bornés d'une francophonie à tout prix http://actualite.portail.free.fr/france/12-02-2014/jo-de-sotchi-reglements-de-comptes-en-serie-en-direct-entre-journalistes-de-france-3/) dans ces sports qui ne font plus partie des ‘nouvelles glisses’ car, peu à peu, elles sont devenues classiques et que d’autres glisses, encore et toujours novatrices, ont été imaginées n’en déplaise à Gérard Holtz qui persiste à jouer le diplodocus des neiges en ne voulant pas prononcer snowboard correctement, ce qui semble l’amuser terriblement. Chacun prend son pied comme il le souhaite, le peut :) -(2)-

... Le sourire ne peut cependant que venir aux coins des lèvres lorsque Patrick Montel, qui entend prêcher la francophonie auprès des rideurs ;D, refuse obstinément de comprendre ce que peut être un 1 440 (ce qui s'énonce pourtant en français :) et que, passablement excédé, l'un des intervenants l'engage à prendre un rapporteur alors qu'un autre lui fait observer in fine que ce sont des sports où il convient d'avoir une tête et des jambes ;D

Pendant ce temps, Matthieu Crepel semble être sur une autre planète considérant, selon l'évidence, qu'il n'y a pas de débat...

Joyeuse et chaude ambiance peut-être révélatrice du fait que les gué-guerre évoquées vont éventuellement au-delà d'un simple problème de timing (voir http://actualite.portail.free.fr/france/12-02-2014/jo-de-sotchi-reglements-de-comptes-en-serie-en-direct-entre-journalistes-de-france-3/) -(3)-

 

Bref : hier à 18h30, les programmes TV annonçaient officiellement la finale de half-pipe avec mon ‘pote’ Shaun White… et le planning n’a pas été respecté, ce qui, bien franchement, m’a collé les boules car j’avais joué les coulisses de l’exploit pour être à l’heure devant mon récepteur TV.

Heureusement, Miss MaBlonde qui, sur ce coup avait tout compris, m’avait passé le lien qui permet de choisir la discipline que l’on souhaite visionner : http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/direct  

Bravo à Coline Mattel pour sa médaille de bronze en saut à ski, bien sûr, mais à partir de 18h30, j’entendais voir mon ‘pote’, comme je l’ai dit, non que je connaisse Shaun White (je ne l’ai jamais croisé, ne serait-ce qu'une seconde), mais parce que tout à la fois il me fait marrer et m’intrigue… sans compter l'essentiel : il est tout un spectacle à lui seul dès qu’il a une board (pardon, un surf des neiges :) aux pieds, et que j’avais envie d’ aboarder (ouf ! duraille ma bulle, pardon elle m'a... 'é-shap-pé' :) !!) les J.O. pour ce qu’ils sont à mes yeux : le spectacle de la santé, du dynamisme, de l’inventivité de la jeunesse internationale et non cette mesquine comptabilité de médailles par pays, cette guerre des nations par collections de médailles interposées comme les médias, et les politiques, se complaisent à les analyser, les présenter à un public qui les suit comme un troupeau de moutons.

Ras le bol de ces analyses emplies d'agressivités à la fois latentes et souterraines.

Elles sont ridicules en elles-mêmes et me semblent totalement contraire à l’objectif fixé : ‘contempler la jeunesse et l'avenir‘.

L’avenir restera-t-il donc à jamais dans cette attitude de rivalité entre Nations ?

Ne peut-on se réjouir tout simplement du spectacle, de la performance, de l’exploit sportif… qui, de surcroît, ne concerne pas uniquement que les seuls vainqueurs ? Et je pense là non seulement à celui qui réalise l'exploit d'être bon dernier, mais encore à tous ceux qui entourent les champions : entraineurs, soigneurs, famille, etc.

Je suis absolument ravi du fabuleux spectacle présenté par ce jeune prodige qu’est Yulia Lipnitskaya, l’adolescente au visage grave, ou par celui offert part ce ‘vieux’ renard de Yevgeny Plushenko ; Mesdames Maze et Gisin viennent de me scotcher en faisant exactement le même chrono en descente femme, mais il m’a semblé que cette dernière avait ses skis plus ‘collés’ à la neige et qu’elle dominait mieux sa discipline ; la ‘Panthère rose’ m’a charmé par l’originalité du sujet choisi, la qualité et la maîtrise de la mise en scène, etc.

 

Et quelle est la nationalité de ces citoyens du monde ?

Puis-je claironner haut et fort que je m’en moque : que je me tape totalement de savoir qu’elles/ils sont russes, slovènes, suisses ou allemand(e)s ?

Si j’introduis cette notion dans mes paramètres personnels d’analyse, ce sera pour avoir un sourire de sympathie pour la nationalité considérée compte-tenu de la bienveillance que j'ai pour l'athlète…

... et en aucun cas pour crier 'Cocorrrriiicoooo, vive la France',

... et en aucun cas pour penser que tel compétiteur a ravi à 1/100ème de seconde ou à un point près une médaille à l’un de mes compatriotes,

... ce qui ne m’empêche pas de m’exciter parfois devant la notation des juges, mais c’est alors toujours en faisant abstraction de tout problème de nationalité.

 

... Qu'étaient sympathiques et bienvenus les câlins que se faisaient en bas de la piste, mais pendant toute la durée de l'épreuve, les concurrentes du slopestyle de différentes nationalités !

J'ai pensé un instant que c'était là l'expression de la jeunesse et l'avenir.

 

... Prénom : Bizounours ; patronyme : Canard.

Ainsi suis-je né ; ainsi 'partirais-je' probablement.

 

Mais revenons à mon ‘pote’ Shaun White.

Pourquoi me fait-il sourire ?

Regardez ses apparitions dans Friends with Benefits (Sexe entre amis), avec Mila Kunis et Justin Timberlake (ce n’est pas à proprement parler un chef-d’œuvre cinématographique, mais une comédie amusante conçue sur un rythme bien cadencé) et vous aurez une idée : sur de lui, impertinent, agressif pour le fun (enfin, j’ose le croire !), lançant des vannes… J’aime, et je l'imagine ainsi dans la vie, peut-être à tort (4) .

Et puis, j’ai tellement entendu / lu que ce garçon était un insupportable prétentieux (cela étant exprimé en clair ou en filigrane discret et courtois :) dans son rôle de sportif version Rock star pleine aux as (ce qui habituellement déplait par principe dans les milieux sportifs… particulièrement en France, me semble-t-il) que j’ai été étonné par la personnalité plutôt sympathique qui apparaissait dans un reportage qui a été diffusé par une chaines TV, il y a une quinzaine de jours.

J’ai totalement zappé sur quelle chaîne a été proposé le documentaire.

Le seul point de repère que j’ai à offrir aux curieux est que les journalistes expliquaient qu’il leur avait été demandé le secret, de ne diffuser leurs commentaires et, plus encore leurs images, que lorsque l’on serait à une semaine de l’ouverture des J.O. puisque Shaun White s’entraînait en vue de la compétition et mettait au point sa présentation**. Et comme celle-ci était des plus alléchantes, j’avais hâte de voir le bouquet final qu’il avait concocté... voir s’il allait avoir le culot de balancer un triple cork, figure de grands malades ou, ce qui en fin de compte revient au même ;), de grands experts qui n’ont froid ni aux yeux, ni aux os, particulièrement à la colonne vertébrale me semble-t-il.

Sauf erreur, elle a été inaugurée par Torstein Horgmo et filmée pour la première fois le 7 juin 2010 (date indiquée sur la vidéo mentionnée ci-dessous) mais, à ma connaissance ('sivouplê' : je ne suis pas un pro, donc ne pas m'en vouloir si je me goure ; sur le parc de neige, je ne suis qu'un visiteur qui vient voir, papoter et faire des photos), elle n’a encore jamais utilisée en compétition.

Et désolé de ce franglais Monsieur Patrick Montel et les siens (ils observeront que j'ai fait un effort louable avec le parc de neige), mais même si j’avais écrit triple bouchon au lieu de triple cork, le sens n’en aurait pas été plus lumineux (en réalité tire-bouchon, le nom de la figure étant corkscrew).

Pour ceux qui ne connaitraient pas et souhaiteraient savoir, des images montrant Torstein Horgmo dans ses oeuvres paraitront plus claires qu’un long discours http://snowboarding.transworld.net/tag/triple-cork/  ; http://snowboarding.transworld.net/1000126215/featuresobf/the-first-triple-cork-ever-on-video-by-torstein-horgmo/   

 

Sochi - Sélection.

Premier passage du Maître qui agace certains mais pour lequel Christian Choupin ne peut s'empêcher de lancer avec un enthousiasme bon enfant (j'aime !) : au pipe, 'il y a lui, et il y a... les autres !'.  

95.75 / 100… et Monsieur White n’a visiblement pas mis le paquet.

Deuxième passage (vu l'effort, je parle de passage, non de run :) : il se la joue cool mais aligne néanmoins un front side double cork : 70.75 pts. ce qui, personnellement, me paraît un peu radin... de même que me paraîtront radins les 82 pts accordés à Iouri Podladtchikov qui passera juste après lui.

Sochi Epreuve.

Premier run : époustouflant mais, finalement, Shaun White se loupe : les 'miches' se posent sur la neige et, plus dangereux, sa board retombe et se plie à casser sur le bord supérieur du pipe (le coping si, à la différence de certains, j'ai bien retenu les cours que j'ai pris la peine de recevoir, histoire de savoir à peu près de quoi je parle :).

Bonjour les genoux et la colonne vertébrale ; c'est beau d'avoir 29 ans (sauf erreur).

Deuxième run/passage/essai (je tente toujours de faire plaisir à Messieurs Holtz et Montel :)  : n’ayant plus rien à perdre si ce n’est alimenter les propos de ceux qui ne l’aiment pas, cette fois-ci il met le paquet : wouahouu ! Ça décoiffe… et, finalement, de nouveau il se plante, par 2 fois le 'popotin' touche la neige.

A noter toutefois qu'il n’est pas véritablement tombé, à la différence de nombre de compétiteurs.

Par curiosité, les amateurs de statistiques devraient s’amuser à calculer quelle a été la proportion de concurrents qui n’a pas nettoyé joyeusement le pipe ici ou là :) !

D'ailleurs, toutes disciplines confondues, les J.O. de Sochi me paraissent mériter le surnom de Festival des Boîtes.

Impressionnant en tout cas le nombre de chutes en half-pipe.

Le stress ? Bien sûr.

La qualité de la neige ? Sans doute, et vraisemblablement faisait-elle des 'paquets'

Le manque de bol ? Possible…

… Mais je finis par me demander si ce pipe répondait bien aux normes habituelles, comme cela avait été signalé http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/le-half-pipe-vise-par-la-critique-205685, et je glisse sur certains commentaires des présentateurs qui, me semble-t-il, n'ont pas voulu dire clairement qu'il y avait un / des problèmes.

Les J.O. sont les J.O., une épreuve est une épreuve… et si je me plante, j’assume.

Shaun White a donc été battu et ne sera pas triple médaillé olympique.

Bravo à ceux qui ont réalisé l’exploit d’être, ce jour là, meilleur que lui : Iouri Podladtchikov, Ayumu Hirano et Taku Hiraoka.

Mais il demeure qu’à mes yeux, Shaun White reste le meilleur, j’entends par là le plus impressionnant au niveau de la maitrise de son ‘art’ et des réalisations que cela lui permet d’offrir au public de terriens dont je suis, j’entends de ceux qui ne s’amuseront jamais à faire le 1 / 1 000 000 (et plus encore) de ses ‘acrobaties’ en tout genre ; vieillerie naissante (ou déjà affirmée) fait loi :( !

Si vous ne me croyez pas, faites un tour sur les sites de replay (il y a des clips ici : http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/shaun-white-a-donne-le-ton-205735  et probablement dans plusieurs ‘ailleurs’, que je vous laisse chercher :) : regardez, critiquez… et, surtout, c'est là l'essentiel, délectez-vous.

Si vous n’êtes pas convaincu que Shaun White reste le meilleur, je vous propose alors de considérer les éléments suivants :

1. Nous sommes bien d’accord : lors de l’épreuve, Shaun White s’est planté deux fois.

Il a néanmoins réalisé la 4è meilleure note : 90.25 / 100

Se ‘planter’ et obtenir 90.25 / 100, c’est ce que j’appelle se planter en beauté ; non ?

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que les ‘tombeurs’ de l’ex-intouchable l’ont emporté avec respectivement 94,75 pts pour Iouri Podladtchikov, 93,50 pour Ayumu Hirano et 92,25 pour Taku Hiraoka

2. Et, puisque nous parlons notes, puis-je timidement, mais fermement, rappeler que lors des sélections, sans trop forcer, mais entendant malgré tout satisfaire son public, Shaun White avait obtenu 95.75… soit 1 pt de plus que le médaillé d’or Iouri Podladtchikov (le sympa I-Pod :) qui, lui, a mis le paquet jusqu’au bout de ses runs... et qui avait presque 'mangé' la neige lors de son premier passage de sélection.

Le 11/02 à 14:33 avec mise à jour à 16:06 (quelle était le texte initial ?) http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/shaun-white-a-donne-le-ton-205735  n’avait pas hésité à écrire : « Avec un note de 95.75, Shaun White a pour ainsi dire écrasé la concurrence dans le half-pipe. Lui qui avait été tant critiqué pour s'être retiré au dernier moment du slopestyle, a donné un signe fort à ses détracteurs. "Flying tomato" est bien le patron, du moins en half-pipe... » (et vlan ! vu au milieu des louanges la vacherie glissée une nouvelle fois pour l’épreuve de slopestyle pour laquelle il avait déclaré forfait ? http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/snowboard/le-parcours-de-slopestyle-intimidant-204071  ; http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/snowboard/shaun-white-renonce-au-slopestyle-204199 ; point de vue peut-être plus calme sur http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/06/jo-sotchi-pistes-dangereuses_n_4736262.html?utm_hp_ref=fr-sotchi-2014)

 

Allez, Mister White, tu as pris une claque et lorsque tu as quitté l'aire du pipe tu étais sous le choc, manifestement incrédule sur le mode i can’t believe it ; oh my God !... comme le disait ton 'tombeur' mais, lui, avec une joyeuse stupéfaction.

Tu n'es ni le premier, ni le dernier favori à t'être 'planté' lors de J.O., et ceux de Sochi en ont donné pusieurs exemples dont le tien qui restera peut-être / sans doute le plus illustre.

Dommage pour ton palmarès, mais tu t'en remettras, il n’y a pas à en douter un instant.

Puis-je ajouter que si ont raison ceux qui te décrivent comme un prétentieux des plus désagréables, cette claque te sera probablement salutaire pour l’évolution de ton caractère, de ta personnalité… 

... Et n’oublie pas qu’un poète avait chanté que Rien n'est jamais acquis à l'homme. Ni sa force Ni sa faiblesse ni son cœur […] et qu'un autre mit ce chant en musique.

C’est ici : http://www.youtube.com/watch?v=VtMBlr_DRjQ  

See you soon… en meilleure forme, je te le souhaite et alors, pour me défrustrer totalement, je te remercie d'avance de tenter de produire le show que j'attendais hier ;)

 

Voilà, bande de rigolos, ce que je pense de vos critiques.

Je vais à présent aller voir le half-pipe version féminine, peut-être y a-t-il une super-boardeuse en herbe.

Je souhaite en tout cas à ces Miss une neige un peu plus adaptée que celle d'hier, ou alors qu'elles s'arment d'un maillot de bain et d'un surf, ce sera plus simple !

 

Je voulais vous quitter en vous laissant sur une image à méditer : celle de Shaun White découvrant sa note à la suite de son premier run de sélection.

Pour une raison que j'ignore, Overblog refuse de l'éditer en affichant 'Erreur / Le format d'image n'est pas valide'... !?!?

format ? Ma photo, faite sur un écranTV, est sous JPG : ou est le 'blème ?

 

J'ai le sentiment qu'il n'y a pas que quelques-unes des pistes de Sochi qui boguent ici ou là ! 

 

 

(1) La citation est bien connue mais je renvoie sans complexe à Wikipedia http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeux_olympiques_antiques  pour son origine (voir les références aux notes 114 et 115)

 

(2) Si besoin était, je dispose de l'enregistrement de l'émission concernée... ;D

Gérard Holtz y joue le papy qui crie 'vive les djeunes' la voix chevretante mais, en réalité, il apparaît assez clairement qu'il n'a rien à faire des épreuves de sélection de snowboard, et du freestyle en général. Tout ce qui l'intéresse est de revenir aux épreuves de ski de fond car il y a des Français qui pourraient y être sélectionnés et, lorsqu'il envisage le snowboard, c'est uniquement pour connaître l'heure approximative de passage des Français qui pourraient également être sélectionnés.

Bref : il veut l'antenne pour suivre la course aux médailles...

Cette remarquable intervention "cocoricoooêêsque" comme je les aime tant était d'autant plus pertinente :) qu'elle eut lieu peu avant que ne s'élance Shaun White pour son premier run de sélection, et que les commentateurs commençaient à mettre la pression sur les téléspectateurs pour introduire "the king". 

Imaginez quelques instants, Monsieur Holtz, que lors de l’épreuve du 12.5 km de biathlon, les rigolos commentant les épreuves à l’intérêt discutable de freestyle (votre pensée, pas si intime qu'elle aurait dû l'être puisqu'elle est perceptible, est-elle traduite correctement ?) vous aient interrompu alors que vous étiez en train d’annoncer l’arrivée de Martin Fourcade : ne les auriez-vous pas traités d’iconoclastes ?

Je vous laisse donc imaginer à présent ce qu’ont pensé de vous tous ceux qui attendaient la prestation de Shaun White, djeunes et moins djeunes, et votre attitude fut d'autant plus malvenue que vous étiez à Sochi notamment pour jouer au coryphée des retransmissions des J.O. d'hiver. On pouvait donc attendre de vous sinon une maîtrise totale, du moins une connaissance minimale dans toutes les disciplines.

Ah oui ! Bien sûr, j'oubliais !!... Shaun White n'est pas français, alors quel intérêt !?!?

 

(3) Sa Blondeur, qui vient de jeter un œil à ce post, me rappelle que les journalistes qui en ont après le vocabulaire anglo-saxon semblent totalement oublier que ces sports se sont développés aux US… et pour cause ! En Europe, et en France en particulier, les gens bien pensants n’en voulaient pas et les "riders" étaient considérés comme des ado/rebelles… des racailles. Ces sports ont fini par s’imposer, mais avec leur vocabulaire d’origine. Traduire en français les termes techniques comme le souhaite notamment Patrick Montel (et je ne peux lui donner tort sur le principe, pas sur l’acharnement –voire la mauvaise foi !- qu’il met dans son propos) me paraît totalement irréaliste pour moult raisons.

 

(4) J'avais zappé un article de Mathieu Crépel du 12 février  http://www.francetvsport.fr/les-jeux-olympiques/crepel-surpris-de-la-defaite-de-white-206017. Si j'en crois son § 'personnalité', et Mathieu Crépel est ô combien beaucoup plus compétent que moi en la matière, j'aurais tort... Possible que, comme il l'écrit, étant extérieur au snowboard j'imagine un Shaun White cool alors que, vu de l'intérieur du monde du snowboard il ne l'est pas du tout, d'où alors probablement l'animosité que lui manifestent certains... 

------------------------------------

 

** Mise à jour - 13 février

 

Ben voilà,  le tout était de chercher un peu.

Le reportage se nomme Shaun White Russia Calling.

Il est disponible :

 

- En anglo-américain : avec un texte de présentation en français sur http://www.theriderpost.com/articles/sotchi-2014-shaun-white-tente-le-triple-cork  

Sans présentation http://www.youtube.com/watch?v=nT6JKjuA-gM#t=517

 

- Il a été proposé en français par TF1 dans l’émission Sept à huit du 2 février 2014 dans une série de 5 reportages :

o Djihadistes à 15 ans,

o Une vie à la mer (l’érosion du littorale à Soulac-sur-Mer),

o Gynécologue et violeur,

o La vallée du future (Silicon Valley)

o Et, en dernier, le reportage sur Shaun White

Durée totale de l’ensemble 1h40.

 

l'émisssion est en ligne sur http://www.wat.tv/video/sept-huit-fevrier-2014-6mzlt_2flv7_.html à la suite d’une série de ‘pub’ un peu casse-pieds, mais en tout état de cause moins que vous :)… :) et re :) !!!!

Précision notable : impossible d’avancer le curseur pour visionner uniquement le reportage sur Shaun White. Donc ou bien vous vous posez et regardez l'ensemble de l'émission pendant près de 2h (les autres reportages sont tout à fait intéressants, mais sont ici hors sujet…), ou bien vous filoutez, et c’est encore papy qui va vous refiler une combine TOUT A FAIT LEGALE, en tout cas si j’en crois par exemple http://captvty.fr/afp  

 

Téléchargez un petit soft bien utile sur http://captvty.fr/  et si votre antivirus s’affole, envoyez-le faire la sieste ; voici des mois que j’utilise Captvty sans problèmes apparents.

 

Rendez vous à présent sur les émissions en ligne de TF1 et cherchez l’émission Sept à huit du 2 février 2014. Elle était encore disponible il y a quelques instants, j’ose croire qu’elle y est toujours, puis allez bosser un peu, cela vous changera, pendant son téléchargement. Il y en a pour environ 1h30.

 

Vous pourrez alors récupérer le fichier et utiliser le curseur de votre lecteur pour aller voir directement le reportage sur Shaun White.

 

Vu le matos dont il dispose pour s'entrainer !? Je conçois qu’il attise critiques et jalousies !!!

Est-il si imbuvable que certains le disent ? Franchement, je ne trouve pas...

 

En tout cas, après avoir satisfait votre curiosité sur le rider, ne manquez pas de visionner les autres reportages proposés par TF1, ils sont intéressants, je le répète.

 

A++ @ chacun de vous

Shaun White ; déçu, frustré : exercice d’auto-consolation…

Ah ! Aujourd'hui Overblog accepte les photos...

Celle-ci est bien sûr une capture d'écran.

Allez Mister White, garde ce sourire, tout baigne : c'est un droit fondamental de l'homme de se planter ! Et, à la réflexion, peut-être encore plus adaptée à ta situation que la chanson d' Aragon  / Brassens évoquée ci-dessus, je te propose celle qui suit :

 

They'll stone ya when you're tryin' to go sochi

Then they'll stone ya when you're there all alone.

But I would not feel so all alone,

Everybody must get stoned.

 

Puisque tu as un groupe de rock, à toi d'improviser la suite. Je pense que tu as reconnu la base de ma parodie, autrement, elle est ici http://www.youtube.com/watch?v=lu9IQHxsrDU

 

P.S. Pour ceux qui comprendraient que j'invite Shaun White à se shooter, je les engage à écouter la chanson en question et à entendre que, tout au long de son texte, Dylan joue sur l'ambivalence de 'stone' et 'stoned'. Dans la traduction qu'il a proposé, Hugues Aufray a préféré inverser la vapeur et traduire que 'Tout le monde un jour s'est planté' http://www.frmusique.ru/texts/a/aufray_hugues/toutlemondeunjoursestplante.htm. Pourquoi pas. Mais le texte d'origine perd une partie de son originalité, de sa saveur ironique...

 

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 12:56

Je sais qu’il y a quelques fautes de français dans mes textes…

Je sais également qu’il y a des fautes d’orthographe…

C’est honteux pour un ex-enseignant, etc., etc.

Oui, certes, bien sûr... et j'ai prié mes lecteurs de bien vouloir m'en excuser tout en m’amusant http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-l-orthographe-aaaaaaah-117945447.html, et accessoirement http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-l-orthographe-et-le-francais-aaaaaaah-2-120221548.html.

La barbe ! J’écris les billets de ce blog à la volée et, à tort, j’en conviens à 100%, oui-oui, promis, j'en suis rouge de honte, je ne les relis pas assez attentivement... d'ailleurs encore bien beau lorsque je les relis.

Quand j’étais en activité, j’avais autre chose à faire.

Depuis que je suis à la retraite... j’ai plus encore d’autres choses à faire :) !

Je suis donc peut-être mal placé pour critiquer... mais n’y a-t-il pas malgré tout des limites lorsqu’il s’agit d’un texte public, comme une publicité informative installée de manière à être vue par un maximum de passants, ce qui paraît d'une évidente logique?

Voici en tout cas la photographie que Miss Mablonde (= ma fille pour les peu habitués à ce blog) a eu la gentillesse de faire pour moi il y a quelques jours à l’Alpe d’Huez, aux Rousses, avec son super Smartphone à 5 millions de pixels (non je n’avais pas sur moi mon tout mignon Olympus Pen E3).

Je ne doute pas un instant que Tonton Mayonnaise sache s’occuper des enfants pendant que leur parents se baladent dans la station ou sont sur les pistes (dont on ne sort pas lorsque le manteau neigeux est mince et instable comme c'est le cas cette année http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/le-triste-%E2%80%98exemple-de-michael-schumacher%E2%80%99.html), mais concernant l’apprentissage de l’orthographe il sera, selon toute évidence, préférable de s’adresser ailleurs !

Leçon d’orthographe à l’Alpe d’Huez

Sans rancune Tonton Mayonnaise, d’autant que j’étais plus amusé que véritablement horrifié. J'en ai tellement vu d'autres avec mes élèves et j'en vois toujours tellement d'autres sur la Toile !

Je ne suis plus prof et je considère que, désormais, je ne suis plus véritablement concerné. Je laisse 'cela' aux fins technocrates de nos vénérables Grandes Ecoles (... les pauvres... Qui, les technocrates ou les grandes Ecoles ? Mais non, le 'cela', c'est-à-dire le français et son orthographe :) !)

Si tu as vu un gus en face de ton affiche MDR et même PTR XXXXXXXXL : c’était moi !

Si tu es francophone, je pense qu’il te faut retourner dans les classes où l’Education Nationale autorise encore les maîtres à faire des dictées ; si tu ne l’es pas, la moindre des astuces aurait été de faire relire ton texte par un ami qui l'est.

Franchement ?

Tant que l’un de nos Ministres de l’Education Nationale en mal de réformes encore plus débilitantes que quelques-unes de celles qui sont en cours n’aura pas pris la décision de rendre l’orthographe libre, é jvou jur kse jourla jfrê trèfor, ton affiche donne une curieuse image de la culture française version huizate.

Je serais le maire, je t’obligerais à la refaire… après corrections, bien évidemment.

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 09:30

Je laisse aux journalistes le soin d’épiloguer sur la chute de Michael Schumacher car, à mon sens, je n’ai toujours pas lu ce qui me parait être l’essentiel.

Ce qu’a fait Schumacher, 7 fois champion du monde en F1 et donc individu dont on peut légitimement supposer qu’il a les bons réflexes et les plus grandes capacités d’analyses du terrain, que ce soit sur une piste de F1 ou une piste de ski, c’est s’engager dans un ‘hors piste’ qui, bien franchement, n’en est pas un.

Un ‘hors piste’, je prends un exemple au hasard, c’est cela http://www.youtube.com/watch?v=JOBZBomOXyg.

Si vous en souhaitez d’autres illustrations, saisissez ‘freeride’ sur Youtube, et vous ne serez pas déçu !

Non, Schumacher n’a fait qu’emprunter une partie d’un terrain non damé entre 2 pistes qui, elles, le sont... (cf. par ex. http://www.youtube.com/watch?v=_haGJ-NGB7s, mn. 2.32 et s.), et je ne connais pas un skieur de niveau correct qui, un jour ou l’autre, n’a pas utilisé ce type de ‘hors piste’ (je préférerais le terme de ‘raccourcis non damés’) pour rejoindre une autre piste ou rallier une remontée mécanique.

Pour ma part je l’ai fait des dizaines, voire des centaines de fois.

Or, cette année, il y a tellement peu de neige que dans les stations où des pistes ont été intégralement taillées ou, plus modestement, aménagées dans la roche à coup d’explosifs et/ou de bulldozers (nonobstant l'érosion naturelle), il y a de nombreux blocs plus ou moins gros, les plus petits étant les plus sournois car ils ne sont pas ou sont insuffisamment recouverts de neige et que le skieur ne les voit pas, ne le sait pas.

C’est à cela que Schumacher n’a probablement pas pensé (1)

Et si un homme qui, je le répète, est habitué à analyser un terrain en une fraction de seconde s’est fait piéger, n’importe quel skieur standard, dont je fais partie, est susceptible de commettre la même erreur, bien que le mot de ‘distraction‘ me semblerait plus adapté à défaut de ‘c...e’, car la distraction est tellement gigantesque que, à ce niveau, c’en est une !

Des ‘pièges à la Schumacher’ ? Il y en avait plein les ‘raccourcis’ ou les ‘mini-hors pistes’ d’Huez d’où je reviens, et j’imagine qu’il en est de même dans moult stations, dont probablement Méribel où a eu lieu le lamentable et regrettable accident de l'ex-pilote.

Un accident stupide dû, je veux bien le croire, au fait que Schumacher était peut-être passé des dizaines de fois par ce ‘raccourci’ et que la force de l’habitude a fait que ses exceptionnelles qualités d’analyse du terrain ne se sont pas manifestées.

Fort heureusement, je ne me suis pas fait piéger au cours de mon séjour, mais -ce que je vais écrire est horrible !- combien de fois me trouvant devant un de ces ‘raccourcis’ / ‘mini-hors-pistes’ que j’ai l’habitude d’utiliser, l’image de ce pilote d’exception allongé sur un lit d’hôpital entre la vie et la mort ne s’est-elle pas imposée à moi ?!

... Et, bien sûr, c'est cette image qui a fait que je suis resté sur la piste, la vraie, celle qui est intégralement damée (mais qui, parfois, contient néanmoins quelques cailloux pas véritablement dangereux, il est vrai, si ce n'est pour les 'semelles' des skis... bien qu'ils peuvent provoquer un déséquilibre et une chute).

Courage ‘Schumi’ ne nous lâchez pas, et courage également à vos proches.

Ce serait trop stupide de ‘partir’ ainsi après tous les risques invraisemblables que vous avez su maîtriser dans votre vie.

Quant à mes 'visiteurs' qui font du ski, je ne peux que les engager à se souvenir du triste ‘exemple de Schumi’ : ne sortez pas des pistes damées… en tout cas tant que le manteau neigeux restera aussi mince.

P.S. Concernant le fait que le casque de Schumacher ait éclaté (alors qu’il skiait lentement http://www.francetvinfo.fr/sports/automobile/f1/michael-schumacher/schumacher-la-camera-du-casque-fonctionnait-et-les-images-sont-exploitables_498982.html) ôtant ainsi la protection de cet équipement, je suis étonné de n’avoir lu nulle part ce qui m’a été dit plusieurs fois par des relations et amis à Huez qui vendent du matériel de ski : un casque qui a reçu un choc (et il paraît qu'il en faut peu) doit être mis à la benne et renouvelé,  car il devient inefficace. Et n’allez pas imaginer que c’était dans le but de m’en vendre un nouveau puisque, probablement à tort, je skie avec un simple bonnet… J’ai le sentiment d’être prisonnier lorsque j’ai casque sur le crâne ;( !

Si cette information est vraie, le casque de Schumacher avait-il préalablement reçu un choc qui l’a rendu inopérant ?

Repost 0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 03:33

Suite de http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/%E2%80%A6-et-si-nous-faisions-des-quenelles.html

Comme certains semblent un peu 'durs ou lents de la comprenette' :)*, voici quelques illustrations (vous pouvez cliquer sur les photos, elles s'agrandissent ; cliquez à droite, elles défilent ; on n'arrête pas le progrès :).

Densité finale du mélange lait + semoule + sel / poivre / noix de muscade (une pointe de piment d'Espelette) + jaunes d'oeufs + blancs d'oeufs battus en neige. Bien sûr que vous pouvez remplacer la graisse d'oie par du beurre (environ 150gr pour les quantités indiquées) et que vous pouvez incorporer dedans du poisson (notamment du brochet) effilé, ou du poulet, du canard, etc.

Densité finale du mélange lait + semoule + sel / poivre / noix de muscade (une pointe de piment d'Espelette) + jaunes d'oeufs + blancs d'oeufs battus en neige. Bien sûr que vous pouvez remplacer la graisse d'oie par du beurre (environ 150gr pour les quantités indiquées) et que vous pouvez incorporer dedans du poisson (notamment du brochet) effilé, ou du poulet, du canard, etc.

Moulage approximatif des quenelles

Moulage approximatif des quenelles

Rouler les quenelles dans du film transparent, boucher les trous et affiner les formes

Rouler les quenelles dans du film transparent, boucher les trous et affiner les formes

Les plonger dans de l'eau bouillante ; à droite, les quenelles cuites commencent à remonter à la surface.

Les plonger dans de l'eau bouillante ; à droite, les quenelles cuites commencent à remonter à la surface.

Bon'ap 1 : quenelle au beurre

Bon'ap 1 : quenelle au beurre

Bon'ap 2 : quenelles nappées d'une béchamel avec reste de poulet (il est aujourd'hui bienvenu de dire comment l'on accommode les restes pour éviter le gaspillage)

Bon'ap 2 : quenelles nappées d'une béchamel avec reste de poulet (il est aujourd'hui bienvenu de dire comment l'on accommode les restes pour éviter le gaspillage)

Tout est-il clair, cette fois ?

 

A+...

P.S. Si vous me 'mailez', vous n'aurez pas de réponse pendant quelques / plusieurs jours.

Je pars faire du ski pendant que vous bossez :) et ne pense pas avoir de connection 'internetteuse'... Et non, non, je n'ai toujours pas de Smartphone : je hais les réseaux sociaux et refuse d'investir quelque € 300 minimum dans un machin qui, outre le fait qu'il devient techniquement obsolète en 2 ans, se perd, se casse... se fait 'taxer' !

Mon vieux 'tagadou' de téléphone portable avec son forfait à € 2 me convient toujours très bien. Et oui, peut-être deviens-je un vieux c... ; c'est de mon âge.. :)

See you soon

*Hé oui ! Encore un coup des blondes :)... Avez-vous observé cette pub automobile 'blondophobe' qui montre une blonde en train de chercher désespérément ses clés de voiture dans son sac, alors qu'une brune arrive en sifflotant et ouvre sa portière sans difficulté car elle n'a pas besoin de clé ? Futée, la brune !

Encore une discrimination :)

Cela dit, la pub en question est mal faite puisque je n'ai gardé en mémoire (contre mon gré :)  ni le nom de la marque d'automobile, ni le modèle qui présente ce scénario plutôt sexiste : il n'y a bien que les femmes qui choisiront une automobile pour une simple histoire de clé... (Voilà ! J'y suis : c'est la Nissan Micra http://www.youtube.com/watch?v=V-UyU8tg1o0)

Et encore une discrimination !!

Heu... Et si l'on cessait d'être mal dans sa peau au point de voir des agressions discriminantes là où il n'y a qu'humour, l'humour étant souvent un peu 'bébête' ?

Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 13:12

Je ne sais pas vous mais, personnellement, entre les quenelles de Dieudonné et ‘ceux’ qui vont se promener dans le lit d’une minette qui n’est pas leur épouse ou leur compagne attitrée, ce qui peut être épuisant et qui peut coller comme un trou à l'estomac :)… rien que d’y penser ; j’ai la dalle ! :)

Je vous propose donc ci-après la recette de quenelles à la (graisse de) Canard :)… ce qui comblera ceux qui me réclament des 'secrets' (oui, il ne faut pas en rajouter :) pour réaliser des plats sans aucun rapport avec mon régime (cf. http://le-bosse-fort.over-blog.com/article-31512066.html) : bande de morfals ! :-) !!!

 

N.B. J'ai ajouté des illustrations pour faciliter la compréhension de cette recette qui peut présenter bien des variantes : http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/quenelles-.-photos.html et (ajout du 3 février) je suis amusé de constater que je ne suis pas le seul à vouloir rendre aux Lyonnais cette quenelle qui fait partie de leur patrimoine culinaire http://www.metronews.fr/lyon/apres-l-affaire-dieudonne-les-quenelles-lyonnaises-veulent-redorer-leur-image/mnbb!11cgG0G6PiUM/, mais je ne pense pas qu'ils en soient les inventeurs (d'après Wikipedia, le nom vient d'un mot allemand et la quenelle ne se développa à Lyon qu'à partir de 1907... http://fr.wikipedia.org/wiki/Quenelle )

Ingrédients :

- ½ litre de lait

- Graisse de canard (pas celle pour touristes, celle qui a du goût !)

- 200 gr de semoule grains moyens

- 3 ou 4 œufs

- Noix de muscade, sel, poivre

- Sur option, 150 gr de gruyère râpé

- Ce n'est pas un ingrédient, mais il vous faut néanmoins un rouleau de film transparent du type Cellofrais

Avec les quantités indiquées, je fais habituellement un dizaine de quenelles de taille correcte.

Préparation :

Dans une casserole antiadhésive de préférence, porter le lait à ébullition. Y jeter (doucement ; le lait bouillant… ça brûle !) 3 'bonnes' cuillérées de graisse de canard, un peu de noix de muscade, du sel, du poivre, le gruyère si vous avez fait le choix d’en mettre(limitez alors le sel puisque le gruyère est lui-même salé) en remuant avec un fouet (ou à la fourchette si c’est là votre habitude). Lorsque lait et graisse sont bien mélangés, verser la semoule en une fois et tourner, tourner et tourner encore jusqu’à obtenir un bloc qui rappelle le mélange farine-lait lorsque vous commencer une béchamel ou, si vous préférez, lorsque le mélange se détache bien tant des bords que du fond de la casserole.

Attention, cela va assez vite en fin de cuisson.

Retirez du feu ; réserver, dit-on habituellement dans les recettes

Pendant que votre mélange refroidi, séparer les blancs des jaunes.

'Réserver' les jaunes et monter les blancs en neige.

Revenir vers votre mélange qui a dû suffisamment refroidir pour que vous puissiez, sans les cuire, mettre les jaunes. Mélanger et incorporer les blancs…

- Mais c’est trop épais ! Jamais je ne pourrais introduire délicatement les blancs comme il se doit lorsqu’ils sont montés en neige !

- Je sais, mais tais-toi et mélange le plus doucement que tu peux :), tu vas voir que peu à peu le bloc va devenir plus liquide.

Lorsque l’ensemble est homogène, vient alors le grand moment : celui où il va falloir être sculpteur ou, plutôt, potier se lançant dans la création de statuettes en argile.

Les pros de l’hygiène iront chercher des gants, les autres, les gros cochons comme moi, se relaveront les mains (se 'relaveront' car, bien sûr, vous les aviez lavées avant de commencer votre préparation :) : il va falloir mouler les quenelles.

On lit ou entend souvent dans les recettes de cuisine qu’il faut utiliser une cuillère. Si cela vous tente, vous pouvez essayer. Autrement suivez ledit gros cochon (mince cochon !... je suis toujours mon régime et n'utilise qu'exceptionnellement la présente recette) et plonger hardiment la main dans le mélange pour y prélever de quoi mouler une quenelle.

Je vous engage alors à utiliser un geste que j’ai appris en Turquie (j'ignore s'il a cours en Occident... je n'ai jamais vu quiconque l'effectuer), lorsque je faisais (et referai bientôt, je l’espère :) des ‘köfte’ (boulettes de viande hachée aplaties) sur un ‘mengal’ (barbecue), au bord du splendide lac d’Egredir, avec mon vieux copain Kasap (=Boucher) Mehmet, ou que je m’amusais à façonner des objets en terre à Avanos, en Cappadoce, dans l’atelier de poterie de mon également très vieux pote Galip (http://www.chezgalip.com/, ne pas manquer :) -> http://www.odditycentral.com/pics/the-hair-museum-of-avanos.html)

Ce geste a pour but de chasser l’air afin de bien agglomérer les différentes particules.

A vue de nez, vous prélevez donc de quoi mouler une quenelle (il est permis de se planter sur la quantité, et il est tout à fait autorisé de recommencer :) et, sans même chercher à lui donner la moindre forme, vous allez passer d’une main à l’autre le morceau prélevé en serrant à chaque fois les doigts sur ledit morceau. La main acquiert assez vite ce geste et il devient un automatisme. Vous allez donc faire des allers et retours en serrant la main à chaque fois sur votre future quenelle et constater que, peu à peu, l’informe portion que vous aviez prélevée prend une forme de boulette qu’il vous suffira d’affiner pour lui donner la forme plus conventionnelle d’une quenelle… bien que, libre à vous de faire des quenelles en forme d’étoile… ou de doigt ou de bras d’honneur avec dédicace éventuelle à qui vous plaira :)

Il ne vous reste plus qu’à répéter ces gestes jusqu’à épuisement de votre matière première.

Déposer bien sûr les quenelles dans une assiette en évitant qu’elles ne se touchent ; elles pourraient se coller entre elles et, en les séparant, vous risqueriez de démolir votre œuvre de sculpteur :(

Attention également : en moulant vos quenelles, veillez à ne pas faire de trous, elles pourraient casser à la cuisson. Comme vous allez avoir peu à peu de la semoule plein les mains, que la semoule humide colle aux doigts, plus les quenelles passent, plus il devient difficile d’avoir des gestes précis.

Option : aller se laver les mains ou continuer ainsi en se disant qu’il sera possible un peu plus tard de combler les trous et autres fissures.

Prendre à présent les quenelles une à une et les rouler dans du film transparent.

C’est maintenant vous allez avoir la possibilité de modifier légèrement la forme de vos quenelles et de boucher éventuellement les trous : à travers le film, vous les voyez bien, les doigts ne collent pas :), vous pouvez fignoler.

Faire bouillir de l'eau.

Lorsqu'elle est à ébullition, y plonger les quenelles.

Ces dernières vont aller au fond de la casserole et, comme elles vous aiment bien, elles viendront vous faire un ‘coucou’ lorsqu’elles seront cuites.

Et comment des quenelles font-elles ‘coucou’ ?

Simple : après 3 ou 4 mn, selon grosseur, elles remontent à la surface.

Les sortir avec une écumoire et les déposer, avec le film transparent, dans une assiette et les laisser refroidir.

C'est maintenant à vous d'imaginer...

Vous pouvez les préparer avec la sauce qui vous plaira (… pas de tomatee SVP, ou alors ne m’invitez pas ! J’ai horreur des quenelles à la sauce tomate ; cela me rappelle trop ces infamies que l’on vend en conserve et que l’on ose nommer véritables quenelles de Lyon : c’est mou, c’est flasque, c’est gélatineux, c’est dégoutant, c'est répugnant... cela donne la gerbe !) ou, tout simplement, vous les passez une quinzaine de minutes dans une cocotte en fonte avec un peu d’eau. Les servir avec un morceau de beurre ou, astuce, en fin de cuisson ajouter une noix de graisse de canard de manière à les faire légèrement dorer.

Bon appétit les 'z’enfants'…

 

Pour précisions complémentaires sur la recette, voir http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/quenelles-.-photos.html

Je vous quitte.

J'ai juste le temps d’aller me faire des quenelles, de les manger, d’en glisser deux ou trois dans un paquet pour les expédier à Dieudonné*, tout cela avant avant 16h15, car je voudrais voir en direct à la TV si Monsieur notre Président de la République va avoir le cran d’aborder lui-même tous ces bruits d’incartades conjugales qui courent de manière persistante, et comment il va alors s’y prendre pour présenter... ‘la chose' :)

... Ou si, au contraire, il va négligemment glisser sur le sujet, moyennant quoi un journaliste ne manquera pas de lui demander des éclaircissements : comment celui-ci formulera-t-il sa question pour ne pas être trop 'lourd', et comment François Hollande y répondra –t-il pour se sortir du bourbier dans lequel il s'est mis lui-même**.

Mettons-nous bien d’accord.

Ce qui m’intéresse n’est pas l’histoire de cœur (j'adore les euphémismes :) en elle-même ; non, merci : les aventures amoureuse des 'pipeules', très peu pour moi. 

Ce qui m’intéresse par contre sont les exercices de style et autres acrobaties intellectuelles que va impliquer ladite histoire de coeur.

Franchement… !!! 

Que le citoyen François Hollande drague, soit ; c’est son problème.

Mais quand ledit citoyen François Hollande devient Président de la République, s’il continue à draguer, il s’arrange au moins à ne pas se faire pincer comme un collégien qui fait le mur de son internat par quelques paparazzis en mal de scoop, d’autant qu’il n’avait pas manqué d’être informé que des rumeurs couraient sur cette possible / probable liaison !

Cette bonne grosse situation de comédie de boulevard fait passer la France, les Français... et le héros même de ladite comédie pour de gros bouffons, et ce n'est pas 'Gayetgate', animation  mise en ligne de Taïwan, qui me donnera tort http://www.directmatin.fr/insolite/2014-01-14/delirant-le-gayetgate-vu-de-taiwan-animation-649062 , http://www.youtube.com/watch?v=x0M48akGg5g&list=PL5_Zg40DC3OGmjReqKu4WQ7Q4BR4DNYnV  :(

C'est plus que lourd ; c'est même d'un humour passablement vulgaire.

Lui qui était déjà dans la ...(censure)..., à présent, il y est jusqu’au cou...

... Et nous avec !

*A propos de Dieudonné avez-vous vu que son fils a été arrêté par la police avec sur lui un couteau de chasse et un coup de poing américain http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/un-fils-de-dieudonne-interpelle-avec-un-couteau-de-chasse-devant-le-theatre-de-la-main-d-or_504407.html#xtor=AL-54 . Est-ce là l’acte stupide d’un ado ou, chez Dieudonné, le climat familial est-il comme ses spectacles, susceptibles d’engendre la haine ? J'ose croire que le gamin (au fait, quel âge a-t-il ?) ne va pas 'payer' pour son père.

____

 

**Oui, je sais que ces conférences de presse n'ont pas la spontanéité à laquelle il serait possible de songer en les voyant. Les journalistes déposent une liste de questions et, très probablement, certaines peuvent-être évincées. Le 'spectacle' que j'attends est donc en partie organisée, mais il demeure...

 

Ajout - Même jour vers 19h.

Lamentable !

Qui ?

Moi !

Comme prévu, je me suis donc installé devant mon récepteur TV et, vieillerie naissante mais bien affirmée et / ou lassitude du ton ânonnant de l’orateur + cours d’économie niveau initiation lycée d'une classe de 2de pas trop motivée avec un prof pas très performant (Ah ! DSK, où êtes-vous !?)... je me suis lamentablement endormi.

Je suis désormais obligé de me satisfaire de http://actualite.portail.free.fr/france/14-01-2014/francois-hollande-clarifiera-sa-relation-conjugale-d-ici-fevrier/ (d'autres articles vont bien sûr suivre) et d’un journaliste qui, sur le coup de 18h45 (je venais d’être réveillé par mon chat qui s’ennuyait à son tour et se manifestait bruyamment pour jouer avec moi), a tenté de revenir à la charge en évoquant le rôle des Premières Dames et l’état de santé de Valérie Trierweiler.

Comme précédemment, François Hollande, d’un air pincé, a botté en 'touche' sur le mode pas 'touche' à ma vie privée.

On connait la rengaine. Lorsqu'il s'agit de se faire de la 'pub', le couple présidentiel se la joue people, on raconte tout, ou presque ; lorsqu'il y a des problèmes dans la marmite,  ledit couple relève de la vie privée, exit ceux qui deviennent alors des curieux.

A ce propos, mes souvenirs me trompent-ils, ou un certain membre de l'opposition nommé François Hollande ne s'était-il pas excité jadis contre le Président Nicolas Sarkozy, le traitant d'exhibitionniste métamorphosant les électeurs en voyeurs, alors qu'il présentait officiellement Carla Bruni aux Français ? (ajout du 15 janvier : non, pas d'erreur dans mes souvenirs, si ce n'est que le terme ne fut pas 'exhibitionniste', mais 'm'as-tu vu', si j'en crois http://actualite.portail.free.fr/france/14-01-2014/evasif-sur-sa-vie-privee-hollande-prend-un-risque-politique/).

Notre Président 'normal' semble bien terne en ce qu'il propose parfois / souvent des relectures, voire un plagiat, de celui qui, à l'en croire, est la cause de son incapacité à redresser la France car il lui a laissé un pays dans une situation désastreuse...

Monsieur le Président, je ne doute pas qu’il soit possible qu'entre les deux votre cœur balance, comme le chantait ma grand-mère, mais j’ai été frustré de la brève joute intellectuelle que j’escomptais sur un sujet planche de bois mouillée et savonnée avec soin dont vous êtes le responsable.

Comme vous le demandez avec raison, je vais respecter votre intimité et vous laisser dans la douleur des épreuves de votre vie personnelle, ce que j’ai d’ailleurs toujours fait, y compris lorsque vous baigniez dans la joie et le bonheur mais, de grâce… ne portez plus vos affaires de cœur dans le domaine publiquement comique avec vos escapades nocturnes en scooter afin de rejoindre en catimini celle qui semble être votre nouvelle bienaimée.

De la part d’un ado, la situation prête à sourire.

A votre âge et, surtout, compte tenu du sérieux, de la retenue, de la réserve qu'impose votre Fonction, c’est ridicule, c’est grotesque... et c'est par ce biais que votre affaire privée en devient publique.

J'ai honte d'avoir une tel Président à la tête de mon pays, et si vous n’êtes pas capable de déjouer les pièges des paparazzis qui vous tracent, je ne peux m’empêcher de m’interroger sur votre aptitude, votre compétence, votre capacité à déjouer les pièges et dangers de la politique nationale ou internationale .

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 13:46

Ce post fait suite à http://le-bosse-fort.over-blog.com/2014/01/laissez-donc-la-%E2%80%98quenelle%E2%80%99-aux-lyonnais%E2%80%A6.html

_________

Non Monsieur Valls.

Le fait que Dieudonné n’ait pas pu donner, hier à Nantes, le premier spectacle / meeting (?) de sa tournée en province du fait d’une décision du Conseil d’Etat et que ladite tournée semble à présent compromise ne me semble pas être une victoire de la République (http://actualite.portail.free.fr/france/09-01-2014/video-valls-ce-n-est-pas-ma-victoire-car-c-est-un-combat-qui-est-celui-de-la-republique/).

C’est là une action politico-judiciaire gênante au niveau du principe de la séparation des pouvoirs, de la liberté d’expression et de la condamnation a priori d'un suspect (c'est grave !)* qui s’inscrit dans une évolution paraissant échapper à beaucoup. Les valeurs républicaines traditionnelles partent de plus en plus en cacahouètes et, ne sachant que faire pour les maintenir, les gouvernements successifs, de droite, comme de gauche, y répondent à coups de réglementations et d'interdictions.

Interdire laisse entendre que les citoyens dans leur globalité n’adhèrent pas, ou plus, aux idées, aux paroles, aux actes, bref aux valeurs autrefois partagées par la collectivité et, pour les maintenir, l'Etat rend illicites et répréhensibles le fait de ne pas les respecter. L’interdiction est la négation d’un consensus démocratique et républicain, preuve manifeste du malaise évoqué.

Qui définira un nouveau pacte républicain ?

Qui aura assez de talent pour, à l'instar de Michelet, modifier, arranger l'histoire afin de mettre en place les mythes qui permettraient à l'ensemble de la population française d'aujourd'hui de retrouver une cohésion véritable ?

Dans l’affaire de l’interdiction du / des spectacle(s) de Dieudonné, le seul commentaire qui m’est parvenu et qui me semble juste, je l’ai entendu hier, vers 19 h sur France-Info, alors que je rentrais chez moi en voiture et que j’écoutais les news.

Qui parlait ? Je l’ignore et le regrette (je n’ai pas retrouvé l’interview dans les archives de France-Info). Mais celui dont les commentaires m’ont paru justes, car clairvoyants, a dit approximativement ceci : cette interdiction n’est pas une victoire pour la République ; ce qui serait une victoire serait qu’il n’y ait personne aux spectacles de Dieudonné.

C’est un progrès, mais sont encore loin du compte les déclarations matinales de Jean-Marc Ayrault selon lesquelles l’interdiction doit inciter à la réflexion ceux qui se rendent aux spectacles de Dieudionné http://actualite.portail.free.fr/france/10-01-2014/ayrault-invite-les-spectateurs-de-dieudonne-a-reflechir/  

Il demeure que cet appel à la raison ne peut toucher ceux qui pensent à la suite de Pierre Harlaut « je remets en cause qu’il y ait 6 millions de morts pendant la Shoah. A l’époque, il n’y avait peut-être pas autant de juifs sur terre. Oui, il y a eu quelques juifs (sic) qui sont morts mais aussi les tziganes, les homosexuels, les artistes … On ne peut pas focaliser sur les juifs. » http://www.streetpress.com/sujet/118371-porno-quenelle-la-galaxie-dieudonne-a-son-site-de-cul.

C’est vrai ; peut-être oublie-t-on un peu les tziganes, les homosexuels… dans les victimes du nazisme. Mais il n’empêche que certains ont zappés quelques cours d’histoire au collège et au lycée, peut être par allergie envers la discipline, mais sans doute plus encore parce qu’ils sont issus de ces milieux négationnistes ou révisionnistes bien présents dans le monde, en Europe, en France.

On se souviendra sans doute de certaines déclarations tonitruantes de Mahmoud Ahmadinejad (http://www.rfi.fr/actufr/articles/072/article_40443.asp) qui ne sont peut-être finalement que le reflet d’une attitude qui paraît se répandre dans une partie du monde musulman en lutte contre l’état d’Israël (http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2006/10/06/AR2006100601417.html ; http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9gation_de_la_Shoah).

Dans ce contexte, comment s’étonner que Dieudonné défendant la cause palestinienne use de cet artifice odieux, abjecte ?…

Il ne fait que suivre un courant bien affirmé.

Alors, s’il est bien certain que sa ‘quenelle’ il peut se l’auto-glisser de ma part :), ce n’est pas en lui interdisant de parler que l’on extraiera des cervelles endoctrinées les idées antisionistes et antisémites qui sont la base de son supposé humour.

Dieudonné ne fait finalement que témoigner de l'existence de telles idées ; le rire que peuvent provoquer ses plaisanteries nécessite la présence bien ancrée d'une 'culture antijuive'.

Que faire ?

Je n’en ai strictement aucune idée mais, j’y reviens, ce ne sont pas des interdictions qui changeront quoi que ce soit. Elles permettent de surcroît à Dieudonné de jouer le martyr persécuté par un système rejeté par lui et ses ‘followers’, et elles satisfont les stratagèmes médiatiques du personnage.

Voyez que j’ai raison, le 'système' m’empêche de m’exprimer, peut-il argumenter auprès des esprits crédules qui en font un apôtre de la cause.

J'ai toujours été un farouche partisan du dialogue, et malgré bien des échecs je reste convaincu que c'est la seule solution.

Peut-être faudrait-il contraindre Dieudonné et les siens à se rendre non en groupe important, ce serait peut-être la foire, mais à deux ou trois à Auschwitz-Birkenau (et probablement les autres sites d’extermination, je ne sais pas, je ne les connais pas) avec aux pieds des chaussures noires ; c’est plus visible pour ceux qui nient l’évidence.

Peut-être leur ignorance, ou leur mauvaise foi, ainsi que la sécheresse de leur esprit et de leur âme seraient-elles perturbées par la fine pellicule de poudre grise qui, au cours de leur ‘promenade’ entre les Crématoires II et VI, recouvrira peu à peu leurs chaussures…

… Et peut-être enfin réaliseraient-ils que cette ‘poussière’ n’est rien d’autre que la cendre des milliers de corps qui ont été brûlés puis enfouies en ces lieux et qui, peu à peu, sont remontées à la surface du sol.

La situation n’incite ni à nier les faits, ni à l’utiliser comme thème de plaisanteries qui ne me paraissent même pas amusantes (du moins pour celles qui me sont parvenues).

Seuls le silence, le respect des victimes et le vœu que jamais de telles horreurs ne se reproduiront s’imposent.

... Mais écouter Dieudonné et son prétendu humour peut faire peur sur les capacités humaines à tirer des leçons de l’histoire. Faut-il une fois encore citer Marx pour lequel "celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre" ** ?

 

Ajout du 11 janvier.

* Qu'est 'la condamnation a priori d'un suspect' ?

C'est sanctionner un suspect avant qu'il n'ait commis un fait délictueux.

Peut-on raisonnablement et, plus encore, juridiquement prendre une sanction contre Dieudonné avant l'un de ses spectacles, c'est-à-dire sans avoir la preuve qu'il a prononcé des propos répréhensibles, mais simplement parce que, compte-tenu de ses habitudes, on suppose qu'il va les prononcer ?

Fort heureusement non.

C'est comme si vous aviez été condamné 100 ou 1000 fois pour excès de vitesse et que désormais, considéré comme un habitué des excès de vitesse, il vous était collé une prune à chaque fois que vous vous mettiez derrière un volant.

Dans les démocraties véritables, la loi exige fort heureusement que l'acte répréhensible soit accompli (ou qu'il y ait au moins un début d'exécution de l'acte) pour justifier une poursuite. C'est bien pour cela que Manuel Valls a utilisé une autre voie pour tenter de faire taire Dieudonné, le fait que ses spectacles provoquent des atteintes à l'ordre public (voir par ex. http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140106.OBS1469/dieudonne-que-va-dire-la-circulaire.html ; la circulaire elle-même est disponible sur http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/circulaire-valls-dieudonne.pdf ).

___

Ajout du 12 janvier.

Dans un article publié par Le Monde http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/01/11/affaire-dieudonne-le-conseil-d-etat-replique-aux-critiques_4346462_823448.html#xtor=AL-32280397, le Vice-président du Conseil d'Etat explique la décision du tribunal. Il a cette phrase lourde de sens : " Elles [ces décisions) concernent un spectacle, tel qu'il a été conçu et précédemment interprété, ainsi que des circonstances locales déterminées". Autrement dit, et si je comprends bien, pour les tribunaux l'acte délictueux peut être considéré comme réalisé dans le cadre d'un spectacle qui se répète à chaque représentation, puisque l'on en connait son contenu. Le raisonnement est judicieux... Il demeure la possible et fréquente improvisation de l'artiste, surtout dans un one-man-show où la mise en scène n'est pas réglée comme du papier à musique : il peut ou non répéter ce pourquoi on entend interdire son spectacle. Il y a là un raisonnement qui me gêne beaucoup aux emmanchures, et je suis mal à l'aise dans ma tenue de démocrate attaché aux libertés : puisque tu as fait des vannes répréhensibles par la loi dans tes précédents spectacles, c'est que tu vas les reproduire dans les suivants, donc tu es coupable de ce que tu n'as pas encore fait.

Est-ce acceptable... même s'il est plus que probable, pour ne pas dire certain, que Dieudonné aurait répété lesdites vannes ?

Pour justifier l'interdiction, reste ensuite le possible trouble à l'ordre public ('les circonstances locales déterminées'), ce à quoi se réfère le Vice-président et qui est un autre problème.

Repost 0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 17:07

…Alors, remarquions-nous, à l’instar de http://www.atlantico.fr/decryptage/guerre-ou-paix-pour-21e-siecle-2014-en-donnera-t-elle-comme-1914-pour-20e-1814-pour-19e-etc-alexandre-melnik-ardavan-amir-aslani-940755.html , se diffuserait l’idée selon laquelle les années dont la décennie porte le numéro 14 seraient maudites, car annonciatrices de guerres ?

Je cite l’entrée en matière du petit chef d’œuvre référencé ci-dessus : « un regard aiguisé sur l'Histoire nous révèle que toutes les années en "14" (1) ont donné la tendance du siècle quant à l'équilibre guerre/pays. Un "hasard" qui pourrait bien être d'actualité en 2014, notamment autour de la question iranienne».

Difficile de nier que la situation géopolitique de ce début d’année est délicate et que les tensions que l’on observe en, ou avec la Syrie, l’Iran et, plus généralement, les Proche et Moyen Orients, sans oublier les relations entre les deux Corées ainsi que les tensions sino-japonaises peuvent dégénérer à tout moment ; 2014, pourrait voir éclater un conflit d’envergure. Certes, mais il aurait été possible de faire une analyse similaire -peut-être en une version encore plus dramatique- au 1er janvier 2013.

De plus, je persiste à penser qu’à la suite des débilités encore récentes reposant sur de pseudo-études du calendrier maya qui conduisaient à l’annonce d’une fin du monde, ce qui a perturbé bien des esprits, voici que l’ ‘on’ nous refait le coup de prédictions dramatiques bien dans l’air du temps avec les ‘années 14’ !

La débilité humaine est sans limite. L’homme aime à se faire peur par tous les moyens ; pourquoi lutter contre la torture puisque l’auto-torture est indécrottable et se niche partout et que, comble du masochisme, nos contemporains semblent jouir de ces frayeurs que les médias entretiennent à loisir ?!

Par curiosité (aurais-je loupé un épisode ?), j’ai bien sûr aiguisé ma mémoire pour tenter d’inventorier les décennies ‘14’ marquée par des horreurs, mais j’ai très vite capitulé et ai dû en appeler à des antisèches d’autant que, s’est posée la question de savoir en quelle année se terminant par 14 il convenait de commencer (faudrait-il remonter à la 1ère cellule vivante apparue sur terre :D ?)… et s’il fallait considérer uniquement ‘14’ ou, également, soixante-quatorze. Car, ne l’oublions pas, c’est en 1274 av. J.C., semble-t-il, qu’eut lieu la sanglante bataille de Kadesh entre Egyptiens et Hittites, épisode sinistre en lui-même qui, à l’instar de certains reliefs du Ramseum, laisse de surcroît supposer qu’à la suite des combats, les scribes de Pharaon comptabilisèrent les sexes coupés sur les corps des victimes hittites que leur apportaient des combattants égyptiens pour toucher une récompense.

Vrai que ces détails sordides sont compensés par le fait que la bataille de Kadesh conduisit au traité du même nom, dit encore Traité de paix éternelle (ce que les hommes sont parfois poètes utopistes !), qui établit le premier traité international de l’histoire tentant à garantir la paix… Exactement comme les horreurs des années de 1914 et suivantes conduiront à la mise en place de la SDN, première tentative de création d’une assemblée internationale destinée à assurer la paix. Et même si la SDN sera un échec, l’élément est grandement positif en ce qu’il dénote une volonté de mettre fin aux guerres incessantes. L’an 1914 initia des années terribles, mais conduisit néanmoins à une évolution positive.

J’invite donc quiconque veut en savoir plus sur la validité de la constatation / prédiction d’Alexandre Melnik, inventeur de l’analyse en cause, à contacter M. Google (ou autre M. Je-Suis-Supposé-Tout-Savoir :) et à saisir année ‘xxx14’ (à vous de déterminer la valeur de ces « x ») avant ou après notre ère et à remonter le temps. Autre solution : exploiter le type d’inventaires dont voici un lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Temps/Chronologie_standard .

Le minimum de sens critique conduira à observer que l’analyse proposée pour les décennies 14 peut être faite pour n’importe quel n°, de 0 à 9, en ce sens que chaque année, il y a du bon et du mauvais (et encore faudrait-il déterminer chacun des deux !), 1914 ayant été une année singulièrement horrible, mais, en nombre de victimes, bien moins que 1916, année qui inclut l’inhumaine Bataille de Verdun.

Et puis, comment gérer le jeu du négatif / positif, puis du bilan ? Il est en effet à observer que 1814, année sur laquelle insiste l’article précité, pourra être considérée comme une année noire pour les Français du fait de la débâcle et de l’abdication de Napoléon Ier, mais qu’elle est également à inscrire au tableau des années bénéfiques pour l’Europe, puisque ladite débâcle conduira, la même année, au Congrès de Vienne qui démembrera l’espace conquis puis contrôlé par Napoléon et la redessinera géopolitiquement rendant une certaine indépendance aux populations soumises.

Alors : 1814 est-elle finalement à comptabiliser en positif ou en négatif ?

Tout ceci me paraît absurde.

… Mais à chacun de se livrer aux analyses et prédictions qui lui plaisent. Comme le ridicule n’a jamais tué et probablement encore moins aujourd’hui qu’hier, il n’y a aucune raison d’avoir la moindre retenu… puisque le bon sens semble également disparaître.

 

 

Ajout du 30 août 2014

Des menaces de guerre planent du fait des prétentions de M. Poutine-le-Fourbe et des grands malades de djihadistes.

Mais je ne pense toujours pas que le chiffre 14 ait quoi que ce soit à voir avec la connerie humaine !

(1) A noter que l’extrait cité supra procède du texte de présentation de l’article de Atlantico. Il est beaucoup plus catégoriquement affirmatif que son contenu lui-même, à savoir l’interview d’Alexandre Melnik, professeur associé de géopolitique et responsable académique à ICN Business School Nancy - Metz.

Melnik indique pour sa part que « les années se terminant en 14 contiennent souvent, au fil de l’Histoire, une charge historique spécifique, particulièrement forte ».

Que ce soit ‘toutes les années en 14’ ou que ces années ‘contiennent souventne change finalement pas grand-chose à l’analyse qui me paraît des plus hâtives et des plus abusives. Il conviendrait au moins -et encore- de ne pas faire référence à l’ensemble de l’Histoire (sic)…

Repost 0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 16:23

Voici un an, presque jour pour jour, que je vous ai ‘abandonnés’, et je trouve dans mes BAL une bonne douzaine (je compte en douzaines, comme les huîtres de circonstance en ces périodes de fêtes… pauvres bêtes !) de courriels me souhaitant une heureuse année 2014.

Sympa de ne pas oublier votre ‘vieux’ :( prof ! 

Merci à vous, et bien que je vous aie répondu individuellement, je réitère ici à chacun mes souhaits de bonheur pour 2014.

Outre sacrifier à la tradition des souhaits, quelques-uns me parlent des ‘quenelles’ de Dieudonné et me demandent ce que j’en pense ; d’autres m’interrogent sur la possibilité que les décennies en 14 soient maudites car annonciatrices de guerres et me joignent le lien http://www.atlantico.fr/decryptage/guerre-ou-paix-pour-21e-siecle-2014-en-donnera-t-elle-comme-1914-pour-20e-1814-pour-19e-etc-alexandre-melnik-ardavan-amir-aslani-940755.html .

Commençons par les ‘quenelles dieudonnéziennes', le post suivant répondra à la supposée ‘malédiction des décennies 14’

Je dois à la vérité de reconnaître que je n’ai pris connaissance du problème des ‘quenelles’ qu’à la suite de celle, peu discrète, glissée par Nicolas Anelka, celle qui a provoqué un tel battage médiatique que je n’ai pu faire autrement que de voir et entendre parler de ‘quenelles’ partout dans les infos tant et si bien que, intrigué, j’ai fini par m’interroger sur sa signification exacte (cf. par ex. http://free.eurosport.fr/football/premier-league/2013-2014/anelka-nasri-sakho-parker-l-affaire-de-la-quenelle-rebondit_sto4068533/story.shtml  article qui, outre Anelka, inventorie quelques autres ‘quenelles’ célèbres, non comprise, peut-être ( ?), celle de Barack Obama http://www.public.fr/News/Beyonce-Jay-Z-et-Barack-Obama-mais-quel-est-ce-geste-semblable-a-la-quenelle-483447  mais voir également http://www.public.fr/News/Beyonce-Jay-Z-et-Barack-Obama-mais-quel-est-ce-geste-semblable-a-la-quenelle-483447 , nonobstant Manuel Valls, non en train de ‘queneller’ lui-même, mais entouré de ‘quenelleurs’ http://www.lepoint.fr/societe/quenelles-la-photo-de-valls-qui-fait-desordre-30-12-2013-1775553_23.php , sans oublier celles d’Astérix et Obélix http://www.public.fr/News/Arthur-depite-et-en-colere-sur-Twitter-482904 , etc.).

Bien sûr que j’avais entendu parler des ‘quenelles’ de Dieudonné, mais je ne m’étais jamais trop intéressé à la question partant d’un a priori selon lequel il y a toujours des ‘journaleux’ disposés à faire du vent pour pas grand-chose.

‘Quenelle’ = variante du bras ou du doigt d’honneur, et l’on ne va pas en faire une montagne.

J’avais tort.

En effet, dans un second temps, je me suis intéressé à ce qui est la seule et vraie question : quenelle antisystème et anticonformiste, d’accord, merde à Voltaire, je-suis-pour-ce-qui-est-contre et contre-ce-qui-est-pour et-tout-ça, ce n’est pas une nouveauté et j’aime bien cette attitude critique, mais qu’est au juste pour Dieudonné le système, le conformisme ; bref : quelles sont les normes contre lesquels il se dresse, il se révolte ?

Et là, j’ai fait des découvertes totalement imprévues…

Dans l’ordre chronologique desdites découvertes se trouve d’abord un article de Louis San qui est allé interviewer Jean-Paul Gautier co-auteur, avec Michel Briganti et André Déchot, de La Galaxie Dieudonné : pour en finir avec les impostures (Paris, Éd. Syllepse, 2011, 191 p.), http://www.francetvinfo.fr/societe/quelle-ideologie-se-cache-derriere-la-quenelle-de-dieudonne_486924.html#xtor=AL-54 .

Le choc a été brutal lorsque j’ai trouvé la réponse à ma question en ces termes (merci à l’auteur pour l’emprunt de ces quelques lignes, et je recommande à tout lecteur du présent billet de se reporter au texte d’origine, car il y a pour tout novice comme moi sur le sujet Dieudonné bien d’autres sujets d’étonnement) :

« Dieudonné pense qu'un lobby juif a la main sur le pouvoir et qu'il se décline dans toutes les sphères : politiques, financières, médiatiques, et artistiques. C'est une grille de lecture selon laquelle tout non-juif est victime du totalitarisme juif. Autrement dit, les juifs s'arrangent entre eux et pour eux. »

« Quand Dieudonné affirme que la "quenelle" est un "symbole d'insoumission au système", il désigne un système juif. Selon lui, les juifs s'enrichissent et font leurs affaires sur le dos des autres, au détriment de l'ensemble de la population. En clair, pour le dire crûment, le message de ce geste est : "le système passe son temps à vous la mettre, alors nous vous la mettons."[…]»

Ah ! Voilà qui semble clair car sans équivoque et qui rappelle très vaguement :( et, plus encore, lamentablement, l’un des propos tenu par un personnage de l’histoire dont il me plaît de ne pas écrire le nom !

Désormais intrigué, ma quête m'a conduit sur Youtube où j’ai trouvé plusieurs messages 'dieudonnéziens', dont deux qu’il faut voir et entendre pour juger sur pièces.

Le premier est une réponse faite à François Hollande qui, soutenant Manuel Valls, confirme qu’il convient de trouver un moyen de faire taire Dieudonné (pour la déclaration de F. Hollande http://www.francetvinfo.fr/societe/dieudonne/pour-hollande-il-faut-approuver-et-soutenir-l-initiative-de-valls-contre-dieudonne_493378.html#xtor=AL-54  ; pour celle de Manuel Valls http://www.francetvinfo.fr/societe/dieudonne/face-a-dieudonne-valls-veut-casser-une-mecanique-de-haine_492454.html  ).

La réponse de Dieudonné est en deux parties :

- Partie 1 : http://www.youtube.com/watch?v=q9sYwdkw9ok  

- Partie 2 : http://www.youtube.com/watch?v=GzT5gOLbnFQ  

Le second est le clip d’une chanson (parodie d’un succès d’Annie Cordy Chaud Cacao –ou Cho ka ka o- http://www.youtube.com/watch?v=wY8Nms_VcWY ) qui, pour celui qui, comme moi, débarque dans le monde de Dieudonné, porte le non étrange de Shoah Nana http://www.youtube.com/watch?v=TicVwvt-3O (un coup d’œil sur http://www.youtube.com/watch?v=h-XHADQgCOc peut également être instructif).

Qu’en dire ?

Avant tout que je suis sur les fesses (poli le Canard aujourd’hui ? Oui, le sujet est sérieux) : j’avais entendu dire que Dieudonné était un humoriste pas très net… Je confirme, et même bien au-delà !

Le personnage est-il un humoriste, un vrai ? Bien franchement, j’en doute et s’il cherche des plaisanteries douteuses, voire horribles sur les Juifs, il devrait savoir que les ‘meilleures blagues’ les concernant sont celles qu’ils colportent eux-mêmes, et certaines sont plus que hard, particulièrement sur les camps d’extermination et plus généralement la Shoah. Mais ces blagues-là, ne se racontent pas partout ; comme le disait ce bon Desproges, maintes fois cité avec raison sur le sujet, 'on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde'.

Sa réponse à F. Hollande tente d’établir qu’une ‘quenelle’ est un geste sans autre signification que s’amuser, jouer à l’anarchiste pour le fun avec une variante du 'bras d'honneur'…

Mais vas-y Dieudonné ; prends moi ouvertement pour un con ! (Pas poli du tout, le Canard sur ce coup !)

Dieudonné (http://www.youtube.com/watch?v=GzT5gOLbnFQ , mn.1.25) se lance dans la définition de sa ‘quenelle’. On en retiendra ce qui est écrit dans un document officiel qu’il met en ligne sur ce site. «La quenelle, geste humoristique inventé(1) par l’artiste Dieudonné, utilisé depuis plusieurs années dans ses spectacles et correspond [à] un ‘bras d’honneur détendu’ » (mn. 0.50).

Soit.

L’ennui est qu’il observe que ‘la meilleure définition nous vient de Romain’ (mn. 1.32).

Il explique alors que Romain Gauderlot, adolescent de 17 ans, atteint d’un cancer généralisé et décédé depuis, fut en rapport avec l’association Make A Wish qui tente de réaliser le vœu d’enfants atteints d’une maladie mortelle et incurable.

Romain aurait ainsi demandé à rencontrer Dieudonné, ce que l’association ne pouvait accepter au nom du politiquement correct (Dieudonné dixit), et ce fut sa mère qui le contacta.

Dieudonné accepta la requête. Il le rencontra plusieurs fois et, alors qu’il arrivait au terme de sa vie, le jeune homme eut le courage de se rendre une dernière fois à l’un des spectacles de Dieudonné. Il trouva la force de monter sur scène, de prendre la parole et de faire une dernière ‘quenelle’, d’où le surnom de L’Ange de la quenelle donné à l'adolescent par Dieudonné.

Parvenu au terme de ce récit, Dieudonné commente alors : « c’est Romain qui a donné ses lettres de noblesse à la quenelle, geste de panache, de courage et de foi, à la fois révolutionnaire et mystique » (mn. 6.40).

Si ce n’est pas là la reconnaissance que la ‘quenelle’ est un geste s’inscrivant dans la lignée de la pensée politique de Dieudonné, il faudra m’expliquer de quoi il s’agit...

La quenelle est à la fois révolutionnaire et mystique : rien à voir avec le doigt ou le bras d’honneur que nous avons tous (ou presque ?) un jour ou l’autre adressé matériellement ou en pensée à l’imbécile qui fait une queue de poisson, au radar installé au bas d’une descente… ou au contenu des vœux qu’adressent au début de chaque année certains hommes d’état :) !

La ‘quenelle’ est bien pour Dieudonné un geste politique s’inscrivant dans son idéologie telle que la définit Jean-Paul Gautier.

Et, face au moindre doute sur l’authenticité de la pensée réelle de Dieudonné telle que l’analyse Jean-Paul Gautier, il faut aller visionner le clip de Shoah Nana (à écrire en un mot ou en deux, mais qu’importe compte tenu de la valeur intellectuelle et politique de cette 'œuvre' !) et lire tant à travers les images scandaleuses, car irrespectueuses envers les victimes de la Shoah -et même pris au 2eme ou 10ème degré, rien ne prète à sourire-, que dans les paroles de la chanson qui sont à la fois niaises, pas amusantes du tout et déclinées sur le mode provocations à la petite semaine http://www.youtube.com/watch?v=TicVwvt-3Ow  

Puis-je dire que je suis étonné que cette débilité profonde soit encore disponible sur Youtube puisqu’elle a valu à Dieudonné d’être condamné à 28 000 € d’amende pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/dieudonne-condamne-en-appel-a-28-000-euros-d-amende_469726.html  ? Il est vrai qu’il est sans doute préférable de la trouver en libre accès plutôt que de la voir se diffuser sous cape, comme un 'trésor de guerre'.

Si j’ai bien tout compris, Dieudonné a pour programme d’ « éveiller la conscience des musulmans » http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/justice-proces/dieudonne-condamne-en-appel-a-28-000-euros-d-amende_469726.html, ce qui me semble être une position tout à fait honorable, à condition de la défendre en des termes également honorables et non en sombrant dans la grossièreté, la vulgarité, la bêtise, la facilité et le négationnisme… Quoi que, Dieudonné est-il si négationniste que cela lorsque l’on se souvient de ses propos à l’égard de Patrick Cohen ? Paraîtra sur ce point éloquent son « Quand je l'entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz... Dommage. » http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20131220.OBS0356/antisemitisme-dieudonne-derape-a-nouveau-radio-france-attaque.html , http://www.francetvinfo.fr/societe/dieudonne/propos-de-dieudonne-sur-patrick-cohen-enquete-ouverte-pour-incitation-a-la-haine-raciale_493602.html. Il est vrai, après tout, qu’un homme politique s‘est permis une ‘plaisanterie’ d’un goût comparable sur les Roms qui auraient pu être brûlés vivants avant que n’interviennent les pompiers http://www.politis.fr/Nouveau-derapage-anti-roms-d-un,24810.html...

Souhaiter que quelqu’un termine dans une chambre à gaz…

Et que l'on ne me dise pas que c'est de l'humour, merci ! 

… Comment un être humain peut-il en arriver à de semblables extrémités ?

Il y a décidément de grands malades sur cette pauvre planète, et n’est ni pour demain, ni même pour après-demain, la paix universelle tant espérée par les gens… normaux (je finis par me demander ce qu’est la normalité en ce début de XXIème s.), puisqu’elle nécessite le respect de tous les peuples et de leur culture.

La ‘quenelle dieudonézienne’ est-elle l’équivalent d’un ‘simple’ d’un bras d’honneur ?

Il est difficile de penser que Dieudonné lui-même soit de bonne foi lorsqu’il le prétend : le supposé système auquel il dit ‘merde’ en ‘glissant une quenelle’ procède d’un système encore pire que celui auquel il prétend s’attaquer.

Par contre, je veux bien croire que bien des gens (y compris des ‘people’, stars du show-biz ou du monde politique) aient pu faire, et feront peut-être encore ce geste sans partager les idées malsaines de Dieudonné.

Dans l’article précité, Jean-Paul Gautier, professeur d’histoire à Paris (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Gautier), envisage que Dieudonné recrute politiquement dans les banlieues défavorisées pour son mouvement antisioniste attaché à la ‘quenelle’ comme le montre cette affiche http://imgur.com/4dNOzm.png  

Sans doute a-t-il raison, mais à côté, il y a les ‘quenelleurs’ d’occasion non informés qui répètent le geste, juste pour s’amuser ; après tout, lorsque l’on ne connait pas la ligne de pensée de Dieudonné, la ‘quenelle’ peu paraître plus discrète et polie, car mal connue, qu’un bras ou un doigt d’honneur ; non ?... (2)

Je suis persuadé qu’avant de m’informer sur le sens du geste, j’aurais volontiers ‘quenellé’ si l’occasion s’était présentée.

Ajoutons enfin que derrière ses ‘quenelles’, Dieudonné masque de sordides histoires d’argent.

Ce n’est pas sans raison que son épouse a déposé auprès de l’INPI la marque ‘quenelle’ http://www.francetvinfo.fr/france/la-femme-de-dieudonne-depose-la-marque-quenelle_477028.html (qu’en pensent les Lyonnais ?) et que, en prime, il semble jouer au gourou de pacotille lorsqu’il appelle ses ‘followers’ au paiement de l’ ‘anataxe’ et qu’il explique, sans plaisanterie aucune… ou alors nous n’avons pas le même sens de l’humour, que chanter Shoah Nana provoque des vibrations agissant sur la molécule N9 ce qui permet de guérir les problèmes de ventre, la migraine ou qu’elle permet de retrouver sa virilité !

Un grand moment que d’entendre des couanneries de cet acabit : http://www.youtube.com/watch?v=q9sYwdkw9ok , au début pour l’appel au paiement de l’ ‘anataxe’, mn. 1.13 et s. pour les vertus thérapeutiques de sa chanson thaumaturgique pour débiles mentaux.

Un autre grand moment sera le 'site X' que va ouvrir Dieudonné pour proposer du X anti-impérialiste qui devraient être financer... par l’ ‘anataxe’. Des films de boules intellectuelo-politiques sauce Dieudonné : rien ne nous sera épargné dans la médiocrité  http://actualite.portail.free.fr/france/11-12-2013/porno-quenelle-la-galaxie-dieudonne-a-son-site-de-cul/ ...! 

Il reste que les tribunaux vont devoir se prononcer sur le fait de savoir si la 'quenelle' est ou non un ‘salut nazi inversé’ puisque, http://www.youtube.com/watch?v=GzT5gOLbnFQ , Dieudonné a porté plainte contre Alain Jacubowitcz, Président de l’association LICRA, qui en a proposé cette analyse (mn. 0.50).

Attendons le jugement, mais poser l’égalité ‘quenelle = salut nazi inversé’ me paraît discutable au niveau de l’analyse du geste… même s’il procède d’un processus de pensée qui l’est bel et bien ; bref : le côté nazi me semble délicat à établir dans la forme, même s’il l’est dans le fond.

Manuel Valls veut interdire le geste. Assez de ces interdictions de tout poil qui prolifèrent depuis quelques années ; viendra un jour où le citoyen standard devra promener avec lui une bibliothèque juridique pour savoir ce qu’il peut ou non faire ou dire. Nathalie Arthaud a répondu à Manuel Valls avec un bon sens évident "je ne vois pas l'efficacité de cela [= l’interdiction du geste]. S'ils inventent un autre geste pour des idées aussi nauséabondes, on n'en finit pas." http://www.francetvinfo.fr/societe/dieudonne/video-arthaud-n-affiche-aucune-solidarite-avec-valls-face-a-dieudonne_494236.html  

Au royaume de l’absurde, autant demander à tous les êtres de culture hébraïque et, pourquoi pas, à tout individu de bonne volonté, de ‘glisser des quenelles’ à tout bout de champ afin de les banaliser, de les ridiculiser jusqu’à ce que les ‘vrais quenelleurs’ y perdent leurs repères… et soient obligés d’imaginer un autre geste.

Alors, jeunes gens, puisque vous m'avez demandé mon avis, je vous engage vivement à en rester au doigt et au bras d’honneur traditionnels et à ne consommer des quenelles qu’à la lyonnaise… au beurre, en sauce blanche ou Nantua, comme il vous plaira… mais en aucun cas à la sauce Dieudonné, car elle me semble franchement indigeste.

Bref : laissez la quenelle aux Lyonnais ; eux-seuls savent la produire et c'est par cette production, et elle seule, que vous vous laisserez séduire.

(1)Je laisse à d’autres le soin de dresser l’historique de la ‘quenelle’ et de savoir si Dieudonné est bien l’inventeur du geste http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/31/quenelle-docteur-folamour-stanley-kubrick-inspire-salut-dieudonne_n_4523726.html  

(2)Si je partage sans réserve l’analyse qui est faite sur ‘ce registre de langage (peut être plus masculin que féminin) présentant l'avantage d'être compris dans touts les idiomes pratiqués dans nos contréeshttp://actualite.portail.free.fr/monde/30-12-2013/lyon-s8217insurge-contre-dieudonne/ , ainsi que le surf médiatique de Valls (http://www.causeur.fr/manuel-valls-attache-de-presse-de-dieudonne,25610 ), je me permets d’inviter la Rédaction de Causeur.fr à effectuer une brève recherche sur la ‘quenelle’, avant de l’assimiler audit registre de langage.

Ajout du 5 janvier.

Sur l’existence éventuelle de complots juifs à travers l’histoire, thèmes chers à Dieudonné, il faut visionner un reportage télévisuel récent (émission du samedi 4 janvier en début de soirée), qui tombe à pic : ‘Société secrète 1/3,  Les masques des comploteurs’, Arte,  replay : http://www.tv-replay.fr/redirection/04-01-14/societes-secretes-arte-10695405.html. Et si certains points vous étonnent, notamment ‘le mythe de la conspiration juive mondiale (mn. 49.30 et s.) initié par Les Protocoles des sages de Sion de Matvei Vasiyevich Golovinski (http://fr.wikisource.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion), au lieu de faire preuve d’un Q.I. de bulot avarié en refusant l’examen et la réflexion au profit d’un humour à la Dieudonné (voir l’exemple de réactions débilitantes sur http://www.jeuxvideo.com/forums/1-51-53997152-1-0-1-0-arte-societe-secrete-ce-soir-a-20h50.htm), faites donc un tour à la B.U., ce que je vais faire moi-même, à moins que je ne commence par contacter un collègue spécialisé sur cette période pour une interview personnelle, et pour indications de références bibliographiques précises.

Repost 0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 10:48

La seule, la vraie réponse… !

Je pense en effet que cette fois-ci, il n’y a plus à douter.

Sur le site du Bulletin Officiel des Finances-Publiques-Impôts : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/1-PGP.html , il est désormais possible de lire (je m’autorise un copier / Coller à partir du site des Impôts)  :

<< Comptes non soumis à l'obligation de déclaration

85

L'obligation de déclaration prévue par l'article 1649 A du CGI ne s'applique pas aux comptes détenus à l'étranger dans des établissements financiers lorsque sont satisfaites les conditions cumulatives suivantes :

- le compte a pour objet de réaliser en ligne des paiements d'achats ou des encaissements afférents à des ventes de biens ;

- l'ouverture du compte suppose la détention d'un autre compte ouvert en France et auquel il est adossé ;

- la somme des encaissements annuels crédités sur ce compte et afférents à des ventes réalisées par son titulaire n'excède pas 10 000 €. Ce seuil est apprécié, le cas échéant, en faisant la somme de tous les encaissements effectués sur l'ensemble des comptes détenus par le même titulaire et ayant pour objet de réaliser en ligne des paiements d'achats ou des encaissements afférents à des ventes de biens.>>

L’un des rares périodiques à avoir donné suite au Concert Dysharmonique, car totalement désaccordé, pour trompettes et tambours mis en œuvre par les médias courant octobre sur le thème Déclarer ou non son compte Paypal ? en proposant une réponse rigoureuse et précise est L’Express du 13 novembre http://votreargent.lexpress.fr/impots/c-est-confirme-vous-n-avez-pas-a-declarer-au-fisc-votre-compte-paypal_350679.html

Lorsque l'on crée des mouvements de panique, il serait peut-être opportun de suivre l'actualité pour faire le point... !

Merci à L'Express de l'avoir fait... et merci également aux autres journaux et périodiques qui en auraient fait autant et que je n'aurais pas vu.

Repost 0